News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La chasse aux leaders de l’union nationale est ouverte

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Dimanche 13 Février 2011 à 08:45 | Lu 1268 fois



Gabon : La chasse aux leaders de l’union nationale est ouverte
C’est l’option prise par le gouvernement d'Ali Bongo après la décision d’André Mba Obame, de prêter serment en qualité de chef de l’Etat, dans sa logique de contestation des conditions d’élection d’Ali Bongo Ondimba en qualité de chef de l’Etat, mieux, au nom du hold up électoral dont il se dit être victime. Depuis lors, la chasse aux sorcières, entamée en fait plus discrètement au sortir de la dernière présidentielle, prend plus que jamais un caractère officiel, après l’alibi de complicité à un acte séditieux, doublé d’accusations de trouble à l’ordre public.

La traque des figures de proue de la contestation a donc été lancée en vue d’éteindre par tous les moyens, intimidation si nécessaire, la flamme de la contestation post électorale, comme si en fait, tout c’était si bien passé. Grognes qui ne sont en fait, que le prolongement des soulèvements d’après scrutin qui étaient enregistrés dans différentes parties du pays, et dont port gentil, la capitale économique était le point névralgique.

L’entrée en fonction du gouvernement André Mba Obame, s’est suivie d’une vague de contestations de la rue contre le pouvoir, assortie à des séries d’arrestations des leaders et militants de la formation politique dont André Mba Obame est le secrétaire exécutif. Des personnes arrêtées à des dates et à des endroits différents; certains au volant de leurs voitures, d’autres au sortir d’une boîte de nuit, certains à leurs domiciles, d’autres encore dans la rue, et pour certains sur le front de la contestation dispersée par les forces de l’ordre.

La toile de fond de ces arrestations est, officieusement leur appartenance à l’union nationale, formation de l’opposition dont l’acte de dissolution a été prononcé par le ministre de l’intérieur, Jean François Ndognou, quelques heures après la formation du gouvernement d’André Mba Obamle au siège de cette formation politique.

Face aux invitations des forces vives à ouvrir le dialogue en vue d’une discussion des parties dans le cadre d’une sortie d’impasse, le gouvernement d'Ali Bongo fait jusqu’ici la sourde d’oreille, préférant plutôt opter pour l’option ‘’coups pour coups’’ en assommant autant que faire se peut toutes formes d’adversités .

C’est ainsi qu’André Mba Obame et les membres de son gouvernement, réfugiés depuis le 25 janvier dernier au siège du programme des nations unies pour la population à Libreville, sont sous le coups de poursuites judicaires pour haute trahison, et tous ses soutiens qui sont dans le collimateur de la justice gabonaise, en liberté provisoire ou en fuite, sont pour leur part inculpés par le procureur de la république pour trouble à l’ordre public. Ils doivent comparaître le 17 février prochain, après un premier renvoi de ce procès le 8 février dernier.

Le pays est depuis le 25 janvier dernier placé comme sous Etat policier, avec des déploiements encombrants d’éléments des forces de défense et de sécurité lourdement armés, dans toutes les artères de la capitale et dans certaines villes du pays. La chasse aux leaders de l’union nationale est ouverte sur tous les fronts, avec tous les risques de mise à mal du processus démocratique.

malalamalem,correspondant de Koaci.com à Libreville

Dimanche 13 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 1268 fois




1.Posté par OBAPMIKO le 13/02/2011 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet etat d'esprit est du, au culot des fameux jeunes boys qui entourent l'imposteur; alors il faut bien que les jeunes qui n'en font pas partie, aient le même culot pour se battre dans la rue; qu'on le veuille ou pas l'histoire du gabon passera par une grande bataille, qui emportera les chantres de la paix des maboules; Comment! le pays est pillé par une bande de salopards et nous sommes là passifs parce qu'il y a nos parents bêtes et complices implicitement qui nous distillent des paroles soporifiques de paix du Gabon sous tryptique : vert... et on y crois? Le père obo ne disait il pas la mm chose? ou en sommes nous? il ne pensait pas aller si rapidement rejoindre les Mandza, Mba germain, Ndouna depenaud... et tous les autres! est ce un problème qu'ali parte? ça empêchera qui de dormir? il n' y a que sa bande que cela derange Ndongou, loembet et les autres... ils aboient bien plus que le maitre, il y va de leur salaire, avec tout les domaines qu'ils entretiennent, dans un pays pauvre, à Okala Ozangue,Angondjè etc.... mais les autres ont aussi besoin d'avoir de l'aisance; de quelle formation quel diplome quel profil academique detiennent ils tous ses avantages dans un pays pauvre , ils sont quoi même, pourquoi avoir peur d'eux? mais avant la fin 2011 quelque chose se produira et leur obstination les ruinera, au point qu'ils regreterons j'espère, leur egoïsme, leur animalité. Mais enfin, comment un beninois peut il etre dircab du president du gabon? croyez vous à la reciprocité au Benin? si vous repondez oui, alors vous faites insulte aux Gabonais car pour que le Beninois accepte cela, le Gabonais devra etaler une superiorité intellectuelle telle qu'elle puisse suscité l'admiration des Beninois; En quoi Acrombessi est il superieur à un instruit Gabonais, si ce n'est sa turpitude avec ali? et vous trouvez ça patriotique? la recherche de l'emergence doit elle nous amener à la braderie, au denie de notre personnalité, parce qu'il n'est pas possible de faire confiance aux Gabonais quand on veut reussir? quelqu'un qui pense ainsi n'est pas des notres, c'est un imposteur; Mes freres nous sommes face à une grosse arnaque, reveillons nous, au moins pour nos enfants de peur que les enfants d'Acrombessi nkani maixent viennent aussi comme Ali, succeder à son père, en ce moment là nous serions un second Benin, avec ce qui pilule dejà dans nos marché. Courage , n'ayez pas peur le pays ne peut disparaitre parce qu'il dit non; omar est parti avec ses menaces et le pays est là, on imagine aisement l'amertume et les regrets qui doivent l'assaillir en ce moment lui qui pensait qu'eternel est ici bas, il a emporté les couronnes de fleurs qu(il preparait à tous ceux qui souhaitaient son depart vers les cieux; reveillez vous le moment est venu, les autres nous ont donné la voie ne soyons pas en reste, les mains sont les premières armes de l'homme, quand la volonté les anime n'hesitons pas nous avons tous des parents dans cette armée, ils ne pietinerons pas leurs fils , leurs parents ils comprendrons le bien fondé de l'action; dejà elle se posesait des questions sur la nature de l'etranger un congolais RDC qui gerais le magasin central de l'habillement quand ali est arrivé à la defense; comment cela etait il possible? ali n'a rien n'a ciré avec les choses du gabon; il realise un objectif de jeunesse, quand dans son amitié avec sidi mohamed, il se donnait rendez vous au pourvoir l'un dans sa monarchie succedant à son père , l'autre dans l'aliénation dans laquelle les gabonais sont plongés, s'accaparant du pouvoir longtemps perdu par les Gabonais; Courage mes freres l'heure est grave , elle fait appel à notre patriotisme, à notre amour, boutons dehors ceux qui nous ridiculisent

2.Posté par MBA ASSOUME le 13/02/2011 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous devons désormais riposter aux attaques de la malice d'Ali Bongo. L'arme du peuple est plus puissante que la milice du démon Ali Bongo: réagissons aux agressions par des agressions. N'ayons pas peur, vainquons la peur car la victoire finale est au peuple.
Ali Bongo doit dégager du pouvoir. C'est juste une affaire de courage et de jours. Ali Bongo a peur et il est prêt à fuir si nous multiplions et intensifions les actions et la mobilisation contre le pouvoir illégitime d'Ali Bongo. Chassons Ali Bongo du Gabon, ne manquons pas cette belle occasion. Mobilisons-nous et chassons le démon Ali Bongo du Gabon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...