News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La Santé serait - il dans l'agenda de ce NOUVEAU pouvoir illégétime ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 27 Novembre 2009 à 07:31 | Lu 853 fois



Gabon : La  Santé  serait - il dans l'agenda de ce NOUVEAU  pouvoir illégétime ?
Le 1er mai 2007 -- Couvert à 85% de son territoire (267 667km2) par une forêt dense, le Gabon dispose également d’un réseau hydrographique impressionnant comprenant de nombreuses rivières, cours d’eau, ruisseaux et grands fleuves.


Le climat de type équatorial chaud et humide est arrosé toute l’année par une saison de pluies neuf mois sur douze. Le milieu naturel du Gabon est propice à la prolifération des moustiques et au développement des larves. Comme dans tout milieu équatorial, le paludisme est une maladie endémique au Gabon, toutes les neuf régions administratives du pays sont touchées par cette maladie.

Le paludisme est l’une des premières causes de mortalité au Gabon. La maladie est causée par un parasite : le plasmodium, un parasite du sang transmis à l’homme par un moustique appelé l’anophèle.


La maladie se manifeste par des accès de fièvres altérant l’état général de la personne atteinte. Selon les experts, une seule espèce de paludisme (le plasmodium falciparum) serait responsable des formes mortelles. Le traitement du paludisme fait appel à l’administration de médicaments à base de chloroquine et à ses dérivés synthétiques.


Au Gabon, selon l’Organisation mondiale de la santé, la prévalence de cette maladie varie de 37 à 71% sur l’ensemble du territoire et touche davantage les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5ans. On estime que 40% des fièvres diagnostiquées au Centre hospitalier de Libreville (CHL) sont d’origine palustre et constituent la première cause d’hospitalisation. Le traitement du paludisme est devenu selon les experts nationaux plus complexe à cause de la résistance du parasite à la chloroquine, le taux de résistance serait de 90%.

Ceci a conduit les autorités gabonaises (Omar Bongo) et les autres partenaires au développement, dont notamment le Fonds mondial, à changer leurs stratégies et leurs politiques du médicament antipaludique. Le gouvernement et les partenaires ont opté pour la distribution à l’échelle nationale de moustiquaires imprégnées et l’amplification de campagnes de sensibilisation. Il semblerait que tous ses fonds ont été détournés par l'ancien régime.


Le paludisme rend vulnérable les personnes atteintes par le VIH/SIDA dans un pays où le taux de prévalence est estimé à 8,9% de la population

La résistance du parasite à la chloroquine amène à traiter le paludisme par une association de médicaments ou par de nouveaux traitements dont les coûts restent encore prohibitifs pour la majorité de la population.


Le Gabon présente pourtant une situation économique plutôt favorable dans la région avec un PIB d’environ 3860 dollars EU (200 à 600 dollars EU pour d’autres pays de la région) avec une dépense de santé également élevée. Cependant les indicateurs de santé dans ce pays révèlent un état sanitaire comparable aux pays à revenu bien inférieur : avec un taux de mortalité infantile de 88 ‰, le pays est classé au 124e rang mondial au titre de l’indice de développement humain, alors qu’il se situe au 74e rang mondial au point de vue du revenu national. où va t - il l'argent du pétrole ?


Dans son programme d’appui au Gabon, la Banque mondiale n’a pas de projet spécifiquede lutte contre le paludisme, mais elle aide le gouvernement à améliorer l’efficacité des dépenses publiques pour qu’il puisse mieux délivrer des services sociaux de qualité. Dans ce contexte, la gouvernance des ressources financières et naturelles représente le premier axe de son programme d’assistance stratégique. Le probleme de santé serait - il dans l'agenda de ce pouvoir illégitime ? qui vivra, vera

LVDPG


Vendredi 27 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 853 fois




1.Posté par Mandji09 le 28/11/2009 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Un esprit saint (éducation) dans un corps saint (santé) telle est la simple et complète définition du bonheur dans ce monde" selon le philosophe Makenrenko. Rien d'étonnant, c'est de l'amateurisme. Oh! Non! C'est du dilettantisme. C'est à vous d'en choisir. Pour moi, c'est la même chose.

2.Posté par Eboulou le 28/11/2009 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes frères , l' imposé Biafrais OBI ALIBEN renâcle à s' intéresser au problème lié à la santé publique des Gabonais , parce que c'est une communauté de personnes pour laquelle il n' a aucune sympathie . Est-il conscient que c'est réciproque , à nos yeux il est insignifiant .
L ' état de santé du peuple Gabonais est le dernier de ses soucis , le Nigérian , voleur et usurpateur du vote et de la richesse des Gabonais , ne veut prendre part aux maux qui déciment la population Gabonaise . En effet OJUKWU OBI , comme sa famille adoptive Bongo et tous leurs acolytes ont leurs médecins personnels en France, et voire partout dans les grandes métropoles occidentales ( L' OBO est allé mourir en Espagne ) , il est donc bien évident que le Biafrais n' ait aucun intérêt à investir dans le domaine de la santé pour des Gabonais avec lesquels il n' a aucun lien de sang .
Mais son pouvoir étant illégitime et illégal , tout ce qu' il fait , ou pas, nous importe nullement . Le développement de notre Nation est une affaire inhérente à l' action collective des Gabonais de souche , ceux qui éprouvent un amour viscéral et désintéressé pour notre mère Patrie .
Seul l' intrus envahisseur BIafrais constitue une entrave à notre action pour le développement de notre Pays . Il doit donc être expulsé du Gabon où il n' a vraiment plus sa place .


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...