News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La Revue de la presse de l’Agitateur

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 21 Septembre 2013 à 07:18 | Lu 458 fois

Les locales de novembre prochain et la candidature de l’ancien Premier ministre et vice-président de l’ex-Union nationale (parti dissout) Jean EyegheNdong, provoquent un véritable électrochoc dans les colonnes des journaux parus cette semaine au Gabon.



Gabon : La Revue de la presse de l’Agitateur
« Sur les ruines de l’ex-UN », titre à sa Une le satirique Le Douk-Douk : « Aujourd’hui, à la veille des élections locales de novembre, ceux-là même qui refusent à Ali Bongo Ondimba sa légitimité, acceptent de participer à une élection organisée par un gouvernement illégitime… ».

Voilà où mènent les turpitudes. Comme répondant à l’appel d’un instituteur, Jean EyegheNdong, Zacharie Myboto, et cela n’est pas encore confirmé, André MbaObame, se positionneraient comme candidats à Libreville et Mounana. Comme pour légitimer le calendrier électoral imposé par un gouvernement illégitime»,ironise le satirique, qui ajoute : « dans tous les cas, cette élection devrait leur servir de test grandeur nature de leur popularité virtuelle».

Avec une pointe d’humour qui le caractérise, Le satirique La Griffe surfe sur le probable voyage pour raisons de santé du Secrétaire Exécutif de l’Ex-Union nationale André MbaObame et, se lance dans une prédiction digne de Nostradamus : « La guerre de succession ouvrira la voie à des revendications auxquelles tout le monde s’attend », écrit le journal qui estime que : « celui qui incarnait le pays d’AkomaMba (entendez André MbaObame) n’étant plus en mesure de remplir le grand dessein, ses frères vont-ils croiser les bras au moment crucial où tous les Ex sont en train de placer des pions pour contrôler les prochains conseils municipaux ? ».

« L’exemple vient des propres cendres des Ex-unionistes. (…) Jean EyegheNdong , tout vice-président qu’il est, court comme un cabri derrière le maroquin de l’Hôtel de ville… Iln’est pas leseul à avoir cogité, le président du parti cadenassé, le père Zac(Zacharie Myboto) est sorti en vampire. Tel un boa qui se déploie,il compte reconquérir lamairie qu’il a cadeauté à une parente. Casimir OyéMba ne fait pas mieux. Derrière son stoïcisme, il fait des calculs d’apothicaire», commente le journal.

Le Journal l’Eveil National dont les parutions font date, est de retour en kiosque et publie à sa Une, une déclaration du Front Républicain du 2ème arrondissement, réagissant au positionnement de l’opposant Jean EyegheNdong dans le deuxième arrondissement.

Le journal titre : « Le Front Républicain attaque Jean EyegheNdong ».

Morceaux choisis de cette déclaration au vitriol : « la candidature à la Mairie de Libreville de l’ancien Premier ministre,est une idée visiblement vile et dépourvue de discernement. Pour un ancien haut responsable qui, un temps soit peu, a refusé de doter la Mairie du 2ème arrondissement d’un siège digne de ce nom… Le front républicain juge cet acte grave et participe d’une dérive intellectuelleprofonde. Quel narcissisme enivrant de croire que Jean EyegheNdong soit devenu subitement capable de vision pour Libreville dans un contexte ou tout lemonde sait l’ampleur de ses dérives personnelles et multidimensionnelles», s’étonne le Front Républicain.

« Fraude à visage découvert !», tempête l’hebdomadaire Le Temps.
« L’annonce de la candidature de Jean EyegheNdong à la Mairie de Libreville a eu l’effet d’un séisme dont l’épicentre était la chambre de commerce de Libreville, et les secousses se sont ressenties dans les six arrondissements, notamment au 2ème. Tant les pédégistes de cette circonscription électorale buvaient déjàdu petit lait, en espérant secrètement un nouveau boycott de l’opposition comme aux législatives de novembre 2011 », commente le journal.

« Toujours est-il, poursuit Le Temps, que cette annonce a mis en émoiles camarades de Libreville, notamment ceux du 2ème qui ont fait appel à tout leur génie pour mettre en place des stratégies frauduleuses, pour espérer battre la liste que conduira Jean EyegheNdong».

Dans sa dernière livraison, le journal Echos du Nord revient à la charge : « Fraude biométrique, le Plan B du PDG ».

« Elle consiste à tricher sur un simple clic de souris. C’est ce que prépare le PDG. Transférer des électeurs d’un centre à un autre, sans avoir à les déplacer. Bourrage des urnes via des manipulations de fichiers depuis un clavier ANINF. C’est ce qui explique le transfert massif des populations. Payées à coups d’espèces sonnantes et trébuchantes très lourdes »,note le journal qui renchérit : « la générosité du PDG qui a tout à coup augmenté la mise au moment des inscriptions n’a-t-elle pas suscité l’étonnement ? ».

« L’opposition toujours à la remorque », hurle le journal Gabaon.

« Les ténors de l’opposition, en déclarant maintenant leur participation aux élections locales et en marquant leur adhésion à la biométrie sans connexion et l’authentification, ne frôlent-ils pas le ridicule ?, s’insurge le journal qui écrit : « en déclarant leur participation aux prochaines élections locales, les ténors de l’opposition,notamment ceux de l’Ex-Union nationale,àtravers la voix de son président ZacharieMyboto, ont pris à contre-pied leurs propres partisans qui, pour beaucoup, n’ont pas jugé utile d’aller s’enrôler, et donc ne pourront pas garantir leur succès lors des prochaines élections locales.

Car gagner une élection, mieux,pour qu’une liste l’emporte lors des locales, à la proportionnelle, ilfaut s’appuyer sur des électeurs sûrs qui ont pris la peine de s’enrôler préalablement dans lacirconscription où l’on compte présenter une liste. Ilva de soi que cette évidence ne semble pas avoir été prise en compte par l’opposition qui apassé plus son temps à polémiquer qu’à inciter ses partisans à s’enrôler ».

«Pour avoir été pris de court,ils vont droit vers une véritable raclée», analyse froidement Gabaon.

« L’union Nationale sort du mutisme. Tous aux urnes. », claironne à sa Une le journal Nku’u Le Messager qui s’interroge : « Fallait-il donc aller à ces élections locales du 23 novembre prochain ? ».
L’hebdomadaire de poursuivre : « Après des débats parfois houleux au cours desquels s’exprimaient des points de vue divergents, les responsables de l’Union nationale ( parti dissout) ont répondu positivement et exhortent tous les militants et sympathisants à s’inscrire massivement surles listes électorales».

«Les dés sont donc jetés. L’opposition, dans son ensemble, va aux urnes. Restent les stratégies à élaborer pour effectivement conquérir des parcelles de pouvoir sur l’ensemble du territoire national», commente le journal.

Politique, politique et politique ! Et ce, jusqu’en décembre prochain !


Publié le 21-09-2013 Lu sur GabonEco

Samedi 21 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 458 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...