News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : La Revue de Presse de l'Agitateur

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 1 Juillet 2013 à 10:26 | Lu 582 fois

Les centres d’intérêts de la presse gabonaise la semaine écoulée, sont plus éclectiques que d’habitude. Et c’est tant mieux ! car véritable régal pour les lecteurs soumis, le plus souvent, à la dictature des sujets dominants qui, outrageusement, occupent l’essentiel des colonnes.



Gabon : La Revue de Presse de l'Agitateur
« Nzouba Ndama ouvre les hostilités par le Woleu-Ntem », titre à sa Une l’hebdomadaire Echos du Nord. « Une délégation de parlementaires conduite par leur président, Guy Nzouba Ndama, vient de sillonner la province du Woleu-Ntem, officiellement, pour constater de visu les réalisations initiées par le gouvernement. Cette noble ambition a été reléguée au second plan. Nzouba et sa suite donnant plutôt l’impression d’être venus exclusivement dans le septentrion « séduire les populations » et non contrôler l’action du gouvernement ».

Pour le journal, « il ne fait aucun doute que Guy Nzouba Ndama est en campagne électorale » ; « Guy Nzouba Ndama a étalé ses ambitions au grand jour. Seuls les aveugles ne peuvent pas le voir avancer inéluctablement vers une possible candidature à l’élection présidentielle de 2016 », prédit le journal en page 3.

« Comme Omar Bongo Ondimba qu’il appelait « le patron » de son vivant, qui, à cette occasion, distribuait à foison des fonds publics pour s’acheter des obligés à chaque étape, Guy Nzouba Ndama agit de même », affirme fermement sans sourciller, Echos du Nord qui ne s’encombre pas de nuance.

« L’ex-ministre de la justice réclame justice ! », annonce à la Une l’hebdomadaire le NGANGA. « Accusé par voie de tracts dans une affaire d’assassinat survenu dans le Moyen-Ogooué en 2006, alors qu’il n’a eu de cesse de demander à la justice de faire toute la lumière sur ces événements ; et aurait par ailleurs été choqué de voir son nom figurer dans une liste noire de commanditaires de crimes circulant sur le net, l’ex-ministre en a marre de subir une telle abjection », écrit le journal qui a publié sur plusieurs pages l’intégralité de l’interview que l’intéressé a accordée à un confrère sur la toile et dans laquelle il livre sa part de vérité.

Et l’hebdomadaire de s’intéresser à l’affaire qui oppose l’Etat gabonais à la société GIE LUMEN.
« Abus de pouvoir ou affairisme débridé? », s’interroge Le Nganga en page 5. « La décision du ministre Ngoubou de résilier le contrat qui lie la société GIE LUMEN aux communes de Libreville et de Port-Gentil, en matière d’éclairage public, signalisation lumineuse, poteaux électriques et autres, semble manifestement remplir les critères d’un « abus de pouvoir » qui pourrait cher coûter à l’Etat. Et cette résiliation pourrait même n’être qu’un acte juridiquement inexistant.

Cet « abus de pouvoir tiendrait d’entrée de jeu et essentiellement de l’inopérance ou de l’insusceptibilité d’une résiliation unilatérale d’un contrat », analyse le journal qui publie en appoint un fac-similé du courrier des responsables de cette boîte.

L’hebdomadaire LA LOUPE s’est intéressé quant à lui, à la radiation, il y quelques temps, de 11 policiers reconnus coupables de d’irrégularités. « Léon Mistoul analphabète », titre le journal. « Si nous étions dans un pays sérieux, le commandant en chef de la police nationale (Léon Mistoul) devrait être démis de ses fonctions et traduit devant les tribunaux pour violation flagrante des dispositions de l’article 1er alinéa 1 de notre constitution », s’indigne le journal qui est revenu dans sa dernière livraison, sur le brûlant dossier des crimes dits de sang dont la presse a fait ses choux gras ces dernières semaines.

« Des crimes rituels aux crimes économiques, Ouwé, Mme diversion », titre l’hebdomadaire.
« Pour la première fois depuis que le Gabon est Gabon, un Procureur de la République se donne en spectacle pour dérouler son calendrier de procès devant la presse, et peut même passer allègrement des crimes rituels aux crimes économiques. Mais l’activisme de Sidonie Flore Ouwé est loin de passer inaperçu et pour tout le monde, cette femme commence vraiment à déborder », dénonce-t-il.

L’hebdomadaire LA UNE est revenu sur le forum New-York Forum Africa (NYFA) organisé dans la capitale gabonaise, il y a quelques semaines. « Nul York Forum Africa, de forts soupçons de blanchiment », s’exclame le journal.
« Avec l’incroyable aplomb qu’on lui connaît, Richard Attias est allé pérorer dans les médias pour annoncer ce qu’il dit être un « des résultats extrêmement concrets » de son Nul York Forum Africa. De deux choses l’une : soit le mari de Cécilia Sarkozy est persuadé que ses clients gabonais sont totalement analphabètes et sous-informés, soit il est, lui-même, tellement pris dans ses embrouilles qu’il ne lit pas la presse ».

Pour étayer son faisceau de présomptions de blanchiment d’argent, l’hebdomadaire s’appuie sur un article du journal Le Monde dont il publie des morceaux choisis, et tente de démontrer que le NYFA n’est qu’une entreprise aux desseins inavoués : « Il n’y a donc pas de place chez nous pour des individus et des groupes dont l’objectif inavoué est de faire du Gabon la plaque tournante du blanchiment d’argent. Et ce n’est pas Richard Attias qui nous démentira », tranche le journal…

« Barack Obama en Afrique : les pays de la dictature esquivés ! », titre l’hebdomadaire Le Temps en page 8.
« Pour son deuxième déplacement en Afrique, le premier Chef d’Etat noir américain d’origine africaine, a choisi trois pays : Sénégal, Afrique du Sud et Tanzanie. Un choix qui n’est pas fortuit », estime le journal sous la plume de Jean-Yves Ntoutoume qui poursuit sur sa lancée : « En répondant favorablement à l’invitation du Président sénégalais, Barak Obama veut aussi par cette étape sénégalaise, récompenser les efforts démocratiques de l’un des rares pays francophones en Afrique à connaître l’alternance politique…

Quid des autres pays francophones dirigés de mains de maître par des dictateurs et autres monarques d’un genre nouveau, à l’instar du Gabon, du Togo et de la RDC, ces pays sont reprochés de mal gouvernance économique et souffrent d’un déficit démocratique criard. Trois de ces pays (Gabon, Guinée Equatoriale et Congo Brazzaville) sont d’ailleurs cités en France dans des affaires de biens mal acquis par leurs dirigeants et leurs familles au détriment du peuple », commente le confrère.

L’Eveil National, dans son édition du 25 juin denier, sonne la charge, mettant au grand jour « la collusion » coupable qui existerait entre « les intérêts de certains collaborateurs du Chef de l’Etat et l’intérêt général » : « C’est le cas de Sovog qui émarge à près de 12 milliards F CFA dans le budget municipal au titre de la concession qui la lie à cette institution pour la collecte et le ramassage des ordures ménagères et qui serait contrôlée par des membres du cabinet présidentiel..., la restructuration du Conseil d’administration de la Sovog engagée par l’Etat gabonais, par exemple, montre bien la collusion qui existe entre les intérêts personnels de certains collaborateurs du Président de la République et l’intérêt général ».

Le satirique La Griffe pour sa part, s’est lancé dans une contre-offensive à l’arme lourde faisant suite à l’article paru dans le journal L’Eveil National du 25 juin dernier et qui aurait été, selon le journal, inspiré par le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima en personne.

« Les mensonges de Ndong Sima », s’insurge le journal qui écrit : « le Premier Ministre a vraiment frappé fort en ayant le réflexe de travestir pitoyablement la vérité… Ici, le mensonge pulvérise toutes les bonnes morales. Et pourtant Ndong Sima connaît parfaitement la réalité. Car au niveau des responsabilités qui sont les siennes, il est inconcevable qu’il écrive de telles incongruités alors qu’il sait que ladite convention ne lie pas Sovog à la mairie de Libreville, mais bien à l’Etat et pour trente ans. Et que lorsque l’Etat avait décidé de rentrer dans le capital de Sovog en prenant 70% de son capital et laissant 30% à la société Pangola, une restructuration du Conseil d’administration s’imposait de fait », explique le journal.

Le satirique Douk-Douk, dans sa dernière édition, est revenu à la charge et de fort belle manière. Une charge en règle contre le Premier Ministre Raymond Ndong Sima : « Restons dans la caricature, Raymond Ndong Sima ne ferait pas l’affaire. Par conséquent, dehors Ndong Sima ! L’homme qui aurait la tête de l’emploi se trouverait à portée de main. Il s’agit de René Ndemezo’o Obiang. Logique simple : un Bitamois remplace un Oyémois. On reste dans la province et dégustons le plat de sauce d’arachides ! »

Le quotidien L’UNION dans l’édition de vendredi dernier, a quant à lui, consacré sa Une à la session criminelle de Port-Gentil. Une session criminelle qui a jugé et condamné à 13 ans dont 5 avec sursis, un sexagénaire.

« La nuit du Pyromane », titre le journal qui écrit : « Par jalousie et colère, Joseph Moubogha, 57 ans, avait dans la nuit du 15 au 16 février 2011, mis le feu au domicile, à Lébamba, de sa compagne d’avec laquelle il était en instance de séparation… La cour criminelle siégeant à Port-Gentil l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 13 ans, dont 5 avec sursis ».
Jalousie quand tu nous tiens !!!

Voilà tout pour cette semaine riche en actualités au petit village Gabao !


Publié le 01-07-2013 Source : Gaboneco.com

Lundi 1 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 582 fois




1.Posté par Ekooll le 02/07/2013 07:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interessant. Merci de poursuivre cette initiative qui nous permet de nous imprégner de ce que les journaux que nous n'avons pas pu lire ont dit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...