Connectez-vous S'inscrire
Gabonlibre.com  : Actualité Gabonaise, africaine et internationale, le gabon dans le web,  politique, société, économie, faits divers, la voix du gabon, la voix du peuple gabonais, gab-news, gab-economie, gab - politique

Campagnes CPM Afrique


Actualité en temps réel & infos Utiles 24h/24...
Notez

Gabon : La Ngounié : Mouila




Gabon : La Ngounié : Mouila
Née à l'extrême sud du pays, la Ngounié, gros affluent de l'Ogooué, arrose la grande plaine forestière qui sépare le massif cristallin du Chaillu des monts lkoundou. L'habitat, sur ses rives, est l'un des plus anciens du Gabon. Dans cette province d'une superficie de 37 750 km2, les populations Eshira, Pindji, Pounou, Tsogho et Vili arrivées par des vagues de migrations successives, vivent en bonne intelligence. L'organisation sociale et religieuse traditionnelle est toujours présente dans la vie quotidienne, surtout les cultes du Bwiti et du Ndjembé (société secrète féminine).

Massifs abrupts, plaines, forêts épaisses, savanes, rivières et lacs, falaises, grottes profondes et vastes zones agricoles modèlent le paysage parsemé de hameaux et de villages. Au siècle dernier, en décembre 1858, l'explorateur du Chaillu parvient par la Ngounié, à la hauteur de Fougamou. Il y découvre les différentes populations riveraines qu'il décrit au cours de son second voyage. Par la suite, les missions catholiques de Mandji, Sindara et Saint-Martin ont été fondées. Le visiteur saura apprécier la beauté et l'authenticité de cette province jusqu'alors un peu oubliée.


Enregistrez votre service, ou Hotel CLIQUEZ ICI


Gabon : La Ngounié : Mouila

Mouila

Chef-lieu de la province, Mouila est située dans le département de Douya-Onoye et compte 16232 habitants. Le fleuve est omniprésent dans la cité édifiée sur ses deux rives. Comme dans bien des villes du Gabon, une rue principale regroupe la plupart des boutiques et des administrations.


Comment y aller

En avion : Air Gabon, 81 800 F CFA aller-retour, tarif week-end 53 600 F CFA 3 vols par semaine, en 1h35 avec escale. Agence Air Gabon sur place, tél. 861348. L'aéroport de Mouila est en cours de rénovation.
En voiture : il faut compter environ 3h30 de transport en véhicule 4x4 depuis Lambaréné et 6 heures de Libreville. A partir de Lambaréné, les routes sont en latérite (le goudron est pour bientôt)... La N1 jusqu'à Mbigou est en théorie toujours praticable, cependant un véhicule 4x4 est fortement conseillé.
En car : la société Barbier dont le siège est à Mouila, relie en 8 heures, Libreville-Lambaréné-Fougamou-Mouila tous les mardis et vendredis. Départ à 7 heures devant les bureaux Barbier de Libreville près de la gare routière, prix 17 400 F CFA. Libreville : tél. 74 11 49 - Mouila : tél. 86 10 00/86 13 98.

Mouila pratique

Correspondant du Consulat Général de France : M. Claude Mondou, SBN. Tél. 86 12 55
Gendarmerie : tél. 86.11.50
Hôpital : tél. 86.11.46. En cas d'urgence, prévoir une évacuation vers l'Hôpital Schweitzer de Lambaréné ou l'Hôpital protestant de Bongolo près de Lébamba.
Pharmacies : Mukemi 86 13 96 - Socoma 86 13 88

A voir et à savoir

La sirène Mougoumi, génie femelle, vit dans la Ngounié. La légende dit qu'elle se cache sous les bambous de Chine, à l'ancien débarcadère de la rive droite de la Ngounié. Elle est le symbole protecteur et l'emblème de la cité. Elle inspire crainte et respect aux habitants, surtout quand ils passent la rivière...

Les collèges Saint-Gabriel et Val-Marie furent longtemps les fleurons de l'éducation de la jeunesse gabonaise. Bon nombre de personnalités sont issues de ces institutions.

Vos emplettes

Pour les fanatiques d'émotions fortes, il faut faire une halte, 2 km avant l'entrée de Mouila, à la menuiserie Tchak-Tchak, spécialisée en "bois à bander". Cet ingrédient, comme son nom l'indique, produit des effets spéciaux très prisés des connaisseurs. On le consomme sous forme de vin préparé par le spécialiste. Comme toute chose réputée et rare, cela coûte son pesant d'or, soit 30 000 F CFA la bouteille !

Vos agapes, vos nuits, vos nuits blanches

Moins cher

Restaurant La Métisse : bon petit restaurant où l'on peut déguster des brochettes, du poisson grillé, de la cuisine européenne et africaine. Il existe plusieurs autres petits restaurants, maquis, où l'on peut manger de la viande de brousse, du manioc... Quelques petits hôtels (5 000 à 10 000 F CFA) proposent un confort minimum.

Plus chic

Relais du Lac Bleu : Hôtel-Bar-Restaurant-Discothèque. Près du fleuve dans le quartier commerçant de la ville. Tél. 86 14 64 / 86 14 78. Restaurant de qualité, on y mange en fonction des arrivages et des possibilités pour 10 000 F CFA environ. C'est le meilleur hôtel de Mouila. Les chambres propres sont ventilées ou climatisées avec sanitaire. Prix : de 17 300 à 30300 F CFA, suite à 60 300 F CFA.

Comment se déplacer

Taxi : en ville.

VA'GABONDAGE

Le lac Bleu : situé à 5 km du centre ville, ce lac, résurgence des eaux limpides de la Ngounié, est l'une des principales curiosités du coin. On peut pique-niquer sur les berges, se baigner sans problème si l'on n'a pas peur des serpents et pêcher au filet (carpes, brochets, silures...). Il est facile de trouver au débarcadère, près de la rue commerçante de Mouila, un piroguier qui, pour un prix négocié, vous proposera un circuit découverte du milieu lacustre.

Les plaines de Tougoutiti, de Matassou et de Makanda : en direction du sud vers Ndendé, au PK 11, plusieurs pistes à droite donnent accès aux plaines verdoyantes de Tougoutiti, de Matassou et de Makanda très fréquentées par les buffles, antilopes, potamochères, porcs-épics, canards, outardes, francolins... A l'est des plaines, on aperçoit à l'infini, le vallonnement des contreforts occidentaux du massif du Chaillu.

Les champignons poussent par milliers, ils sont comestibles et délicieux. Avis aux amateurs qui ne seront pas déçus du voyage s'ils se trouvent dans la contrée au mois d'octobre.
La Mission de Saint-Martin des Apindji : à environ 30 km de Mouila, en direction du nord-ouest, une petite piste en bordure de la Ngounié conduit au village de Saint-Martin. A proximité de la bourgade, se trouve l'ancienne mission fondée en 1900. Elle est actuellement en cours de rénovation et ressemble comme une sœur jumelle à son aînée d'un an, Notre-Dame-des-Trois Epis de Sindara.

A la recherche des orpailleurs : attention, cette zone est réglementée, il est nécessaire d'obtenir un laissez-passer auprès de la Direction Générale des Mines et de la Géologie à Libreville. Tél. 76 35 56. En prenant à l'est la direction de Mimongo, on arrive à Yéno après 70 km de piste. Tourner à gauche et suivre la L 114 en direction d'Ovala. On arrive dans la zone des chercheurs d'or. Des sociétés aurifères, contractuelles de l'État, exploitent le minerai. La vieille base d'Etéké est remarquable avec ses maisons construites en briques portant des cheminées sur les toits.

Son microclimat rafraîchit l'atmosphère et a valu à la région, le surnom de "réfrigérateur du Gabon". En poussant la balade jusqu'à Massima, avec un peu de chance, il est possible de voir des orpailleurs à l'ouvrage.

Mimongo : pays des Mitsogho et grand centre du culte du Bwiti, ce village est situé à 900 mètres d'altitude. On peut y trouver une case de passage. A 12 km de Mimongo, le village de Moukabou vaut une halte.

Mbigou : à 61 km de Mimongo, cette bourgade située à 800 mètres d'altitude, porte un nom aujourd'hui très répandu. Son calcaire tendre (stéatite) fût le premier à être utilisé par les sculpteurs de pierre, sous l'impulsion du Commandant de Cercle Mariani. Actuellement, peu d'artistes travaillent à Mbigou ou utilisent la pierre du cru, mais en revanche, un grand nombre d'artisans au Gabon taillent des calcaires similaires provenant de diverses carrières et en revendiquent l'appellation.


Enregistrez votre service, ou Hotel CLIQUEZ ICI


Gabon : La Ngounié : Mouila

Ndendé

Chef-lieu du département de la Dola, à 75 km au sud de Mouila, Ndendé compte 4 500 habitants. C'est la dernière ville gabonaise avant la frontière avec le Congo. Elle est située dans une zone de savane vallonnée arrosée par la Dola et cernée par le massif du Chaillu et les monts Mayornbe.


Comment y aller

En avion : Air Gabon, 85 000 F CFA aller-retour, 3 vols par mois, en lh20.
En car : les cars Barbier font le parcours Libreville-Lambaréné-Mouila-dendé tous les mardis et vendredis. Libreville : tél. 74 11 49 - Mouila : tél. 86 10 00/86 13 98.
En 4x4 : le trajet depuis Mbigou, via Lebamba, est l'un des plus beaux de la région : 84 km de pistes forestières à travers le massif du Chaillu.

A voir et à savoir

Dénommée "petit Mayornbe des Bapounou", Ndendé est une jolie bourgade avec sa rue principale et son petit marché.

Vos agapes, vos nuits

Moins de 10 000 F CFA
Le Relais de Saint-Hubert : en ville. Petit hôtel-restaurant confortable, avec chambres en cours de rénovation. Prévenir ou arriver tôt.

Drugstore Station Service Motel : à côté de la station Elf. Renseignements à Libreville, tél. 77 82 05. 15 chambres climatisées ou ventilées. Restaurant africain et européen, menu de 2 500 à 3 000 F CFA. Bonne adresse.

VA'GABONDAGE

Lébamba : à 37 km de Ndendé en direction de Mimongo. Sur la route des grottes, ce village permet de se loger dans une case de passage ou à la mission catholique pour un prix modique. A proximité, l'hôpital protestant de Bongolo est un centre de soins réputé au Gabon.

Les grottes de Bongolo : à 3 km de Lébamba. Dans cette zone, la forêt reprend ses droits. Des falaises aux profondes grottes et des arbres immenses surplombent les rapides de Bongolo. Les grottes de Bongolo forment un réseau de galeries souterraines karstiques creusé dans une butte de calcaire dolomitique qui domine le cours de la Louetsié.

Toutes les galeries communiquent sur un parcours de 1200 mètres de conduits et de salles. L'ensemble du réseau a été creusé par une rivière souterraine, vraisemblablement un appendice de la Louetsié. Les grottes de Bongolo sont parmi les plus vastes du Gabon.


Enregistrez votre service, ou Hotel CLIQUEZ ICI


Gabon : La Ngounié : Mouila

Sur les pistes de la Ngounié profonde

Ces parcours sont difficiles, même en saison sèche. Vous serez au coeur de l'Afrique Équatoriale ! II est absolument nécessaire de voyager au moins à deux 4x4 équipés (machettes, pelles, cordes solides, nécessaire de camping et carburant...). Attention aux arbres tombés au milieu de la route. Ces voies forestières demandent une conduite appropriée.
Un circuit Ndendé-Lébamba-Mbigou-Malinga au sud-est est possible, puis revenir vers Lébamba par des pistes plus difficiles, en passant par Ngoungui, Lépoy, Lékindou, Mbinambi, Nzenzélé, Moukoundou, Kanda.


Autre possibilité : à Nzenzélé, prendre à gauche vers Mabanga et Kanda. Ou plus facile, à Mbinambi, continuer la piste en passant par Nzingui, Mbélénaletembé, les grottes de Bongolo, jusqu'à Lébamba.
Sur la N1, à Mbadi, à mi-chemin entre Ndendé et Mouila, la piste R 21 permet après 97 km de rejoindre Mourindi et la réserve de la Moukalaba dans la Nyanga


Enregistrez votre service, ou Hotel CLIQUEZ ICI


Le reste de Ngounié..

Gabon : La Ngounié : Mouila
Fougamou



Chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi, Fougamou compte 4 100 habitants. La ville, construite en terrasses sur les rives de la Ngounié, s'étire sur plusieurs kilomètres au pied du massif des Gorilles de la chaîne de Koumounabouali.


Comment y aller

En avion : Air Gabon, 68 600 F CFA aller-retour, 2 vols par mois en 1h 05. Si vous arrivez par avion, vous apercevrez Fougamou entouré de montagnes boisées et brumeuses. L'aérodrome est une simple piste en latérite à 5 km du centre ville. Il est donc plus prudent de prévenir son hôte, il est d'usage de survoler son habitation afin de l'avertir de l'imminence de l'atterrissage.
En voiture : à 110 km de Mouila sur la N 1, à 90 km de Lambaréné et à 325 km de Libreville (environ 4h30 de route).
En car : les autocars Barbier font Lambaréné-Fougamou pour 5 000 F CFA l'aller simple. Fougamou-Mouilapour 12 000FCFA. Librevilleougamou pour 14 000 F CFA.
Des taxis collectifs font régulièrement le parcours.

Fougamou pratique
Correspondant du Consulat Général de France : Révérend Père Péron. Fougamou n'est pas relié au réseau téléphonique gabonais.

A voir et à savoir

Le visiteur qui emprunte la route pour la première fois peut ne pas arriver à Fougamou. En effet une nouvelle voie grumière contourne l'agglomération, le long de la Ngounié. Il faut aller tout droit à la sortie du pont, sur la Bassali. Ce serait dommage, car cette ville connaît depuis quelque temps l'effervescence du modernisme et de l'urbanisation. La cité a l'avantage d'avoir deux ministres natifs du lieu et l'École Nationale des Travaux Publics y est installée. Ainsi, les travaux d'amélioration, d'adduction d'eau, de construction dans tous les secteurs vont bon train ! De nouvelles voies et de récents dalots permettent le désenclavement des quartiers. On dit que l'éclairage public est pour bientôt.

Vos agapes, vos nuits, vos nuits blanches

Plusieurs maquis dans la ville proposent brochettes et plats africains. Les hôtels font aussi restaurant. L'approvisionnement n'étant pas quotidien, il vaut mieux prévenir et ne pas être pressé, ni trop exigeant.
La mission de la Sainte-Famille est tenue par des Pères et reçoit les visiteurs qui le désirent selon un prix modique comme dans la plupart des missions du Gabon. Il est toujours préférable de les avertir à l'avance.
Auberge night-club de Samba-Magotsi : dans la rue principale. Propre et confortable. Prix : 12 500 F CFA.
Dernière minute ! A découvrir...
Près de l'hôpital, sur les hauteurs, un motel vient d'ouvrir ses portes.
Au bord de la Ngounié, à l'ancien emplacement de la gendarmerie, nouvel hôtel-restaurant d'une grande capacité avec vue imprenable.
A la sortie de Fougamou, un ensemble de bungalows est en cours d'achèvement dans le parc centenaire de la mission protestante.

VA'GABONDAGE

Les chutes de l'Impératrice : à Fougamou, la Ngounié est à nouveau impétueuse et dangereuse. Nous ne nous en plaindrons pas car les chutes de l'Impératrice (nom donné par l'explorateur du Chaillu aux chutes de Samba en hommage à l'impératrice Eugénie de Montijo) sont belles et impressionnantes.
Sur la Ngounié : on raconte que le génie du fleuve a élu domicile au milieu de la rivière afin d'empêcher sa traversée. Il n'est pas rare que les pirogues chavirent et, récemment, des étrangers se sont noyés, le seul rescapé était un initié Bwitiste... Méfiance !

Sindara

Ce typique village mitsogo et eshira, a vu l'installation au siècle dernier de l'une des premières missions catholiques. On raconte encore la mémorable bataille qui eut lieu à Sindara dans les années 1940, entre les Français gaullistes dirigés par le Commandant de Cercle Rougier de Koulamoutou et les Français pétainistes du coin.


Comment y aller

En 4x4 : au départ de Mouila, sur la N1, en direction de Lambaréné, 125 km après Fougamou, une piste à droite mène à Sindara.
En pirogue : à partir de Lambaréné, le fleuve est navigable jusqu'à Sindara où l'on trouve les premiers rapides. Il est possible de louer une pirogue soit à Fougamou, soit à Lambaréné pour une excursion sur la Ngounié jusqu' aux chutes.

A voir et à savoir

A l'entrée du bourg, à gauche, sur la Ngounié, un port à bois permet aux 4 forestiers d'acheminer les radeaux de grumes tirés par de puissants remorqueurs jusqu'à Port-Gentil.

VA'GABONDAGE

Notre-Dame des Trois-Epis de l'Equateur : du village, part une voie qui mène à la mission catholique fondée en 1899. Le célèbre abbé gabonais, André Raponda Walker y fut affecté l'année de son ordination. Cette mission, bel exemple de l'architecture coloniale religieuse, est inoccupée depuis des lustres. Elle est actuellement en cours de restauration.

L'église, crépie de blanc, a retrouvé tout son éclat. Elle fait face à l'édifice principal construit à deux niveaux en briques de terre cuite et en bois. Une majestueuse allée de manguiers centenaires précède l'entrée de la mission et garde le souvenir de ses heures de gloire. A quelques mètres, le petit cimetière, laissé longtemps à l'abandon, reprend ses droits. En s'avançant un peu, on surplombe la Ngounié et ses premiers rapides, dont les chutes de l'Impératrice en amont.

Mandji

Avec ses 1770 habitants, Mandji, ancien poste militaire français, est le chef lieu du département de la Ndolou. Adossée au mont Moukoumounabouali (le vieil homme dominant la plaine), ce bourg, niché au milieu de la savane, est l'un des plus anciens du Gabon. Ses habitants vivent des moments difficiles du fait du manque d'eau et d'électricité qui semble perdurer. Pour le visiteur en quête d'architecture religieuse coloniale, la destination Mandji fait obligatoirement partie du périple dans la Ngounié.


Comment y aller

En 4x4 : à 150 km de Mouila sur la N1, en direction de Fougamou, au niveau de Yombi, prendre la piste à gauche qui conduit au village et à la Mission Sainte-Croix des Eshira.

VA'GABONDAGE

La Mission Sainte-Croix des Eshira : en 1894, depuis la station de Sainte-Anne du Fernand Vaz, en remontant le Rembo-Nkomi, Monseigneur Le Roy et le Père Buléon atteignent le pays des Eshira. Ils découvrent un site magnifique : une plaine entourée d'une ceinture forestière, la plaine de la Ndoulou.
La fondation d'une mission dont le Père Buléon aura la charge est décidée. Rapidement des constructions sont élevées, une grande croix de bois portant un Christ de bronze est érigée sur la colline toute proche.

Le Père lie connaissance avec les populations, apprend la langue Eshira avec l'aide de Joachim, le premier moniteur. Il rédige dans la langue un catéchisme, une Histoire Sainte, un livre de prières, afin de former des catéchistes qui, placés dans les villages voisins, pourront instruire à leur tour et préparer la voie aux missionnaires. Un nouveau type de mission est né.

Les portes de Sainte-Croix des Eshira ont fermé au profit de la nouvelle paroisse de Mandji. Après de nombreuses années d'oubli, le Père Gabriel Nganga a pris la charge de cette mission et a décidé de demeurer seul avec les mêmes difficultés que les premiers missionnaires. Les visiteurs qui le désirent peuvent loger à la mission.

Pour les amateurs de brousse et de 4X4 : à la sortie de Mandji, en direction de Mbari, une piste forestière, assez difficile mais intéressante, relie Mandji à la mission Sainte-Anne et Omboué en 8 à 10 heures selon l'état de la route. Une partie de la voie dans la zone de Rabi-Kounga, appartient à la compagnie pétrolière Shell et comporte une barrière d'accès. De ce fait, il faut prévoir une autorisation de circuler auprès de la société à Libreville ou à Port-Gentil. Il est nécessaire de partir à deux véhicules minimum et d'emporter de quoi pique-niquer, des protections contre les moustiques, éventuellement du matériel de couchage et du carburant.

Enregistrez votre service, ou Hotel CLIQUEZ ICI


Jeudi 5 Août 2010
Source : Gabonbusiness
Vu (s) 7933 fois


A la Une | Kiosque Numérique | Hôtels du Gabon | Echos Business | Cuisine | Sport Inter | Actu Gabon | Gabon | Infos Utiles | Les Echos Des Provinces* | Ma Vie à Dieu* | People | Vie Familiale | Culture | Images & Vidéos | News par Pays | International | Incroyable* | Expression Libre | Divertissement | Gabonlibre.com | Archives | Bien Manger | Diasporanews | Evènements | Adolescence











Infos Du Jour...

LIBYE. Tripoli menacée par des incendies "hors de contrôle"

0 Commentaire - 28/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Les Occidentaux fuient la Libye en raison de violents combats

0 Commentaire - 28/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : PDG - Simplice Guédet Manzela : l’homme seul

2 Commentaires - 28/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Cameroun : Boko Haram enlève l’épouse du vice-Premier ministre

1 Commentaire - 28/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Njeri Rionge, la femme qui a apporté l'Internet aux pauvres

0 Commentaire - 27/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Sarkozy : une conférence au Congo pour 100.000 euros ?

0 Commentaire - 27/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Ronaldo a-t-il fait un bébé tout seul ?

0 Commentaire - 26/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Les chiens de Sarkozy ont abimé un précieux patrimoine français

1 Commentaire - 26/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Honneurs et drapeau national pour Eyeghe Ekomie au Sénat

1 Commentaire - 26/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...




Divertissement sur Gabonlibre