News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’opposition s'interroge des intentions du nouveau gouvernement d'Ali Bongo, non élu

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Dimanche 25 Octobre 2009 à 17:34 | Lu 2380 fois



Gabon : L’opposition s'interroge des intentions du nouveau gouvernement d'Ali Bongo, non élu
La formation d'un nouveau gouvernement et les changements intervenus dans les administrations centrales ont fait réagir l'opposition qui parle de "dérive autoritaire" et de "personnalisation du pouvoir". On aurait bien aimé que l’opposition dise clairement de ne pas reconnaitre Ali comme Président élu qui lui met à faut sur l'opinion nationale "Ali Bongo n'est pas le Président élu , serait un imposteur, imposer par la force sous le soutien de la France. Son gouvernement n'aurait pas de sens au peuple Gabonais.

Pendant que l’opinion a accueilli défavorablement ce gouvernement à leur yeux ne serait qu'un feu de paille, que des intentions "Tel père, tel fils.

La prise de position de ce collectif des candidats en fait de la dernière présidentielle en dit long : ‘’Le conseil des ministres viole la loi et consacre l’émergence d’une nouvelle caste de roitelets’’ dixit, Jean Eyeghé Ndong, le désormais porte-parole à titrer de ce regroupement. Bongo père aucun Prémier Ministre n'aurait jamais gouverné le Gabon, comme disait Mebiame Mba.



Or l’honnêteté intellectuelle commande qu’il dise non à la nouvelle équipe dirigeante qui non pas été élu par le peuple Gabonais. Il faut être bête, de ne pas comprendre, que ce gouvernement ne serait qu'une mascarade, pour aveugler le peuple gabonais. Bongo père faisait autant.

Si l’opinion nationale reste perplexe et s’interroge sur la rapidité d’exécution du gouvernement dans le mode de désignation des secrétaires généraux, directeurs généraux etc. il n’en demeure pas moins que le plus important était que le gouvernement montre sa volonté de rupture quitte à apporter des améliorations plus tard. Mais comment ? un pays en état de siège !

La capacité de cette coalition des opposants de donner de leçon politique est fondé sur un état de droit. Elle dénonce une ‘’manière refléchie du gouvernement Ali Bongo Ondimba non élu de faire croire au changement’’.

Après les grands discours sur la situation sociale, économique et politique du Gabon le nouveau gouvernement a fait des choix arbitraire sans fondement "exemple le smic à 150.000CFA.

Il semble que l’opinion nationale dans sa majorité ne fait pas confiance à ce gouvernement qui le qualifierait de farce "tel père, tel fils".

Ali Bongo, l'homme nouveau, toute la presse Gabonaise, serait à ses pieds, on se moquerait de qui ? du peuple Gabonais ? il semblerait que Ali Bongo avec sa soeur dirigeait le Gabonais depuis 3 ans, Ali Bongo aurait pri le pouvoir par la force, ce qui serait pas un secret pour personne, alors une question se pose, peut t-il diriger un pays sans peuple ? l'avenir nous le dira.

LVDPG

Dimanche 25 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2380 fois




1.Posté par Mezzah le 25/10/2009 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Nous l'avons déjà dit haut et fort sur site, les usurpateurs actuels ne sont pas tranquilles. En outre ils ont parfaitement la conviction que tout basculer d'un moment à l'autre. Cela bien entendu se traduit par l'omniprésence de nos forces de sécurité dans les lieux les plus à même d'exploser à partir d'une petite étincelle.

Ils naviguent face à un tsunami et n'ont aucun commandant à bord de leur bateau pour leur permettre de retrouver le cap.

Je saisis ici l'occasion pour attirer l'attention de ceux qui soutiennent ce gouvernement sur leur implication aux coups d'état. Quand le peuple reprendra son pouvoir, qu'ils ne viennent pas nous dire qu'ils n'avaient pas le choix. Oui je suis de ceux là, rares, qui citent les noms. Je dis personnellement à TOUNGUI que vous êtes du mauvais côté en ce moment. Prenez vos responsabilités.

A nos journalistes je dis que votre responsabilité est aussi établie. Ce jour-là ne nous dites pas que les nouvelles autorités, celles qui reprendront le vote volé, en veulent aux journalistes.

2.Posté par CHOCOLINE le 25/10/2009 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien dit mon frère...Parlons peu, parlons bien...

3.Posté par Mong y'adzè le 25/10/2009 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pire dans l'histoire ce sont ces pseudo opposants d'il y'a encore un mois qui s'identifiaient au noms des forces du changements et que j'entends dire aujourd'hui que "les carottes sont cuîtes, passons à table avec ali"...Purée, c'est personnes de port-gentil seraient donc morts pour RIEN? Ces arrivistes et opportunistes (pour ne pas dire "traitres" de la première heure) à l'image de mouloungui de l'upg et bien d'autres, n'ont donc aucune once d'intégrité. Comment peut-on si promptement "tourner sa veste" et encore si le jeu en valait la chandelle; mais pactiser avec le diable en personne et accepter son verre, c'est carrément un SUICIDE, un auto-assassinat. Car comme dit un proverbes populaire "l'oiseau(mouloungui et tous les autres) oublie le piège(ali), mais le piège n'oublie pas l'oiseau". Le moment venu, tous les traitres subiront le châtiment qu'ali leurs réserve; dès qu'ils n'auront plus aucun soutien.
Moi je reste et campe sur ma position d'anti-usurpateur du pouvoir du peuple. Quoiqu'il fasse, son programme ne m'intéresse nullement; car avant le programme y'avait un vote (à respecter), y'avait des résultats (à respecter) et juste après, y'a eu des rassemblements pacifiques (à respecter aussi); et ça, je ne l'oublirai jamais; au nom des frères et soeurs victimes des exactions à port-gentil.
Alors, ceux qui marchent sur les morts de pog, pour rejoindre ali, qu'ils y aillent, mais moi je veux que ce type me rende mon vote...Après on pourra parler de gouvernement, de programmes, de projets. Sinon basta!

4.Posté par St. Michael le 26/10/2009 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons déjà le FR qui est plus approprié selon les circonstances. L’heure n’est ni à la création d’un parti politique ni à la diplomatie. L’heure est à la REVOLUTION.
Trois Grandes phases de la REVOLUTION pour libérer le Gabon de cet esclavage de l'age de la pierre taillée:

Phase-1 : Boycotte de toute élection-Insurrection avec grèves générales rendant le pays ingouvernable et paralysant l’économie qui sert à payer nos oppresseurs mercenaires étrangers.
Phase-2 : Frapper fort sur les intérêts mafieux de Bongo/pdg-francafrique et chasse aux mafieux français et milices étrangères portant l’uniforme de l’armée républicaine pour qu’ils quittent le pays en paix (comme en Côte d’Ivoire)
Phase-3-restaurer l’état de droit et la démocratie afin de reconstruire le pays.
Toute participation à une élection organisée par bongo/pdg-francafrique serait encore une autre humiliation dont les leaders du FR ne se relèveraient pas car tout le monde leur dira : « et pourtant vous saviez que les procès verbaux seront établis en avance et que les bérets rouges viendront soulever les urnes pour les échanger avec des urnes bourrées devant un peuple inoffensif et désarmé ».

May God grand us the vision and wisdom while protecting us against the devil in this battle for freedom.

5.Posté par delaudasse le 26/10/2009 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je suis déçu.... depuis la nomination de l'Usurpateur par la CC on me parle de grèves, manifestations, de mobilisation, de coupure de téléphone, gas oil, électricité., de protestation des syndicats...etc...
Mais je ne vois rien.
L'Usurpateur et sa clique fonctionnent: voyages, réunions etc...Ils parlent d' élections avec les listes en cours . On nous nargue... prochain conseil des ministres à POG... et "on " regarde et "on " rentre dans le jeu. Croyez vous vraiement que les citoyens-électeurs floués apprècient ... les nouveaux mots d'ordres de leur leaders que l'on n'entends pas non plus. Où es tu AMO, PM, l'Alliance, le FR,...c'est maintenant qu'il faut y aller sinon les citoyens vont se démobiliser.

6.Posté par St.Michael le 26/10/2009 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La suppression arbitraire des salaires des enseignants est un élément de plus pour confirmer l’esclavage dans lequel nous sommes soumis. Hier c’était les Alexi Abessolo, Ogouliguende et d’autres qui ont perdu leur emplois faute d’avoir librement exprimé leur adhésion à la démocratie. Aujourd’hui ce sont les enseignants qui n’ont plus droit à leur salaire alors que 0.01 % du budget de campagne de Bongo/pdg-francafrique pouvait régler les arriérées de salaire des enseignants non versés depuis des décennies.
Depuis le 30/08/09 (bombardement des chaînes de TV privées), le 04/09/09 (coup de force militaire suivi d’un massacre des citoyens inoffensifs et tentative d’assassinat des leaders), le 12/10/09 (coup d’état constitutionnel), Faut il encore attendre plus d'humiliations pour comprendre que le biafrais a déclaré la guerre au peuple et nous devons y répondre par tous les moyens et de manière intelligente ???
Ou alors on veut amener le peuple à prendre goût petit à petit pour dire comme l’ amorphisme maudite Rogombe (on va encore faire quoi ?).
·On avait peur de mourir, maintenant qu’AliBen nous tue sans raison
·On avait peur de perdre des emplois, maintenant qu'AliBen nous licencie de manière abusive.
·On avait peur de perdre notre liberté, maintenant qu’on ne peut ni parler ni sortir, même les SMS sont coupés alors que nous avons bien signé et honoré nos contrats avec Zain, Libertis…
·On avait peur de perdre nos salaires, maintenant que les salaires sont coupés de manière méprisante.
Est ce que toutes les conditions ne sont pas réunies pour une REVOLUTION intelligente comme cela s’est passé dans d’autres petits pays opprimés ???
Si quelqu’un attend encore le pire, il est clair que le pire est déjà là. C’est vrai que tout le monde ne peut pas avoir le courage des HEROS de POG mais tout le monde peut sacrifier un mois de maigre salaire pour couler le dictateur et capitaliser après dans un pays libre et démocratique.
La stratégie de l’Insurrection et grèves générales n’est qu’un petit effort qui aura un grand impact pour la LIBERTE du GABON.

Wake up my blessed people!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...