News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’opposition dénonce la répression policière contre les étudiants

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 13 Février 2010 à 13:49 | Lu 949 fois

Après les échauffourées du 11 février entre les étudiants grévistes et les forces de l’ordre qui auraient fait près d’une vingtaine de blessés, le nouveau parti de l’opposition, l’Union nationale (UN), a publié hier soir un communiqué pour dénoncer le matage policier devenu quasi systématique lors des mouvements d’humeur légitimes des étudiants.



Gabon : L’opposition dénonce la répression policière contre les étudiants
Porté sur ses fonds baptismaux le 10 février dernier, le nouveau parti de l’opposition, l’Union nationale (UN), n’a pas tardé à faire entendre sa voix sur l’actualité du pays, en fustigeant vertement le matage policier de la grève des étudiants de l’Université Omar Bongo le 11 février dernier à Libreville.

Déjà sévèrement indexée lors de la période électorale, l’utilisation jugée «abusive» des forces de sécurité et de défense continue de présenter, pour les leaders de l’opposition, un signe de dérive autoritaire du pouvoir.

«Le pouvoir (…) persiste chaque jour dans l’instrumentalisation et l’utilisation brutale des Forces de défense et de sécurité», estime l’Union nationale dans son communiqué signé de son président, l’ancien leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), Zacharie Myboto.

Pour l’opposition, cette manière de procéder relève également de «l’amateurisme» du nouvel exécutif, qui «depuis trois mois (…) est incapable de traiter les problèmes qui se posent dans les universités».

Face à ce mouvement d’humeur lancé par les étudiants suite au non paiement des arriérés des bourses le 10 février, «ce sont les forces de défense et de sécurité qui ont été envoyées pour toute réponse à leurs revendications», déplore l’Union nationale.

«Cette escalade de la violence qui a conduit plusieurs étudiants à l’hôpital n’est pas digne du Gabon. (…) L’Union Nationale proteste contre l’utilisation abusive des forces de défense et de sécurité pour asseoir un pouvoir illégitime et dissimuler son amateurisme», fustige encore Zacharie Myboto.

Le nouveau parti de l’opposition a ainsi exhorté l’exécutif à «mettre un terme à l’usage systématique de la force publique pour traiter les problèmes de la société gabonaise».

L’université de Libreville est confrontée depuis plusieurs années à des problèmes récurrents dans le paiement des bourses, occasionnant à chaque fois des mouvements de protestation et des affrontements avec les forces de l’ordre.

Ces «descentes» des forces de l’ordre sur le campus sont toujours sévèrement dénoncées par les étudiants qui prônent la franchise universitaire, et en raison des abus perpétrés par certains policiers et militaires en faction.

Source : Gaboneco



Samedi 13 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 949 fois




1.Posté par ratzinger2010 le 13/02/2010 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on cessera de le dire ce biafra intérieurement il sait qu'il l'est nous n'avons pas de liens de parenthée avec lui à part que c"est africain (nigeria) car c'est son destin Machievelique qui l'a conduit dans nos terres ancestrales par son adoption par le feu president Abert Bernard Bongo et à la tète de l'Etat aujoud'hui mais qu'il sache que nous pur sang gabonais nous le combatons et nous combatrons de toute notre énergie et de toutes nos ames qu'il nous tue tous s'il en est capable et qu'il sache qu'il terminera d'une manière ou d'une autre comme ces dictateurs qui ont fait souffrir le peuple de Dieu ce jour il répondra à ces actes depuis qu'il a été adopté . mais jesuis sure d'une chose c'est qu'on le vaincra qu'il le veuille ou pas le peuple Gabonais connaitra ses jours de gloire.Que Dieu bénisse le gabon et le protège contre le totalitarisme émergent du gabono-biafra Amen

2.Posté par yacelio le 13/02/2010 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
me font vraiment rire ces multiples oh! pardon UN ! de leur temps c''était comme ça L UOB Ils ne dénoncent que le pourrissement qu'ils ont crée !!!
de vrai sorciers hypocrites !!!
la nouvelle équipe veux redinamiser l'université et voilà que des forces obscures veulent mainternir les choses en l'etat quand je vous dis que dans cette école ,il n'y a que manipulation de ces naifs étudiants fanatisés !!

3.Posté par Mezzah le 13/02/2010 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de tout coeur avec l'UN pour ces protestations. Comment d'ailleurs il peut en être autrement quand on sait que ces pauvres gosses ne réclament que ce qui leur est dû. J'en suis indigné.

Aux forces de l'ordre, j'attire votre attention sur le fait que le port de votre uniforme est lourd de sens. Votre mission est d'abord et avant tout de protéger le peuple et ses biens. Se mettre au service d'une personne vous range dans le camp de milices, vous serez traduits devant les différentes juridictions pénales si vous ne changez pas votre fusil d'épaule. Vous êtes tous identifiés à l'image de M.ONGANGA Roch qui est à l'origine de la destruction des antennes mobiles de TV+.

Je rassure tous ceux qui sont assoiffés de la liberté que le train du changement est en marche, rien ne pourra le stopper, rien.

4.Posté par pavedelavictoire le 13/02/2010 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as tout dis Mr Mezzah car ca ne fait que commencer. Nous disons oui a la victoire finale, les oppresseurs et ennemis du peuple opprime s'appuient sur leurs chars et fusils mais nous le peuple comptons sur L"ETERNEL DIEU,
soyez tous courageux et forts de loin ou de pres nous sommes ensembles peuple gabonais.

5.Posté par sebdepog le 13/02/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Biafrais croit gouverner ce pays par la force? Il se trompe lourdement. Ce n'est que le début de ses souffrances d'apprenti dictateur.

6.Posté par St. Michael le 13/02/2010 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces militaires qui ne cessent de tuer mes frères et sœurs comme à POG et maintenant détruit les ambrions pour le Gabon de demain. Je dis que vous les inconscients étrangers dans l’armée gabonaise, vous avez commis l’irréparable.

Le Colonel Colin Powell, l’un des plus brillants militaire des USA a bien dit NON à Georges Bush quand les missions qui lui étaient confiées n’étaient plus considérées humaines.

Je comprends bien que les critères de recrutement des militaires au Gabon ne sont pas comme en Cote d’Ivoire, USA, Grande Bretagne où le Militaire sort de la même ‘Usine’ des élites bien formées. Le militaire au Gabon répond plus souvent aux critères de tête vide et les bras musclés.

Ces militaires qui n’habitent pas tous à la sablière, et même si ces militaires se sont arrêtés au primaire, ils doivent certainement avoir des enfants, des cousins, des nièces ou des neveux qui vivent avec eux à Kingele, venez voir, Pk6, NzengAyong pour se rendre compte de l’état de précarité et de détresse de ces familles.

Même pendant une guerre, les militaires ne vont pas attaquer des maternités et des salles de réanimation. Ces étudiants sont dans une situation similaire…….

En plus des maladies de toute sorte aux quelles sont confrontées ces couches sociales démunies, il faut encore que l’armée des gabonais accélèrent leurs morts physiques???

DAMN….DAMN….DAMN

Ne pas avoir un CV ne veut pas dire ne pas avoir de cœur.
Ne pas avoir un CV ne voue qualifie pas de fauves ou de comportement animalier.
Ne pas avoir d’éducation scolaire ne veut pas dire qu’il faut tuer la source et le foyer du savoir universel.

Chers militaires inconscients, si vous étiez vraiment inconscients, vous commettrez bien l’erreur inconsciente de pointer le canon sur la cible la plus visible : Aliben Bongo.

May GOD treat everyone according to his/her merit. Amen.

7.Posté par la pensee gabonaise le 14/02/2010 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers compatriotes, n'ayons pas la memoire courte et sellective! Cette maladie est trop souvant source de nos problemes dans notre pays. Je vois que, comme d'habitude, vous faites les louanges de personnnes qui ne sont pas moins pourris que les "gents d'en face"!!!!cela est vraiment regretable, quand je sais que les mains de membres de l'UN ne sont pas moins souillees et trempees de sang d'innocents gabonais morts pour le tout simple fait, d'etre de la mauvaise ethnie, du mauvais parti, de leurs idees et convictions, en un mot d'appartenir au faibles...Car ayant ete les bourreaux du systeme qu'ils semblent denoncer . Il y ' a encore moins d' un an, votre AMO et ses acolytes faisais la pluie et le beau temps, envoyais arreter les gabonais qui reclamaient leurs droits les plus absolus, constituaient les plans machiaveliques d'asservissement du peuple,...,Et voila que n'ayant pas obtenu le pouvoir au sein du Parti des Dictateurs Gabonais, ils n'ont trouve mieux que d'etre des pseudo-opposants, croyant creer contre-pouvoir por revenir en force aux affaires comme avant. C'etait mal connaitre le regime des sanguinaires dont ils faisaient parti!Maintenant, ils comprennent ce qu'enduraient les gabonais spolies de leurs droits. Bien que je pense que ce n'est pas le cas, car ils ont encore assez de "dolles" dans leurs comptes a l'etranger et continuent de vivre dans des superbes domaines, tous cela avec Notre Argent!!!! Ne nous faisons pas leurrer par leur soit-disante sursaut subi d'amour pour patrie.Je vous dis que, ces gents-la, veullent juste nous distraire et se servir de nous comme bouclier pour acceder de nouveau a leurs anciens avantages ; ils ne sont tous mues que par la soif du pouvoir.
Ceux qui restent incredules a mes dires, je leur demanderai d'opperer a un exercice qui consisterait a se poser les questions suivantes:
- quel est le resultat du passage de ces messieurs dans les diffenrents postes qu'ils ont occupes?
-quelles sont les actions sociales qu'ils ont menees avec l'argent du contribuables vole jusqu'alors?
-quand on parle de corruption dans notre pays, quelles sont leurs positions et leur attitude face a cela et, que comptent-il faire face a cela?
-qu'est-ce qui leur empechait d'oeuvrer pour le peuple spolier depuis 43 ans?
Les reponses, nous les connaissons pratiquement tous ou du presque...
Je tiens a vous rappeller que, lorsqu'on est un Homme integre, on l'est du debut a la fin. L'integrite ne s'improvise pas.Son obtension est le fruit d'un travail de longue haleine. Est-ce le cas pour nos anciens "Champions de l'intox, des detournements des Fonds Publics,...." devenus en si peu de temps et dans des conditions que nous connaissons tous des "Moise, des Defensseurs du peuple opprime et oppresse"?Si c'est le cas, cela reviendrait a dire que, toute personne commettant des actes ignobles, peut devenir du jour au lendemain un ange parce que, il aurait tout simplement dit avoir change! Je ne dis nullement ici que les gents ne peuvent pas changer, mais plutot que, l'on ne change pas du jour au lendemain!
Je terminerais mes mots en disant ceci, leus actions actuelles est certes louable, mais ne voyons pas en cela leur souhait, leur desir de voir les Gabonais s'approprier de ce qui lui est du. Derriere cette "Aide", peut bien se cacher des plans machieveliques dont on leur connait deja pour maintenir le peuple sous le joug de la pauvrete mentale, physique et financiere. Donc soyons vigilants face a leurs dires car rappellez- vous de l'histoire du corbeau et du renard:"le corbeau mange aux depend de celui qui l'ecoute". Et ceu[ qui croient a l'emmergence d' Ali tant mieux pour eux!!!!

8.Posté par GENERATION CONSCIENTE le 14/02/2010 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste un etonnement par rapport a la position de Mr Mba obame face a la descente des hommes cagoules sur le campus.
Mr Mba obame, rappelles-toi quand tu etais au departement de l'interieur et de la securite publique. Aujourd;hui tu critiques les methodes que tu as laissees dans les archives a ton successeur immediat le beninois Ndoungou. Va chier les bulles, tu nous a fait souffrir pour les memes raisons il ya quelques annees jusqu'a envoyer l'unite speciale sur le campus. Ce sont vos pratiques a tous. Espece....

9.Posté par St. Michael le 14/02/2010 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu’on le dise une fois pour toute:

La différence entre le Roi Davide et le roi Hérode qui ont tous les deux commis des péchés est simple : Davide s’est repenti et Herode s’est obstiné en continuant la tueries et les assassinats.

Aussi, la différence entre un Pilot authentiquement qualifié et un pirate de l’air est simple. Le pilot muni de License de pilotage rectifie sa trajectoire et refait le tour pour bien faire son approche d’atterrissage. Par contre le pirate Kaleba atterrit même s’il a raté les ¾ de la piste d’atterrissage et est aussi prêt à atterrir sur un immeuble soit par bêtise ou par acte suicidaire collectif comme tout pirate.

Time is over to try to equate AMO to Aliben in a very malicious and shameful way.
St.Michael.

10.Posté par Panthère du Gabon le 15/02/2010 02:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Écrit par SIDIBE MANDIAN Lundi, 15 Février 2010 00:45

Le baptême de feu de « L’Union Nationale » célébré sur fond d’attaques à l’endroit du pouvoir en place

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien


Libreville, 14 février (GABONEWS) – Réunis, ce dimanche, à Noé Palace, sis en banlieue librevilloise à Okala, pour fêter la création de leur nouvelle formation politique, portée sur les fonts baptismaux le 10 février, les fondateurs de « L’Union Nationale » se sont du reste illustrés en propos belliqueux et offensants à l’endroit des nouvelles autorités gabonaises et du Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, qu’ils ont traité de tous les noms d’oiseaux, a constaté GABONEWS.


D’entrée, ce sont les écriteaux portés sur des banderoles arborant les lieux qui tiquaient le visiteur : « Non à la dictature émergente ! », « Non à la dictature d’un clan ! », « Oui pour un Gabon pour tous ! », tels étaient également les slogans scandés, durant la cérémonie, par les responsables et militants du nouveau-né des partis politiques gabonais, « L’Union Nationale » en l’occurrence.

Au menu du premier meeting populaire organisé par la coalition des candidats malheureux de l’élection présidentielle, désormais groupés au sein de l’UN, il y a eu entre autres activités déroulées, la présentation des officiels, l’observation de vingt-sept secondes, que dis-je ? L’observation d’une minute de silence en la mémoire de ceux qu’ils sont convenus d’appeler les victimes des évènements tragiques de Port-Gentil, l’exécution de l’hymne national par des fanfares privés et le fredonnement du fameux appel de Barcelone lancé par AMO national, qui fut d’ailleurs interrompu par une invitée-surprise : la coupure brutale d’électricité.

Comme par télépathie, toute l’assistance de réagir en chœur : « malgré cette coupure-sabotage, on est-là ! », assimilant du coup la coupure d’électricité à un acte commandité par les autorités administratives qui tenteraient, claironnait-on, de boycotter la manifestation.

Après plus d’une trentaine de minutes passées dans l’obscurité et la canicule dans une salle dont l’architecture inflige d’innombrables dommages à ses occupants, voilà la fourniture d’électricité rétablie à la satisfaction et sous les applaudissements nourris des militants et sympathisants de l’Union Nationale, ouvrant ainsi l’épisode des discours aussi fleuves qu’injurieux et ennuyants à l’adresse d’une assistance progressivement altérée, devenue tout aussi amorphe.

De Gérard Ella Nguéma (Secrétaire Exécutif Adjoint) à Zacharie Myboto, en passant respectivement par le Représentant de Ben Bruno Moubamba, Jean Ntoutoume Ngouah, Pierre Claver Nzeng Ebome, Casimir Oyé Mba, Jean Eyéghé Ndong (tous vice-présidents) et André Mba Obame, les membres-fondateurs de l’Union Nationale se sont relayés à l’autel, qui pour justifier leur adhésion à la coalition, qui pour s’insurger contre le pouvoir, qui pour injurier le Secrétaire Général du PDG (suite à l’interview que celui-ci a accordée à RFI et dans laquelle il qualifiait les unionistes de charognards), qui enfin pour dévoiler les circonstances et mobiles de la création du « Grand parti ».

La question que nombre d’observateurs non moins avertis se posaient au sortir du rassemblement était bien celle de savoir si Myboto et consorts n’auraient pas vendu la peau de l’ourse avant de l’avoir abattue, d’autant plus que le président de « L’Union Nationale » n’a guère manqué de préciser que « le parti est déjà créé » et qu’ils « n’attendent plus que le récépissé devant être délivré par le ministre de l’Intérieur.

Pour qui se remémore les tracasseries et humiliations infligées aux leaders de partis par AMO alors qu’il était le tout puissant locataire du ministère en charge de pareils dossiers, il est tout à fait aisé de deviner ce qui pourrait arriver pour la délivrance de « l’acte de naissance » de l’Union Nationale, sans compter les risques de perte de mandats encourus par les élus des formations politiques ayant concédé la fusion qui a enfanté le « Grand parti ». Qui vivra, verra !

GN/MS/10


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...