News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'opposant gabonais André Mba Obame: "Je serai président"

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mercredi 16 Septembre 2009 à 10:54 | Lu 2972 fois



Gabon : L'opposant gabonais André Mba Obame: "Je serai président"
LIBREVILLE — L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, arrivé deuxième à l'élection présidentielle mais qui revendique la victoire, assure qu'il sera bel et bien "président" du Gabon et dénonce une dérive sécuritaire du gouvernement.

"Je serai président de la République. Je ne peux pas dire dans combien de temps mais tant que je ne trahis pas l'immense confiance du peuple gabonais, l'issue est inéluctable", affirme André Mba Obame, 52 ans, surnommé "AMO".

Comme l'opposant Pierre Mamboundou, arrivé 3e, il réside actuellement dans un "lieu sûr" où il a reçu l'AFP.

"Je suis prêt à accepter toutes les tracasseries, les provocations. Je m'expose à des tentatives d'assassinat, à des complots. Les risques sont énormes. J'ai scellé un contrat avec le peuple gabonais, j'irai jusqu'au bout", déclare-t-il, un brin théâtral.

AMO écarte toute possibilité de négociation avec son ancien meilleur ami, Ali Bongo, fils du président Omar Bongo décédé en juin, et vainqueur officiel du scrutin: "Les petits arrangements sous la table, les petites propositions à la sauvette, ça ne m'intéresse pas".

M. Mba Obame dément également avoir constitué un "gouvernement de résistance avec M. Mamboundou comme Premier ministre", comme l'a indiqué la Lettre du Continent. "Ca ne correspond pas à ma logique républicaine de combat".

"Clairement, j'ai gagné l'élection. La Cénap (commission électorale) n'a pas fait son travail jusqu'au bout, qu'elle le termine", dit-il.

Lointain outsider au début de la campagne, il est arrivé premier candidat de l'opposition.

Deuxième avec 25,88% des suffrages selon le résultat officiel, M. Mba Obame veut déposer avant samedi un recours pour tenter d'invalider l'élection d'Ali Bongo, crédité de 41,73% des voix.

"Quelqu'un qui a vocation à diriger un pays doit croire en ses institutions. Des gens me disent que je donne le bâton pour que la Cour me batte, qu'elle ne lira pas le Droit. Si elle lit le Droit, elle ne peut que me donner raison. Les faits sont éclatants. On a débusqué beaucoup de fraudes. Les mécanismes de la fraude sont mis à nu".

L'ancien ministre de l'Intérieur (2005 à juin 2009), qui avait été souvent critiqué par la société civile, affirme que les libertés individuelles sont en danger.

"En quelques jours, on a connu une régression. (Avant) on n'allait pas chez les gens, les interroger sans raison, les garder sans raison. Même à l'époque du parti unique, cela ne se passait pas comme ça. Le bilan des violences politiques, la dizaine de morts dont on parle à Port-Gentil, c'est plus qu'en 42 ans sous le régime du président (Omar) Bongo", accuse M. Mba Obame, dont deux collaborateurs ont été arrêtés samedi.

"On n'a pas de nouvelles depuis. Personne peut les approcher. Ca, c'est le Gabon maintenant. On (les autorités) a des comptes à rendre à personne, on interroge, on torture, on peut même tuer à huis clos. Personne n'a le droit à une explication".

"C'est lui (Ali Bongo) qui dirige le pays, c'est le président de fait. Même avant le coup d'état électoral, c'était déjà lui", déclare-t-il.

Malgré l'échec de la récente opération ville morte lancée par l'opposition, M. Mba Obame pense que "les gens se sont mobilisés pour l'élection. Il a suffi d'un coup de force pour que cette volonté de changement soit confisquée. Les gens n'acceptent pas et ne l'accepteront pas de sitôt."

"Les gens estiment que +ville morte+, c'était timoré. Ils veulent des actions plus fortes, en découdre. Des gens attendent des mots d'ordre de violence, je me refuse à les donner. On ne veut pas exposer les vies des Gabonais", promet M. Mba Obame.

"Ceux qui disent +On a gagné, et c'est fini+, ne savent pas ce qui se passe dans le pays", prévient-il.

Copyright © 2009 AFP

Mercredi 16 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 2972 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par Le patriote le 26/09/2009 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais au nom de quel peuple gabonais parler vous? Vous qui n'êtes que des ingrats et des semeurs de troubles!
Un vrai patriote, soucieux de l'ordre Républicain et de l'Etat de Droit, ne peut pas et ne doit pas appeler à la désobéissance civile. Un vrai patriote a le devoir de respecter les institutions de ce même pays qu'il prétend vouloir diriger. On ne bâtit pas une démocratie solide, exemplaire et durable dans le temps, en mettant les armes avant....
Certes le système n'a pas été parfait, jusque là, mais il y a des pays, remplissant les mêmes conditions économiques que le Gabon, qui vivent des tragédies depuis des années. On ne construit pas un pays avec la haine et les armes. Le Gabon appartient à nous tous!!!!
Au demeurant, je vous rappel, à tous ceux qui ont la mémoire courte, que nous sommes, de manière directe ou indirecte, tous "responsables" de ce qu'est le Gabon aujourd'hui, à travers nos parents, nos comportements, etc....
Certains compatriotes appellent, ce même peuple qu'ils veulent diriger, à la guerre depuis leurs cachettes respectives ou depuis l'étranger, pendant que leurs familles respectives sont à l'abri ailleurs.
Et au regard des fortunes individuelles, on se rend compte que ce sont ces mêmes compatriotes qui ont été les pires ennemies de ce pays, de véritables fossoyeurs. Et aujourd'hui, ce sont les mêmes qui veulent donner des leçons!
Allons, réveillons nous, il y a d'autre moyens de faire entendre sa voix, de manière responsable, quand on prétend aimer son pays et ses habitants. Il y a d'autres moyens d'arriver au pouvoir, si tel sont leurs ambitions.
Evitons la haine et la violence, construisons ensemble notre pays dans la paix et l'harmonie.
Je rappel à tous qu'un pays est facile à détruire et difficile à construire....

14.Posté par germain mba le 17/09/2009 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que DIEU l'eternel créateur me pardone si j'ai un temps soit peut m'etre ecaré, mais serieusement ce que qui se passe au gabon est tellement insoutenable, ceci etant je reste convincu qu'il n ya que par un coup force que le gabon et pour cela je pries l'eternel créateur pourqu'il nous donnes la force

13.Posté par Ekounda le 16/09/2009 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AMO,

et pourtant nous ne demandons que cela, beaucoup de compatriotes attendent simplement qu'on leur donne les armes pour qu'ils rentrent dans la maquis et éliminent les assassins, les voleurs, les pilleurs et les fossoyeurs du Gabon.

Nous voulons éliminer ceux qui prennent notre pays en otage et pensent que le Gabon est leur propriété privée, ceux qui ont tué nos frères et soeurs, c'est notre droit de nous défendre contre ces assassins...

Je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais dire que tu seras président ne suffit pas, il faut passer à l'action, si tu as un plan b mets le en place vite, il faut libérer notre pays de la dictature et la tyrannie qu'ali bongo est entrain d'installer.

12.Posté par 10bale le 16/09/2009 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai appris un dicton chez mes frères punu qui dit: "dibarle van dibarle", ou plus simplement "dibarle ra timbouri" (un homme reste un homme).

Oui, et je sent que tous les gabonais sont prêt à endécoudre avec les BONGO. Nous n'avions rien contre eux, mais maintenant que leur frère a osé voler notre victoire je vois chacun de nous s'agiter. Mais pour revenir à mon introduction, un homme marche avec des repère et aujourd'hui nos leaders sont nos repères. Nous devons donc faire preuve de sagesse et attendre les directives venant d'eux. Si nous prennons les armes, contre qui allons nous combattre? Quelles seront nos cibles?
Vous savez, je comprends finalement pourquoi dans les livres français on parle mal d'Adolf Hitler. Il a mené une guerre pour la défense des inetrêts de sont peuple. Savez - vous en combien de temps il a construit l'Allemagne? Connaissez vous ce qui a fait de l'Allemagne une puissante nation sur le plan européen? C'est le combat d'Hitler, " Mein Kampf".

Avant de faire quoi que ce soit, nous devons repérer notre cible. Et lorsque nous nous lèverons, nous saurons où allez. Ne nous précipitons plus, attendons. Et puis, DIEU est souverain, il peut même faire le travail avant. Le discours de BONGO à la nation où il se remetait en cause n'était pas un jeu. Le GABON est entre les mains de DIEU. Et que je Sache, ce n'est pas en volant une victoire que l'on est bénit. Et de plus, ce n'est pas le PDG Dieu, et encore moins le candidat investi de ce parti de malheur.

DIEU va résoudre le problème de chaque membre du PDG d'ici deux matins.

Dieu nous garde mes frères et soeurs.





11.Posté par germain mba le 16/09/2009 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon petit jacques! saches que depuis des lunes on ne fait que priés DIEU au gabon, cela n'a pas empeché le nain de bongo père de rester au pouvoir durant plus de 40 ans et apres sa mort la mème famille bongo continue a commètre des exactions sur le peuple gabonais en toute quiètude.
Serieusement apart prendre les armes je vois pas les bongo libéré notre chère patrie le gabon par une voie legale et pacifique les recours de la cours constitionelle que preside la maitrèsse de bongo père c'est peine perdue et c'est valable aussi pour les machins de ville morte, marche pacifique, tout le monde sait que les pedegistes s'en moquent eperdument, ils appèllent sa " le chien aboit la caravane passe" mais putain! il est temps que la peur s'installe aussi cheux eux...

LA SOLUTION POUR CHASSER LES BONGO DU GABON C'EST DE PRENDRE LES ARMES et si c'est le prix a payer pour liberer le gabon il faut le faire.

bon sang! LE GABON N'EST PAS UN HERITAGE QUE ONDIMBA ET EBORI ONT LAISSE A LA FAMILLE BONGO.

10.Posté par franck-lion le 16/09/2009 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMO va jusqu'au bout tout le gabon est derrière toi,c'est vrai nous autres là on atend que ton mot d'ordre,mais on fait comme tu veux car le gabon et les gabonais et reconnait comme leur président.
On veut agir comme les Ivoiriens,peuple que je respecte à 200%.
Nous gabon on veut que c'est la voix du peuple qui domine!au lieu d'un groupe de personnes organisé en sous-marin comme des francs_macon,un seul problème dans leur vie mépriser et violer les droit de l'hommes

9.Posté par Mado07 le 16/09/2009 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Lapanthere ,

alors lä on a l'impression que vous ignorez totalement le maxime ...

"...on ne cite pas les contemporains..."

sous quelque forme que soit !!!!Ä moins que ce ne soit une necessite imperative pour le bien de tous.

8.Posté par lapanthere le 16/09/2009 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abessolo jacques vas y on t'écoute!! tu propose koi??? il n'y a pas de recours pacifique possible au gabon!!! la pruve une simple petite marche pacifique du 7 Aout dernier a fait des dégats, une simple attente pacifique des résultats de l'élection à la cité de la démocratie et on a failli perdre nos leaders, je ne parle même pas de POG!!! Alors on t'écoute c koi ta solution pacifique???

7.Posté par abessolo jacque. le 16/09/2009 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
arretez de raconter n'importe quoi les amis tu sais aussi bien que moi que les grandes batailles se remportent par des voies pcifiques meme AMO le reconnait,les images sur le site de ben sont certe choquantes mes c'est le prix d'une liberté demandé trop tot! pour notre petit peuple,j'etais en cote d'ivoir pendant la guerre et je te jure que ta pas idée de se que tu raconte en parlant d'armes,mon petit germain calme toi !!et demande a dieu de proteger ton pays mon ami.

6.Posté par Mong y'adzè le 16/09/2009 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMO et PM et les autres, continuer à résister car en France et ailleurs, les forces du changement n'ont pas baissé les bras; malgré qlqs frères qui "boudent tjs derrière les placards" et la marche de ce samedi à paris en est un exemple flagrant ". IL FAUT VRAIMENT que les gabonais comprennent que la liberté ne viendra pas à nous commeça et sortir une journée de son appart ne coûte rien face aux personnes innocentes tuées par ali bongo à pog.
AMO t'inquiète, on te soutien et l'arrivée de Ben Moubamba à Paris nous permettra de mieux envisager nos luttes futures.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...