News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’inquiétude autour des résolutions du congrès du PDG qui s’ouvre à Libreville ce matin

Le site de la Liberté - D'AKOK le Vendredi 5 Avril 2013 à 09:08 | Lu 1870 fois

C'est l'événement politique majeur de ces deux dernières années au Gabon le congrès du parti démocratique gabonais (PDG) s'ouvre, ce vendredi, à Libreville et doit amener au renouvellement de la majorité des cadres dirigeants de ce Parti et certainement au remaniement du gouvernement.



Gabon : L’inquiétude autour des résolutions du congrès du PDG qui s’ouvre à Libreville ce matin
A cette occasion, Nous faisons le point sur le fonctionnement du pouvoir politique au Gabon depuis 2009. Un système complexe, dont toute l’organisation repose désormais sur la Présidence de la République, véritable noyau décisionnel.

« Changer le Gabonais, et transformer le Gabon ». Tel est le Pari que s’était fixé Ali BONGO à l’entame de son mandat controversé à la tête du pays. Trois ans plus tard, le moins que l’on puisse dire est que le programme de l’émergence, concept qu’il porte pour faire du pays une nation moderne politiquement stable et économiquement performante a du plomb dans l’aile.

Depuis son accession à la magistrature suprême à la faveur d’un coup de force et soutenu par Nicolas Sarkozy alors président de la République française, Ali BONGO dirige le Gabon de manière autoritaire, sans se préoccuper des aspirations des uns et des autres. En effet, sur le plan politique, on peut observer qu’au sortir des élections présidentielles anticipées de 2009, les hommes politiques de l’opposition avaient été violemment dispersés par les forces de l’ordre au rond-point de la Démocratie, évènement au cours duquel les principaux responsables des grandes formations politiques (UPG et UN) ont été blessés.

Pierre Mamboundou déclaré 2e par la cour constitutionnelle est décédé quelques mois plus tard, après une longue convalescence en France. André MBA Obame, classé troisième par la cour constitutionnelle, après s’être autoproclamé Président et prêté serment devant ses électeurs, sort difficilement d’une grave et longue maladie, alors que son parti politique (l’Union Nationale) a été dissoute.

Depuis lors, le débat politique qui tourne autour de la révision constitutionnelle, l’instauration de la biométrie et la révision de la liste électorale n’a pas beaucoup évolué. Les élections législatives qui n’ont pas pris en compte les revendications de l’opposition ont donné une majorité écrasante au Parti démocratique Gabonais à l’Assemblée Nationale. L’action politique est de fait conduite et imposée par ce parti (devenu à nouveau unique).

Sur le plan économique et social, si le pays est en chantier selon certains observateurs, le constat a été établi par Ali BONGO sur le terrain que les travaux et les grandes orientations ne sont pas ceux dont il avait souhaité. Corruption, détournement des deniers publics, crimes, violences alimentent le quotidien des Gabonais

Le congrès qui se tient donc du 5 au 7 Avril 2013 inquiète l’opinion à plus d’un titre. En effet, le PDG qui s’est rapproché du Parti Communiste Chinois au cours de ces dernières années, a organisé différentes rencontres entre les responsables des deux partis politiques, en vue d’un transfert de savoirs et de savoir-faire. Or si la Chine peut être érigé aujourd’hui en modèle économique (deuxième puissance économique du monde), elle ne l’est pas sur le plan politique. Le PCC est un parti surpuissant. Fort de ses 82 millions de membres - ce qui en fait le plus grand parti au monde - le parti communiste reste le parti unique en Chine, l’opposition politique n’étant pas autorisée (sauf pour huit partis minoritaires, depuis 1950, dont les activités sont toutefois gérées par PCC).

L'enjeu central de ce Congrès pour la majorité des gabonais serait d’amener le PDG, formation politique créée depuis 47 ans à faire sa mue pour s’adapter (meme en conservant son nom) aux évolutions de la société actuelle. La problématique au coeur de la crise que traverse le Gabon est celle de l'exercice du pouvoir et de la démocratie.

Vendredi 5 Avril 2013
D'AKOK
Vu (s) 1870 fois




1.Posté par Muaka le 05/04/2013 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dernier paragraphe:je n'y crois pas.

2.Posté par @SNIPER le 05/04/2013 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'adore cette phrase :

"évènement au cours duquel les principaux responsables des grandes formations politiques (UPG et UN) ont été blessés. Pierre Mamboundou déclaré (..) est décédé quelques mois plus tard, après une longue convalescence en France. André MBA Obame (...) sort difficilement d’une grave et longue maladie."

Oui,

Est-il besoin de le rappeler,

Que c'est bien au cours de cette charge en règle, contre nos 2 principaux hommes politiques NATIONAUX, parmi lesquels se trouvait le VRAI PRÉSIDENT ÉLU PAR LES GABONAIS, qu'ali odjoukou, un rescapé de guerre du biafra, adopté par hasard par une famille en détresse de fils, a définitivement tué l'espoir d'un pays tout entier, pour au moins une bonne génération d'hommes !

C'est en effet au cours de cette attaque au rond point de la Démocratie, qu'ali bongo, sous les instructions du béninois mexent accrombessi, a envoyé des éléments infiltrés parmi les militaires, qui étaient armés de munitions empoisonnées. Les ordres directement reçus depuis ces deux étrangers étant d'éliminer purement et simplement Pierre MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU et André MBA OBAME, et tuer ainsi toute forme de jeu politique alternatif au Gabon.

Le premier, moins enclin aux fétiches et aux marabouts, a eu le malheureux réflexe d'aller se faire traiter "chez les blancs" ; option qui s'est avéré fatale pour lui. Quant au deuxième, natif d'une ville connue pour sa puissance mystique, garde encore la "vie sauve" aujourd'hui grâce à un réflexe natif et à lourd et douloureux traitement. Mais malgré ces longs traitements, aucun Gabonais ne se fait plus d'illusion sur le sort d'AMO, qui demeurera désormais un légume humain, autrement dit, un non-événement politique.

Les Gabonais n'ont encore rien vu par rapport à ce dont sont capables ali bongo et sa légion étrangère dans leur plan d'accaparement du Gabon, de toutes ses richesses et du traitement des gabonais comme de la vulgaire chair à pâté.

ali bongo est en train d'éliminer petit à petit nos meilleurs compatriotes sans que cela n'émeuve ni n'éveille les soupçons de qui que ce soit.
Il y a eu RENDJAMBE, RAWIRI, MAMBOUDOU et bientôt MBA OBAME.

Quand faudra-t-il que les gabonais le comprennent enfin pour qu'ils consentent de faire cla SEULE CHOSE qui mérite d'être faite : LE SACRIFICE.

3.Posté par Lola le 05/04/2013 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Là M. d'AKOK, c'est trop fort pour moi. Les changemnts majeurs sur le plan structurel je n'en vois pas par contre au niveau des chaises musicales, effectivement beaucoup tremblent dans leurs pantalons tant au niveau du parti que du gouvernement.

4.Posté par Ayong le 05/04/2013 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BILIE BY NZE, président 2023 !

5.Posté par Tueur de Franc-ma-cons le 05/04/2013 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je lance dès aujourd'hui un appel solennel à toutes les Gabonaises et à tous les Gabonais,
à tous ceux qui m'écoutent, qui me lisent ou qui m'entendent,
à toutes les mères, à tous les pères gabonais,
à toutes nos soeurs, à tous nos frères,
à toutes nos filles, à tous nos fils,
à toutes nos nièces, à tous nos neveux,
à tous ceux pour qui le Gabon représente bien plus qu'une simple terre d'accueil,
...
je vous dis : réveillez-vous car notre patrie est en danger,
je nous dis : organisons-nous car notre Gabon est en danger de mort.

...
une horde d'étrangers venus du nigéria, du bénin, de la somalie, du liban, de la chine et d'on ne sait où encore,
une clique de voyous issus de différents milieux intra et extra-nationaux,
une bande de criminels liés autour d'un ensemble de pactes mystificateurs, se sont coalisés pour nous voler notre sol, notre sous-sol et notre territoire tout entier,
...
ils ont intégré nos familles très jeunes, avec des plans d'invasion ourdies depuis le ventre de leurs mères et nourris du sang de leurs pères,
leur soif d'invasion ne vient pas d'eux-mêmes car elle est génétique, viscérale, maladive,
leur brutalité, amorale, inhumaine, sanguinaire, ne s'encombre pas des mêmes considérations que la plupart d'entre nous,
ils ne reculeront devant rien pour atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés depuis qu'une seule famille leur a ouvert la porte de notre nation
...
aujourd'hui, dotés de tous les pouvoirs, ils ne rêvent plus que d'une chose : POSSÉDER LE GABON APRES L'AVOIR NETTOYÉ DE TOUS SES GABONAIS.
...
deux options s'offrent désormais à nous :

1- continuer à observer ces étrangers gérer notre patrimoine, tuer nos hommes politiques, piller nos richesses, décapiter nos enfants... sans rien faire
2- relire ce message, le relire encore une fois, l'intérioriser, le projeter dans l'avenir... et décider de la meilleure attitude à observer.

mais sachez-le déjà :

si les autres peuples sont parvenus à consentir le martyre et le sacrifice comme ultime solution, c'est parce que leurs bourreaux les avaient poussés jusqu'aux extrémités de leur seuil de tolérance.

je pense que nous y sommes arrivés.

6.Posté par Joe le 05/04/2013 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bilé bi nzé est préssenti premier ministre et l'autre va s'autoproclmer à la fin du congrès roi. En tout cas on s'en fou. Le soir on est tous chez Lola. Je connais le coin et la fille. Vraiment u coin de retrouvaille. Voilà pourquoi est devient futée. Beaucoup de choses se disent labas. Mais vraiment un coin bien.

7.Posté par Anti-Benjaminson le 05/04/2013 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK les gars, tous ce soir chez la Lol'
Je paye une tournée pour PLO et un litre de kaï-kaï pour ce blagueur de Benjaminson.
Je compte su Lola pour ajouter du moucrocom dessus, comme ça il va faire dans sa culotte aux couleurs de la "bannière étoilée" (drapeau américain)... et odjoukou lui apportera des papiers hyg...
Lol

8.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 05/04/2013 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'AKOK,

Vous accordez trop d'importance à un congrès qui n'intéresse qu'un Ali Bongo en mal d'occasions de dire et redire le nom du chef de l'Etat gabonais qu'une bonne partie de ses esclaves ne respecte pas du tout. Il tant besoin de ce congrès, Ali Bongo, comme il a tant eu besoin de filmer son intronisation maçonnique : où il rappellera que qui n'est pas à ce congrès sera considéré son ennemi, et où il en profitera pour se réjouir qu'une grande foule (bien obligée de venir faire acte de présence) acclame leur roi.
C'est un congrès parmi tant d'autres, avec cette impuissance du roi faible, amoureux fou d'un Béninois, d'avoir lamentablement échoué à intéresser Jacques Adiahénot au fauteuil de premier-ministre, sinon à la présidence du sénat, à la vice-présidence ou au sécretariat-général du PDG. Le "Sauveur d'Omar Bongo" (pendant les heures noires de 89-96), autrement dit Jacques Adiahénot, les a tous envoyés dinguer ! Et la fin de non-recevoir est définitive !!!
Tout ce qui sortira donc de ce congrès ne sera qu'un pis-aller : faute de Jacques Adiahénot, Ali Bongo fera avec les pédés et les prostitués (es) qu'il a sous les mains. Voilà ce qui s'appelle un "PETIT-LA" dont la bouille "qu'on ne connaît pas au pays", les costumes "pas justes" et l'incompétence donnent des envies de meurtre aux Gabonais.

9.Posté par AJOPKA le 05/04/2013 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@8 a raison. Sur le terrain personne n'en parle autant en dehors de ses militants. Je vois dehors les gens comme d'habitude vaquer à leurs occupations. Toute à l'heure o pk6, je vais suivre les commentaires car beaucoup sont rentrées. y a plus à boire et à manger comme avant.

10.Posté par Kouralepet le 05/04/2013 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ovono nous fera le compte de cette grande messe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...