News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’hommage de Nzouba Ndama à Pierre Claver Nzeng

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 30 Mai 2016 à 07:01 | Lu 934 fois

Le candidat déclaré à l’élection présidentielle a rendu hommage à Pierre Claver Nzeng Ebome, pionnier de la musique gabonaise contemporaine et acteur politique mémorable.



Profitant de sa tournée politique dans la province du Woleu-Ntem, l’ancien président de l’Assemblée nationale s’est rendu sur les lieux du repos éternel de Pierre Claver Nzeng Ebome, musicien à succès, ministre sous Omar Bongo et homme politique, membre fondateur de l’Union nationale (UN), décédé le 19 mai 2010. Là, dans un village nommé Nkonabola et situé à cinquante kilomètres de la commune de Mitzic, dans le département de l’Okano, Nzouba Ndama est allé s’incliner devant le mausolée de celui qui fut président de la Mouvement africain de développement (MAD) jusqu’à février 2010 au moment de la fusion de ce parti avec d’autres pour la création de l’UN dont il a ensuite été vice-président.

Comme tous ceux qui l’ont précédé sur les lieux, Guy Nzouba Ndama a consigné son hommage dans le livre d’Or . Laconique, ses mots ont été : « A toi Pierre Claver Nzeng Ebome, Tu as œuvré aux cotés d’autres patriotes à la renaissance de la démocratie dans notre pays. Tu es parti trop tôt, au moment nous avions encore besoin de toi. Repose en paix auprès du seigneur ».

Pour rappel, Pierre Claver Nzeng Ebome, né en 1953, compte parmi les grandes figures de la musique gabonaise du XXe siècle. Il fait ses premières armes en politique avec l’Association pour la promotion du socialisme au Gabon (APSG), créée alors par feu Moukany Mouétsa. Il fonde ensuite le Mouvement africain pour le développement (MAD) qui fusionnera, au début des années de l’Emergence, avec trois autres partis et cinq groupes politiques pour donner naissance à l’UN. Il meurt dans la nuit du 18 au 19 mai 2010 à l’hôpital Saint-Louis de Paris où il avait été évacué du fait de calculs dans la vésicule biliaire, selon certains, d’un cancer du même organe, soutenaient alors d’autres versions. Il restera pour les Gabonais un pionnier de la musique contemporaine et un acteur notable de l’échiquier politique.

Auteur : Jean Thimothé Kanganga
gabonreview

Lundi 30 Mai 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 934 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...