News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'exécutif à deux têtes sème la terreur sur le peuple.

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Vendredi 11 Septembre 2009 à 00:15 | Lu 771 fois

Le régime de Rogombé et Ali Bongo serre la vis à Libreville et joue la montre face à la communauté internationale qui risque de se saisir dans quelques jours du dossier Gabonais devenu brullant.



Gabon : L'exécutif à deux têtes sème la terreur sur le peuple.
Arrestations, saisies, perquisitions, l'air est chaque jour plus lourd, à Libreville, pour tous les opposants au du régime et à la succession dynastique.

Tandis que l'opposition est empêchée de sortir du territoire de peur qu'elle ne saisisse la communauté internationale sur les réalités du scrutin présidentiel du 30 Août dernier, et l'origine des multiples victimes de Port-Gentil, dont le pouvoir ne pourra étouffer pendant longtemps, ALI BONGO a entrepris hier une tournée officielle dans certains pays de la sous-région, à la recherche des éventuels soutiens, alors que demain, Rose ROGOMBE sera en visite officielle à Port-Gentil.

Alors que le pouvoir avait récemment affirmé que seulment 3 personnes avaient été tuées lors des manifestations, qui auraient donné lieu à plus de 331 arrestations. Plusieurs témoignages indiqueraient que l'expédition punitive de Port-Gentil aurait fait près d'une centaine de morts et plusieurs bléssés graves.

Le déplacement dans cette localité de Madame Rose ROGOMBE demain dimanche vise à mesurer l'ampleur des dégats et de dissuader les familles à ne pas revendiquer en témoigne.

« Des jours dangereux sont à venir », a indiqué le porte-parole du comité de refus du coup d'état électoral invitant leurs partisans à « garder le calme ». Le pouvoir cherche un motif pour s'en prendre au peuple.

Les règlements de compte ont commencé. Le dernier conseil des ministres a écarté des postes de responsabilité toutes les personnes susceptibles de faire ombrage au pouvoir. Le ministre de la communication a limogé les journalistes proches de l'opposition.

Du côté de l'armée, la grogne commence à monter. Deux généraux ont été mis en débais, accusés de tentative de coup d'état en la personne d'ALI BONGO.

Ce tour de vis du régime montre aux yeux de l'opinion internationale, la volonté des actuels dirigeants à bayonner la démocratie. Les élections présidentielles du 30 août furent une simple mascarde au coup d'état militaire perpétré par ALI BONGO.

L'on se demande jusqu'où ira se pouvoir balbutiant. Si tout porte à croire que Paris aurait facilité le passage en force d'ALI BONGO, mais, avec la fin de non recevoir de l'opposition en vue de la composition d'un gouvernement d'union nationale, ce président contesté va au devant des énormes difficultés pour démarrer son mandat et appliquer son programme.

NGOYO YALO Alain.

Vendredi 11 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 771 fois




1.Posté par Kounda le 12/09/2009 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi parler de président ? Ce voleur n'a pas été élu par les gabonais, il a profité de son emprise sur l'armée pour faire son coup d'état et s'imposer...

Nos frères et soeurs seraient donc morts pour rien ???

Je le redis, il faut tuer tous ces assassins, voleurs et pilleurs de la république, Ali Bongo, Rose Rogombé et tous les autres voleurs du pdg, c'est le seul moyen de libérer notre pays de ce parti et de ce système diaboliques.

Ils ont tué nos frères et soeurs, il faut donc également les éliminer, pour le bien de notre pays.

2.Posté par KillerBee le 13/09/2009 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de cet avis qu'il faut tous les éliminer. Ce ne sont tous que des brigands avides de pouvoir qui veulent arriver à leurs fins par tous les moyens même si pour cela il faut tuer tous les gabonais. Aujourd'hui ils organisent ça et la des complots diaboliques pour pouvoir justifier leurs crimes. Des gabonais sont morts, ne l'oublions pas. Nos morts méritent justice.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...