News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'envers du décor : Patience KAMA DABANY : une créance occultée

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Lundi 16 Août 2010 à 13:35 | Lu 921 fois



Gabon : L'envers du décor : Patience KAMA DABANY : une créance occultée
Pourquoi, vingt-trois ans durant, cette dette de 90 millions de francs cfa due à Jean Ntoutoume Ngoua n’a-t-elle pas été apurée ? Est-ce l’opérateur qui s’y est mal pris ? L’ex-épouse du chef de l’Etat s’est-elle prévalu de sa position pour ne pas honorer ses obligations ?

Ce qui est vrai, aujourd’hui, c’est que l’affaire fait grand bruit. L’opinion s’interroge. Etre la mère du président de la République implique une certaine honorabilité. Aussi, lorsque M. Jean Ntoutoume Ngoua, homme d’affaires en difficulté et par ailleurs membre de l’opposition, réclame, au cours d’une conférence de presse, une somme de 90 millions de francs en guise de dommages-intérêts sur des travaux exécutés en 1987 sur un établissement de nuit, le Sporting Club, propriété de Mme Kama Dabany. Au départ, la facture des travaux s’élevait à la somme de 19 millions. Pour M. Ntoutoume Ngoua, s’ajoutent à cette somme les intérêts de droit.

La difficulté vient de ce que l’un affirme que la créance est avérée, tandis que l’autre, Mme Kama Dabany réfute les assertions de l’homme d’affaires. Pour la créancière, si elle reconnaît l’existence d’une dette, elle dit avoir fait des avances sur la somme réclamée. Cependant, l’ex-première dame ne présente pas de reçus.

Bien connue dans son pays, Mme Kama Dabany n’est pas d’un abord facile. Ajouté à cela que le Sporting Club fut détruit pendant les violences ayant précédé les assises de la conférence nationale de 1990. L’on comprend que cette affaire ait pu traîner pendant des décennies. Du vivant du président Omar Bongo Ondimba, l’opérateur économique avait initié des démarches infructueuses afin de parvenir à un compromis. Son successeur de la période intérimaire, Mme Rose-Francine Rogombé, connue pour son sens du compromis, n’a rien pu faire, elle non plus. L’arrivée au pouvoir du fils du président défunt est l’occasion que M. Ntoutoume Ngoua ne voudrait pas rater. Il s’agit de la dernière chance, presque une course contre la montre.

En effet, l’homme d’affaire est sur une pente glissante. La société IBA, qui avait conclu des marchés juteux avec la municipalité de Libreville du temps de M. Paul Mba Abessole, perdit tout avec le départ de l’édile élu pour le compte de l’opposition. D’ailleurs, M. Ntoutoume Ngoua avait esté en justice la mairie de Libreville en raison de la suspension soudaine du contrat liant sa société IBA à l’hôtel de ville après le départ du maire Mba Abessole, car le successeur à la tête de la municipalité justifiait cet agissement au motif que l’accord procédait d’un délit d’initié. En clair, l’entreprise croule sous le poids de la dette. Pour le PDG d’IBA, M. Ntoutoume Ngoua, il s’agit de sauver sa société ou qui pourrait si l’on y prend garde mourir de sa belle mort !

On peut aussi reprocher à M. Ntoutoume Ngoua la méthode. Solliciter publiquement au président Ali Bongo Ondimba d’intervenir auprès de Mme Kama Dabany comporte des risques énormes. Comment va s’y prendre celui qui prône la séparation entre le chef de l’exécutif et l’administration judiciaire ? Un chef de l’Etat, président du Conseil supérieur de la magistrature soit-il, qui est appelé à intervenir afin qu’un droit soit respecté, cela est une intolérable immixtion. Reste une possibilité : que le fils règle les 90 millions et mettre un terme au contentieux. De fait, tout le monde attend la suite du feuilleton.


Source : mazleck.info.

Lundi 16 Août 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 921 fois




1.Posté par America le 16/08/2010 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mama associé aime bien ce style de vie...et qui parle de la Banque du Lu qu'elle avait mangée?

2.Posté par Ngone le 16/08/2010 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On se croirait vraiment dans un grand village sans foi ni loi. Pourquoi ne pas commencer par porter plainte preuve à l'appui ? Ensuite adresser sous pli scellé copies à Mr le président, fils de l'autre ? Mais on peut comprendre le pauvre chef d'entreprise lorsque l'on sait ce qu'est la loi au Gabon. C'est sans doute une manière désespérée de récupérer son dû. Quant à la banque du Lu, il est clair que les victimes étrangers de ce hold up ont été largement indemnisés pour ne pas ébruité l'affaire au-delà de nos frontières, mais les victimes gabonaises ont dû avoir leur petit pesos aussi pour ne pas faire de vague.

On signe des contrats avec une mairie, le maire change, les contrats tombent à l'eau ? C'étaient des contrats personnels pour le maire ou pour la commune qui fait partie de la ville qui fait partie du pays qui doit être construit ? Eh bien, nous ne sommes pas sortis de l'auberge. Mentalité au ras de la moquette ! Le trésor publique, c'est ma poche, les banques privées c'est mon argent de poche. Dîtes-moi, cette mentalité-là a changé au Gabon ?

3.Posté par Mezzah le 16/08/2010 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La femme d’un président qui n’a que comme seul projet de société la rénovation des boites de nuit, on comprend tout le mal du Gabon.

Qu'on l'étale sur la voie publique et que les man-ghana passent sur elle comme des rouleaux compresseurs.

Pauvre conne qui ne mérite que lapidation jusqu'à ce que mort s'en suive.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...