Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'artiste à tirer sa revérence mais restera

l'info réelle 7J/7 - Odjuan’a Mbédé le Jeudi 20 Mai 2010 à 14:27 | Lu 4231 fois

La perdrix s’arrêtera-t-elle de chanté ? Non, elle chantera encore comme elle n’a jamais chantée ! Un artiste ne meurt jamais.



Gabon : L'artiste à tirer sa revérence mais restera
P.C.
Ils t’ont eu ! Ils t’ont eu mais la perdrix s’arrêtera-t-elle de chanté ? Non, elle chantera encore comme elle n’a jamais chantée ! Un artiste ne meurt jamais.

PC, je me souviens de nos multiples rencontres clandestines dans les jardins de la peyrie, de notre soif de démocratie et de liberté ; de notre initiative en vue de participer activement à la conférence nationale avec l’ambition d’exiger le multipartisme intégral et immédiat.

Je revoie nos transactions dans les coulisses des salles du palais des conférences de la cité devenue celle de la démocratie ; le souvenir de notre complicité avec d’autres dans les travaux et notre participation aux conclusions de ces grands moments de l’histoire de notre pays me revient comme si c’était hier.

Pierre, l’image de notre houleuse dispute dans ton bureau, alors que tu étais ministre de la culture me revient. Quand je te reprochais de vouloir perdre de vue le sens de notre combat et que tu tentais de me convaincre du contraire.

Pierre, Je refuse de pleurer ! Je refuse de laisser les larmes envahir mes yeux ! Non PC, nous ne pleurerons pas mais chanterons toujours et encore ce « Cri de paix » Nous continuerons de reprendre en chœur ce refrain dans lequel nous dirons encore : « ma terre s’appelle Liberté, mon cœur c’est l’unité»

Pourquoi Pierre, avoir accepté de te jeter dans la gueule du loup, toi que je connaissais prudent, méfiant et peu naïf ? Pour tous tes frères et sœurs du monde de la culture, tu es une très grande perte. Qui comblera le vide que tu laisse ?

Avec toi, meurt un énorme et riche patrimoine culturel Gabonais que seul toi avait su préservé et revaloriser !
Non Pierre, nous ne pleurerons pas mais nous chanterons ton hymne à la paix, ton hymne à l’unité, ton hymne à la démocratie, ton hymne à la justice, ton hymne à un « Gabon pour tous » et l’écho de nos voix retentira pour toujours dans les oreilles de tes bourreaux. Et comme l’œil de Dieu, cet écho les poursuivra partout et à jamais.
Nous disons : « Malheur à celui et à ceux qui ont osé baisser le rideau en plein début du concert »

Repose en paix dans le séjour où tu es allé retrouver tes ancêtres et Mounanga Pau Marie, Popol, Belafonte, Dépimblez, Ngalé Pépé, Pierre Marie Ndong, Odimbossoukou, Véronique Itsiémbou, Nono Mitchima, John Abessolo, Dékombel, Chris Ayoume, Egniga, Chris Ondo Michel, Dominique Gnanga Moukoula, Gaspard Zololo sans oublier l’oublié ; et ceux qui comme toi ont donné leur vie pour le plus grand nombre comme le fit Jésus le Christ Qui a surement préparé pour une place dans la maison du père.

Salut l’Artiste !

Jeudi 20 Mai 2010
Odjuan’a Mbédé
Vu (s) 4231 fois




1.Posté par Lapunu le 20/05/2010 14:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr. On me dit que le corps arrive mardi, pour aller à oyen jeudi. Je propose que ceux qui iront à l'aéroport se munissent d'une fleur, artificiel ou non, de couleur blanche (la paix) et de vetements ayant du vert dedans (l'espoir). Pour rapeler notre combat et notre determination. Et qu'on joue sa musique via les telephone portables pour le saluer une dernière fois.

2.Posté par ADN le 20/05/2010 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Odjuan’a Mbédé, merci pour ce vibrant hommage à PCZ.

La prière que je formule aujourd'hui en ta faveur est que le Seigneur te garde en bonne santé et te donne surtout le courage pour continuer le combat politique que tu as engagé - dans les années 1990 - avec Pierre Claver Zeng.

Le combat est, certes, difficile mais honorable parce qu'il s'agit de se battre pour un Gabon démocratique, plus juste et où il fait beau vivre. Odjuan’a Mbédé, PCZ n'est pas mort pour rien. Car, j'ai la ferme conviction que les choses changerons un jour au Gabon.Car, quelque soit la durée de la nuit, le jour fini toujours par se lever.

Je renouvelle à la famille de PCZ et à toi, Odjuan’a Mbédé, mes sincères condoléances pour la perte de celui qui était pour vous un époux, un père et un ami tant intime que dans le combat politique.

3.Posté par aysguash le 20/05/2010 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://pahebd.blogspot.com/

4.Posté par Larévolte le 20/05/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrête mon frère Odjuan'a Mbédé de nous faire encore plus pleurer. Tu sais, je n'ai pas pu terminer la lecture de ton hommage à P C ZENG tellement tes propos sont touchants et pleins d'émotions. Je te remercie de continuer à me démontrer chaque jour qu'il n ' y a pas que des hommes sans coeur au Gabon. Je lirai la fin de ton message une autre fois. Ton frère Zeng, notre frère Zeng que nous pleurons tous aujourd'hui va nous donner le courage de continuer la lutte pour notre indépendance au Gabon.

5.Posté par Larévolte le 20/05/2010 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ lapunu,

C'est une bonne proposition. Vous autres, vous aurez au moins l'occasion de lui rendre un vibrant hommage. Moi j'habite à Nantes (Loire Atlantique) et je n'ai pas pu me libérer pour me rendre à Paris assister à la messe qui sera dite le vendredi 21 mai à 15 heures à cause des raisons professionnelles.

6.Posté par Lapunu le 20/05/2010 18:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ya une phrase qui m'a touché hier, le contexte n'etait certes pas le même mais el m'a l'air adaptée" NE PLEURONS PAS SA MORT MAIS CELEBRONS SA VIE". Voilà quelqu'un qui a laissé une empreinte inéfacable tant artiste que politicien. Je comprend pas ces textes(en fang), mais la voix m'a plut. Je suis hors de lbv pour raison professionelle jusqu'au 06 juin, mais j'ai deja prit mes dispositions pour cotiser.

7.Posté par Lapunu le 20/05/2010 18:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis hier ici, les gens autour de moi se partagent certaines dans les portables. Ça m'a touché. Je me suis même vu offrir un cd mp3. On m'a dit qu'il contient toutes les chansons, je les écouterai peu etre pas mais je salue le besoin de certains à vulgariser son oeuvre. Merci odjuan'a mbede pour l'hommage.

8.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 20/05/2010 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci àTous de partager cette douleur,

PC comme nous aimions l’appeler est un frère de Toutes les luttes. Pour moi il n’est pas mort. Non, PC n’est pas mort.
La nouvelle de son état de santé critique a attristée plus d’un et celle de sa mort a déchirée les cœurs de tous.

A tous ceux qui l’on aimé, ces mots.

Quelle douleur dans la perte d’un si grand guerrier digne fils du pays dont la parole était la seule arme !

Telle une harmonie, des cris déchirant le silence se sont élevés à l’annonce de cette nouvelle.

Tresses défaites, pagnes attachés autour des reins, les femmes ont entonnées une polyphonie dans un torrent de l’armes

Les hommes et les enfants males, torses nus, bras levés vers le ciel, ont crié d’une même voix : « A Tare Nzame a ne ya ? »

Le joueur de mvett s’est arrêté de jouer son mvett, oreille tendue vers le bout du village ;

Les joueurs de baguettes, de grelots et de gnass ont arrêté net leur jeu de percussions

Comme foudroyé, le danseur de ndjobi a interrompu son pas pour dire : « Ndjiami Tara à Li lè wi kuni ? »

L’élomba de la danseuse de ndjèmbè du gnèmbè et du mugulu est tombé déchiré par le couteau de la douleur

« A Râniambiè ! andé mozo ? » s’interrogent les adeptes du mwiri, de l’okukwè et du mboudi

Le son de la corne du bwiti crie « Téta Nzambéééééééééoooooo ! Awouuuuuu ! » et retenti pour inviter l’annonceur du village à donner précisions ;

D’une main à une autre des mains des initiés, passe le caolin et se dessinent les masques de la guerre :

Désormais, plus rien ne sera comme avant et le chant des guerriers de la liberté envahira leur terre ;

Que derrière les eaux de la chute, se cachent femmes et enfants, vieux et vieillards affaiblis

Quelle force résistera à celle des combattants acharnés des valeurs plongées dans l’oublie ?

Aiguisée comme jamais, la sagaie de la parole deviendra plus tranchante et détruira la dictature.

Les vaillants guerriers se battrons jusqu’à la dernière goutte de sang pour le combat qu’a mèné PC Zeng.

9.Posté par Covacks MISSANG de Toulouse le 20/05/2010 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À toi PCZ,

"La pensée de la mort est une chose, mais son acceptation en est une autre, infiniment plus grave et plus déchirante" Jean-Paul Pinsonneault;

"La mort fait l'importance de la vie" Jean-Michel Serveaux;

Ton départ pour le dernier voyage est une grande perte pour nous car tu étais presque le seul à savoir manier l'art poétique fang comme le faisaient les grands maîtres du Mvett. Ton oeuvre artistique a cessé d'être celle d'une communauté car ta musique incarnait comme celle de bien d'autres une réelle mise en valeur des sonorités traditionnelles de notre pays. Tu nous laisses un riche et immense patrimoine musical. Tu as su être prolifique dans un contexte où le pouvoir s'acharnait à annihiler toutes les oeuvres de l'esprit qui ne lui étaient pas favorables. Beaucoup n'ont pas compris que ton engagement en politique fut également une manière de servir ce pays auquel tu as tant consacré tes chansons. Il suffit de les écouter particulièrement "Africa" où tu exhortes les Africains à prendre leur destin en main notamment par la mise en valeur de leurs propres ressources. Il n'est pas juste de conclure que tu aurais renié ces idées en acceptant de travailler aux côtés du président Bongo. L'intérêt et le développement de notre pays devraient transcender les postures politiciennes et cela tu l'as compris en prenant la décision de te séparer de tes anciens amis.

En écoutant un de tes titres les plus récents "AWU" (la mort), un chef d'oeuvre parmi tant d'autres, je ne cesse de me demander si les paroles de cette chanson n'étaient pas par leur symbolisme tout simplement prémonitoires. Etait-ce un message que tu essayais de nous faire passer?

Amadou Hampâté Bâ disait qu'en Afrique lorsqu'un vieillard meurt c'est une bibliothèque qui brûle. Toi tu étais encore si jeune quand tu savais déjà manier les arcanes d’une langue comme les vieux de nos villages. Homme politique, tu incarnais pourtant la jeune génération dans un pays où l'on vieillit bien souvent au pouvoir. Tu n'avais d'un vieillard que la connaissance et le savoir faire. C'est à juste titre que l'on peut donc conclure qu'en te perdant nous avons perdu un pan entier de notre patrimoine culturel.

Je ne dirais pas Adieu tout simplement ABORA (merci) A MONG Y’OLONG !

10.Posté par Ngone le 20/05/2010 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci frère Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé). Je ne peux pas m'arrêter de pleurer, mais je sais, en tant qu'initiée des traditions de chez nous que PCZ n'est pas mort, il ne peut mourir. Il est et restera à jamais en chacun de nous, à chacun de nous de continuer le combat. Nous devons nous arrêter de pleurer et garder la conviction que PCZ EST ETERNELLEMENT. Alors, j'essuie mes larmes, je me lève car le combat continue.

11.Posté par FANGUISTIQUE FANG FORCE le 21/05/2010 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FANG LIZHI, le Dissident chinois, astrophysicien," Surnommé le " Sakharov chinois" pour ses convictions pro-démocratiques et son rôle d'inspirateur des manifestations étudiantes de 1986 et 1989. Il disait, " la démocratie n'est pas une faveur qu'on accorde, mais quelque chose pour laquelle il faut lutter"

Pour ce fait, les ombres du Gabon et les réseaux secrets d'un pays occidental, ont vue en la personne de Pierre Claver Zeng, un homme qui au fur et à mesure était près à orienter la démocratie vers un eldorado ambiant, son approche de la chose politique pouvait permettre au Gabon de sortir des faubourgs dont connait.

Le fait qu'il se soit retirer du parti au pouvoir, puisqu'il y avait des alliances, beaucoup ont considéré son retrait comme une forme de trahison, or en réalité il lui a fallu juste de comprendre les articulations du système bongoïste qui faisait face à ses convictions.

De part cette démarche, il était donc devenu non seulement la cible numéro un d'autres partis, mais surtout dû à la cause de sa popularité, en même temps faisant parti d'un groupe ethnique assez majoritaire, cela mettait en mal, non seulement les services secrets outre atlantique, mais aussi le système en place.

La lutte démocratique ne consiste pas à détruire son adversaire, elle existe pour mener un contre pouvoir, d'où après les présidentielles, il fallait au Gabon des personnes capables de la maintenir en vue d'améliorer la chose politique.
Zeng meurt de façon inopinée, assassiné par les soldats de l'ombre, sans qu'il n'ait pus dire en réalité les derniers actes de sa volonté et de sa détermination politique.

Ce n'est pas l'artiste qu'on a tué, puisque de part ses oeuvres, il restera éternel pour la patrimoine de la culture gabonaise, mais politiquement et ainsi, nous n'avons pas pu voir l'artiste en oeuvre politique, puisque c'est de ça qu'il a été tué.

12.Posté par ndonga marie le 21/05/2010 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci beaucoup PIERRE dans ta sagesse DIEU t'accueillera dans sa justesse ,DIEU EST JUSTE ,LONG DANS SA COLERE tu étais clairvoyant tu as posé ta pierre à nous de l'a continuer ne baissons pas les bras au contraire cela doit nous stimuler; je ne te dis pas adieu puisque c'est notre route à tous chacun à sa façon de partir tu as lutté pour l'instauration de la démocratie à nous de te prouver que la lutte n'est pas fini encore un de temps ,un peu de temps car Dieu est lent dans sa décision parce que les êtres humains sont en constances hésitations une foi que la peur ou autre ne font plus mal alors là Dieu sait se que vous voulez


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 08:54 Gabon - CNR : Jean Ping se dit déterminé

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !