News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’amant nécrophile de Lambaréné

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 14 Mai 2013 à 03:23 | Lu 1946 fois

Stéphane Mpare, 31 ans, Ghanéen, a récemment commis l’irréparable à Lambaréné dans le Moyen-Ogooué, en tuant sa compagne gabonaise, Raïssa Rabeng, 26 ans. Non content de son forfait, il aurait violé la dépouille mortelle de sa victime avant de tenter de se donner la mort.



Gabon : L’amant nécrophile de Lambaréné
Jardinier dans la ville de Lambaréné, Stéphane Mpare et sa concubine, Raïssa Rabeng, étaient en situation de rupture depuis plusieurs mois. Des sources bien informées, relayées par le quotidien L’union du lundi 13 mai 2013, relèvent que cet assassinat serait la conséquence du refus de la jeune dame d’entretenir des rapports sexuels avec son compagnon. Une situation qui aurait duré plus de trois, tandis que la jeune Raïssa manifestait la volonté de quitter son concubin. Le journal raconte que le couple était uni depuis 7 ans, le fruit de leur relation étant une fillette, âgée de trois ans aujourd’hui.

Que s’est-il passé pour que ce jardinier habitant le PK5 de Lambaréné puisse mettre fin aux jours de sa concubine, la viole avant d’essayer de se ôter également la vie ? Sous la plume de Jonas Moulenda, auteur de l’article, on apprend qu’un jour avant le drame, sieur Mparé a consommé un aphrodisiaque avec l’espoir d’avoir des rapports sexuels avec sa concubine. Tenace, celle-ci a opposé un refus farouche à son amant qui ira jusqu’à lui proposer une somme de 400.000 francs CFA pour pourvoir satisfaire sa libido. En vain. Car, elle avait déjà pris sa décision de ne plus entretenir ce type de rapports avec son conjoint, a révélé la sœur aînée de la défunte, citée par le quotidien.

Raïssa Rabeng reprochait, selon cette source, «beaucoup de choses» à son compagnon. De refus en refus, Stéphane Mpare, qui a continué de supplier, toujours en vain, l’obtention d’un rapport sexuel avec sa compagne, finira par l’étrangler nuitamment. Son forfait commis, il a satisfait son besoin sur le corps sans vie de la jeune dame. Ensuite, à l’aide d’une bouteille brisée, il a essayé de se donner la mort. On l’a retrouvé le matin, nu comme à sa naissance, couché dans leur chambre, sur le corps ensanglanté de son amante. Il a d’abord été conduit dans un centre de santé pour des soins avant d’être ramené à la maison d’arrêt de la localité pour être placé sous mandat de dépôt, en attendant de répondre de son acte devant le tribunal.

La famille de la victime, relève notre source, a fait remarquer que le couple vivait dans des tensions interminables ces dernières années. Le foyer battait donc de l’aile et dans ce climat, la jeune Raïssa avait décidé de quitter la maison de son conjoint. De négociations en négociations, la jeune femme a tenu mordicus et l’on raconte que l’homme avait même encore tenté de la retenir avec une somme de 250.000 francs, sans succès. Ainsi, la volonté de Raïssa Rabeng de quitter un ménage dans lequel elle ne sentait plus bien, lui a coûté la vie. N’aurait-elle donc pas pu partir sans se référer à son amant invivable ?

Gabonreview

Mardi 14 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1946 fois




1.Posté par Tchougoudja Le Fils le 14/05/2013 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merde! Les amis et cousins du biafrais là vraiment...
Et ces gabonaises, pourquoi aiment-elle vendre leurs corps, leurs âmes pour de l'argent? Donc si Man-Ghana avait donné toute la somme c'était bon, il avait droit de passer devant, voire derrière aussi puisque visiblement il a assouvi sa soif en terminant par une pénétration anale alors que la pauvre avait déjà rendu l'âme. ça fait pitié mais je crois que ça devrait surtout faire réfléchir plus d'une gabonaise...

2.Posté par Lola le 14/05/2013 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand les Gabonais baisent entre eux, les étrangers s'occupent des gabonaises, je l'ai déjà dit ici. L'homosexualité pousse les femmes qui sont déjà plus nombreuses au Gabon que les hommes, vers les étrangers. et, avec la misère qui s'y ajoute, pour un morceau de pain beurré et un petit coca, man ghana, les najhé, les maliens et sénégalais abusent de nos filles ayant à peines 11 ans. pour les adultes, c'est auprès d'eux qu'elles ont et le plaisir et les 1000 f de l'unique repas du jour. C'est la triste réalité.

3.Posté par Monefang le 14/05/2013 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle malédiction traverse actuellement le Gabon avec ces étrangers venus de l'Afrique de l'Ouest ? Les femmes et filles Gabonaises devaient apprendre à être un peu plus autonome et dynamique. Que de compter toujours sur un homme toute sa vie. Tout être humain doit avoir un projet de réussite dans sa vie. Même s'il faut commencer à vendre de l'eau à la gare routière ensuite passer à autre chose. Je préfère! Pour moi, c'est celle-ci que je regarderai plutôt. Parce que je me dis si on lui donne un capital, elle pourra faire mieux. Que de s'acheter des vêtements, chaussures comme certaines le font.

4.Posté par Akuna Matata le 14/05/2013 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et quand on sait ce que ces ouest-af là cachent sous leurs boubous, avec la kola et le mbita-kola qu'ils croquent à longueur de journée, on imagine le degré d'espanpillation de nos jeunes petites soeurs...
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on observe que toutes celles qui se sont laissées "visiter" par les engins de ces maliens-là, en échange d'un pain beurré, arrivent difficilement à garder un mari Gabonais. Vu le boulevard que notre malien aurait laissé après son passage, très peu de nos frères ne verront que très rarement les trottoirs... enfin vous voyez ce que je veux dire.

5.Posté par Inch''''allah le 14/05/2013 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention a ne pas virer dans la xenophobie, car si on y est pas encore on y arrive!
Hormis la necrophilie, nous allons tous avouer que dans nos rubriques fait-divers il n'y a pas que des ouest-af et en generalite des etrangers qui tuent nos soeurs gabonaises! les premiers criminels sont gabonais!Nous gabonais on couche bien les filles/femmes d'autres nationalites, pourquoi le contraire serait un sacrilege?
Mais comment en arrive t-on jusque la? nous devons tirer une sonnette d'alarme pour eviter de voir les faits divers devenir notre quotidien. Les mentalites de nos soeurs sont aussi a revoir, j'ai plusieurs fois entendu:
Les gabonais n'epousent pas alors que les etrangers si,
Le gabonais est chiche alors que l'etranger non,
le gabonais juge alors que l'etranger non,
etc.....
Je crois qu'il est important de ne point se fonder sur des prejuges et de conscientiser nos soeurs que l'argent ne fait TOUJOURS PAS le bohneur !
Combien sont prise pour des "chiennes" par les libanais et les blancs et j'en passe?????sinon pour 400 mille et bien souvent moins d'ailleurs, vous risquez de finir tristement comme cette derniere ! La "chatte " ne solutionne pas tout !!!!, et arretez mes soeurs d'oublier que vous avez deux bras!!!! prenez vous en mains......

6.Posté par Nstonda Le Con le 14/05/2013 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Akuna Matata
Quoi pour toi un gabonais avec un "bazouka" ça n'existe pas? C'est un complexe d'infériorité voilé que tu nous fais là? Et des Maliens, Ouestafs en général avec de petits engins qui servent à rien, ça n'existe pas? Faut demander aux Maliens si les Djihadistes qui terrorisaient et violaient leurs filles et femmes au mali avaient mangé de la Kola toute la journée. Je connais des tas de gabonaises qui sont très épanouies sexuellement avec leurs mecs gabonais. Le gabonais on peut le critiquer mais il a ça d'exceptionnel qu'il sait également "tirer" sa compagne vers le haut. Et il est généralement plus généreux (je n'ai pas dit maboul!) et plus attentionné que tous ces Ouestaf. Pour avoir déjà vécu dans ces pays (Sénégal, Mali et autres) je puis vous dire que je pleins leurs femmes que j'ai, en bon gabonais et en toute virilité, pris plaisir à fendre...

7.Posté par Larévolte le 15/05/2013 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'acharnement avec lequel ce ghanéen a fait preuve pour vouloir à tous prix avoir des relations sexuelles avec la pauvre au point de violer sa dépouille cache quelque chose. A mon avis, ce mec voulait certainement marabouter la pauvre jeune femme pour des desseins inavoués. Il y a dans cette histoire autre choses que le sexe. Le refus ferme de la jeune femme de continuer à avoir des rapports sexuels avec son ancien amant a une explication je crois. Peut-être que cette jeune femme a découvert que cet homme pratique de viles choses, fétiches; exécuteur de crimes rituels et autres trafics de tous genres...
Il y a tellement de mauvaises pratiques au Gabon de nos jours. En tout cas, cette jeune gabonaise est partie avec beaucoup de secrets. Cette histoire n'est pas juste une affaire de sexe, cet homme doit parler car il sait ce qu'il voulait faire sur cette pauvre fille au point de la violer déjà morte! Qu'est-ce qu'on n'a jamais vu? Est-ce que c'est la première fois qu'une femme décide de ne plus poursuivre une relation? Ce garçon peut-il jurer la main sur le coeur qu'il n'avait pas d'autres amantes pour assouvir son désir? Nous sommes des africains et pour ma part, j'en conviens que cet homme voulait marabouter la fille. Peut-être qu'il avait déjà appliqué le fétiche sur lui et qu'il fallait absolument coucher avec la fille pour que ça agisse...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...