News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’Union nationale présente son bureau national

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 24 Juillet 2014 à 08:10 | Lu 2085 fois

Le parti dirigé par Zacharie Myboto a procédé, le 20 juillet dernier, à la nomination de l’ensemble des personnalités devant désormais le diriger.



L’Union nationale a organisé, le 20 juillet dernier, la cérémonie d’installation de son bureau directeur. Au lendemain de la mise en place du Front de l’opposition pour l’alternance, le parti passé à la semi-clandestinité veut visiblement se donner les moyens de peser encore davantage sur le jeu politique national. «Avec cette structuration renforcée, battons-nous pour l’unité de l’opposition», a lancé son président dans son discours de circonstance, soulignant : «Déployons-nous sur l’ensemble du territoire national afin de procéder à un véritable maillage du terrain».

De fait, se référant aux actes des Journées de réflexion organisées par son parti en mars dernier, Zacharie Myboto considère que la constitution du Front de l’opposition pour l’alternance et la structuration de l’Union nationale participent de la même logique. «Le Bureau National s’était engagé à faire des recommandations de ces journées de réflexion la feuille de route de notre parti», a-t-il rappelé, avant de préciser : «La recommandation portant sur la nécessaire cohésion de l’opposition a débouché hier sur la constitution du Front de l’opposition pour l’alternance» alors que «le bureau national a considéré (la) recommandation (relative à la structuration du parti) comme une résolution à laquelle il fallait donner suite dans des délais raisonnables».

L’équipe dirigeante de l’Union nationale a donc été officialisée et présentée dans un contexte de bouillonnement politique, marquée notamment par la quasi-dissidence des «Souverainistes» et la naissance d’une nouvelle plateforme de l’opposition. Cette vague de nominations, qui concerne aussi bien la présidence que le secrétariat exécutif et les commissaires nationaux, devrait permettre de remettre de l’huile dans les rouages. «Notre rencontre de ce jour fait suite à (…) nos Journées de réflexions», a lancé le président de l’Union nationale, comme pour bien signifier qu’il agissait en conformité avec sa base.

Pour autant, on note qu’aucun membre du courant «Souverainistes» ne figure dans cette équipe. On y remarque, notamment, les absences de Michel Ongoundou Loundah, Joseph John-Nambo et Francis Aubame qui occupent pourtant des postes régaliens dans «le gouvernement alternatif» mis en place par André Mba Obame en janvier 2011. «L’Union nationale est né de la fusion de 3 partis et des groupes politiques. Si des courants existent en son sein, ils ne peuvent qu’être issus des entités-fondatrices», explique un cadre du parti, comme pour se refuser à évoquer le courant «Souverainistes», essentiellement composé de proches Jean Eyéghé Ndong et de personnes se réclamant d’André Mba Obame. Pour lui, la nouvelle équipe est un savant dosage des différentes sensibilités pouvant exister au sein de ce parti.

Finances bien au chaud

De fait, aux côtés des membres connus jusque-là, on note l’arrivée de Raphaël Bandega-Lendoye et Estelle Ondo aux postes de vice-présidents. Si André Mba Obame reste incontesté dans son rôle de secrétaire exécutif, un de ses plus proches lieutenants vient seconder Gérard Ella Nguéma en qualité d’adjoint. François Ondo Edou devient donc secrétaire exécutif adjoint en charge de la formation, de l’information et de la communication. Sur la même strate, Paul-Marie Gondjout occupe la fonction de secrétaire exécutif adjoint en charge des élections et des libertés publiques. Le mouvement des femmes sera désormais dirigé par Marie Agnès Koumba alors que les jeunes seront cornaqués par Ghislain LedouxMbo’Ovone.

Hormis les membres du courant «Souverainistes» tels que Fabien Mbeng Ekorozock, Radegonde Djenno, Michel Delbrah ou Thierry Nang, ceux qui ont été affectés à d’autres tâches comme Bandega-Lendoye, Paul-Marie Gondjout, Marie-Agnes Koumba, Alfred Memine ou ceux qui ont quitté l’Union nationale comme Bruno ben Moubamba et Jean-Marie Emane Minko, les «ministres du gouvernement alternatif» conservent leurs attributions en qualité de commissaires nationaux.

Ainsi, Arthur Ndoungou s’occupera d’économie, Grégoire Mapaga des infrastructures, Roland Moutoumbou d’enseignement supérieur, Moapa Djaboueni d’emploi et Marc Koumba Yembi des sports. On note l’arrivée de l’ancien député PDG et actuel conseiller départemental indépendant du Woleu, Jean-Christophe Owono Nguéma aux relations extérieures alors que l’ancien député UGDD Daniel Kombé Lekambo réfléchira aux questions de défense. Les finances du parti, elles, sont bien au chaud : entre un proche de Mba Obame, Patrick Eyogo, expert-comptable de formation et de profession, et Chantal Myboto-Gondjout dont le patronyme se passe de commentaires.

Reste que de nombreux militants, notamment ceux du courant «Souverainistes» estiment que ces nominations sont faites en violation des textes-fondateurs, notamment les statuts. «Je ne peux souscrire à une décision qui viole les textes car, le faire reviendrait à dire que demain je validerais les violations de la Constitution quand cela fera mes affaires», lance, bille en tête, un militant visiblement outré. «N’importe quoi !», rétorque un autre, qui explique : «Le préambule des statuts donne mandat aux membres-fondateurs que sont Jean Eyéghé Ndong, Gérard Ella Nguéma, Jean Ntoutoume Ngoua, Zacharie Myboto, Casimir Oyé Mba et André Mba Obame de pourvoir à l’ensemble des postes à titre transitoire jusqu’au premier congrès». Et de conclure : «Beaucoup d’entre nous parlent sur la base de ce qu’ils entendent, sans avoir lu de par eux-mêmes les textes en question». Qui a dit que le chemin de l’unité n’était pas semé d’embûches ?

Gabonreview

Jeudi 24 Juillet 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2085 fois




1.Posté par Le Gabonais de 2016 le 24/07/2014 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
«L’Union nationale est né de la fusion de 3 partis et des groupes politiques. Si des courants existent en son sein, ils ne peuvent qu’être issus des entités-fondatrices», explique un cadre du parti. Attention, Mr le President vous avez oublié le MAD dans la composition de votre équipe. N'oublions pas que le MAD de feu PCZ est le Premier parti fondateur de UN. Attention! Attention!

2.Posté par Gabriel le 26/07/2014 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que ce rassemblement regorge trop d'égaut, pour moi les souverainistes doivent rester dans l'ombre comme il l'on fait et cela à permis de booster cette opposition dormante.

3.Posté par Pépito le 27/07/2014 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le boa de Mounana a cabiné : attention attention : ça sent le caca sur Marie Colombe

4.Posté par Pépito le 27/07/2014 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le boa de Mounana a cabiné : attention attention : ça sent le caca sur Marie Colombe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...