News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'Union Nationale réhabilitée sous la pression de la communauté internationale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 5 Février 2015 à 07:38 | Lu 5377 fois

Le ministre gabonais, Guy Bertrand Mapangou a annoncé mercredi, à Libreville, au cours d’une conférence de presse, la réhabilitation de l’Union nationale (UN), parti politique de l’opposition dissout en janvier 2011. Cette décision intervient alors que le président Ali Bongo recevait cet après-midi les partis de l’opposition et de la majorité en vue d’un probable dialogue inclusif de l’ensemble des forces politiques.



Appelée tous les vœux par l’opposition, la société civile et une partie des populations, la réhabilitation de l’Union nationale (UN, opposition) a été rendue effective par le ministre de l’Intérieur. A la faveur d’une déclaration lue ce 4 février à Libreville, Guy Bertrand Mapangou a ainsi rétabli dans ses droits la formation politique, passée à la clandestinité depuis son interdiction en janvier 2011. La formation politique emmenée par Zacharie Myboto n’a jamais accepté son interdiction. Elle a adopté une stratégie de défiance et de combat, consistant à agir sur le terrain politique tout en déployant des activités de plaidoyer et lobbying au plan international.

Aussi, les hypothèses et autres interprétations fusent quant à cette réhabilitation officielle qui intervient dans un contexte de surchauffe, marqué par d’incessants et multiples appels au dialogue politique, aussi bien de la classe politique locale que des diplomates, à l’instar de Cynthia Akuetteh, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats-Unis d’Amérique au Gabon, et d’Abdoulaye Bathily, Représentant spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (Onu).

Si d’aucuns évoquent la pression de la communauté internationale et autres organisations, dans le camp de la majorité l’on se félicite par contre d’un pas de géant dans le sens du respect des acquis démocratiques et des droits de l’Homme. Sur les premiers avis récoltés, on se réjouit de la «sagesse» et de l’«ouverture d’esprit» du chef de l’Etat. En face, dans l’opposition, il s’agit d’un dénouement qui était inéluctable, tant la suspension du parti était anti-démocratique.

Pour rappel, l’UN a été dissout «avec effet immédiat» en janvier 2011 par le ministère de l’Intérieur, après la prestation de serment dans des formes non constitutionnelles en qualité de président de la République élu, de l’un de ses leaders, André Mba Obame. Une dissolution confirmée quelques mois plus tard par le conseil d’Etat.

Source : Gabonreview

Les Réactions :

Petit Lambert

OUF, revoilà l'Union Nationale (UN)!

Enfin nous aurons droit à un vrai combat politique entre deux partis politiques qui doivent être concurrents pour bâtir le Gabon ; souhaitons qu'il soit républicain, démocratique et transparent.
En rappel, aucun pays au monde se déclarant démocratique n'avait osé dissoudre un parti politique, coupé les salaires des opposants (comme le mien depuis 4 ans); et interdire aux leaders de faire la politique.

Tenaces, nous l'avons été, et la sagesse a enfin prévalu.

Pour ma part, j'ai oublié la rancune, je l'ai jetée aux oubliettes, j''attends juste le rappel des mes 4 ans de salaire coupé.


Jeudi 5 Février 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 5377 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par Oréma le 06/02/2015 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'UN EST RESTÉE VIVANTE DANS NOS CORPS ET ESPRITS. LA RÉHABILITER PAR DES INCONSCIENTS ET MÉCHANTS M'AMUSE PUISQUE NOUS AVONS TOUJOURS OCCUPÉ LE TERRAIN. CE N'EST PAS DE LA VOLONTÉ D'ALI (CAR IL N'EN A PAS DE BONNE VOLONTÉ), C'EST LE COMBAT MENÉ PAR DE COURAGEUX ET VALEUREUX CITOYENS GABONAIS. AUJOURD'HUI NOUS PARLONS DU FRONT ET RESTERONS DANS CE CADRE UNITAIRE POUR EN FINIR AVEC L'USURPATION.

18.Posté par Willy le 06/02/2015 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe koi s le chef de l'état kia simplement fait un don en réhabilitant leur partie

17.Posté par Léopold sedar Singor le 06/02/2015 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@tous ,

ISABEL PRUNIER= Petit Connard OVONO;

Il vient insulter les gens en se faisant passer pour sa femme, vraiment pathétique ce gars!!

16.Posté par ISABEL PRUNIER le 06/02/2015 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr OZANGUE

Tu n'es qu'un vrai rigolo doublé d'un fils de pute. Où avez vous Petit-Lambert revenir écrire sur Gabon Libre? La haine que tu as pour mon fiancé ronge ton petit cerveau sans instruction, et t'abrutira à jamais. Espèce de cancrelat.

Isabel Prunier.

15.Posté par Ernest le 06/02/2015 03:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CECI EST UNE MAGOUILLE DE LA PART DU PDG , NOUS PEUPLE GABONAIS CRIONS HAUT ET FORT QUE NOUS VOULONS UNE CANDIDATURE UNIQUE DE L'OPPOSITION POUR LA PRESIDENTIEL , NE NOUS DISPERSONS PAS .

14.Posté par AFRICA UNITED le 05/02/2015 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE CROIS QUE CERTAINS D'ENTRE NOUS N'ONT JAMAIS COMPRIS QU'IL NE FAUT PAS FAIRE PAYER AUX ALTOGOVEENS LES CONNERIES DE LA FAMILLE BONGO QUI N'AVAIT QUE MEPRIS POUR TOUS LES GABONAIS.
LES GABONAIS QUI ONT PROFITE ET QUI PROFITENT ENCORE DE CE SYSTEME POURRI SE TROUVENT DANS TOUTES LES PROVINCES ET ETHNIES DU GABON. A CAUSE DE CE GENRE DE RAISONNEMENT, ON A LAISSE LES BONGOS ASSASSINER DES COMPATRIOTES SANS BOUGER, PARCE QU'ILS ETAIENT DU HAUT-OGOOUE.
IL FAUT ETRE VIGILANT. SI LE POUVOIR A REHABILITE L'UNION NATIONALE DANS LE SEUL BUT D'AFFAIBLIR L'OPPOSITION, NOUS DEVONS METTRE LES OPPOSANTS EN GARDE CONTRE TOUTE TENTATIVE DE DIVISER LES FORCES PROGRESSISTES EN PRESENTANT PLUSIEURS CANDIDATS AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2016. IL FAUT RESPECTER LA VOLONTE DU PEUPLE QUI VEUT QUE L'OPPOSITION PRESENTE UNE CANDIDATURE UNIQUE.

13.Posté par essi minko daniel le 05/02/2015 11:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour l''un es reabilite c es bien mais c es pas tout, nous ont veux qu''il demitionne avec sont mari le beninoi ils ne sont pas les gabonais ont aussi qu''il rend le materriel de tv+ epui c es tout, qu''il donne la libre espretion aus otoctonne gabona

12.Posté par Bouka Rabenkogo le 05/02/2015 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple Gabonais, le citoyen Ali Bongo Ondimba est il au dessus des lois et règlements du Gabon? Si non. Alors comment peut violer et piétiner impunément la Constitution de notre Pays? Comment peut il impunément commettre un parjure. La Constitution de la République, selon Ali Bongo, ne s'adresse t'elle qu'à nous, les gabonais qu'il considère sous-hommes? Le pouvoir inique franc-maçonnique pour lequel, le samedi 31 octobre de 2009, il a été investi grand maître est il au dessus des "Pouvoirs et des Valeurs Fondamentales de Notre Pays"? Peuple Gabonais, je nous demande, de répondre à ses interrogations.
Ali Bongo doit demander "Pardon" au Peuple pour insulte à la Nation gabonaise, en se libérant de la charge de Président. Si Ali Bongo ne démissionne pas ou n'est pas démissionner par nous, dès la fin de cette semaine, alors peuple gabonais, acceptons que nous sommes des sous-hommes indignes de respect.

11.Posté par réponse à norbert epandja le 05/02/2015 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Norbert,
Les altogovéens ne doivent pas dire qu'ils n'ont rien bénéficié du régime des bongo même si c'est la même famille qui est au coeur du système.

Pour petit exemple, les sociétés minières et pétrolières consacrent 10% de leur chiffre d'affaires au PID/PIH, soit 300 milliards de cfa par an. Ce pactole depuis que le gabon produit ses minerais est géré par la CAISSETAB. or la CAISSETAB est géré au sommet par des altogovéens comme dans d'autres mangeoirs.

Que fait la CAISSETAB avec 300 milliards de cfa chaque année ? ou sont les réalisations ? pour quoi ce fond n'est pas inscrit au budget du gabon? pour quoi ce fond échappe aux députés ?

dire que le haut ogooué n'a rien bénéficié du système est une poudre aux yeux pour uniquement les jeunes de moins de 30 ans qui réprésentent 50% de la population gabonaise.

Voila pour quoi les bongos doivent quitter le fauteuil présidentiel en rendant des comptes au peuple gabonais.

30 % de la population gabonaise est au chomâge de plus de 2 ans, pendant que le trésor de guerre est dilapidé avec quelques initiés.

Sauvons le gabon de la prédation séculaire.

10.Posté par NDONG MINKO le 05/02/2015 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ma part, l'UN n'a jamais été dissoute. De toute évidence, cette formation politique a subi depuis 2011 des mesures de rétorsion que tous les opposants subissent jusqu'à l'heure actuelle. De la même façon tous les agents de l'état dont les salaires avaient été suspendus ou ceux qui avaient perdu leur emploi vont aussi voir leur situation clarifiée. Des décisions politiques et la vie communautaire de tous les gabonais sont pris dans un même paquet enveloppé par le pouvoir pdg en crise, lequel enfin comprend par l'intervention de la communauté internationale que la fin d'un cycle est obligatoire qu'on le veuille ou non. Sinon il n'y aurait pas de cycle nycthéméral, où le jour fait toujours place à la nuit et vice versa. Quel bel exemple de démocratie naturelle.

VIVE L'UNION NATIONALE ET VIVE LE GABON.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...