News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’Union Nationale, légalisée au forceps, Ndongou a fini par lâcher...

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 21 Avril 2010 à 17:41 | Lu 868 fois



Gabon : L’Union Nationale, légalisée au forceps, Ndongou a fini par lâcher...
C’est au terme de plusieurs semaines d’une bataille sous fond d’interprétation de textes juridiques, que le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou a fini par lâcher prise le mardi 20 avril dernier, après plusieurs mois velléités de trafic d’influence, des pratiques qui étaient légion il y a encore seulement quelques mois, du temps du règne de Bongo père, de son vivant, tout puissant devant le peuple et devant loi, dont les textes étaient interprétés au gré des intérêts du prince. André Mba Obame, ancien ministre de l’intérieur en ces temps de justice aux ordres, en sait quelque chose pour avoir eu à faire en son temps, de nombreuses victimes du système.

Le ministre de l’intérieur a tenté de justifié l’attente accusée dans ce processus de légalisation, par l’examen en profondeur des dispositions légales en la matière, mais de nombreux analystes de la vie politiques y soupçonnent plutôt deux principales motivations, primo, empêcher à tout prix à cette formation politique d’aller en ordre de bataille lors des prochaines élections législatives, en espérant rependre la confusion dans l’esprit des électeurs, dans le but de détourner quelques sympathisants accrochés aux symboles visuels, tels le logo et le nom du parti souvent identifiables sur le bulletin de vote.

Secundo, il aurait pu s’agir selon ces analystes pour le parti démocratique gabonais au pouvoir par un coup d'Etat électoral , de faire payer la monnaie de sa pièce au secrétaire exécutif de l’Union Nationale, ancien maître à penser du pouvoir et soldat fidèle en son temps, et qui a exécuté sans aller de main morte, le temps de son passage au ministère de l’intérieur, la non légalisation de nombreux partis politiques qui se refusaient à se prêter au jeu du pouvoir.

Les dernières victimes en date sont notamment deux anciens hommes de loi et présidents de partis politiques, les Maîtres Séraphin Ndao et Louis Gaston Mayila, deux personnalités dont les formations politiques sont membres de l’Alliance pour le Changement et la Restauration, une plate forme politique informelle, qui a soutenu lors de la présidentielle de juin dernier, la candidat de Pierre Mamboundou, officiellement sorti deuxième.

Jean François Ndongou se perdait en conjecture en tentant de justifier également cette prorogation du délai de légalisation, aux propos jurés hautement déplacés de l’ancien ministre de l’intérieur, aujourd’hui secrétaire exécutif de l’Union Nationale, André Mba Obame, dans ses déclarations contreversées sur les résultats de la présidentielle dont il revendique la victoire, et sur la menace de scénario à la nigérienne, si rien n’était fait pour répondre aux préoccupations sociales des populations.

Les réactions énergiques des cadres de l’Union Nationale en questions de droit, ne semblent pas étrangères à cette nouvelle donne, au regard de la multiplication des sorties sous fond d’invitation au respect des textes, qui confèrent de facto le droit la reconnaissance juridique à l’Union Nationale, en dépit des états d’âme qui peuvent être manifestés.

L’acte 1 de la guerre de tranchées entre l’UN et ses anciens compagnons politiques est bouclé, prochain rendez vous , lors des législatives partielles de juin prochain. Qui vivra, verra...



Mercredi 21 Avril 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 868 fois




1.Posté par Lesaintpere le 21/04/2010 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Quelque soit la durée de la nuit, le soleil se lèvera toujours"
Vive l'UN pour que vive le Gabon à venir !!!!!!

2.Posté par ae le 21/04/2010 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lisez les nouvelles accusations du régime envers AMO en cliquant sur ce lien:
http://gabonews.ga/index.php/component/content/article/75-politique/1742-lnous-allons-ouvrir-le-dossier-sur-la-disparition-aussi-brutale-quinattendue-du-president-omar-bongo-on-imba-r-sengage-le-journal-loretyr

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...