News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L'Union Nationale exige sa réhabilitation immédiate

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 28 Janvier 2015 à 11:47 | Lu 1871 fois



Gabon : L'Union Nationale exige sa réhabilitation immédiate
Lors de son message à la nation, le 31 décembre 2014, M. Ali Bongo Ondimba s'est présenté comme un homme de dialogue, respectueux de la Constitution et des lois de la République.
En reprenant les dispositions constitutionnelles et législatives citées par ce dernier, à savoir les articles 1er, 2e et 6e de notre loi fondamentale et l'article 46 de la...

loi 16/ 2011 du 14 février 2012, portant modification de la loi 24/96 du 6 juin 1996, relative aux partis politiques, l'Union Nationale exprimé sa surprise quant à la méconnaissance par M. Ali Bongo Ondimba des dispositions répressives concernant les partis politiques dissous dont il est pourtant l'auteur.

Il feint de découvrir leur contenu et leurs implications anticonstitutionnelles. Il en fait surtout une lecture et une analyse erronées, à moins qu'il ne veuille leur donner un prolongement nouveau qui viserait les dirigeants de l'Union Nationale.

S' agissant de l'article 1er paragraphe 13, alinéa 2 de la Constitution, l'Union Nationale relève une contradiction entre les termes de la Constitution qui parlent en cas d'activités contraires aux lois par un parti politique, de la possibilité de son interdiction et non de sa dissolution comme l'a décidé, malheureusement le gouvernement, le 25 janvier 2011, pour ce qui la concerne. L'interdiction qui se situe dans le temps n'est pas la dissolution qui, elle, signifie la disparition d'un parti politique.

L'Union Nationale rappelle pour mémoire, que le même cas s' est produit dans notre pays, en 1993, sans que cela n'entraîne la dissolution du RNB de Paul Mba Abessole.


A propos de l'article 2 de cette même Constitution, l'Union Nationale tient à préciser que, comme tout parti politique, son aspiration est de participer librement à l'expression du suffrage universel, et est consciente de ce que le Gabon est une République, indivisible, laïque, démocratique et sociale.

Au sujet de l'article 6, l'Union Nationale tient à indiquer qu'en prenant la décision de la dissoudre et de la priver de ce fait , de l'expression du suffrage universel, M. Ali Bongo Ondimba n'a pas tenu son serment de "respecter et de défendre la Constitution."

Quant à l'article 46 de la loi 16 / 2011 du 14 février 2012 , portant modification de la loi 24 / 96 du 6 juin 1996 , relative aux partis politiques, sous des dehors de respect des libertés constitutionnelles, M. Ali Bongo Ondimba poursuit de sa haine et de sa rancune l'Union Nationale et ses dirigeants fondateurs. L'adoption de cette loi inique, en 2011, ne vise que l'Union Nationale et ses dirigeants fondateurs qui, pendant cinq ans, soit de février 2012 à février 2017, ne peuvent ni créer un parti politique, ni être membres dirigeants d'une autre formation politique.

De même, l'injonction faite au parlement par lui, pour la modification des dispositions de l'article 46 susvisé, va à l'encontre du principe de la séparation des pouvoirs qui caractérise l'Etat de droit.
Par ailleurs, l'Union Nationale affirme qu'elle a imposé son existence par sa présence. Elle a montré l'efficacité d'une résistance citoyenne appuyée par une importante adhésion populaire, le soutien des autres partis politiques de l'Opposition et la communauté internationale, qui ont souvent appelé à sa réhabilitation.

On sait que la décision de dissoudre l'Union Nationale résulte d'un calcul politicien qui n' a pas abouti, car notre parti s' impose à tout observateur de la vie politique gabonaise comme le premier parti de l'Opposition. Dès lors, la question qui se pose à M. Ali Bongo Ondimba et à son gouvernement est celle de sa réhabilitation.

L'Union Nationale confirme que M. Ali Bongo Ondimba et son gouvernement demeurent à la base de son problème et qu'ils détiennent seuls, la solution pour son règlement, c'est à dire, sa réhabilitation.
Enfin, l'Union Nationale demande que toutes les dispositions sur la dissolution d'un parti politique contenues dans la loi 16/2011 soient annulées, car elles sont anticonstitutionnelles.


L'Union Nationale.


Mercredi 28 Janvier 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1871 fois




1.Posté par OMBRAX2 le 28/01/2015 14:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aidez d abords une partie du pouvoir à faire chuter tout le pouvoir en maintenant simplement la pression sociale et politique pour le départ immédiat de BOA et Cie!

2.Posté par Doumbénéni le 28/01/2015 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quels cons : soit vous ne reconnaissez pas Ali comme Président et vous faites votre désordre même sans le corps rongé de AMO, soit Ali est Président et vous cessez de mentir aux Gabonais qui ne se déplacent plus à votre siège. Vous avez tout essayé depuis la prestation de serment d'AMO jusqu'à l'insurrection de PING. Vous êtes des malades et des fous. Dégagez espèce de pédés.

3.Posté par Doumbénéni le 28/01/2015 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les fangs et leurs esclaves : que la longue bouche et rien dans le pantalon.

4.Posté par LAHONTE le 28/01/2015 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
????????????????????????????????????????????????????LOL CES DEUX LA RACONTENT MEME QUOI?

5.Posté par le vrai gabonais le 28/01/2015 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DOUMBENINI,vous êtes le dernier des gabonais à traiter des gens de malade et des fous, ça montre que , non seulement vous êtes vide d'esprit, mais également plus bête et sauvage, le prototype des gens en manque d'instruction, si votre choix est de soutenir les ingrats du régime, faite attention à vos arguties.

6.Posté par Doumbénéni le 29/01/2015 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous fatiguez les gens avec vos inepties. Ali a gagné, Ping est déjà fini. Vous allez me faire quoi ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Vide1 | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !