News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Karl Pedraza, un affairiste bien protégé

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 25 Juin 2012 à 19:15 | Lu 2965 fois



La lettre dont nous nous sommes procurés une copie et que nous publions est un peu le reflet de la face méconnue de Grégoire Kouna : le patron de la Garde républicaine (GR) ne se contente pas d’assurer la sécurité et le maintien au pouvoir de son cousin Ali Bongo Ondimba. Comme la quasi-totalité des généraux gabonais, il utilise – en toute illégalité – une partie de son temps à (s’)investir dans des affaires plus ou moins louches. Se faisant, le général Kouna alimente une industrie du trafic d’influence, de la corruption, du conflit d’intérêts et de la concussion que le régime Bongo ne cesse de promouvoir au Gabon depuis plus de quatre décennies.

Sans le moindre scrupule, et de manière tout à fait naturelle, le commandant en chef de la Garde républicaine a, le 29 mai dernier, adressé une correspondance pour le moins compromettante au Directeur général des Douanes. Sur papier à en-tête de la GR, et usant de l’influence liée à sa fonction, il s’est érigé en défenseur de la société Meagle-Services, soupçonnée de fraude douanière. Propriété du Français Karl Pedraza, cette entreprise spécialisée dans l’énergie solaire a fait l’objet d’une enquête « qui a révélé les faits de fausses déclarations de valeur au moyen de fausses factures.

» Entre les droits compromis et les pénalités liés à cette infraction, il ressort du rapport dressé par les gabelous après leur enquête que Meagle-Services devrait payer à l’Etat, un peu plus de 2.373.OOO.000 de francs CFA. Tout cela, Grégoire Kouna le savait, mais plutôt que d’inviter son « partenaire » Karl Pedraza à signer le procès-verbal relatif à cette arnaque, le général a opté pour une intervention totalement déplacée : dans son courrier, il demande à l’administration douanière de classer l’affaire contre un règlement de…10.000.000 de francs CFA.

Ainsi, pour faire plaisir au général Kouna, le DG des Douanes aurait pu faire perdre à l’Etat gabonais plus de 2 milliards de francs. On comprend mieux pourquoi la famille Kouna, depuis plusieurs années, fait du lobbying pour installer à la tête de la douane, l’actuel chef du bureau central d’Owendo, un certain Jean-Paul Adiminga-Kouna, qui n’est autre que le grand-frère du général Grégoire. Cela aurait été certainement plus commode pour Meagle-Services. Et surtout pour son chef, Karl Pedraza qui peut se permettre, en toute impunité, de narguer les services de l’Etat.

De toutes les façons, le Français n’a peur de rien : les atouts dont il dispose le placent au-dessus des Gabonais et de leurs lois. Homme à tout faire de l’inénarrable président à vie de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, Karl Pedraza a tissé une véritable toile à l’intérieur et autour de la représentation nationale. C’est lui, par exemple, qui vend à l’Assemblée nationale des voitures achetées à Dubaï. Et à quel prix ?

L’entretien de l’Assemblée nationale, de la moquette aux ampoules en passant par les espaces verts, c’est lui. La garde-robe du président de l’Assemblée nationale, l’hôtel « Ndama » de ce dernier, situé sur la route de l’aéroport à Koulamoutou, les enfants de Nzouba qui vivent à l’étranger, c’est encore Pedraza qui s’en occupe. Les forages ou les panneaux solaires qui éclairent les villages relevant du fief politique de Guy Nzouba, entre Mimongo et Koulamoutou, c’est Pedraza, bien sûr. Ce n’est donc pas étonnant que l’on retrouve les mêmes équipements solaires à l’Assemblée nationale et dans le canton de Nzouba.

Dans sa réponse à Grégoire Kouna, Pastor Ngoua N’neme (DGA des Douanes) fait allusion à « d’autres partenaires de cette société » qui auraient tenté de sauver « le soldat Pedraza ». Evidemment, derrière cette subtilité sémantique, on a aucun mal à voir l’ombre de Guy Nzouba. Avec un tel paratonnerre, Karl Pedraza, « le meilleur ennemi de Chandezon et de feu le colonel Bettencourt », peut tranquillement continuer à organiser ses trafics…

grigriinternational



Gabon : Karl Pedraza, un affairiste bien protégé

Lundi 25 Juin 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2965 fois




1.Posté par BONGO le 25/06/2012 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher compatriotes,
Je ne pense pas que ça se passera par les urnes pour faire partir les bongo du pouvoir au GABON. Ils ont amassé une fortune colossale au GABON qui leur permet d’acheter les consciences des citoyens le jour du vote. Je vous informe que BONGO ALBERT BERNARD détournait 500 milliards de francs CFA chaque année sur le budget de la république gabonaise. Soit une bagatelle somme de 42 ans x 500 milliards. C’est énorme comme fortune. Cette somme était prélevée chaque année sur le budget d’investissement voté à l’assemblée nationale et sur les exécédents pétroliers (600 milliards de CFA en 2008 lors du boom pétrolier). Ces sommes n’ont jamais été utilisées sur le terrain social et aucune épargne n’a été opérée sur le compte du GABON. Son fils BEN ALI BONGO, détourne à peu près 800 milliards chaque année depuis 2009 et ce principalement sur le budget d’investissement dont aucune réalisation n’a vu le jour depuis son coup d’état avec les bérets rouge en 2009. L’agence des grands travaux chargé de gérer le budget d’investissement ne reçoit que 50 milliards seulement sur les 800 milliards votés pour l’investissement à l’assemblée nationale. La dizaine de projets visibles (Can 2012, échangeurs, qlq tronçons de route etc. ) sont financés par les bailleurs de fonds internationaux (BAD, FMI, Caisse française de développement), à tel point que BEN ALI BONGO n’est vu comme un mendiant sur la scène internationale. Avec un budget de 2450 milliards de francs CFA en 2012 , BEN ALI BONGO et son gouvernement n’ont aucun projet viable pour le GABON. Tenez le congo démocratique avec une population de 70 millions d’habitants a le même budget que le GABON (1,5 millions d’habitants). Mais au congo démocratique on parle d’autoroute et au GABON on parle de route nationale , pitié ! Une révolte populaire semblait être la voie royale pour chasser les BONGO du pouvoir au GABON, mais la population gabonaise est trop lâche et nonchalante. La famille REDJAMBE en 1990 nous a pourtant montré la voie pour libérer le GABON des voleurs. Le capitaine MANDZA avait aussi tenté dans le passé de nous sortir de la prédation des bongos mais il avait été trahi par un membre de sa famille un vrai iconoclaste. Les évènements du printemps arabes ne pourront pas marcher au GABON car les gabonais sont des pacifistes et non des belliqueux comme les arabes. Le scénario qui pourrait marcher pour bouter les BONGO de la prédation du GABON se serait de construire un KABILA bis au GABON. Il partira du maquis et enrolera dans son passage des gabonais sous le coup des canons. Ce KABILA bis sera forcément apprécié par les gabonais de tout bord. François hollande ne donnera pas l’ordre à la base militaire française de Libreville de mater la rébellion car il s’agira d’une libération du GABON du joug des bongos. Les intérêts français ne seront pas menacés . Les accords secrets France Gabon ne donnent plus le droit à la France d’intervenir en cas de trouble de l’ordre intérieur au GABON. C’est ce que révèlent les dernières négociations de ces accords. Je demande à ce qui st favorables à la mise en place d’un KABILA bis au GABON, de me contacter sur mon mail : bongo.albertbernard@gmail.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...