News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon-Justice : A Monsieur Steeve Ndong Essame Ndong, procureur de la République

l'info réelle 7J/7 - merlo zondo zondo le Jeudi 23 Juin 2016 à 00:00 | Lu 2735 fois



Monsieur le procureur, la justice gabonaise met aujourd’hui Monsieur PING en demeure pour :
- diffamation et d’injures publiques proférées à l’encontre Bongo Ondimba Ali ;
- des graves propos appelant la population à la haine, à la désunion des citoyens et à braver l’autorité de l’État
Mais que dite vous de ces propos tenus par Michel ONGANDAGA Conseiller du Président Ali Bongo Ondimba à vers toute une communauté :

« Je suis un homme en colère, écoeuré par ce qui se trame actuellement au sein du PDG dans le Woleu-Ntem. Même si la traîtrise de nombreux millitants PDG du Woleu-Ntem ne surprend personne, cette province a toujours été le bastion du judaïsme, antichambre du salafisme… vous avez de la chance que je ne sois ni ministre de l’intérieur ou de la défense, je vous aurais donné une bonne leçon, une bonne bastonnade juste après trahison, à poil et du piment rouge aux fesses, au bangala et sur tout le corps… FUMIER VA ! Aussi pour mettre un terme à cette immense saloperie, le grand ménage doit être fait maintenant dans le PDG, je demande donc des sanctions ferme et immédiat contre ses ordures :

 Exclusion illico presto du Parti Démocratique Gabonais
 Limogeage manu militari de toute fonction officielle
 Suspension à vie de tout revenu, salaire, pension, retraite etc., etc.
Cette seconde traîtrise est intolérable et inacceptable…. » Fin de citation.
Monsieur le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Monsieur Michel OGANDAGA Conseiller de Monsieur Bongo Ondimba Ali(BOA) n’a-t-il pas tenu «des graves propos appelant la population à la haine, à la désunion des citoyens et à braver l’autorité de l’État». Ces propos du Conseiller sont-ils réprimés par le Code pénal ?

Monsieur le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Didier Court disait je cite : « l’injustice appelle la révolte, le contournement de lois. C’est un environnement instable qui conduit au chaos. »
A méditer

Jeudi 23 Juin 2016
merlo zondo zondo
Vu (s) 2735 fois



Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !