Connectez-vous S'inscrire
Gabonlibre.com  : Actualité Gabonaise, africaine et internationale, le gabon dans le web,  politique, société, économie, faits divers, la voix du gabon, la voix du peuple gabonais, gab-news, gab-economie, gab - politique

Campagnes CPM Afrique


Actualité en temps réel & infos Utiles 24h/24...
Notez

Gabon : Jonas Moulenda désormais à «Echos du Nord»


Quelques semaines après avoir fait valoir sa close de conscience en quittant le quotidien «L’Union» pour lequel il a travaillé 11 années durant, le journaliste Jonas Moulenda, spécialiste des faits divers, a rejoint la rédaction de l’hebdomadaire «Echos du Nord», à en croire l’éditorial de ce journal, le 15 février 2013.



Gabon : Jonas Moulenda désormais à «Echos du Nord»
En quittant le quotidien L’Union le mois dernier, le journaliste Jonas Moulenda avait laissé orphelin le service «Faits divers et Justice» qu’il dirigeait depuis de nombreuses années et qu’il aimait appeler «service des macchabés». Depuis 2009, l’homme se plaignait déjà des conditions devenues extrêmement difficiles au regard des pressions exercées de toutes parts sur sa personne. Sans doute à cause de sa liberté d’opinion et sa trop grande volonté de bien faire sonde journaliste dans un pays où le taux de criminalité connaît une ascension fulgurante, il avait épuisé ses ressources en combattant de l’intérieur un système qui semble avoir main mise sur toutes les couches professionnelles du pays. En homme libre et fier de ses convictions, Jonas Moulenda avait été contraint, «le cœur étreint d’émotion» de quitter la «grandede verre» pour se rallier à l’équipe de l’hebdomadaire Echos du Nord qui l’avait sollicité dès son retrait de L’Union.

Un ralliement bien perçu pour l’éditorialiste de l’hebdomadaire qui a indiqué : «En acceptant de venir renforcer notre équipe de rédaction, Jonas instruit nombre d’entre nous sur une valeur désormais perdue : l’humilité. De même, il donne une leçon sur la distance nécessaire vis-à-vis des idées reçues et des préjugés. Car Jonas a tout le potentiel pour réaliser et pour se réaliser. C’est incontestablement un jeune confrère talentueux auprès de qui même les vieux routiers du métier tireraient de bons enseignements».

Pour Désiré Ename, le talentueux journaliste a fait preuve de beaucoup de courage : il n’est pas facile de partir d’un journal aussi réputé que L’Union sans avoir prévu, au préalable, une issue de secours. Jonas Moulenda, en écoutant et répondant favorablement au souhait du journal de l’avoir dans sa rédaction, a fait preuve de modestie extrême. En effet, relève l’éditorialiste : «Je m’en réjouis. Parce que Jonas a entendu notre message : «Nous n’accepterions pas que tu arrêtes. Nous n’accepterions pas que tu sois au chômage». En même temps que beaucoup d’autres confrères, nous lui avons ouvert grandes les petites portes de l’hebdomadaire Echos du Nord. Grande a été notre joie lorsqu’il nous a fait connaître sa réponse».

Jonas Moulenda est donc à ce jour, l’une des valeurs sûres du journal Echos du Nord qu’il a rejoint de manière discrète et effacée : «Il a débarqué, nous étions en conférence de rédaction, et a pris place en guise de oui». Pour preuve, le journaliste a publié de façon officielle, avec la même verve qui lui est reconnue, sur son nouvel organe de presse, un premier article sur le sujet des crimes rituels, intitulé «Enquêtes au cœur du réseau démantelé à Lambaréné». Comme quoi, la volonté de Jonas Moulenda demeure intacte.

Gabonreview

Mardi 16 Juillet 2013
Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...
Vu (s) 1245 fois




1.Posté par GESTION CATASTROPHIQUE DU GABON PAR LES BONGOS le 16/07/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rappelons que sous Omar Bongo Ondimba, l’état gabonais avait opéré à 180 dégrés, deux emprunts obligataires sur la seine internationale.
Le premier emprunt obligataire souscrit en 2004 sur le marché financier international s’élevait à 1000 milliards de Francs CFA. L’objectif poursuivi sur cet emprunt consistait à purger la dette gabonaise vis-à-vis du club de Paris, car avant 2004 le Gabon était endetté à hauteur de 2000 milliards de francs cfa. Chaque gabonais qui naissait était endetté à 100 millions de francs cfa !
La dette gabonaise vis-à-vis du club de Paris avait donc été réduite, ce qui explique le faible niveau d’endettement du GABON au jour d’aujourd’hui.
Mais on constate également un second emprunt obligataire de 100 milliards de francs cfa opéré en 2008 sous le régime d’Omar Bongo Ondimba.
Ce dernier emprunt obligataire n’était pas du tout justifié, car son utilisation avait pris la voie d’un détournement par le ministre de finance de l’époque à savoir Blaise Louembé et cie.
Les députés n’avaient même pas été associés à ce montage.
De plus il faut noter qu’en décembre 2008, le gouvernement gabonais de l’époque avait informé le peuple gabonais souverain, de la réalisation d’un excédent budgétaire de l’ordre de 600 milliards de francs cfa. Ces excédents pétroliers de fin d’année 2008, n’avaient même pas servi à régulariser la situation des fonctionnaires de l’état gabonais, ni contribuer à développer des infrastructures structurants, ni même à être placé sur un fond des réserves de la république gabonaise.
Le fond des futures générations qui avaient été préconisées en 2004 et qui avait reçu un versement global de 200 milliards de francs cfa avait été liquidé par Ali Bongo et sa famille en fin novembre 2009, soit un mois après son élection à la magistrature suprême.
Les gabonais de tout bord s’interrogent aujourd’hui sur les raisons véritables qui poussent Ali Bongo et ses subalternes à vouloir encore endetté le pays de 510 milliards de francs cfa.
Tout gabonais même des mapanes sait que le gouvernement d’ALI BONGO avait déclaré un excédent budgétaire de 400 milliards de francs CFA en Octobre 2012. Or cet nième excédent budgétaire n’a pas été déclaré ou reporté au budget de 2013 qui a suivi. Même si ce budget a pris la voie des détournements coutumiers, les prévisions des recettes budgétaires du Gabon en 2013 sont faramineuses, c'est-à-dire estimées à 3025 milliards de francs cfa. Au septième mois d’exercice budgétaire, les recettes budgétaires devraient être au moins de 1600 miliards. Mais en Mai 2013, le gouvernement gabonais avait annoncé un emprunt de 30 milliards à la BEAC pour boucler la fin du mois. En Juillet 2013 on nous annonce un emprunt de 508 milliards. Dans la planification du budget 2013, il y avait 2700 milliards de ressources propres et 500 milliards d’emprunts, soient 1030 milliards d’emprunts en 2013.
On peut donc affirmer qu’ALI BONGO a doubler le montant de la dette gabonaise de 1000 milliards en 2009 à 2000 milliards en 2013.

2.Posté par bibi le 16/07/2013 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne vois pas le rapport avec l'article ci-dessus

3.Posté par bance le 16/07/2013 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bibi@
nakounamata !

4.Posté par Mouthou12 le 16/07/2013 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne se passe pas un lundi sans que me ne prenne un numéro de "l'Echo du Nord". En apprenant la démission de ce grand journaliste, de l'Union, je me disais qu'il serait à sa place à "l'Echo du Nord" et ben, c'est chose faite. Grande est ma joie de vous savoir LIBRE, Monsieur JONAS.......!
Bienvenue à vous dans le monde libre. En lecteur fidèle du journal qui vous accueille, je me réjouis de votre venue dans le monde la vérité ou les opposants comme le pro-bongo sont passés au crible pour faire éclore la vérité, cette vérité qui conduira le Gabon notre pays vers des lendemains meilleurs.

5.Posté par SOLANGE ANTIMI NGARI D''OKONDJA le 16/07/2013 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BIEN VENU FRÈRE MOULENDA JONAS A L'ECHOS DU NORD , ENFIN DANS UN JOURNAL OU TU POURRAS TE LÂCHER COMME BON TE SEMBLE. DU COURAGE DIEU EST AVEC TOI LE GABON PARLERA DE TOI UN JOUR.

6.Posté par bibi le 17/07/2013 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bance@ c'est quoi ton mot nakounamata soit plus clair

7.Posté par Verre De Cristal le 17/07/2013 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et dire que c'est à cause de tes révélations et autres enquêtes sur les pratiques sataniques des crimes rituels commandités par ceux qui sont à la tête de ce pays que tu as été poussé à la démission. Honte au quotidien du palais du bord de mer-de l'Union, un quotidien aux ordres. Toute mon admiration de te voir enfin affranchi et libre d'exercer ton talent ailleurs. Longue vie et longue route à toi, vaillant journaliste-investigateur.

8.Posté par bance le 17/07/2013 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bibi@ nakounamatata c'est en zoulou. c'est une désolation face à l'oppression du peuple noir !

bibi@ en fait c'est blaise L ?

ah xha sache que les choses vont vous rattraper ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Politique | Présidentielles 2016 | Blog certifié Dworaczek-bendome | Société | Affaire à Suivre | Faits Divers | Communiqué | Economie | Education | Société Civile | Diplomatie | Interviews | Portrait | Etudiants | Sport | Revue Presse | Gabon - Emergence | Présidentielle 2009











Infos Du Jour...

Rwanda : MNT lance le premier distributeur d’argent mobile

0 Commentaire - 25/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

UOB : Inquiétudes au sujet de la santé de l’un des détenus

0 Commentaire - 25/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Du vinaigre pour détartrer ses dents facilement à la maison

0 Commentaire - 25/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : L’Union nationale présente son bureau national

1 Commentaire - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Beyoncé offre des millions pour les sans abris

0 Commentaire - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon - Manganèse : Fin de monopole pour Comilog

0 Commentaire - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

La saga « PIP » continue cette fois-ci avec les militaires

6 Commentaires - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Découverte de deux gisements d’hydrocarbures

1 Commentaire - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Libye : la bataille de l’aéroport de Tripoli se poursuit

0 Commentaire - 24/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...




Divertissement sur Gabonlibre