News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Robert Menié compte contre attaquer

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 7 Juin 2013 à 08:20 | Lu 754 fois

Arrêté dernièrement par la police militaire qui l’accusait de troubles à l’ordre public à la suite d’un mouvement de grève des conducteurs de taxi, le président du Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon (Syltteg), Jean Robert Menié promet de contre-attaquer en justice pour coups, humiliation et détention arbitraire dans les geôles de la gendarmerie du Gros Bouquet.



Gabon : Jean Robert Menié compte contre attaquer
Après son arrestation mardi dernier et sa détention dans les geôles du Gros Bouquet, le président du Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon (Syltteg), Jean Robert Menié promet de contre-attaquer en justice pour coups, humiliation et détention arbitraire.

Au cours d’un point de presse qu’il a animé mercredi à l’ex gare routière de Libreville, Jean Robert Menié a fustigé les mobiles qui ont conduit à son arrestation et sa garde à vue dans les geôles du Gros Bouquet qui étaient troubles à l’ordre public à la suite du mot d’ordre de grève de 72 heures lancé dans tous les transports urbains.

« Mes collaborateurs n’ont endommagé aucun véhicule, encore moins érigé une barricade sur la voie publique, pour porter préjudice à autrui. Mon arrestation et ma garde à vue dans les geôles invivables de Gros Bouquet est une atteinte très grave à la liberté syndicale et à la liberté d’expression », a fait savoir le président du Syltteg.

Pour Jean Robert Menié, en sa qualité de leader syndical reconnu par les pouvoirs publics, il a les pleins droits de revendiquer auprès des autorités gabonaises, les meilleures conditions de vie et de travail des membres de sa structure syndicale.

« Les gendarmes m’ont arrêté comme un vulgaire voyou, ont fait dans l’abus de pouvoir et d’influence, alors qu’ils sont à l’origine de notre mouvement d’humeur d’avertissement. Mon arrestation musclée et arbitraire du mardi 4 juin 2013, dans des conditions inhumaines, n’entamera en rien notre détermination, tant que le secteur des transports terrestres n’est pas libéré de ses prédateurs », a martelé Jean Robert Menié.

A la suite de ce qui précède, il entend porter plainte contre les gendarmes dont la mission est d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans la capitale, d’être coupables de plusieurs malversations à l’endroit des conducteurs de taxi, de clandos, TM et camions.

Pour se faire davantage, Jean Robert Menié entend saisir le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba en sa qualité de Chef suprême des forces de défense et de sécurité.


Copyright Infos Gabon

Vendredi 7 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 754 fois




1.Posté par l\'observateur national le 09/06/2013 05:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh sérieux,ces types là au lieu d\'assurer la sécurité des personnes et des biens,pense d\'abord avant tout à leurs intérêt personnels et à ceux de leurs chef en raquettant les contribuables et meme parfois les usagers, à craner dans leurs motos flambantes neuves, au lieu de protéger la population des malfrats, maintenant que les victimes de leurs magouilles trouvent une alternative pour se défendre et se faire comprendre, les autorités trouve le moyen de les faire taire, et feigne de pas comprendre ce que s\'passe . A quand l\'ordre au Gabon???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Vide1 | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...