News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Ping se déclare président élu de la République gabonaise

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 28 Août 2016 à 21:02 | Lu 1955 fois

Jean Ping s’est déclaré cet après-midi à Libreville, comme étant le président la République gabonaise élu par le suffrage universel du peuple gabonais au sortir du vote électoral présidentiel du 27 août dernier. Dans sa déclaration l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine prend pour fondement de sa victoire, la tendance générale des procès verbaux de l’ensemble des bureaux de vote dont nous avons reçu copie qui lui sont largement favorables. Même s’il faut signaler que la la Commission électorale nationale permanente et autonome (Cenap), institution en charge de l’organisation de cette élection ne s’est pas encore officiellement exprimée sur les résultats officiels de cette échéance électorale.



Interrogé par Info241, Jean Ping nous a expliqué ce qui suit : « L’élection présidentielle du Gabon qui s’est tenue hier au Gabon et à l’extérieur du pays a connu une forte mobilisation des électeurs gabonais. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication surtout des réseaux sociaux ont permis en temps et en heure de recenser parfois en direct les résultats de chaque bureau de vote après toutes les délibérations légales. Ce qui fait que moi et mon comité de campagne, nous avons raisonnablement assisté à l’évolution et au déroulement des votes du peuple gabonais qui m’a fait l’honneur de me plébisciter comme le nouveau président la République gabonaise afin de faire rentrer résonnement le Gabon dans la modernité des pays démocratiques ».

Poursuivant son propos, M. Jean Ping nous a indiqué ’’qu’au regard des scores de chaque bureau de votes recueillis par nos représentants qui ont été dissimulés dans l’ensemble des bureaux de votes sur territoire national et à l’étranger, je peux dire sans ambages et sans aucunement me tromper que j’ai battu à plate couture mon principal challenger M. Ali Bongo Ondimba. Car les aspirations d’alternance démocratique et le grand engouement du peuple gabonais envers le candidat unique de l’opposition, celui voulu par le consensus de mes pairs, ressassés lors de nos divers meetings se sont naturellement traduites dans les urnes dont le plus grand nombre ont été scellées par la transparence électorale. Les gabonais se sont décidés d’un commun accord à tourner la page en marquant la véritable rupture d’avec 50 ans d’un régime despotique".

’’Aucunes chasses aux sorcières pour les soutiens d’Ali Bongo’’, promet Jean Ping

Pour celui qui s’est exprimé en stature présidentielle lors de cette conférence de presse destinée à l’ensemble du peuple gabonais de tous bords : "mes chers compatriotes au moment où je m’exprime devant vous les tendances générales nous donnent vainqueurs de cette importante élection du samedi 27 août 2016. Comme vous le savez, ce jour est historique pour notre pays et qu’en dépit de nombreuses irrégularités enregistrées ici et là vous avez su déjouer déjouer les pièges de la fraude congénitale de ce régime que nous accompagnons enfin dignement vers la sortie. Mes premiers mots vont à l’endroit de tous les combattants de la liberté, pour tous ceux-là même qui ont payé de leur vie enfin que nous soyons libres. "

Dans sa déclaration d’auto-proclamation, l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine s’est fendu dans un ton solennel en ces termes : ’’J’exprime ici toute ma gratitude à tous ceux qui armés de courage et de détermination, ont décidé de porter leur suffrage en faveur de l’alternance et du changement. Oui, nous l’avons fait. Vous l’avez fait pour notre pays, vous l’avez fait pour des nombreux gabonais et nombreuses gabonaises qui attendaient ce moment depuis de longues décennies qui ont tant pleurés (es), qui ont été espérés (es). En le faisant vous vous êtes inscrits en lettre d’or dans le registre de l’histoire de notre pays en voie de construction. Et c’est ensemble, que nous allons parachever l’œuvre. J’adresse à tous et à toutes mes félicitations et vous en remercie très sincèrement. J’aurais bientôt l’occasion de m’adresser à vous tours lorsque les institutions chargées de dire la voix des urnes proclamerons urbi et orbi, les résultats définitifs de l’élection de samedi dernier ".

En bon challenger épris de fair-play Jean Ping a voulu rassurer dans sa déclaration de circonstance tous les compatriotes gabonais qui ont fait le choix autre que celui de sa personne en soutenant son adversaire politique Ali Bongo, "qu’il n’y aura aucunes chasses aux sorcières. C’est ensemble que nous reconstruirons le pays. Je serai le président de la République de tous les gabonais et de toutes les gabonaises. J’invite tout simplement les uns et les autres à la permanente détermination pour la consolidation de cette victoire annoncée, cette victoire est celle du peuple gabonais, la victoire du Gabon d’abord. Dans quelques heures, dans quelques jours, nous serons enfin libres."

Celui qui s’est proclamé comme le nouveau président élu du Gabon a insisté en conclusion sur le fait que pour sa part à travers cette victoire présidentielle : ’’le Gabon va enfin célébrer l’avènement de la deuxième république. Nous allons bientôt célébrer, notre deuxième indépendance. Et c’est dans l’unité et la concorde que nous célébrerons cette belle victoire que demeure pour l’éternité, le droit pour le peuple gabonais à être définitivement libre. Je saisis aussi cette occasion pour en appeler à l’esprit républicain des forces et de défense, nous devons tous respectés scrupuleusement, la voix du peuple, l’expression de la souveraineté populaire. Que Dieu bénisse le Gabon, je vous remercie".

La bataille médiatique de la revendication de la victoire de nouveau sur le tapis

Tout en annonçant des chiffres qui sont à nos jours non officiels, la Commission électorale nationale permanente et autonome (Cenap) en charge de l’organisation des élections au Gabon ne s’étant pas encore publiquement prononcé en faveur de Jean Ping, M. Gaspar Ntoutoume Ayi, président de la commission communication de la campagne de Jean Ping, a signalé que sur le territoire national regorgeant le plus grand des suffrages "sur la base des procès verbaux en leur possession, dans la province de l’estuaire : Jean Ping aurait été plébiscité de 75% des suffrages universels contre 20% pour Ali Bongo.

Dans le Haut Ogooué : Jean Ping s’est incliné d’un élogieux score de 40% contre seulement 60%, pour le président sortant gabonais dans son fief politique. Dans le Moyen Ogooué : Jean Ping a enregistré le score de 55% contre 45%. Et dans l’Ogooue Ivindo : les deux challengers se sont partagés 50 % chacun."

Ainsi, pour le chef de file de la communication de Jean Ping, "dans la Nyanga : son champion aurait élu avec 75% contre 25 % pour Ali Bongo. Et dans les provinces de la Ngounié : Jean ping aurait été élu à 60% contre 40 % pour l’ancien locataire du palais du bord de mer et dans l’Ogooué Lolo Jean ping a été élu de 55% contre Ali 45 %. Tandis que dans le Woleu Ntem et dans l’Ogooué Maritime fief de Jean Ping, il aurait enregistré une victoire écrasante respectivement avec les scores de 85% contre seulement 15 % pour Ali Bongo et 90% contre 10% pour Ali Bongo. Sachant qu’en France Jean Ping a enregistré près de 75% en France et dans plusieurs pays en Afrique, en Europe et en Asie il enregistre les meilleurs résultats."

Toutefois, il faut signaler que le gouvernement gabonais par l’entremise de son premier vice-premier ministre M. Paul Biyoghe Mba et son porte-parole Alain Claude Billie Bi Nzé, respectivement directeurs de campagne du candidat Ali Bongo ont déclaré dans tous les médias publics que ces résultats bien qu’inspirés des procès verbaux en présence dans les bureaux des votes recensés et relayés sur les réseaux sociaux n’étaient pas à considérer officiellement. Le camp présidentiel revendique également la victoire du président sortant. Plusieurs médias proches du palais de bord de mer se fendent dans des louanges et satisfactions à l’endroit de leur champion Ali Bongo.

Le porte-parole d’Ali Bongo à l’élection présidentielle de ce 27 août 2016 s’est empressé nuitamment a affirmé dans un point de presse orchestré aux alentours de 23 heures et 30 minutes, la victoire de son candidat, Ali Bongo tout en décriant au passage des obséquieux cas de fraude orchestrés par l’opposition. Tandis que l’équipe de Jean Ping a réagi promptement à cette sortie publique en proclamant son candidat élu avec 68% des suffrages universels exprimés. Une guerre médiatique qui est loin d’être achevée. Au delà de ces éventuels et présupposés résultats et tendances véhiculés et très partagés sur les réseaux sociaux, en présence flagrante d’une liberté de la presse et d’expression très encadrées au Gabon, le réseau social Facebook ou encore Twitter sont devenus le nouvel espace public pour les gabonais épris de liberté et de démocratie.

Pour cela, Pacôme Moubelet Boubeya, ministre de l’Intérieur, proche et fidèle d’Ali Bongo a martelé qu’il a l’exclusivité et la légitimité de la déclaration des résultats du scrutin présidentiel en cours. Pour le soutien d’Ali Bongo « les textes de lois précisent le fait que la seule et unique annonce de résultats qui soit officielle et reconnue, sera celle faite par lui et lui seul, lors de l’intervention prévue à cet effet. »

« Cette annonce sera ouverte à la presse et retransmise en direct par les chaînes de télévision et de radio présentes », a indiqué le ministre de l’Intérieur, tout en précisant par ailleurs, qu’hormis la fermeture des frontières entre 00:00 et 20:00 le 27 août 2016, tant décriée par l’opposition gabonaise et certains citoyens, décidée afin de garantir selon lui la sécurité des populations, « aucune autre mesure (coupure des télécommunications, des réseaux sociaux ou couvre-feu) n’est prise ou envisagée à ce jour ». Cette élection présidentielle de tous les enjeux promet plusieurs rebondissements. Affaire à suivre !

info241.com/

Dimanche 28 Août 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1955 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...