News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Ping estime qu’ ‘’il faut encourager les Gabonais à devenir des hommes d’affaires’’

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 25 Mars 2010 à 11:28 | Lu 1406 fois



Gabon : Jean Ping estime qu’ ‘’il faut encourager les Gabonais à devenir des hommes d’affaires’’
Le président de la commission de l’Union africaine (UA), le gabonais Jean Ping a parlé, au cours exclusif accordé récemment à ‘’Oxford Business Group, des nouvelles technologies de l’Information et de la communication comme moyens de réaliser le développement, il a également encouragé les pays africains à adopter des politiques agricoles hardies pour arriver à l’autosuffisance alimentaire, avant de louer les efforts des nouvelles autorités gabonaises dans la création d’un environnement propice au développement du secteur privé
Selon le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, la réduction du fossé technologique dans les pays africains permettrait à ces derniers de réaliser des avancées sans précédent en matière de développement économique et social. Jean Ping reconnaît que l’UA se trouve devant une tâche bien difficile, celle de pousser le continent dans son ensemble à soutenir une meilleure coopération interrégionale dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC).

Il souligne néanmoins que la connexion des pays africains au reste du monde est la clé de leur progrès. “(…) les TIC sont au cœur de l’avenir du développement africain (…). Elles permettent d’assurer le progrès des sciences et des technologies, ainsi que la diffusion du savoir’’, déclare-t-il, citant la télémédecine comme un exemple par excellence.

Puis d’ajouter : “Si nous progressons dans ce domaine, nous pourrons rattraper notre retard économique avec le reste du monde”.
Parmi les autres difficultés auxquelles le continent doit faire face, M. Ping relève le besoin de consolider le soutien aux programmes agricoles qui, selon lui, permettraient aux pays africains de développer leur propre industrie et de réduire leurs importations. Il explique également que les nouvelles reformes, qui ont été mises en place après la crise alimentaire, marquent un changement de cap vers une plus grande intervention de l’État au détriment des pratiques d’ouverture des frontières.

“On demande désormais aux États et aux nationaux d’investir dans l’agriculture de leur pays”, dit-il. “L’État est revenu au centre des préoccupations agricoles et doit travailler conjointement avec le marché pour relancer la production agricole africaine”, ajoute-t-il.
La sécurité alimentaire était sous examen au cours du dernier sommet de l’UA et M. Ping se déclare satisfait de voir que le Comprehensive Agricultural Development Plan, CADEP (programme détaillé pour le développement de l’agriculture), de l’UA ait été remis à l’ordre du jour et qu’on dispose de promesses de fonds importants pour le mettre en œuvre.

“Le CADEP est reconnu par les organisations économiques internationales et les partenaires bilatéraux africains”, souligne Jean Ping. Et de préciser : “Les Etats-Unis ont, à eux seuls, promis de fournir une enveloppe de 10 milliards de dollars pour la sécurité alimentaire en Afrique.

Les autres pays occidentaux ont, eux aussi, participé à la levée de fonds et une enveloppe d’environ 20 milliards de dollars a été octroyée par la Banque Mondiale pour favoriser la mise en œuvre effective d’un plan pour la sécurité alimentaire”.

L’UA a bien sûr encore de nombreux défis à relever aux quatre coins du continent, mais M. Ping a pris le temps de rendre compte des accomplissements de certains pays Africains. Par ailleurs, il a rendu hommage aux efforts déployés par le Gabon pour réduire sa bureaucratie institutionnelle, en précisant qu’il existe une réelle volonté de la classe gouvernementale et de la société civile pour aller dans cette direction.

“Les nouvelles autorités ont commencé à recenser l’administration et déceler les problèmes de corruption et d’inefficacité du système, pour réduire l’impact nocif de l’administration, mais également pour encourager le développement d’un secteur privé fort au Gabon. Il s’agit de mettre en place un environnement propice à l’épanouissement du secteur privé, en encourageant les gabonais eux-mêmes à devenir des hommes d’affaires”. Avec cette volonté politique qui se dessine clairement, les choses s’orientent actuellement dans la bonne direction.

Jeudi 25 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1406 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par NKEM le 29/03/2010 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mon cher ami Landry, ce n'est pas tel le discours de monsieur Ping que moi personnellement je trouve inadapté. Des idées qu'il émet sont celles qui, si elles pouvaient se réaliser, seraient une très bonne chose aussi bien pour nous Gabonais que pour les Africains en général.
Le sceptisme qui ressort dans les interventions des uns et des autres, ne saurait se confondre à un " rejet des vérités énnoncées par monsieur Ping " , bien au contraire. Notre scepticisme se fonde sur les faits que :

* quand on regarde son parcours professionnel jusqu'à ce jour, nous avons beaucoup de mal à retrouver des exemples concrets de ce qu'il prône aujourd'hui ( ce qui ne signifie pas qu'il ne peut pas changer et faire mieux, du moins commencer à faire ce qu'il aurait dû faire au cours des 40 années écoulées : ce n'est pas gagné ! ) ;

* la corruption gangraine tellement notre pays ( à tous les niveaux d'ailleurs ), qu'à mon humble avis ( même si je peux me tromper dans mon appréciation des choses ), je pense que de telles idées ( certes bonnes ), seraient difficilement applicables dans un tel contexte. C'est un peu ce que j'ai essayé de montrer à travers un exemple personnel vecu à Libreville en 2007 ( ne citant aucun nom, par respect des personnes concernées ).

Autrement dit, si la situation pouvait s'assainir ( et nous n'attendons que cela ), je ferai partie des premiers Gabonais de la diaspora à retourner travailler dans mon beau petit pays. Et je serais à la fois très fier et heureux de cette démarche. Mais hélas ! à l'allure où vont des choses, le terrain gabonais risquerait d'être encore très longtemps inapproprié à ce type d'activités ( sauf si monsieur Landry aurait un secret dans ce sens à me communiquer : Merci d'avance ! ! ! ).

14.Posté par St.Michael le 27/03/2010 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit Landry, salut!

I am compelled to interject here.

J’ai vu des lavages de cerveau, mais je n’avais jamais vu celui qui amène l’individu à ne plus reconnaitre qu’une illusion est une illusion.

Je n’avais jamais vu un individu se renier et s’identifier à une folie.

Je parle souvent de ‘Mind Dysfunction Disease’ où un individu met sa stupidité intelligente au service de la folie …Landry is the quintessential of the Mind Dysfunction Disease on earth due to the bongoism illness.

Petit frère Landry, Alibenbongo Ondimba est une illusion au Gabon et en Afrique.
Aliben est né maudit de père biologique maudit, il a été élevé par un père adoptif maudit, il termine ses derniers jours dans la pire des malédictions qui soient. Il est l’auteur des pires atrocités au Gabon en moins d’un mois depuis l’histoire du Gabon

Nos Mamans, épouses, belles mères et sœurs ont marché nues dans les rues de Libreville.
Quand le biafrais a envoyé ses mercenaires séquestrer nos Grand-mères dans les villages, il y a eu des grand-mères qui sont sorties nues tous les matins déplorer Dieu pour regarder leur sort.

Que peut on espérer d’un fou maudit comme l’homme venu du Biafra sans trace ?

Peux tu nous dire où est ton guru de la secte PDG au moment où nous écrivons ??? Sais tu dans quel état il est?? connais tu le bilan médical de ton guru??? Es tu au courant de son etat psychique et mental???
Es tu au courant de ce qui l’attend les trois prochains mois ???
Sais tu comment il pourrait terminer l’année 2010 s’il avait la malédiction de voir Noel 2010 ???

We do not know what we do not know……

Let’s be crystal clear : Les Gabonais(es) ont déjà tourné la page et attendent tranquillement que le diable crève dasn ses abominations ou que ce serpent du Biafra se fasse écraser par un chauffeur ivre.

Aliben et tous les criminels inconscients pédégistes passeront mais le peuple gabonais et les intérêts du Gabon ne passeront point.

C’est dur comme message, mais je ne peux pas te laisser dans tes illusions qui ont atteint un seuil Schizophrénique.

Amen,

13.Posté par democratie le 27/03/2010 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI JEAN PING

12.Posté par landry le 26/03/2010 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma foi! Je constate que les gabonais ne croient en rien, même pas dans le diable.
Si vous rejettez des vérités comme celles que Jean Ping énonce, vous ne vous mettrez jamais en mouvement, vous ne prendrez jamais des initiatives et n'encouragerez personne à en prendre. Vous faites le choix de l'immobilisme dans le contexte de la CEMAC qui met en place un passport pour la libre circulation interrégionale. Les équato-guinéens vont vous dépasser et vous allez encore pleurnicher.

11.Posté par NKEM le 26/03/2010 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup aux et aux autres de toutes ces précisions apportées. C'est qu'après ce séjour au Gabon dont je parle, je tombais plutôt des lunes de voir et de constater que des citoyens supposés aimer et servir leur beau pays, se comportent de cette façon.
Ici en Europe où je vis et travaille, je ne gagne pas moins de 1.650 euros par mois. Ce qui signifie que les démarches que j'avais voulu entreprendre dans notre pays, n'avaient pas pour objectif de m'enrichir sur le dos de mes petites soeurs et petits frères. Elles visaient surtout :

* à apporter ma contribution au développement de celui-ci. Et de fait, faire profiter à mon beau pays mes compétences et mes expériences professionnelle ( combien solides ) acquises au fil des années ici en Europe ;

* à mettre à la portée des jeunes de ce pays, des outils fiables et éprouvés devant les aider à se prendre en main et à construir leur avenir ( métier que j'exerce ici en Europe, après mes études menées sur ce continent sans bourse, mais financées uniquement par des petits boulots ! ! ! ! ).

Mais hélas, la mauvaise foi a prévalu contre cette bonne initiative.

A côté de cela, un certain monsieur OKINDA a donné suite à une de mes interventions sur ce site ( au sujet des récents propos tenus à Paris par AMO ). A la fin de mon court exposé, je lui ai posé une question ( à lui ainsi qu'à toutes celles et à tous ceux qui se réclament de près ou de loin du PDG ) sur un sujet précis ( les pratiques malhonnêtes et ignobles de l'actuel maire de Libreville ), j'attends toujours sa (ou leur ) réponse. Autrement dit, ce serait un peu dommage qu'il(s) refuse(nt) des occasions de confrontation des idées ! ! !

10.Posté par Mong y'adzè le 26/03/2010 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE PINGOUIN DE CHINTOK OSE MAINTENANT SORTIR DE SA LETHARGIE DE 42ans POUR DONNER DES LEçONS AUX GABONAIS DONT IL A VENDU LE PAYS AUX CHINOIS! PAUVRE ENFOIRE DE PINGOUIN. S'IL AIME LE GABON, QU'IL NOUS MONTRE LES ENTREPRISES QU'IL A CREEES POUR AIDER LES GABONAIS! EN 42ans QUE DAL, QUE LECHER LES BOTTES D'OBO ET MAINTENANT CELLES DU FILS.
GARDE TES CONSEILS POUR TES PROCHES ET LAISSE NOUS TRANQUILLE!

9.Posté par OLAME le 26/03/2010 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PING sait de quoi il parle vous aussi!!

Il parle des gabonais d'adoption: libanais, béninois et autres aofiens détenteur de tous les marchés.

La fameuse dette intérieure quand un extrait les rappels des fonctionnaires c'est bien ces gens là qui servent d'écran à nos dirigeants!!!

8.Posté par Lesaintpere le 26/03/2010 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà encore une autre crapule qui viens nous chanter des belles paroles mais incapable, durant son passage aux affaires de manifester un temps soit peu une volonté dans ce sens. Là maintenant, il s'agit de l'UA et non seulement le Gabon. l'affaire devient très conpliquée, mais les beau discours ça, on peu toujours en faire, Affaire à suivre.....

7.Posté par La Citoyenne le 25/03/2010 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ NKEM
Nos dirigeants n'ont aucune ethique, aucune conscience morale ou professionnelle.
Je te rassures, tu n'es pas le seul à avoir connu cette situation, tournée en bourrique alors qu'on a un projet viable qui pourrait vraiment aidé tous les jeunes diplômés qui sont assis chez eux!

Ce genre de personnes sont une plaie pour le gabon et tant qu'ils seront à la tête du pays, le gabon avancera mais à l'envers!

Comme ils ont si bien dit on les LAICHE AVANCHER dans la médiocrité, bien sûr!

6.Posté par Ngone le 25/03/2010 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ping n'a même pas une maison à POG ! Il squatte le terrain de ses parents! quels exemple et leçon peut-il donner aux gabonais?" Eh bien Aline, si c'est sur cette base là que vous jugez vos compatriotes, alors no comment ! Je ne connais ce type que de nom, mais Il se peut simplement que Ping ne se soit pas enrichi sur le dos des gabonais. Mais ça été tellement et c'est tellement encore l'habitude chez nous de se servir avant le peuple que nous avons fini par trouver normal l'accaparemment de biens publics par certains. Votre réaction est bien dommage.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...