News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Ping célébré à Nkembo comme un messie (sa déclaration plus vidéos )

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 17 Août 2016 à 09:11 | Lu 3164 fois

Des milliers des personnes se sont amassées mardi au rond point de Nkembo pour célébrer Jean Ping comme le messie des gabonais déçus du septennat d’Ali Bongo Ondimba.



Le rond point de Nkémbo était noir de monde. Ils sont venus de partout. Ils ne souhaitaient pas rater ces moments inoubliables de l’histoire politique du Gabon. Des grosses pointures de l’opposition qui acceptent volontiers de se retirer de la course à l’élection présidentielle au profit d’un seul candidat. Ce schéma a toujours été rêvé mais jamais réalisé.

Dans la nuit de lundi à mardi en effet, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba ont retiré leur candidature au profit de Jean Ping.

« C’est une mini révolution qui nous conduit droit vers l’alternance au pouvoir tant attendue », a commenté un universitaire.

« C’est le symbole d’un Gabon qui gagne », a hurlé sur le podium le professeur Anaclet Bissielo, un des artisans de cet accord dont le contenu exact n’est pas encore rendu public.

« L’union sacrée autour de la candidature de Jean Ping fait de lui le messie qui délivrera le Gabon », a conclu un militant ivre de bonheur.

Le meeting quasiment improvisé s’est achevé dans le calme. Les policiers du commissariat de Nkembo, parfois perchés sur le balcon, ont observé de façon stoïque le déroulement de ce meeting qui a également connu la présence des observateurs internationaux.

« Attention à l’excès de triomphalisme », conseillait un proche collaborateur de Jean Ping s’adressant à un militant de la société civile qui estimait que Jean Ping était déjà devenu le président de la République gabonaise.

Antoine Relaxe
gabonactu

Déclaration du candidat jean Ping

Gabonaises, Gabonais,

J'ai aujourd'hui le grand honneur et la lourde responsabilité de représenter l'ensemble de l'opposition démocratique gabonaise et la société civile à travers les organisations

- Ça suffit comme ça
- Brainforest
- Témoins-Actifs
- RoLBG
- Corps du Christ
- Femme lève-toi
- SOJECS
- Dynamique unitaire
- Étudiant conscient

Mes amis, je vous remercie pour votre soutien et j'invite tous ceux qui hésitent encore à nous rejoindre dans notre marche vers la victoire pour un véritable changement démocratique et économique dans notre pays à le faire dans un sursaut patriotique.

Je salue, mes camarades de l'opposition Casimir Oye Mba et Guy Nzouba Ndama qui ont, dans leur stature d'Hommes d'Etat, placé l'intérêt supérieur de la Nation au dessus de tout autre considération.

C'est un jour historique !

Ensemble nous allons défendre la démocratie dans notre pays, donner la priorité à l'intérêt collectif pour le bien être de tous les Gabonais.

Unis nous sommes plus fort, désormais nous allons consacrer nos efforts à la surveillance du dispositif électoral afin que l'expression citoyenne soit respectée.

Dans une élection à un seul tour, chaque voix compte ! Alors mobilisez-vous pour que le soir du 27 Août notre victoire soit éclatante.

La vague du changement est lancée, personne ne pourra l'arrêter.

Ensemble nous gagnerons !

Discours d'Oyem Mba

Présidentielle 2016 – Allocution de Casimir Oye Mba

Peuple Gabonais, mes très chers compatriotes,

Le processus de désignation du candidat unique de l’opposition auquel Guy Nzouba Ndama, Jean Ping et moi avons librement consenti a confié à notre compatriote Jean Ping, qui l’a accepté, la lourde responsabilité de porter le drapeau de la libération de notre pays, le Gabon.

Cette candidature unique est une étape importante dans la marche pour l’alternance dans notre pays. Nos détracteurs et mêmes les observateurs les plus avisés de la vie politique gabonaise avaient pariés sur notre incapacité à y parvenir. Mais notre détermination à offrir à notre pays et au peuple gabonais le destin qu’il est en droit d’attendre l’a emporté sur toute autre considération. J’en suis personnellement fier.

Je voudrais ici féliciter les hommes et les femmes qui se sont mobilisés autour du Président de l’Union Nationale, Monsieur Zacharie Myboto, pour parvenir à ce résultat qui, il y a 4 jours encore paraissait impossible à obtenir.
* *
Chers compatriotes,

Pour de multiples raisons, la candidature unique était nécessaire. Elle était nécessaire pour optimiser la capacité de l’opposition à remporter un scrutin à un tour. Elle était également nécessaire pour mettre un terme au prétexte qu’aurait trouvé la communauté internationale pour méconnaitre un nouveau coup d’État électoral au Gabon. La candidature unique était enfin et surtout nécessaire pour convaincre le peuple gabonais du sérieux et de la détermination de l’opposition à mettre un terme à cet accident de l’histoire de notre que constitue la présent de Monsieur Ali Bongo à la tête de l’État.

J’ai été élu par le Congrès de l’Union Nationale pour être candidat, au nom de notre formation politique, à l’élection présidentielle. Ma candidature a reçu le soutien de l’Alliance Démocratique et Républicaine et de l’Union du Peuple Gabonais.
Le 13 août dernier, j’ai présenté officiellement l’offre politique sur laquelle reposait ma candidature et qui, dans un processus démocratique normal devait permettre aux électeurs, donc au peuple souverain, de se prononcer le 27 août prochain.
Pourtant, au-delà de notre projet de société, le peuple gabonais nous demandait de nous unir. Il nous demandait de libérer notre pays de ce régime qu’il n’est plus possible de qualifier. Il nous demandait d’aller au-delà de nous-mêmes. Il nous demandait de mobiliser toutes nos énergies pour l’intérêt supérieur de notre pays.
* *
Dès mon investiture par le Congrès de l’Union Nationale, je me suis investi dans une démarche unitaire. Depuis le lancement de ma campagne, je n’ai cessé d’appeler à l’unité des forces. Je n’ai cessé de dire que nous partons pour un combat difficile. Je n’ai cessé d’appeler à la loyauté à l’endroit de compagnons qui, en retour, doivent nous être loyaux. Je n’ai cessé de rappeler l’exigence de la confiance mutuelle.

Aujourd’hui, devant vous, je le redis : dans cette bataille, nous ne devons laisser place ni aux arrière-pensées, ni aux procès d'intention. Soyons clairs : aucun d'entre nous ne peut venir à bout du régime Bongo-PDG seul.

J’ai clairement indiqué, toute ma disponibilité à m’inscrire sans réserve dans cette démarche. L’Union Nationale, dont j’étais le candidat, tout comme l’Adere et l’UPG, qui soutenaient ma candidature, s’inscrivaient avec la même détermination dans cette démarche patriotique.

C’est le lieu pour moi de remercier les présidents Myboto, Divungui Di Ding et Moukagni Iwangou pour leur soutien. Mes remerciements s’adressent aussi aux militants de l’Union Nationale, de l’Alliance démocratique et républicaine et de l’Union du peuple gabonais pour leur appui.

Très cher Jean,

Je sais combien est lourde la charge dont tu hérites. Mais tu n’es pas seul. Tu ne seras pas seul. Dans cette lutte pour la libération de notre pays Casimir Oye Mba se tiendra à tes cotés. L’Union Nationale se tiendra à tes cotés. L’Adère se tiendra à tes cotés. L’UPG se tiendra à tes cotés. Et le peuple Gabonais te soutiendra comme jamais dans son histoire. Ensemble, nous allons libérer notre pays de l’imposture et de la médiocrité.

Avec gravité, j’invite les militants et sympathisants qui ont soutenu ma candidature à s’inscrire avec le même enthousiasme et la même détermination dans cette démarche unitaire. C’est votre engagement à tous qui seul donnera un contenu à la candidature unique et permettra de libérer le Gabon.
* *
Peuple gabonais, chers compatriotes,

À mon tour, je vous demande d’être uni et déterminé à nos cotés afin qu’ensemble nous libérions notre pays. Guy Nzouba Ndama, Jean Ping et moi avons relevé le défi de la candidature unique. À vous désormais de relever de défi de la mobilisation et de la détermination.

La candidature unique était nécessaire et nous l’avons réalisé. Mais la candidature unique est loin d’être suffisante. Ainsi que je l’ai dit lors de mon investiture par l’Union Nationale, mon parti : Nous partons nous battre contre un adversaire déterminé, qui voudra coûte que coûte se maintenir au Pouvoir, y compris au prix du sang des Gabonais, pour conserver les privilèges qu’il en tire.

La Candidature unique est nécessaire. Mais elle n’est pas suffisante. À la détermination des candidats doit s’ajouter l’unité, la détermination et l’engagement du Peuple gabonais. L’engagement de tout le peuple Gabonais.
* *
L'autorité de l’acte de renoncement auquel Monsieur Guy Nzouba Ndama et moi-même nous sommes livrés repose sur votre mobilisation et, pourquoi pas, votre capacité de révolte, votre détermination à dégager Ali Bongo. Le sectarisme ruinerait cette unité et lui ôterait sa légitimité. Le triomphalisme la rendrait
paralysante et remettrait en cause son efficacité.

Que cela soit dit et entendu : si rien n’est perdu, rien ne nous sera donné. Si rien n’est joué, rien ne sera cédé dans la facilité. Il va nous falloir batailler ferme, jour et nuit, peut-être même au prix du sang. Oui, tenons-le pour dit : Ali Bongo est prêt à tout pour se maintenir et pour poursuivre son entreprise de prédation et de saccage des fondements de notre Nation, de notre État et de notre République.

Nous sommes tous animés d’une même détermination : celle de combattre ce régime. Ce combat exige un engagement et une détermination totale. C'est, depuis ce 16 octobre 2009 de sinistre mémoire, l'une des responsabilités premières que je me suis assigné devant le peuple gabonais. Sept ans durant, aux côtés de mes compagnons de l’Union Nationale, je suis resté constant dans cette lutte qui engage nos destins individuels et collectifs. Sept ans durant, je suis resté fidèle à ce combat que nous devons mener ensemble. Pour l’intérêt supérieur du Gabon et de son peuple, c'est le sens du soutien franc et total que j’apporte aujourd’hui à Monsieur Jean Ping et auquel je vous invite toutes et tous.

Rien ne sera gagné dans la facilité, la méfiance, la fourberie ou la lâcheté. Nous devons prendre en main notre destin. Nous devons nous battre pour libérer notre pays. Notre responsabilité est d’agir individuellement et collectivement pour offrir à notre pays le destin qu’il mérite.

Mes chers compatriotes,

J’ai été de toutes les luttes depuis 2009. Fidèle à mes valeurs, déterminé à œuvrer pour notre pays auquel je dois tout, conscient de la nécessité de lui rendre un peu de ce qu’il m’a donné, je continuerai à agir à vos côtés et avec vous. Oui, je crois en notre capacité à chasser Monsieur Ali Bongo du pouvoir. Et le 27 août 2016, nous allons chasser Monsieur Ali Bongo du pouvoir
.
Vive la République,
Que Dieu bénisse le Gabon,
Je vous remercie.


Mercredi 17 Août 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3164 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...