News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Ping, Le Minkébé et les hommes d'Ali Bongo

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Lundi 31 Août 2015 à 06:54 | Lu 3347 fois

Réservé par l’organisation de la tournée de Jean Ping dans le Woleu-Ntem, l’hôtel Le Minkébé à Oyem lui a été refusé au dernier moment, une ONG très proche du pouvoir l’ayant coiffé au poteau. Un scénario transpirant le trafic d’influence, dans une province truffée d’agents des services de renseignement.



Achevée le 29 août dernier, la tournée marathon de Jean Ping dans le Woleu-Ntem n’aura pas été une ballade de santé. Outre qu’il lui fallait s’ébranler aux aurores pour rallier l’étape suivante, la caravane ne s’arrêtait que la nuit tombée après les meetings, causeries et consultations des notables des villes et villages traversés. Scruté par le pouvoir, l’évènement était tout de même évité par certains, forts de ce que tous les agents de renseignement, en mission dans le Septentrion pour la supervision du double scrutin partiel du 8 août dernier à Bitam et Medouneu, avaient été priés de rester dans la province pour «espionner les gens» à l’arrivée de Jean Ping, selon l’expression d’un élu municipal d’Oyem.

Organisée en période de vacances, de nombreux cadres de l’administration, du parapublic et du secteur privé se trouvaient dans la province. Disséminés dans les foules, les agents des services spéciaux «notaient et filmaient tous ceux qui sont proches ou doivent quelque chose au PDG (Parti démocratique gabonais – ndlr) et osaient aller à la rencontre de Ping», raconte le même élu du chef-lieu du Woleu-Ntem, poursuivant : «certains cadres de la province sont restés coincés dans leurs maisons pour ne pas être vus autour de la visite de Jean Ping dans leurs villages. On ne sait jamais à quelles représailles on s’expose dans ce pays où nombreux de ceux qui avaient soutenu André Mba Obame lors de l’élection présidentielle de 2009 ont été mis au chômage et le sont encore six ans plus tard». L’ancien président de la Commission de l’Union africaine ferait-il donc si peur pour causer une telle psychose dans les cercles du pouvoir ?

Un fait des plus truculents ayant marqué cette tournée est la tribulation vécue à Oyem par Jean Ping et les personnalités politiques qui l’accompagnaient : alors qu’ils avaient réservé, depuis près d’un mois, l’hôtel Le Minkébé, ils n’ont pu y séjourner. Arrivé dans la capitale provinciale du Woleu-Ntem, selon un militant de l’Union nationale, «pour créer un contre-évènement à la tournée de Jean Ping», Hervé Ndong Nguéma, leader et principal animateur de l’ONG Convergence pour l’unité, a effectué une descente dans le même hôtel, indiquant à son promoteur, Barnabé Mebaley Mba Menié, que les hautes autorités du pays lui intimaient l’ordre de ne pas y recevoir la délégation de Jean Ping. Embarrassé par la situation et ne voulant pas fausser l’engagement pris avec les organisateurs de la tournée de Ping, sieur Barnabé Mebaley, au demeurant inspecteur général au ministère de l’Economie, a vite été ramené à l’ordre par une intervention téléphonique du gouverneur de la province. L’ancien ministre des affaires étrangères et les siens se sont donc vus refuser un hôtel qu’ils avaient fait réserver et ont dû aller voir ailleurs. «Il n’est pas question que Jean Ping dorme dans l’hôtel d’un membre du PDG», aurait-on signifié au patron du Minkébé, selon un pensionnaire de l’hôtel qui aurait tout suivi.

L’ONG Convergence pour l’unité, qui organisait dans la province, du 21 au 23 août 2015, une caravane médicale sous le thème «Woleu 2015, Merci Ya Maixent», a ainsi pris ses quartiers dans un hôtel pourtant réservé bien avant par Jean Ping. Dur dur d’être opposant !

Tout aussi déplorable est la situation du promoteur de l’hôtel disputé : il est toujours dans l’attente du règlement d’une facture relative à l’occupation de l’établissement lors des obsèques, dans la province, de Sullivan Bongo Ondimba en septembre 2013. L’on ose croire que le directoire de l’ONG Convergence pour l’unité, qui comptait pour cette mission dans le Septentrion, Samuel Ngoua Ngou, directeur adjoint du cabinet du président de la République, et Eloi Nzondo, conseiller politique du président de la République, ne traînera pas elle aussi l’ardoise de cette occupation au forcing du Minkébé qui sonne comme un trafic d’influence. Jean Ping aurait, assurément, payé comptant.

Lundi 31 Août 2015
source : gabonreview
Vu (s) 3347 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Gabon d''''abord le 02/09/2015 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 21, un homme (d'origine biafraise, faussaire et criminel) est activement recherché et sa tête mise à prix. Le fauteuil présidentiel est offert au premier Gabonais qui le traînera, mort ou vif, sur la place publique de RIO. Que tous les patriotes se mettent en chasse.

21.Posté par mentlentume le 02/09/2015 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JEAAAANNNNNNN PINNNNNNNNGGGGGGG CE QUELLE MARQUE DE VOITURE? CE LE NOM D'UN VILLAGE? OU BIEN LE NOM D'UNE RIVIÈRE DU GABON? VRAIMENT DITES MOI QUI EST JEAAAAAAANNNN PINNNNNNNGGG CE UN AVION OU UN BATEAU ? ? ? ? ? ? ? ? ?matsotseeeeeeeeeee

20.Posté par hm! le 01/09/2015 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@post 17. Veuillez relire attentivement votre charabia, peut-être comprendriez vous, si vous ne soumettez pas trop vos méninges à rude épreuve, que vous n'exprimez dans votre post que le contraire du fond réel de votre pensée. Pauvre illettré aussi inculte et analphabète que sa grand'mère, vous lui ressemblez tout à fait. Et le contenu de votre intervention ne peut guère me surprendre.

19.Posté par Gabon d''''abord le 01/09/2015 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 17, ali est le plus gros et répugnant faux-jeton qu'il m'ait été donné de connaître et c'est tout, sauf un Fang... Ta grand-mère n'était donc pas la sagesse incarnée parce qu'en te débitant ce genre de litanies, elle n'a pas rehaussé ton niveau culturel. Très mauvais, le service!

18.Posté par Tsoulamoutou le 01/09/2015 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont là des signes de faiblèsses, le pouvoir est plus que jammais aux abois. Alors soyons tous unis afin de faire tomber ce putain de baobab.

17.Posté par Mouketou le 01/09/2015 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fang = faux jetons. Allez savoir qui trahis qui. Tout sauf un Fang, c'est Leon Mba qui a etabli la doctrine. Ma grand'mere bilop disait. Sur les pistes de chasse, ne laisse jamais un Fang marcher derriere toi....

16.Posté par Rtg1 le 31/08/2015 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lanlaire Paraliga Avertissement à Bongo et Accrombessi 31/08/2015

15.Posté par Rtg1 le 31/08/2015 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon Le discour qui fait peur au pdg a Koulamoutou

14.Posté par Mendome le 31/08/2015 18:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exactement faut pas toujours raconter sans vérifier sa N'a rien à y voir avec un Hervé Ndong!!afin c'est mon avis!

13.Posté par Le fils du Pays!!! le 31/08/2015 16:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela semble clair pourquoi toujours faire passer les gens pour ce qu''ils ne sont pas!! Laisser cette ONG qui se bas pour aider les paisibles villagoies !!!

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...