News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean François Ndongou «immole» une église du réveil

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 14 Avril 2012 à 11:15 | Lu 1180 fois

Face à ce qu’il qualifie de «défiance de l’État», Jean François Ndongou, ministre de l’Intérieur, a fait fermer l’église du réveil «Plénitude Exode», sise au quartier Plaine Oréty, à Libreville. Une communication du ministère, publiée ce 13 avril dans le quotidien Gabon Matin revient largement sur les motifs de cette décision.




Gabon : Jean François Ndongou «immole» une église du réveil
En prélude, le texte rappelle que «notre Constitution garantit à tous, en son article premier alinéa 13, le droit de former des associations, des partis ou formations politiques, des syndicats, des sociétés, des établissements d’intérêt social ainsi que des communautés religieuses dans les conditions fixées par la loi».

«Les mêmes dispositions poursuivent que les communautés religieuses règlent et administrent leurs affaires d’une manière indépendante sous réserve de respecter les principes de la souveraineté nationale, l’ordre public et de préserver l’intégrité morale et mentale de l’individu», poursuit la communication.

Mais qu’est-il donc reproché à cet établissement religieux ? Selon Jean François Ndongou, son administration a été saisie «plus d’une fois par un collectif de compatriotes habitant le quartier Plaine Oréty Nord, se plaignant des nuisances sonores générées par l’église» incriminée. Il est donc question de pollution sonore.

Ainsi, «face à la persistance des plaintes des riverains, le ministre a instruit ses services afin d’entendre le responsable de ladite église. Au sortir de cet échange, il s’est révélé que l’église Exode n’avait aucune existence légale». De fait, indique le communiqué, «tout en interdisant les nuisances sonores, l’administration a demandé au principal responsable de l’église incriminée, qui se trouve être un compatriote, un soldat de l’Armée de terre, à se conformer à la loi en vigueur en République gabonaise en matière de création des églises. Mais rien n’y fit».

Cette situation a donc conduit le ministère à prononcer, par arrêté du 4 avril 2011, la fermeture définitive de l’église de réveil. Car cette dernière a «illégalement continué ses activités en dépit des mises en gardes du ministère de l’Intérieur». Or, fustige le ministre Ndongou, «le responsable de l’église Exode, à qui notification de l’arrêté de fermeture a été faite, continue de défier l’autorité de l’Etat au nom de Dieu».

Toute chose qui a poussé le ministère de l’Intérieur a réaffirmer «la fermeture sur l’ensemble du territoire de la République gabonaise pour cause de tapage sonore de l’église de réveil dite Plénitude Exode, créée sans récépissé», soulignant que «tout trouble à l’ordre public constaté, inhérent à la liquidation du patrimoine de cette église, exposera ses auteurs à des poursuites pénales».


Enfin, conclut Jean François Ndongou, «le Commandant en chef des forces de Police nationale, la Direction générale de la documentation et de l’immigration et la Préfecture de Police de Libreville sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application des présentes dispositions qui ne souffriront d’aucune dérogation».


Gabonreview


Samedi 14 Avril 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1180 fois




1.Posté par SUN le 14/04/2012 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve cette décision tout à fait justifiée on a le droit au culte religieux mais l'obligation de se conformer à la loi. Mais vous savez au Gabon il n'y a pas que les enfants, les lycées qui ne connaissent pas la loi même les grandes personnes semblent bafouées la loi.Il est donc important de rappeler les individus à l'ordre. Pour les adeptes de l'église ben demandez à votre pasteur pourquoi il n'a pas été dans les normes?ceux qui vont répondre diront ici sans doute que le politique a encore à y voir ben de grâce ouvrez les yeux:là c'est le droit qui parle pas le politique,l'homme en lui même mais une chose au dessus de lui ça s'appelle la constitution.

2.Posté par BIBI BEN MOUNBAMBA le 14/04/2012 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas mal sauf qu'ils doivent le faire à toutes les Eglises qui ne respectent pas les normes fixées par le Ministére de l'intérieure ,sauf que ya pas que des Eglises qui sont hors la loi ,ya également des bar surtout à proximité des écoles , qui font du bruit sans aucune crainte .Hééééééééééé ouiiiiiiiiii cest le Gabon ,justice à deux vitesses ou certains sont poursuivis et d'autres libre comme l'air

3.Posté par leadership le 15/04/2012 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...est-ce que les maroubous et ngangas de Ndoungou et ses amis sont en regles??? ces maroubous et ngangan a qui ils offrent les corps mutulites des gabonais en crimes et meurtres rituels? qd le fils de ndoungou sera decapite et offert en ceremonie rituelle...Ndoungou se reveillera peut'etre? mon propre neveu de 3 ans avait ete vole et tue pour les Ndoungou...( L affaire de la CEI)...et le peuple a applique la justice populaire...Que le jugement de Dieu tombe sur tous ces buveurs de sang et mangeurs de sang humain. Au nom de Jesus. Amen.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...