News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Eyeghe Ndong et ses amis finalement à Paris

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 4 Décembre 2014 à 15:25 | Lu 4356 fois

L’opposant Jean Eyeghe Ndong et plusieurs de ses collègues dont Pierre André Kombila du RNB et Luc Bengone Nsi du MORENA empêchés de sortir du territoire dans la nuit de lundi à mardi ont finalement quitté le pays dans la nuit de mardi à mercredi par un vol d’Air France.



« Je vous parle depuis Paris », a déclaré l’ancien Premier ministre Jean Eyeghe Ndong contacté mercredi matin par un journaliste de Gabonactu.com

« Tous ceux qui étaient là ont pu prendre l’avion. Et ce n’est pas étonnant car ils ont la liberté de circuler », a-t-il ajouté sans plus de commentaires.

Les opposants gabonais, notamment ceux proches du Front de l’opposition participent en France à un congrès de la diaspora gabonaise. Annie Lea Meye et Marcel Lebama de la société civile gabonaise figurent parmi les personnes parties de Libreville pour participer à ce congrès. Jean Pierre Rougou, le Monsieur Internet du Front de l’opposition pour l’alternance n’aurait pas aussi été oublié parmi les participants.

Jean Ping, parti de Libreville plutôt serait également de la partie. Le congrès serait l’une des étapes de la stratégie politique du Front de l’opposition pour l’alternance dans sa marche vers la prise démocratique du pouvoir en 2016.

Gabonactu

Jeudi 4 Décembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4356 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Larévolte le 06/12/2014 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ enzal bekale post 11,

Quand M. André Mba Obama (AMO) était hier en pôle position comme l'est Ping aujourd'hui, les mêmes partisans d'Ali Bongo qui insultent Ping aujourd'hui l'avaient vilipendé, insulté, traité de tous les noms d'oiseaux, et encore plus grave toute l'ethnie fang avec.

C'est pour vous dire que tout gabonais qui essaie ou qui essayera de vouloir renverser la tendance est diabolisé ou sera diabolisé par ceux qui jettent les pierres à Ping aujourd'hui: les partisans d'Ali Bongo.

11.Posté par enzal bekale le 05/12/2014 07:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si on regarde les visages de l'opposition gabonaise mis a part ping,il y a mba obame,eyeghe ndong,zachari miboto,j.a. ougoulinguende,jacque adiaheno paulette missambo et autre...presque tous des cassique du regime bongo,pourqoi jeter la pierre a ping specialement? Son experience internationnale ne constitue t il pas un atout pour la bonne gouvernance? Au point ou nous sommes il nous faut l'alternance ,voire comment le gabon se porterai sous une autre gouvernance parcequ avec celle la ca ne va pas je suis tout simplement pour que les choses changent il en est temps

10.Posté par Pierre Claver Meviane Nzoghe le 04/12/2014 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bouka Rabenkogo, ne parlez pas de ce que vous ne maîtrisez pas, allez a Omboué et vous verrez comment fait la jave le gardien du nouvel opposant Ping!

Comme quoi les Bongo ne sont pas les seuls a enrichir des étrangers. Un gardien qui devient maitre et patron d'une ville, il lui est tout permit.

Cherchez nous de vrais opposants, au lieu de nous divertir par des pseudos opposants aigris de pouvoir. J'ose croire qu'ils rendront visite à Mba Obame sur la route de Barcelone.

9.Posté par ELIYAH le 04/12/2014 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GABON : VISAGE CACHE DE PING

Etre et avoir été, conjuguer le passé au présent, jouer l’homme neuf alors qu’on blanchi sous le harnais; tel est l’impossible défi que Jean Ping veut relever.
Prend-t-il les gabonais pour des amnésiques? Tout le laisse croire car de son passé de cacique du régime de Omar Bongo; il tente d’effacer tout souvenir de la mémoire de ses concitoyens.
C’est un Ping nouveau, tout frais, comme le beaujolais nouveau qui fait ses shows et essaie de tenter une OPA sur l’opposition gabonaise. Celle-ci orpheline de Mba Obame, malade et de feu Mamboundou ne sait plus à quel saint se vouer et semble vouloir se donner à Ping.

Il est permis de penser que la nouvelle génération ne va pas accepter ce retour au passé. En effet quels que soient les discours mielleux de Ping; ce dernier ne peut gommer son passé et surtout pas sauter par-dessus son époque. Il est et demeure un septuagénaire marqué par les pratiques politiques désuètes que le Gabon nouveau a décidé d’enterrer sous la houlette du Président Ali Bongo, un homme jeune, en phase avec l’immense majorité de ses concitoyens.

En vérité Ping est un réactionnaire dans le sens qu’il prône un retour au statu-quo ante qui condamne le Gabon au recul dans tous les domaines. Un choix rétrograde qui tranche avec le programme « Gabon Emergent » élaboré par Ali Bongo qui permet à son pays de prendre son destin en main pour conquérir l’avenir. Un nouveau pays qui saisit les opportunités exceptionnelles que lui offre la mondialisation. Pour prendre le train des nouvelles technologies de l’information et de la communication, moderniser son économie, identifier et investir de nouveaux secteurs porteurs, redynamiser l’éducation et la formation des jeunes en mettant le pays tout entier à l’heure de l’innovation et de la créativité.

Assurément c’est ce chemin d’avenir qu’il urge d’emprunter et non celui qui mène à l’impasse des échecs du passé.

Jean Ping ne peut pas incarner l’avenir. Il est un homme du passé qui n’a plus les outils indispensables pour analyser les réalités complexes du nouveau contexte gabonais et mondial.
Les temps ont changé de manière spectaculaire. Les grilles d’analyse élaborées du temps de la guerre froide ne sont plus opérantes. Nous sommes à l’heure numérique et la montre de Ping s’est arrêtée avant la chute du mur de Berlin.

Il s’y ajoute que l’homme est un opportuniste qui s’infiltre partout où il peut défendre ses intérêts du moment. C’est ainsi qu’il avait réussi à intégrer la famille du président Omar Bongo en se mariant avec Pascaline Bongo. Cette union matrimoniale n’est pas pour rien dans sa carrière politique et professionnelle.

Aujourd’hui il cherche à nuire à cette même famille qui lui avait grandement ouvert ses portes. C’est une démarche incompréhensible pour ce qu’il faut bien appeler la morale tout court. La reconnaissance est une vertu et quelqu’un qui en manque peut difficilement revendiquer le statut de leader digne de ce nom. Non pas que Ping ne soit pas libre d’avoir de l’ambition et même démesurée; mais il doit savoir raison garder notamment dans ses propos qui frisent la xénophobie envers les Africains de l’Ouest immigrés au Gabon.

Si une telle attitude avait prévalu; il ne serait pas aussi bien intégré au Gabon où son père avait émigré. On ne doit jamais oublié d’où on vient.

Le Gabon est une terre africaine accueillante et fraternelle. Et puis la xénophobie est tout simplement signe d’un manque de lucidité et de perspicacité dans l’analyse de l’évolution des sociétés humaines caractérisées par les brassages dont Ping lui-même est une preuve vivante.
A cet égard l’Afrique a toujours été exemplaire: Kadhafi avait un directeur de cabinet, Bachir Saleh né au Niger que d’aucuns pouvaient qualifier « d’étranger » parce qu’il était noir.
La Côte d’Ivoire de feu Félix Houphouët Boigny a compté de nombreux ministres maliens, burkinabé, sénégalais, guinéens etc.

Au Sénégal un français naturalisé, Jean Collin a eu à occuper des postes stratégiques au niveau le plus élevé de l’Etat. Aujourd’hui le président par intérim de la Zambie est un blanc d’origine écossaise. On peut continuer à multiplier les exemples pour ruiner le discours xénophobe dont Ping cherche à faire un fonds de commerce politique. Cela ne passera pas au Gabon et il est lui-même le symbole de ce refus de la xénophobie.

En ce qui concerne les autres leaders de l’opposition qui se rangent derrière lui par calcul politicien; ils creusent, par –là même leur propre tombe politique. Car si c’est Ping, le revenant qui est leur porte de salut; alors ils doivent s’interroger sur l’échec de leur propre action depuis toutes ces années. Quand Ping les avait laissés sur place pour aller faire carrière à l’Union Africaine, après avoir longuement occupé de nombreux postes dans le régime du président Omar Bongo.

Si Ping réussit son OPA sur l’opposition gabonaise –ce qui est encore loin d’être acquis-alors cela en dirait long sur l’état de déliquescence de celle-ci. Incapable d’assurer son propre leadership et, encore moins de proposer un programme politique, économique et social crédible aux citoyens.

Ces derniers ne vont pas s’y tromper car le recyclage de Ping en opposant « pur et dur » ne peut pas passer tellement il sonne faux. Tout ne serait alors que posture, opportunisme et volonté de réussir coûte que coûte ? Aucune conviction, aucun sérieux, on navigue à vue et on surfe sur les opportunités de l’heure. Aujourd’hui cacique d’un régime et au crépuscule de la vieillesse, on se reconvertit en opposant. Qui va mordre à l’hameçon ?

Les citoyens gabonais sont politiquement mûrs; ils savent que les caciques du précédent régime en veulent à Ali Bongo parce qu’il a décidé de gérer le pays de manière rigoureuse et responsable; comme il en a reçu mandat du peuple gabonais. Cela n’a évidemment pas l’heur de plaire aux habitués de la facilité qui se sont bien amusés avec les largesses du président Omar Bongo.

Le président Ali Bongo ne peut pas se permettre cela car les temps ont changé et les jeunes gabonais, la nouvelle génération a des exigences de formation et d’insertion dans le tissu économico-social légitimes qui doivent être satisfaites.
Et il s’y attèle avec son gouvernement composé d’hommes et de femmes compétents et dévoués à la cause nationale.

Le défi de l’émergence est bien à la portée du Gabon, un pays dont le potentiel est tout simplement fabuleux. Le président Ali Bongo en a conscience et s’est donné les moyens d’atteindre les objectifs ambitieux qu’il a définis pour son pays.

Ping est un homme du passé dont le passé ne passe pas. Les habits d’homme nouveau qu’il voudrait enfiler sont étriqués pour lui car vétustes et rapiécés.

On ne fait pas du neuf authentique avec du vieux. Le recyclage chez les humains a des limites objectives. Il y a peut-être le clonage; mais il n’est pas encore d’actualité chez les êtres humains.
Ping peut toujours rêver et engager une campagne électorale avant l’heure. Ce sera en pure perte. La mayonnaise ne prendra pas et on peut douter que le septuagénaire Ping puisse tenir la distance jusqu’en 2016 ? Les parcours électoraux sont longs et parsemés d’embûches. La foule des curieux qui vont au spectacle des meetings ne sont pas nécessairement des électeurs inscrits qui pourront voter le jour j. Cela peut faire illusion surtout, qu’en face le gouvernement travaille et a donc d’autres priorités qui ont noms: demande sociale, éducation, taux de croissance etc.

Le temps de la campagne viendra et Ping se rendra compte qu’il est ultra minoritaire face à la machine électorale du PDG.

Il en a certainement conscience et c’est pourquoi il prend les devants pour aller vendre ses illusions à d’éventuels soutiens intéressés.

L’agitation actuelle de Ping a aussi pour cible cette clientèle extérieure qui pourrait financer sa campagne en espérant un retour hypothétique sur investissement.
Faire illusion; c’est aussi faire de la politique. A courte vue !
Parions que la baudruche Ping finira par se dégonfler quand le cacique sera rattrapé par son passé et le poids des ans.

Engagé dans une OPA sur l’opposition gabonaise, Ping fera l’effet d’une bulle spéculative fracassée sur le mur des réalités politico-sociales du Gabon.
Pour l’heure, il peut toujours rêver.

8.Posté par jany kopé le 04/12/2014 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on espère que les passeports n'ont pas été empoisonnés!!!!. Il fallait porter les gans en les récupérant.

7.Posté par hugues le 04/12/2014 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SVP POUVEZ VOUS NOUS DONNER UN CONTACT POUR SAVOIR OU SE TIENDRA LE CONGRE MERCI LE CITOYEN GABONAIS

6.Posté par Ogaa Winkala Olwani le 04/12/2014 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher compatriot je veux votre contacte sur les Gardiens du Temple. contactez a mon mail. vandelinonouviet@gmail.com ou www.guyaunouviet.ws pour plus infos

5.Posté par Bouka Rabenkogo le 04/12/2014 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème posé par "lefilsdupauvre" est une vérité à laquelle en ce début du millénaire, l'Afrique tout entière et le Gabon en particulier doivent trouver en langage simple une réponse. Ayant pour ma part, eu la chance de fréquenter les grands maîtres maçons qui ont introduit cette fraternité au Gabon à l'aurore de leurs existences sur terre. Ces grands maîtres gabonais conclus: "Nous nous sommes trompés et nous avons fait du Mal à Notre Pays" et à l'Afrique. Tous nos enfants sont incapables de sortir le Gabon et l'Afrique de la situation où nous l'avons mis, car tous formater pour perpétuer l'ordre, esclave, coloniale, néocoloniale et l'auto colonisation (le chaos). La francophonie et les APE font parties des instruments modernes, subtiles pour la perpétuation de l’esclavage de l’Afrique et du Gabon.
D'où la difficulté pour les leaders actuels de poser des actes contre le pouvoir inique actuel pas simple obéissance au serment (matière) de la fraternité maçonnique ou de la rose croix.
Cher "lefilsdupauvre" Dieu ne se trompe jamais. C’est pourquoi, il t’a projeté au Gabon en non en France. Il s’agit pour toi de comprendre, d’apprendre et de perpétuer ton Gabon. Ses Us et ses Coutumes. La Japon et la Chine l'ont compris. Ils ont inventés le Quartz et le semi conducteur qui ont révolutionnés les technologies actuelles. Ne dit jamais comme certain : que "Dieu s’est trompé à mon sujet". Que ce qui l’a donné à l’autre est meilleur que ce qu’il t’a donné. Confirmant ainsi, que Dieu se trompe. C’est pourquoi Bwete Conseil à chacun des enfants (Melane, Mbieri, Abandji, Elombo, Ibwouiri, Mbiri, Fouanganga, Djobi, Djobi Lumbu, Disumba, Missoko, Sengedia, Ngondet, Miyobè, Ndeya, Tao tao, Mboumba yi yano, Djembe, Gnembe, Ivanga, Okoukoue, Mouiri, Mangumba) et tout bandji (initié au bois sacré) qui a reçu une parcelle de sa divine conscience un Kombo (attribut Divin), une meilleur réorganisation et une participation sans complexes aux enjeux stratégiques et géostratégiques du troisième millénaire.
Nous avons tout récupéré : les sciences et les technologies. Nous avons renforcé la compréhension et le partage spirituel de notre interaction avec la Divinité.
Le "PROGRAMME DIVIN POUR LE MILLÉNAIRE" est au dessus des enjeux et de la distraction de la politique politicienne voulu et entretenu à dessein exclusif, pour la satisfaction des besoins de la chaire et au bénéfice unique de l’occident.
Ne nous laissons plus distraire par ses soient disant leaders "blancs à la peau noire", représentants (sujets) de l’occident.
Maintenons nous dès aujourd’hui au travail.
Il nous est interdit de rater ce millénaire au profit de l’occident et de l’orient.
N’ayons plus peur. C’est fini, la tortue qui se replie dans sa carapace.
L'Afrique est "LE BERCEAU DE L'HUMANITE, LE FLAMBEAU DES NATIONS ET LA LUMIERE DES CIVILISATIONS".
Ce millénaire est simplement Africain. L'occident et l'orient ont eu deux mille ans d’expression. Échec total sur tous les plants (rien qu’illusions).
Le mouvement ‘’LES GARDIENS DU TEMPLE’’ vous invite à participer à l’établissement du "PROGRAMME DIVIN POUR LE MILLENAIRE".
Rien ne se fera plus dans notre Pays sans la participation de ses véritables enfants.
Dans nos proverbes gabonais nous disons ‘’C’est celui qui a attaché, qui sait détacher’’. C’est pourquoi, nous soutenons avec réserves, toutes les actions du Front uni de l’opposition ou tous autres mouvements allant dans le sens de sortir le Pays de la situation qu’ils l’ont mis.
"lefilsdupauvre" n'ais plus d'inquiétudes. Plus personne ne nuira à ton existence et ne t’empêchera de bien te porter.Désormais, Le seul Coq qui chantera dans notre basse-cour est "BWETE" lui Seul. Ses enfants "BWITI" (Melane, Mbieri, Abandji, Elombo, Ibwouiri, Mbiri, Fouanganga, Djobi, Djobi Lumbu, Disumba, Missoko, Sengedia, Ngondet, Miyoba, Ndeya, Tao tao, Mboumba yi yano, Djembe, Gnembe, Ivanga, Okoukoue, Mouiri, Mangumba) auront la charge d'interpréter et de matérialiser son chant quotidien: "Le PROGRAMME DIVIN POUR LE MILLÉNAIRE".
Je t’invite à rejoindre, dès aujourd’hui avec d’autres initiés à la première initiation masculine la "Circoncision", le mouvement politique charger d’établir "Le PROGRAMME DIVIN POUR LE MILLENAIRE" ‘’LES GARDIENS DU TEMPLE’’.

Fraternellement

4.Posté par Faubert le 04/12/2014 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaque liberté à un prix. La roue ne tourne que d'un seul coté depuis 50 ans . C'est lorsque le fils d'ali deviendra président ou sa ménagère (puisque son ex chauffeur est milliardaire actuellement et dirige le pays) que le Gabon va se réveiller ? Moi je préconise des actions , comme le désobéissance civil , le soulèvement populaire . l'équation est simple . il y'a pas d'issue nous le savons tous ! Pardon , si les gabonais ne sont pas près à cette action , qu'il garde leur commentaire et leur envie de liberté dans leur tête parce que le P D G N'ACCEPTERA JAMAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS AU GRAND JAAAAAAAAMAIS la voie des urnes .Alors soldat du gabon, patriote levons nous pour notre respect, pour nos valeurs , pour notre liberté !

3.Posté par paix et amour le 04/12/2014 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me réjouis d'apprendre que nos autorités ait compris le bien fondé de la liberté de circuler. Je suis et je reste pour une confrontation d'idées et non le contraire.
Ce pouvoir un jour versera dans l'opposition et c'est seulement en ce moment qu'ils comprendront que la violence est la pire des dialogues dans un pays. Respectez vous les uns et les autres politiquement car la roue tourne.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...