News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jean Didier Roisin dans le viseur de Ben Moubamba

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mercredi 9 Septembre 2009 à 10:20 | Lu 780 fois

Bruno Ben Moumbamba, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 août, a affirmé le 7 septembre dernier avoir été expulsé manu militari de l’ambassade de France suite à un entretien avec le chef de la diplomatie française au Gabon, Jean Didier Roisin. Bruno Ben Moubamba aurait remis au diplomate un pli invitant le président Sarozy à condamner le coup d'Etat électoral et favoriser l'organisation de nouvelles élections, tout en demandant à poursuivre sa grève de la faim au sein de l'ambassade.



Gabon : Jean Didier Roisin dans le viseur de Ben Moubamba
«L'ambassadeur s'est comporté comme un voyou», fustigeait hier soir Bruno Ben Moubamba, affirmant avoir été insulté et expulsé manu militari de la représentation diplomatique française par l'ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin.

Le candidat malheureux à l'élection présidentielle du 30 août, par ailleurs porte-parole des Acteurs libres de la société civile au Gabon, raconte s'être rendu dans l'après-midi à l'ambassade de France pour remettre un pli à l'ambassadeur.

Reçu par ce dernier, il aurait expliqué vouloir interpeller le président Nicolas Sarkozy et la communauté internationale pour «condamner le coup d'Etat électoral au Gabon», «condamner les réseaux de la France-Afrique au Gabon et les actions qu'ils y mènent au regard de l'élection présdientielle du 30 août 2009 et ses suites», démanteler ces réseaux et «favoriser l'annulation de l'élection présdientielle du 30 août 2009 et l'organisation d'une nouvelle élection présidentielle crédible au Gabon».

Ben Moubamba aurait également sollicité de poursuivre sa grève de la faim sur le territoire français, au sein de l'ambassade de France, pour alerter la communauté internationale.

«L’ambassadeur de France m’a carrément injurié et expulsé comme un immigré qu’on expulse dans des charters, jeté dans la poussière, jeté dans la rue devant les Gabonais», affirme Bruno Ben Moubamba.

«Il s’est comporté comme un voyou cet après-midi à l’ambassade de France, complètement en rage, complètement insultant (…). Il m’a fait expulsé de l’ambassade par 7 ou 8 gendarmes armés, qui m’ont donné des coups dans le dos, qui m’ont tordu le bras», poursuit-il.

Ben Moubamba rapporte que l'ambassadeur l'aurait sommé en ces termes : «sortez de mon bureau ! Vous vous prenez pour qui ? Vous n'avez fait que 963 voix ! Vous voulez prendre en otage une ambassade ! Vous avez trois ans d'âge mental !», rapporte-t-il sur Twitter.

«Je le dis de manière très claire, il est tant que l’image de France ne soit plus salie au Gabon par une mafia internationale qu’on appelle la «France-Afrique», des bandits qui n’en veulent qu’à notre argent, qui désinforment l’appareil d’Etat français et qui pensent que la gouvernance, la démocratie, sont contre les intérêts de Total, d’Areva ou d’Eramet», a estimé Bruno Ben Moubamba, condamnant particulièrement le rôle de Robert Bourgi, le célèbre avocat proche de Nicolas Sarkozy, dans ces réseaux.

«Nous on veut mieux gérer la part qui revient au Gabon, c’est tout. Nous n’avons rien contre les Français mais l’ambassade, l’ambassadeur de France et la «France-Afrique» ont servi tout simplement de plateforme porteuse pour le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), et ça il faut le dire», a-t-il poursuivi.

Monsieur Ben Moubamba a enfin déploré qu’«aucun ambassadeur de France n’a déploré les morts de Port-Gentil».

Selon l’ambassade de France, Bruno Ben Moubamba s’est effectivement rendu à l’ambassade le 7 août dernier, en déclarant vouloir y remettre un pli à l'ambassadeur. Une fois sur place, il aurait déclaré vouloir y entreprendre une grève de la faim, raison pour laquelle il aurait été invité à quitter l’ambassade et conduit à l’extérieur. L’ambassade de France dément toutes injures ou violences portées à son égard.

Publié le 09-09-2009 Source : gaboneco.com Auteur : gaboneco

Mercredi 9 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 780 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...