News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 29 Mars 2010 à 18:41 | Lu 984 fois

4 jours après l’annonce de sa prétendue démission du Parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, a réitéré sa fidélité au parti au pouvoir, à l’occasion de la célébration en différé du 42e anniversaire du parti le 27 mars au 4e arrondissement de Libreville. Si cette sortie a rassuré les partisans du hiérarque du PDG, elle ne lui assure pas pour autant un avenir politique doré au sein de cette formation bien décidée à faire peau neuve.



Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?
Le suspense n’aura duré que 4 jours, Jacques Adiahénot a levé l’équivoque sur son destin politique. Annoncé démissionnaire le 23 mars, l’ancien secrétaire général du parti a réaffirmé publiquement et solennellement, le 27 mars, son appartenance au Parti démocratique gabonais (PDG). Le député du 4e arrondissement a choisi la célébration en différé du 42e anniversaire du parti pour réitérer son ancrage au parti au pouvoir.

Au cours de cette manifestation, organisée comme par hasard dans son fief électoral du 4e arrondissement, Jacques Adiahénot, entouré du secrétaire général adjoint du PDG, Emmanuel Nze Bekale, et des hiérarques du parti, a déclaré : «je reviens sur la scène politique et nous allons nous regarder dans les yeux». Un défi probablement à l’adresse de ceux qui, au sein du parti, ont organisé «l’affaire de sa démission». A l’endroit de ses partisans il a déclaré : «pensez-vous que je peux sortir par la fenêtre sans vous donner les raisons réelles de mon départ ?».

Si la montée au créneau de Jacques Adiahénot met fin à la polémique des sa prétendue démission, elle n’apure pas pour autant le malaise perceptible au sein du PDG. La foire d’empoignes à laquelle se livrent certains de ses membres, suggère que le 10e congrès du parti, censé régler les dissensions nées de la dernière présidentielle, n’a pas réussi souder les fissures de la maison PDG.

En effet, même si le parti n’a pas exclu les camarades qui n’ont pas soutenu «dès la première heure le candidat du parti» comme le souhaitaient les «nouveaux faucons» du « nouveau PDG », l’essentiel de la vieille garde du président fondateur a été subrepticement écarté des instances dirigeantes du parti. Elle fait désormais office de chrysanthème pour la base électorale du PDG dans le cadre des futures échéances électorales.

Beaucoup de ces « camarades de la première heure » ne sont plus que de simples membres du parti, c’est le cas notamment de Jacques Adiahénot, ancien secrétaire général du PDG dont le nom a été simplement biffé de la liste des effectifs du bureau politique du parti. Or, pour les investitures des candidats aux élections, la priorité a toujours été accordée aux barons et membres du bureau politique du parti.

En réaffirmant son ancrage au PDG, Jacques Adiahénot a choisi en homme libre de servir son parti en tant que simple militant. Mais si demain le parti ne l’investissait pas pour les prochaines législatives, acceptera-t-il la décision du parti ou se présentera-t-il en indépendant pour sa survie politique ?

Une chose est certaine, le « nouveau PDG » veut tourner la page, notamment celle des pères fondateurs et des compagnons du président fondateur. Le chiisme entre les anciens et la nouvelle garde est amorcé et la bataille des investitures pour les prochaines consultations électorales déterminera l’ampleur de dégâts. Mais les «nouveaux faucons» ont un avantage certain sur les militants de la première heure.

Source : Gaboneco


Lundi 29 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 984 fois




1.Posté par DelaPolitesse le 29/03/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Finalement il part ou il part pas? Ca devient quoi? Il y a des familles qui meurent de faim et on fait un tapage sur qui veut gagner des millions aux PDG???

2.Posté par la pensee gabonaise le 29/03/2010 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et voila que les speculateurs sont decus!!!!

3.Posté par la fleur le 29/03/2010 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le malheur de l'UN fait le bonheur du PDG.

Voltaire

4.Posté par Lesaintpere le 29/03/2010 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Adiahénot parte du PDG où qu'il reste, on en a rien à foutre, qui le connais d'abord comme grand politicien. Qu'il aille au Diable avec le PDG, on en a pas besoin à l'opposition.....

5.Posté par Asam le 29/03/2010 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Lesaintpere
ya pas longtemps les partisan UN exultaient quant a la démission J A au PDG croyant qu'il devrais rejoindre les potes Ex PDGistes.et aujourd'hui tu nous dis qu'il na qu'aller au diable.ha sa vous êtes trop fort.BRAVO.
certains disaient bienvenu J A, une fois de plus vous avez publier des fausses informations ici, bon c'est une habitude ici.c'est pas étonnant.
voyez vous combien de fois c'est vieux sont égoïstes ,quant leur intérêt sont menacés ils décident de quitter le PDG. MAIS il n'ont encore rien vus,YA ALI (même si je l'aime pas) va nettoyé le gouvernement et le PDG de tous ces vieux connard ,voleurs. ya des jeune compètent qui attende d'occuper les poste important dans le gouvernement.
le peuple fatigué de voir toujours les même personnes durant 40 ans,et certain place leurs fils.comme si le Gabon appartenait a une certaine catégorie de personne.
tant que J A aura a bouffé au PDG, il serras la. même s'il rejoins UN après c'est un non évènement,car UN c'est pour les vieux riches, anciens voleurs, ex-pdgistes.
J A tu n'est plus important,car OBO est mort.

6.Posté par OLAME le 30/03/2010 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme OYE MBA est reconnaissant envers MYBOTO pour le poste de premier ministre en 1990, ADIA a de bons rapports avec EYEGHE NDONG.

L'organe de presse qui avait confirmé la démission de cet homme devrait nous fournir la lettre de démission qui lui permettait de confirmer l'info.

La manipulation est un sport qui a de beaux jours devant elle dans notre pays!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...