News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Incendie de Mont-Bouët : le jour d’après

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 18 Octobre 2012 à 02:33 | Lu 753 fois

Le plus grand espace d’échanges commerciaux du Gabon, le marché Mont-Bouët à Libreville, a été une nouvelle fois consumé par les flammes dans la soirée du 16 octobre 2012. Un drame qui a de facto occasionné la fermeture de ce lieu, pour quarante-huit heures.



Gabon : Incendie de Mont-Bouët : le jour d’après
Les habitants de la zone de Mont-Bouët ont été surpris, le mardi 16 octobre vers 19 heures, par des flammes qui ont dévoré une bonne partie du grand marché de Libreville, plus précisément, du secteur situé derrière la succursale en ces lieux de Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig) ; une zone en majorité dédiée au commerce de la friperie, de la volaille, de la viande de brousse ainsi qu’aux tailleurs qui réajustent les vêtements ou «dépannent» les consommateurs pris par les délais pour la confection d’une tenue.

Rendus sur les lieux dans la nuit de l’événement, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, ministre de la Défense nationale, Ruffin Pacôme Ondzounga, et le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, n’ont pu que constater les dégâts. Dépassés par les événements, les sapeurs-pompiers, appuyés par ceux de l’aéroport, n’ont pu que circonscrire le feu qui a tout consumé dans ce secteur. Des boxes, des hangars abritant de la volaille et même des boutiques ont subi le brasier qui s’est arrêté en partie à cause des murs en parpaings formant un contre-haut.

Les commerçants ne comprennent pas comment cela a pu arriver. Nombreux d’entre eux ont d’ailleurs été surpris de constater à leur arrivée qu’il n’y avait que des débris là où ils exerçaient, au quotidien, leur activité. «On ne sait même pas par où commencer pour se plaindre», a déclaré Madou Bamba, un commerçant malien dont la boutique de pagnes a été transformée en cendres.

De nombreux autres commerçants, comme lui, n’avaient aucune garantie pour assurer leurs biens. «C’est maintenant qu’on sait que c’est important d’assurer la boutique. J’ai tout perdu là-dedans. Que vais-je faire ?», a-t-il poursuivi assis en face de la zone de l’incendie, observant les quelques personnes qui ont réussi à entrer dans ce lieu désormais gardé par les éléments des forces de sécurité. Désespérées, ces personnes, fouillaient dans les ruines pour dénicher les billets de banques ou les pièces qui auraient pu échapper aux flammes.

Les pertes sont énormes et personne ne peut encore se prononcer sur les causes de l’incendie. Mais, les commerçants ont leur petite idée. «Il y a une petite guerre ici entre les gens (les communautés – ndlr) qui veulent contrôler la construction des bâtiments dans ce marché. Ces histoires-là peuvent nous amener loin…», a expliqué une vendeuse sinistrée. Les différentes insinuations laissent penser que l’incendie serait d’origine criminelle. «Depuis que le marché avait brulé en 2009, chacun fait un effort pour protéger les fils électriques qu’il tire. On ne peut pas me dire que c’est un court-circuit», a renchéri un autre commerçant qui se demande quelle solution va apporter le gouvernement à ce problème. Ce qui est sûr, c’est que comme en 2009, et tous les précédants, cet incendie a encore ruiné de nombreux commerçants.


Gabonreview

Jeudi 18 Octobre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 753 fois




1.Posté par Le Gabonais le 18/10/2012 02:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A qui revient l'espace?

Qui va en profiter pour "CONSTRUIRE SON MARCHE" et faire louer les boxes à la barbe de la Mairie.

Du déjà vu. Encore et toujours les même propriétaire du Gabon

Réponse dans un mois.

2.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 18/10/2012 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On s'en fout. Combien de Gabonaises vendent-elles dans cet espace très majoritairement pris d'assaut par les béninoises, les togolaises, les maliennes et les camerounaises. Vous avez vu que des liasses de billets de banque ont brûlé. Certainement l'argent que leur verse l'accro-imbécile pour les marches et le matériel indispensable au cérémonies du vaudou.

Reconstruisez pour les béninoises, les maliennes et les togolaises. On ira encore cramé ce nid de clandos, d'assassins et de voleurs importés au Gabon par bateaux entiers. Vous ne perdez rien à attendre la fin du régime mafieux et sanguinaire des Bongo/Ojukwu gaguie.

3.Posté par Alerte Info le 18/10/2012 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les commerçants Maliens, Béninois, et Camerounais soupçonnent la MAMA d'être à l'origine de cet incendie
à suivre.

4.Posté par MANBOUNDOU MOUNBAMBA le 18/10/2012 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tant que les gabonais est triste,rien ne peu marcher

5.Posté par Oréma le 18/10/2012 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ÉTALES APPARTIENNENT À LA MAMA ET À OBI, DONC ON S'EN MOQUE. LE GABON RESTE ET VIT.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...