News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Imposibilité d'appliquer la biométrie en 2011 ou Manoeuvre Pdgiste ?

Le site de la Liberté - Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le Lundi 1 Novembre 2010 à 14:34 | Lu 1310 fois

Le dernières déclarations de certains membres de la majorité républicaine font transparaitre le refus systématique du gouvernement, d'introduire la biométrie dans le procéssus électoral. L'argumentation utilisée ne tenant sur rien de solide, cette attitude a un arrière goût de provocation.



Gabon : Imposibilité d'appliquer  la biométrie en 2011 ou Manoeuvre Pdgiste ?
Le Gouvernement n'a aucune raison valable pour ne pas introduire la biomètrie dès mars 2011, la loi s'y rapportant ayant été adoptée par les deux chambres du parlement.

Le rapport de la commission technique sur la biomètrie se trouvant selon le principe de la continuité du service public sur la table du ministre de l'intérieur, il devrait tout simplement procéder au renouvellement de cette commission afin d'actualiser les travaux.

RAPPORT DES TRAVAUX
DE LA COMMISSION TECHNIQUE SUR LA BIOMETRIE
(Libreville les 25, 26 et 27 juillet 2007)

Suite à l’audience que le Chef de l’Etat a bien voulu accorder à la classe politique le 24 juillet 2007, une réunion Tripartite Ministère de l’Intérieur, Majorité et Opposition, s’est tenue le 25 juillet 2007 dans les locaux du Ministère de l’Intérieur.

A l’issue de l’examen de l’ordre du jour, Monsieur le Ministre d’Etat et Messieurs les leaders politiques sont convenus de la mise en place d’une Commission Technique chargée d’examiner tous les aspects liés à l’introduction de la Biométrie dans le fichier électoral sur la base de la proposition présentée par le Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Immigration.
Cette Commission était composée de :
Pour le Ministère de l’Intérieur
AYIMAMBENWE Roger Valère (MISI) Président
NANG Eric (MISI)
Pour la Majorité
BOUSSOUGOU MALAGA Florian (PSD)
MATSOUNGOU Jean Paul (PSD)
NGUEMA MEBANE Jean Nestor (RPG) Rapporteur
Pour l’Opposition
GONDJOUT Paul Marie (UGDD)
KOMBILA NZIENGUI (UGDD) Rapporteur
MBOUMBA BOUTAMBA Christian (RDD)
MOULOMBA MOMBO Richard (UPG)
MOULOUNGUI Roger (UPG)
Elle s’est réunie les 25, 26 et 27 Juillet 2007, à cet effet.

La Commission, au préalable, a débattu des termes de références de la mission qui lui a été confiée et de manière consensuelle elle s’est accordée sur les différents points à inscrire à l’ordre du jour, notamment : l’Analyse, les améliorations et la validation du projet de Mise en œuvre de la Biométrie dans le fichier électoral national tel que présenté par le Ministère de l’Intérieur.

La Commission, a en outre estimé , ne pas devoir faire l’économie de suggestions sur les impacts de l’introduction de la biométrie sur l’ensemble du processus.

L’ordre du jour a ainsi été arrêté comme suit :
1) Analyse, améliorations et validation du projet de Mise en œuvre de la Biométrie dans le fichier électoral tel que présenté par le Ministère de l’Intérieur.

a. Choix des données biométriques ;
b. Traitement à opérer sur les données biométriques;
c. Documents électoraux finaux ;
d. Impact sur le code électoral ;

2) Suggestions et débats complémentaires

a. Mise en œuvre du processus (Enrôlement, Traitement, Editions, Distribution, Chronogramme, Sensibilisation)
b. Utilisation concomitante de la nouvelle Carte d’identification de l’électeur et de la Carte d’identité nationale pendant le scrutin ;
c. Authentification biométrique de l’électeur pendant la distribution des cartes d’identification d’électeurs et pendant le scrutin.
d. Utilisation de liaisons satellitaires entre la station d’enrôlement et le site central;
e. Mise en place d’un Comité Technique de suivi ;

1) Analyse, améliorations et validation du projet de Mise en œuvre de la Biométrie dans le fichier électoral

1.a) Choix des données biométriques

Il a été retenu la collecte :
-des empreintes digitales sèches de tous les doigts des mains.
-la photo numérisée de l’électeur en couleur prise de face.
-la signature de l’électeur

1.b) Traitement à opérer sur les données biométriques

Il est suggéré d’effectuer la reconnaissance automatique d’empreintes sur deux doigts au moins pour le contrôle d’unicité d’enregistrement de l’individu dans le fichier électoral.

1.c) Les documents électoraux

Les données recueillies vont permettre l’édition de :

a)La Carte d’Identification de l’électeur qui va contenir outre l’existant, la photo et la signature en clair, ainsi que tous les autres renseignements sur l’électeur dans le code à barres à 2 dimensions ;
b)La liste électorale (affichage et émargement) dont la traçabilité sera indiqué par un visa, ainsi que la date de la dernière révision. Dans l’existant, le code électeur est remplacé par le numéro de la Carte d’Identification de l’Electeur.(idem pour ce qui est de la Carte d’Identification de l’Electeur).

1.d) Impact sur le Code électoral

L’introduction de la Biométrie donnera lieu à la modification de certaines dispositions du code électoral entre autres : les articles 37 (introduction du principe de l’usage de la biométrie dans le processus électoral), 48 (rajout des nouveaux éléments relevés), 54 (accès au bureau de vote).

2)Suggestions et Débats complémentaires

2.a) Mise en œuvre du processus.

i)Enrôlement : Chaque station d’enrôlement bénéficiera de la sécurité des forces de l’ordre et du support des OPJ pour l’acquisition des empreintes digitales et le contrôle de premier niveau des pièces d’identité fournies au moment de l’enrôlement par l’électeur.

ii)Traitement & Editions : Après prélèvements des données sur le terrain, les traitements sont opérés au site national à Libreville, après un contrôle au niveau provincial. Les documents produits devront être éprouvés contre la falsification et l’imitation donc fortement sécurisés.

iii)Distribution : Elle se fera après un délai de traitement relativement court pour permettre un contrôle minimum des données déversées dans la base des donnés. Lors de la distribution, le retrait se ferait après authentification biométrique de l’individu afin de s’assurer que la carte a bien été donnée à l’ayant droit. Un système de suivi et de contrôle de la distribution sera mis en place afin de garantir la distribution effective des cartes.

iv)Chronogramme :

Compte tenu de l’urgence, la Commission Technique propose le chronogramme qui suit :

EVENEMENTS et DATES

Sensibilisation 18 Août au 30 Octobre 2007
Inscription / enrôlement 1er Septembre au 30 Octobre 2007
Début de saisie de données 10 / 15 Septembre 2007
Début production des carte 1er Octobre 2007
Début de distribution des cartes 5 / 10 Octobre 2007
Edition de la liste électorale 5 Novembre 2007
Transmission à la CENAP 5 Novembre 2007

v)Sensibilisation : Implication de tous les acteurs politiques afin de mobiliser et faire adhérer les gabonais à ce projet (Ministère, Partis Politiques, CENAP,..).

2.b) Utilisation de deux cartes (Carte d’Identification de l’électeur et Carte d’identité nationale) pendant le scrutin
La nouvelle carte d’identification de l’électeur sécurisée contre la contrefaçon, contient toutes les informations qui permettent d’identifier et d’authentifier l’électeur. Son usage seule pourrait suffire à l’électeur pour voter.

2.c) Authentification biométrique de l’électeur le jour du scrutin.
Il serait un plus d’identifier électroniquement chaque électeur au moment du scrutin.

2.d) Utilisation d’une liaison satellitaire

La centralisation des données permettant un contrôle immédiat par l’électeur des données enregistrées, peut se faire en temps réel en utilisant des connexions satellitaires entre la station d’enrôlement et le Site national à Libreville. Le principe étant que le serveur central installé au Ministère soit relié aux terminaux décentralisés.

Cela permettrait l’édition automatique et instantanée de la carte d’électeur sur le site d’enrôlement.

Toutefois, cette solution présente l’inconvénient de valider, sans un contrôle à posteriori de l’identité de l’enrôlé, la production d’une carte d’identification de l’électeur par l’enrôleur.

2.e) La mise en place d’un Comité de suivi du projet

La commission propose la création d’un Comité de suivi et de proposition composée de 10 membres repartis comme suit :
-Ministère de l’Intérieur de la Sécurité et de l’Immigration
-Commission Electorale Nationale Autonome Permanente
-Majorité
-Opposition
Elle aura deux missions, l’une à caractère technique, pour suivre le processus de réalisation du projet ; l’autre à caractère d’information et de sensibilisation des populations .

AYIMAMBENWE Roger Valère (MISI) Président
NANG Eric (MISI)
BOUSSOUGOU MALAGA Florian (PSD)
MATSOUNGOU Jean Paul (PSD)
NGUEMA MEBANE Jean Nestor (RPG) Rapporteur
GONDJOUT Paul Marie (UGDD)
KOMBILA NZIENGUI (UGDD) Rapporteur
MBOUMBA BOUTAMBA Christian (RDD)
MOULOMBA MOMBO Richard (UPG)
MOULOUNGUI Roger (UPG)
Fait à Libreville le 27 juillet 2007

Lundi 1 Novembre 2010
Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé)
Vu (s) 1310 fois




1.Posté par Lapunu le 01/11/2010 14:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La seule question qui se pose, selon moi est de savoir, quelle garatie le peuple a de voir son choix respecté? Nos leaders ne doivent pas nous entrainer dans cette machine pdgiste à l'aveuglette. Ce qui s'est passé aux partielles a fini de me persuader que, avec les memes acteurs (cenap, m. de l'interieur, cc, armée...) nous ne sommes pas prets de voir notre choix respecté. Que l'opposition vaque à autre chose, et qu'on les laisse gerer leurs elections tous seuls. Quelques sieges de député, juste pour faire plaisir aux opposants, et la majorité tjr au pdg n'aura aucun impact ni ne peut peser lourd pour reelement asseoir la démocratie. Si l'opposition se veut vraiment crédible pour défendre le peuple, elle ne doit ni de pret ni de loin participer à ce qui se prépare.

2.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 01/11/2010 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Lapunu ;

Je comprends parfaitement votre pessimisme et je crois que l’opposition dans son ensemble est consciente des manipulations du pouvoir.
C’est pour cette raison que l’UN déclare qu’il n’y aura pas d’élection au Gabon si les préalables de l’opposition en vu d’une élection transparente et crédible ne sont pas pris en compte.

Pour les pédégististes et autres faussaires, il s’agit d’une menace d’actes de violence. En fait il n’en est rien de ce qu’ils pensent. Ils tentent vainement de diaboliser l’opposition et susciter la peur dans l’esprit des gabonais.
Or, si la dynamique unitaire de l’opposition résiste aux démons de la division que distille le pdg, sans violence, il n’y aura effectivement pas d’élection valable au Gabon.

Cependant, je me pose toujours la question de savoir ce que fait le peuple face au refus du pouvoir d’organiser en 2011, une élection qui soit transparente, crédible et exempte de contestations.

Pourquoi la société civile entretient-elle un silence complice comme si le sujet n’avait d’importance que pour les politiques ? Devons-nous populations, continuer de ne compter que sur les leaders politiques dont les revendications ne trouvent aucun soutien de la base ?

Je pense pour ma part que la question des conditions de transparence et de redéfinition des compétences de la CENAP et de la Cour Constitutionnelle dans le processus électoral, de la limitation de mandats électifs et de la séparation des pouvoir nous interpelle tous. Arrêtons d’être des spectateurs et devenons acteurs.


3.Posté par Lapunu le 01/11/2010 17:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pour cela que je veux que l'UN campe sur ses positions, et que je décide de ne pas voter en 2011. Je suis persuadée que le peuple gabonais peut faire bouger bcp de choz sans attendre que l'opposition, par magie ou koi fasse tout sans qu'on ne mouille le maillot.

4.Posté par Lapunu le 01/11/2010 17:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Compatriote le guerrier mbede,
Je viens par le présent post, proposer à lvdpg de lancer un sondage "pour ou contre la participation aux legislatives de 2011". Il en sera ensuite fait un document avec peut etre une petition qui sera déposée à la table de nos opposants pour leur signifier nos voeux. Ceci, dans l'espoir qu'ils en tiennent desormais compte avant de se lancer dans la melée sans assurance. Que d'autres compatriotes ainsi que l'administrateur de ce site m'en donnent leurs points de vue. Merci.

5.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 01/11/2010 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère compatriote LAPUNU,

J’adhère entièrement à votre proposition d’autant plus qu’il est évident que si les trois blocs ACER, CPPA et certains acteurs de la société civile s’accordent pour qu’il n’y ait pas d’élections au Gabon tant que les conditions de transparences de sont pas effectives, il en sera ainsi ; sauf bien entendu, cas de violation des dispositions du code électoral gabonais avec la complicité de la cours constitutionnelle.

Cependant, quand je parle de blocs, il ne s’agit pas uniquement des leaders mais de tous ceux qui à quelque niveau que ce soit se réclament opposants. Il me semble que le fait de ne pas sentir un quelconque soutien du peuple aux préalables de l’opposition donne l’impression au pouvoir d’avoir le peuple de son coté puisqu’il assiste passif à l’indifférence du pouvoir face à ces préalables.

Il me semble donc urgent et opportun que le peuple manifeste son soutien aux préoccupations exprimés par l’opposition en entreprenant des action susceptibles d’attirer l’attention du pouvoir qui comme à son habitude, cherche à jouer avec le temps pour déclarer comme l’a fait Bilie-bi-ZE sur TV+ que le temps est trop court pour appliquer la biométrie.

Je continue de dire que cette affirmation ne tient sur rien de sérieux car le pouvoir vient de nous démontrer par le recensement des agents de l’Etat, réalisé avec des données biométriques, que cela est bel et bien possible. A l’équipement qui a servi à ce recensement, il faudra juste un complément pour que les choses se fassent.

Je suis donc partant pour cette pétition sans négliger les propositions d’actions à mener.

La lutte doit continuer !!!

6.Posté par la pensee gabonaise le 02/11/2010 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je profite de l'occasion qui est la mienne de dresser un petit diagnostic sur l'etat d'esprit de la quasi-totalite des partisans, mieux, des fanatiques des partis-sectes-eglises (PDG, UPG, UN) sur ce site. En effet, le constat est tel qu'il est tres tragique; et je pense que, si les choses restent ainsi, rien de ce que nous voulons, c'est-a-dire le changement, l'alternance, ne pourraient etre opperes par absence de reel debat intellectuel et d'esprit auto-critique, a mon humble avis! Les arguments qui m'amenent a penser ainsi decoulent de certains faits et remarques suivants, qui ne pourraient etre refutes, je le pense:

- 1. Si l'on place dans une salle 10 personnes meme etant d'un meme parti, d'un meme bord politique et que, on les soumet a un interrogatoire chacun sur 10 themes, questions, points differents, on s'appercevrait logiquement que:
- chacun donnerait des reponses ou aurait un point de vue different de celui des autres parce que, chaque individu est non comparable avec tout autre, donc que son monde interieur, sa representation et sa perception et sa position face monde ne peut etre comparable a tout autre - il est unique. Mais que constatons. nous, si nous prenons a chaque fois 10 UPGistes, 10 UNistes, 10 PDGistes entre eux et le raisonnement qu'ils tiennent dans chacun des themes qui est aborde sur ce site? On constaterait que, sans aucune difficulte, que tous entre eux, sur tout quand cela touche la politique dans son sens le plus resteint, ils seraientt d'accords sans jamais essayer de nuancer les propos de ceux issus du meme camp que soi :ce qui est impossiblement envisageable entre personnes dotees d'une Raison ou pensantes! Ainsi certaines hypotheses s'offrent a moi pour tenter de comprendre ce phenomene inhabituellement impassable. La premiere hypothese, la moins problable, c'est que chacune de ces personnes sont en realite une meme personne disseminee sous plusieurs pseudos differents; la deuxieme, hypothese, la plus plausible, est que ces differentes personnes dans leur parti-sectes-eglises respectifs ont recu comme un lavage de cerveau ou, malgre soi et en dehors de soi, ont est oblige d'avoir une pensee commune dictee par le guru ou les gurus des ordes, d'ou, peut importe les arguments que vous pourriez leur avancer, ils resterions cantonner dans leur pensee commune respective.


- 2. Le fait est que, ici, on ne peut pas vraiment parler de debat hautement intellectuel avec les partisans des differents partis-sectes-eglises que j'ai cites plus haut parce que,les arguments irreffutables dont on peut leurs donner, ils s' y opposent et empechant l'evolution du debat. En effet, le debat intellectuel peut etre percu comme etant un faisceau de points de vue, tantot convergents, tantot divergents, contenus sur un meme surface. Mais, avec eux, on a droit a une seule constante a trois elements opposes: ils sont toujours d'accord entre eux dans leur groupe d'appartenance; en desaccord entre personnes issues de differents groupes; en desaccord avec certains dont, par rapport aux arguments qu'ils avancent, sont catalogues dans l'un des groupes opposes a soi!

Le debat intellectuel n'est pas tenir un raisonnement par rapport a son bord politique, mais par rapport au travail de l'esprit critique ou la Raison qui est en activite! Ainsi le debat intellectuel ne saurait etre la superposition des memes idees, meme pensees, sinon dans ce cas, a quoi arriverait-on?! Ce ne serait plus un debat, mais plutot comme une reunion religieuse a laquelle on assiste ou on est seulement amene a reponse "AMEN" a chaque question directe ou indirecte par rapport aux doctrines de son eglise.

Pour ceux qui croient que tous les faits que j'ai evoques est juste le fruit de mon imagination ou encore de mes fantaisies delirantes, repondent a cette question: combien de fois ici, par exemple, un UNiste ou un PDGiste, ou encore un PDGiste a repondu de maniere affirmative sur les critiques que l'un a fait sur les leaders de l'autre ou des autres, cela malgre le semblant de defense de la meme cause que l'on peut lire dans l'argumentaire entre UPGistes et UNistes? La reponse vous la connaissez tous: c'est JAMAIS!!! En cela, certains pourraient de pas voir d'incoherence...Mais le probleme est que, dans la logique que je fais, cela est en contradiction meme avec la Nature et le caractere Humains puis que selon la relation pouvant lier l''Homme" et la notion d'"imperfection" dans un syllogisme( par exemple: l'Homme est imparfait, donc les actes qu'il posent sont imparfaites) prouve en toute evidence cette incoherence! Le fait est que, tous les partisans d'un meme parti, d'un meme bord politique, ont peur d'etre en contradiction avec les leurs de peur d'etre accusees de trahison contre les leurs, leur parti, leur bord politique; la-bas, on prefere etre en desaccord avec tout le monde pourvu que l'on sauvegarde l'image saine du parti et du bord politique auxquels on appartient...Alors dans ces conditions, de quelles objectivite peut-on parler dans la defense de ses idees, de ses arguments personnels dans la mesures ou ils sont deja inexistants, tout etant rapporte a la prise de position commune; puis que les objectifs fixes dans debat sont deja en contradiction des le depart avec ses vrais objectifs?! Encore que, ici, il ne suffit pas d'ecrire un post dans le francais le plus correct qu'il soit pour etre objectif ,pertinent, convainquant!!!

7.Posté par la pensee gabonaise le 02/11/2010 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Madame Lapunu

Je suis entierement d'accord avec votre idee sur le lancement de ce sondage sur ce site par rapport a la possiblite des prochaines legislatives.
Moi, ma position est le BOYCOTT TOTAL de celles-ci par tous ceux qui se reconnaissent dans la position d'opposant au systeme dictatorial en place vieille de 43 ans! Putain, permettez-moi d'etre un peu "nmpoli" comme on dit chez-nous au quartier, l'existence de ce systement represente plus de 1,5 mon existence actuelle dans ce monde!!!!!!! Comment ne peut-on pas etre fatique de mettre a la population, de tous les cotes, de tous les trous, dans toutes les positions, la pauvrete a ce peuple auquel soi-meme on appartient pourtant, j'ose encore croire????!!!!! La dictature devient-elle une profession que l'on exerce toute sa vie sans pourtant s'enlasse ou est-ce que, nos fameux dirigeants d'hier et d'aujourd'hui, sont des sodomasochistes qui eprouvent ou atteignent l'extase par la souffrance de leur peuple?! Autant de questions qui me tourmentent mon esprit de "la pensee gabonaise"! Je pense que seul Dieu est capable de donner des raisons concretes irrefutables a mes interrogations...

8.Posté par la pensee gabonaise le 02/11/2010 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Madame Lapunu

Je suis entierement d'accord avec votre idee sur le lancement de ce sondage sur ce site par rapport a la possiblite des prochaines legislatives.
Moi, ma position est le BOYCOTT TOTAL de celles-ci par tous ceux qui se reconnaissent dans la position d'opposant au systeme dictatorial en place vieille de 43 ans!

Putain, permettez-moi d'etre un peu "impoli" comme on dit chez-nous au quartier, l'existence de ce systeme represente plus de 1,5 fois mon existence actuelle dans ce monde!!!!!!! Comment ne peut-on pas etre fatique de mettre, de tous les cotes, dans tous les trous, dans toutes les positions, la pauvrete a ce peuple auquel soi-meme on appartient pourtant, j'ose encore croire????!!!!! La dictature devient-elle une profession que l'on exerce toute sa vie sans pourtant s'enlasser ou est-ce que, nos fameux dirigeants d'hier et d'aujourd'hui, sont des sodomasochistes qui eprouvent du plaisir ou atteignent l'extase par la souffrance de leur peuple?! Autant de questions qui tourmentent mon esprit de "la pensee gabonaise"! Je pense que seul Dieu est capable de donner des raisons concretes irrefutables a mes interrogations...

9.Posté par Bruno Ben MOUBAMBA le 03/11/2010 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous savez .... même un Boukoubi qui illustre cet article ne croit pas un instant, ni à ce qu'il dit, ni à ce qu'il fait ... Le vrai mystère de notre pays est celui-ci : comment les descendants des maîtres de la forêt, de la savane et des plaines gabonaises peuvent-ils accepter d'être humiliés pour toujours ? ... comment les enfants des anciens héros (Emane, Wongo, Mbombet, Mavouroulou ...etc) en sont - ils réduits à trembler devant une clique qui ne peut s'enorgueillir d'aucun bilan ? Jusqu'à quand serons - nous la risée de l'Afrique ? 2/3 des cadres du PDG pensent comme tout le monde. Ce sont des lâches .... c'est tout ! Et ce ne sont pas les seuls à faire preuve de lâcheté !

10.Posté par Bernard N I le 03/11/2010 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

J'ai lu avec attention toutes vos interventions.

J'ai cependant quelques questions à vous poser.

Le régime politique du Gabon étant ,même si l'on ne veut pas se l'avouer une monarchie, pensez-vous sincèrement qu'ils vont mettre en place l'application d'une technologie qui nuira à la légitimité de leur absolutisme?
Si 60ans après les indépendances, il n'y a jamais eu de recensement déterminant de la population du Gabon, que la majorité des individus ne peuvent même pas détenir une carte d'identité nationale, il y aurait un effort pour la biométrie?
"Les descendants des maitres de la forêt..." ont été formatés et ce depuis plus de 60 ans, les gabonais sont englués dans le régistre émotionnel et non dans le rationnel. Pour ceux qui me trouveront peut-être dur, ils n'auront qu'a se souvenir de la schizophrénie collective de milliers de gabonais à la mort de leur roi.
Ce sont les " enfants de ses anciens héros" qui à genou remplissaient des cuvettes de millions de francs, cf gabao res publica dans schizophrénie collective , pour ceux qui comme moi ne le savait pas. Merci à ce site d'avoir filmé ces moments, peut-être qu'un jour se sera des documents que l'on pourra exploiter pour le bien de la justice.

Comment voulez vous que même ici en occident on nous prennent en considération lorsque nous dénonçons ce système, et que les occidentaux qui sont axés sur le rationnel comprennent notre souffrance en voyant des milliers de personnes et ce sur des kilomètres montrer leurs souffrances au monde d'avoir perdu leur papa?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...