News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Hotel de ville : En prison pour défense des intérêts syndicaux

l'info réelle 7J/7 - Source : Koaci le Lundi 26 Juillet 2010 à 17:35 | Lu 731 fois



Gabon : Hotel de ville : En prison pour défense des intérêts syndicaux
Les leaders syndicaux de la mairie de Libreville, Alexandre Nziengui, président du syndicat des agents de la mairie de Libreville, et Olui Nzué Mémine, secrétaire général de l’action pour le renouveau municipal, sont depuis mercredi dernier déférés à la prison centrale de la capitale gabonaise.

La cause, avoir engagé une lutte syndicale, dont la légitimité des revendications suscite l’adhésion de la quasi-totalité des agents, au point de mettre à mal depuis cinq mois, le fonctionnement de l’institution. En toile de fond de cette grogne, se situent des revendications contre les retards de paiement de salaires, l’octroi de certaines primes, la régularisation des situations administratives, et celles relatives au bénéfice des certaines prestations sociales auprès de la caisse nationale de sécurité sociale.

Le nœud des revendications étant, le fait pour le maire en fonction depuis quelques années, d’avoir au lendemain de sa prise de service, crée cinq nouvelles directions peuplées des personnels triés sur le volet, soupçonnés d’être issus essentiellement du bastion électoral de l’édile et payés à des salaires enviables, alors que de nombreux agents membres de la main d’œuvre non permanentes attendent vainement depuis de longues années, d’être embauchés, et reconnus comme des agents à part entière, bénéficiant d’un traitement salarial acceptable.

Une méthode cavalière de règlement de différend, dénoncée par la société civile, dont la convention nationale des syndicats du secteur éducation, qui exige la libération sans condition des détenus.

Dans leurs démarches en vue de l’inculpation de ces leaders, les autorités de la mairie de Libreville ont déjà fait machine arrière, suite à des accusations à la limite de vol du corps sans vie d’un collègue, et de l’avoir ensuite exposé sur la hall de hôtel de ville.

Il s’agit d’un agent municipal décédé il y a quelques mois, Elwis Nguema, après que la direction financière de la mairie ait décliné sa demande d’aide pour des raisons de soins médicaux, alors que son salaire était suspendu sans explications aucune depuis deux mois. Une marche arrière faite, après avoir essuyé le refus de la famille de feu Elwis Nguema, qui dit ne pas se reconnaître dans cette démarche.

Nouveau subterfuge pour inculper les empêcheurs de tourner en rond,’’ destruction du portail de la mairie’’, ferraille tombée sous le poids des grévistes, lors d’une dispersion musclée des manifestants par la police. En dépit du fait que les leaders syndicaux sortiront de tôle faute de charges suffisantes, le maire de Libreville peut notamment se félicité d’avoir gardé pendant plusieurs semaines au froid les têtes de proue de la fronde sociale, qui sont comme condamnés à attendre la prochaine rentrée judiciaire avant de voir leur cas être traité, vacances judiciaires obliges.



Lundi 26 Juillet 2010
Source : Koaci
Vu (s) 731 fois


Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !