News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Histoire : Qui est Ali Bongo Ondimba ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 7 Août 2011 à 08:52 | Lu 37017 fois

Ali Ben Bongo Ondimba, né Alain-Bernard Bongo le 9 février 1959 à Brazzaville !!! est un homme politique gabonais, fils adoptif ! de l'ancien président Omar Bongo et ministre de la Défense de 1999 à 2009.

Candidat du Parti démocratique gabonais à l'élection présidentielle du 30 août 2009, Président du Gabon par un coup d'Etat électoral , lors de l'unique tour. Président élu du Gabon : André Mba Obame



Alain-Bernard Bongo est le fils adoptif ! d'Omar Bongo et de Joséphine Nkama (devenue par la suite Patience Dabany). Il prend le nom d'Ali Ben Bongo quand son père adoptif ! convertit la famille à l'islam en 1973. Il fait ses études en France, dans un collège protestant des Cévennes, ses études secondaires partiellement au collège Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, puis droit à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne2.

Ali Bongo revient au Gabon et travaille dans le cabinet de son père adoptif entre 1987 et 1989. De 1989 à 1991, il est ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Casimir Oyé Mba. Il doit démissionner à cause de son âge : la Constitution de 1991 impose d'avoir au moins 35 ans pour exercer des fonctions ministérielles et Ali Bongo a alors 32 ans. Il revient dans le cabinet de son père. Il crée, avec André Mba Obame, un groupe de proches (Alfred Mabika Mouyama, Germain Ngoyo Moussavou…) qui vise à rénover la vie politique gabonaise3.

Ali Bongo se présente à la députation en 1990 dans le Haut-Ogooué et est élu. En 1996, il cherche à prendre le contrôle du Haut-Ogooué qui est le fief de son cousin, le ministre de la Défense, général et ancien chef d'État-major Idriss Ngari. Ali Ben Bongo s'affronte avec Ngari et patauge (méconnaissance de la langue locale, pas de résidence dans la région) mais il obtient le soutien de son père qui le fait élire3.

Actualisation en cours...

Gabon - Histoire : Qui est Ali Bongo Ondimba ?

La prétendue mère d’Ali Bongo devrait s’expliquer

Leçon du jour : «Nul n’est au dessus de la loi».

Un problème de vice de forme peut diviser les plaignants sur cette affaire d’Ali Bongo dont on dit qu’il est né d’une autre mère et non celle qui fut l’épouse de Bongo Ondimba : du nom de Kama Joséphine. Nombreux sont des Gabonais qui doutent également du lieu de naissance précité, et qui serait Brazzaville, la capitale du Congo Brazzaville. Le constat de tout homme averti est celui qui fait que l’on ne peut exactement s’adresser qu’à madame Joséphine Kama et non à Ali Bongo, because, et comme tout le monde le sait, c’est toujours les parents qui détiennent les pièces de naissance de leurs rejetons dès la naissance et en garder copie en bonne et due forme. Pourquoi les plaignants dans cette affaire n’ont-ils pas interrogé la mama aa ?

Et puis, une curieuse attitude dans cette affaire, c’est celle des journalistes gabonais et étrangers sans compter les hommes de droit ainsi que la police gabonaise qui n’ont aucun intérêt à suivre une telle affaire qui, sous d’autres cieux, relèverait bien d’un cas évènementiel grave, enrichissant les colonnes des journaux.

C’est une affaire également pour laquelle, l’opposition gabonaise aurait armé ses arguments. Qu’est ce qu’ils en savent les opposants gabonais lorsqu’on a des gens comme Pierre Mamboundou qui ne cessent de rouler mes frères et sœurs du Gabon, on ne peut rien en attendre de lui. Une telle affaire, ferait monter tant de monde de la société civile au créneau. On a l’impression que tous : étudiants, travailleurs, la force publique et les organisations de femmes, ce bon petit paquet de monde reste complice d’une grave situation comme celle de la fraude sur la naissance en termes de lieu et de géniteurs.

On ne peut pas avancer dès lors que les accusations sont graves et laisser celle-ci pourrir sous les vestes chauffées par la chaleur tropicale que portent tous les intellectuels gabonais. L’équateur passe par le Gabon : mais par quel endroit passerait la vérité sur le lieu de naissance d’Ali Bongo et quels sont ses vrais géniteur ?

Or lorsqu’on pose une telle question à Patience Dabany, elle passe aux menaces en grondant comme un tonnerre. Une telle réaction épidermique prouve bien qu’il y’a du vrai dans du faux.
Tout le monde a suivi tout ce qui se disait et qui se dit peut-être encore sur Barak Obama par rapport à son lieu de naissance, lorsqu’on sait qu’il est issu du sang d’un Noir.

Pourquoi une telle question n’aurait droit de citer qu’en occident et pas en Afrique, au Congo, au Tchad, au Benin et au Gabon ?
Ou, c’est Ali qui roule les Gabonais dans la farine, ou c’est la mamaaa, qui est l’auteure de ce grand coup. On ne le dira jamais assez, cela détruit la moindre vigilance des intellectuels africains ainsi que leur rigueur intellectuelle, car, faire glisser des pages pleines de malhonnêteté dans l’histoire d’un peuple comme celui du Gabon, est un acte de trahison et un crime impardonnable en regardant des gens grandir et vieillir dans un pays, sans connaître l’endroit où ils sont nés, cela dégrade le niveau d’honnêteté et de la mémoire d’un pays et de tout son peuple. On a l’impression qu’au Gabon en particulier, personne ne maitrise rien.

Or, si l’on compte le nombre de cadres intellectuelles que regorge ce pays, et, je sais de quoi je parle Le Gabon a eu des vrais cadres que le Congo Brazzaville dont certains n’ont été envoyés qu’en URSS, sans tenir compte de leur cursus réel. Pour cette vérité, mes frères congolais de Brazzaville ne m’en voudront pas, surtout lorsqu’on regarde la période de la Révolution de 1975 à 1990. Un vrai gâchis, bref…
Pourquoi les Idriss Ngari, les Nzouba Ndama, Boukoubi, et même Myboto qui savent qui est réellement la famille Bongo, continuent-ils à tromper leurs concitoyens.

Lorsqu’un enfant vient au monde, c’est après une semaine qu’il acquiert ses pièces d’identités (déclaration d’acte de naissance). Pour ça, le colon était bien notre serviteur et, tous les anciens fonctionnaires d’État civil à Brazzaville et même dans les centres secondaires comme Divenié, il y’a eu des centres administratifs depuis 1930 et qui s’occupaient des actes de naissance. Or Ali Bongo est né dit-on à Brazzaville depuis 1959. À cette époque, le Congo Brazzaville s’appelait Moyen-Congo, pour le différencier du grand Congo, l’actuelle RDC.

«Si le mensonge est en route depuis des nuits, la vérité l’atteint toujours en une matinée de marche».

Si Ali Bongo est né à Brazzaville, qu’on nous montre, le format de son acte de naissance en le comparant avec tous les formats d’autres enfants nés en 1959, c'est-à-dire avant 1960. Nous connaissons un petit indice sur ce type de papier, y compris sa teneur.

Gervais Mboumba, militant des droits de l’homme





Dimanche 7 Août 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 37017 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par L''''''''''''''''Oeil du mouton mort le 05/07/2016 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment dommage que madame Ferri Bongo puisse mentir gravement le peuple Gabonais. Un enfant même adoptif est son frère, nous l'acceptons, mais quant à dire que Bongo Ondimba soit son père géniteur est la plus grave des mensonges que cette famille continue de rouler tout un peuple. Le Gabon n'est pas une monarchie donc que cette femme arrête de se moquer de nous. Après le pillage des richesses du Gabon par cette famille bongo, le tour vient même à tromper la loi du pays qui les a tout donné car, falsifier un document comme l'acte de naissance, cela prouve à suffisance que cette famille n'est que faussaire. Qui ignore que Bongo Alain devenu Ali Bongo est originaire du Biafra, arrivé au Gabon en 1968 par Ndendé à la mission catholique sainte immaculée conception avec le nom de Hobi jofrey ODJOUKOU avec le numéro 156 sous le contrôle de monseigneur Raymond De Lamourer. qu'elle arrête de faire ce cinéma. elle, on sait que sa mère est Congolaise de Brazzaville et que Joséphine Bongo n'a jamais fait d'enfant de sa vie. que la question soit posée à la famille Ngoulakia...

18.Posté par dnaile le 29/12/2014 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
svp africain, arretons de polemiquer , ne nous laissons pas diviser et nous mettre dans les problems, vous voyez les crises dans ses pays voisins , detruisez pas votre bon gabon. nul n'est eternel et le mandat de Ali finira un jour

17.Posté par Barrault Olivier Corneille le 01/12/2014 21:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir à tous,frères et soeurs Gaboma arrêté de tosté pour ne rien dire Mister Ali n''est pas Gaboma de sang mais d''adoption et cmme il ya des corrompus au gouvernement,dans nos tribunaux et la France plus fácil pour lui de prendre le pouvoir.

16.Posté par ORETY AGALI le 08/11/2014 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr ! Je suis étonné des truculations, supputations, injures et autres sur l'affaire de M. Ali Bongo Ondimba notre Président parue dans "Nouvelles Affaires Africaines, Mensonges et pillages au Gabon". Mme Mferri Bongo Ondimba Pascaline a apparu à Gabon TV pour expliquer que son frère est bel et bien le fils d'Omar Bongo et de Joséphine Nkama, sans exhiber un document officiel (acte de naissance de son frère établi au Congo Brazzaville en 1959 dans l'ancienne AEF, ni le livret de famille - qui existait bel et bien déjà en ce temps-là - où serait transcrit le nom d Alain Bongo, sachant que M. Albert Bernard et son épouse Joséphine n'étaient pas des illetrés pour ne s'être pas plié à cette formalité administrative obligatoire et surtout que le premier était de surcroit un agent de renseignements (un espion) au service de la France... Si M. Péan n'est qu'un menteur, ces documents (acte de naissance, livret de famille) auraient fustigé depuis longtemps les mensonges de M.; Péan, le confondre et permettront à la famille Bongo et ou à la République Gabonaise d'ester en justice M. Péan pour outrage à la famille Bongo et à une haute institution de la Répûblique en la personne de son chef; Mais nenni. Si la famille aurait "égaré" l'acte de naissance authentique de M. Alain alias Ali, on retrouverait aisément ce même document auprès des écoles, collèges et universités où aurait fréquenté notre Chef de l'Etat car personne n'ignore que lors des inscriptions dans ces établissements scolaires l'acte de naissance est sollicité, une photocopie est classée dans le dossier de l'élève. Il y aussi le registre des naissances à la Maternité où M. Ali était né par césarienne (dixit sa mère) et le registre de l'état civil de la Mairie de Brazzaville car nous savons tous que l'administration coloniale de l'ex-AEF était bien structurée, qu'il existait bien une mairie à Brazzaville la capitale coloniale de l'Afrique Equatoriale Française. Pourquoi M. Bongo avait laissé son fils sans papier jusqu'à la candidature d'Ali à la magistrature suprême pour se faire établir un acte de naissance à la mairie du 3e arrondissement où au tribunal de Libreville ? Ce que les Gabonais exigent c'est la vérité. Si M. Ali est un enfant adoptif où est donc la honte à le reconnaître mais l'imposture c'est de leurrer les Gabonais en violant les dispositions constitutionnelles en matière des élections présidentielles. Si M. Ali se reconnaît coupable de cette forfaiture qu'il fasse son mea culpa pour nous avoir trompés il sortira grandi. Voilà mon conseil. J'ajouterai ceci : que la famille Bongo cesse de prendre les Gabonais pour leur serpillière, Pascaline est une sotte, elle a déçu beaucoup de Gabonais, moi-même le suis car j'avais beaucoup d'admiration pour cette "vieille" dame "silencieuse", elle aurait mieux fait de se taire car elle n'a rien prouvé sinon que d'injurier ses compatriotes. Elle nous a montré que son silence n'était qu'une façon de cacher son esprit étroit. Qu'elle sache bien que l'histoire a toujours démontré que le pouvoir, les richesses et autres choses d'ici bas ne sont que temporels et que, comme dit un chant religieux catholique : "Sous le firmament tout n'est que changement, tout passe. Et quoique l'homme fasse, ses jours s'en vont courant, tout n'est que changement, tout passe".

15.Posté par ram16 le 06/06/2014 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tousk vs dite c'est ds blabla ils snt là tous pour snrichir prckil savnt k o GABON prsonne n p s rvolté ni arété ça prckil s disnt k ls gabonais ont et ornt tjr peur si nn cmnt expliké vs dp8 plus d 40 ans ya k la famille BONGO ki dirige s pays et tout o GABON n tournent kotour d'eux svp ditent moi koi ils snt ls plus intélignt o GABON nn j n pnse pa c'est just k ls gabonais ont laissé et ont véku dns ça dp8 plu d 40 ans et c'est ojrd8 kil veulnt ouvrir ls zieu mè c'est dja tro tar il ns ont dja enfèrmé dédnt il na k DIEU pr ns sové on dit souvnt on connè ki on pèr mé pa sl8 ki vi1 j vs laisse juska 2016 et vs m diré la suite

14.Posté par front des jeunes Domacrates(Gabon) le 15/12/2013 20:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali bongo adopte ou non,est le president actuel de la republique gabonaise.La jeunesse gabonaise devraient plutot penser a son avenir afin de participer au developpement de notre pays.

13.Posté par Yann dadem le 28/11/2013 02:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pr tt ce que vous faite pour le peuple gabonais president dieu vous protege

12.Posté par kevin fred le 22/10/2013 20:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous passer le temps a dire des betise ali bongo est bien le fils d'omar bongo ondimba et de madame nkama josephine dabany donc svp laisser nous avancer bande d'idiot que vous etre

11.Posté par mboui le 29/08/2013 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjr j'aime bien les choses claire là on ne sais mm pas de quoi on parle sur tout moi

10.Posté par Le vieux routier le 25/08/2013 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MYBOTE, BOUKOUBI, NZOUMA, MAGANGA MOUSSASSOU,AMO et les autres personne ne osera dire clairement qu'ali n est pas gabonais, car leur loge interdit certaines choses. la loge interdit de franchir certaines limtes quelque soit le dgre des problemes.Ils ont les preuves , alors posez vous la question pourquoi s ils empechent de le dire

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Février 2015 - 07:40 Gabon : Histoire : Jean-Hilaire AUBAME

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...