News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Histoire : Jean-Hilaire AUBAME

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 19 Février 2015 à 07:40 | Lu 3307 fois



Gabon : Histoire : Jean-Hilaire AUBAME
M. Jean-Hilaire AUBAME

Né le 10/11/1912 à LIBREVILLE (GABON)

Décédé le 16/08/1989 à LIBREVILLE (GABON)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

10/11/1946 - 04/07/1951 : Gabon - Socialiste

17/06/1951 - 01/12/1955 : Gabon - Indépendants d'outre-mer

02/01/1956 - 08/12/1958 : Gabon - Indépendants d'outre-mer

30/11/1958 - 15/07/1959 : Gabon

BIOGRAPHIE

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)

Né le 10 novembre 1912 à Libreville (Gabon)

Député du Gabon de 1946 à 1958

Jean Hilaire Aubame est né le 10 novembre 1912 à Libreville (Gabon), et accomplit sa scolarité auprès des missions catholiques du Gabon. Il entre dans l'administration des douanes le 24 mars 1931. Nommé à Libreville de 1931 à 1935, il exerce ensuite ses fonctions, en 1935-1936, à Bangui, avant de venir, de 1936 à 1943, à la direction des douanes de Brazzaville. A la suite de l'Appel du 18 juin 1940, il devient membre de l'organisation de la France libre, pour laquelle il effectue plusieurs missions au Gabon. Il est particulièrement lié au gouverneur général de l'Afrique équatoriale française, Félix Éboué.

Le 23 février 1943, Jean Hilaire Aubame est intégré dans l'administration des secrétaires généraux de l'Afrique équatoriale française. Le Gouvernement général ayant institué des communes à Brazzaville, il est d'autre part élu, le 1er janvier 1944, président de la commission municipale de la commune de Poto-Poto, principale circonscription de l'agglomération de Brazzaville. Il remplit ces fonctions jusqu'au 10 novembre 1946.

Jean Hilaire Aubame se présente comme candidat du collège des non-citoyens du Gabon aux élections pour l'Assemblée nationale Constituante de 1945, mais n'est pas élu. Il est également battu aux élections pour la seconde Assemblée nationale Constituante de 1946.

Le 10 novembre 1946, Jean Hilaire Aubame, qui se présente toujours au nom de la SFIO, est élu député du Gabon à l'Assemblée nationale, avec 7 069 voix sur 12 528 suffrages exprimés. Très intéressé par les questions spécifiquement africaines, il est régulièrement nommé, de 1946 à 1951, membre de la Commission de la marine marchande, des Commissions de la presse, des moyens de communication, du travail et de la sécurité sociale. Suivant les positions de son groupe, Jean Hilaire Aubame vote, le 17 décembre 1946, la confiance au cabinet Blum, et soutient, par son vote, la candidature de Vincent Auriol comme président de la République (16 janvier 1947). Il vote également pour la question de confiance à la suite de laquelle le président Ramadier se sépare des ministres communistes (4 mai 1947), et pour le statut de l'Algérie (27 août 1947).

En 1949, il est nommé membre de la Commission des territoires d'outre-Mer et, en 1951, de celle des immunités parlementaires. Très actif, Jean Hilaire Aubame se signale d'autre part par le dépôt de plusieurs propositions de loi ou de résolution concernant notamment l'institution d'un code du travail pour les territoires français d'Afrique, ainsi que le régime des communes en Afrique équatoriale française. Il vote, le 9 juillet 1949, pour le conseil de l'Europe.

Jean Hilaire Aubame est réélu le 17 juin 1951, cette fois comme « candidat indépendant », député du Gabon pour la seconde législature, avec 17 329 voix sur 29 203 suffrages exprimés. A l'Assemblée nationale, il est vice-président, puis président (4 mai 1955) du groupe parlementaire des Indépendants d'outre-Mer.

Particulièrement attaché à la solution des problèmes spécifiques aux populations africaines, notamment dans les domaines des conditions de vie, de l'aménagement des centres urbains, de l'économie et de l'autonomie alimentaire, il devient membre, puis, de 1953 à 1955, vice-président de la Commission des territoires d'outre-Mer. Egalement membre de la Commission de la marine marchande et des pêches, il remplit la charge de secrétaire de cette Commission. Il intervient fréquemment dans les discussions et dépose notamment une proposition de loi pour augmenter la représentation des territoires d'outre-Mer et des territoires associés au Conseil économique.

Il vote, le 29 septembre 1951, pour l'échelle mobile des salaires, puis, le 30 août 1954, contre la question préalable déposée à l'encontre du projet de ratification du traité de Paris sur la communauté européenne de défense (CED), question dont l'adoption conduit au rejet du traité. Cette même année, il s'abstient lors du vote sur les accords de Londres (12 octobre). Le 4 février 1955, il vote pour la question de confiance posée à propos de la situation en Afrique du nord, et dont le rejet devait entraîner la chute du Gouvernement Mendès France.

A nouveau réélu député du Gabon le 2 janvier 1956 pour la troisième législature, avec 26 712 voix sur 57 031 suffrages exprimés, Jean Hilaire Aubame poursuit son travail en commission ; il est membre de la Commission de la marine marchande et des pêches, dont il assure à nouveau le secrétariat en 1956 et 1957, et est également membre de la Commission des territoires d'outre-Mer. Défenseur de la notion d'une République française fédérale, Jean Hilaire Aubame est, à nouveau, élu président du groupe parlementaire des Indépendants d'outre-Mer (20 janvier 1956). Il dépose une proposition de loi relative à la formation des Assemblées territoriales d'Afrique occidentale et d'Afrique équatoriale française et vote, le 12 mars 1956, pour les pouvoirs spéciaux en Algérie.

Il ne prend pas part au vote du 1er juin 1958, qui accorde la confiance au général De Gaulle sur son programme et sa politique.

Jean Hilaire Aubame est par ailleurs élu, en 1952, conseiller à l'Assemblée territoriale, fonctions pour lesquelles il sera réélu en 1957. Le 13 mars 1958, il devient également membre de l'Assemblée parlementaire européenne.

Médaillé de la Résistance, Jean Hilaire Aubame est commandeur de la Légion d'honneur, et titulaire de plusieurs ordres de pays africains : étoile équatoriale (Gabon), étoile africaine et rédemption africaine (Liberia), mérite du Niger, mérite centrafricain et mérite de Côte-d'Ivoire, ordre national du Tchad et étoile noire du Bénin.



Jeudi 19 Février 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3307 fois




1.Posté par Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme le 07/08/2011 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
par rapport à la biographie ou tout au moins par rapport à ses activités et ses relations, vous avez oublié de mentionner que Hilaire Aubame était l'une des personnes qui entouraient le général Éboué entre 1939 et 1946, car le général Éboué le considérait comme le plus brillant des Noirs de cette .poque à Brazzaville. cela est très important.
Et, par souci de preuves tangibles, Je suis très rattaché à son petit-fils portant le même nom, car habitant ici au Canada.Et, nous avons eu le privilège d'avoir des épouses de race blanche, qui se comprennent bien.


NB, n'oubliez pas que Hilaire Haubame, ce dernier a fait plus de trois enfants avec des femmes congolaises et centrafricaines( questions privées, mais c'est aussi important...)

Merci!

2.Posté par BLAISE le 07/08/2011 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est vous certain de la date du décès!

3.Posté par akié!!!!!!!!!! le 08/07/2012 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POSTE 1 pour vous , c'est un privilège d'avoir une femme de race blanche . je n'ai rien contre elle , je trouve tout simplement votre précision ridicule . vous êtes vraiment un petit complexé .

4.Posté par mayombodieudonne le 02/12/2016 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ENFANTS DE CES COMBATTANTS SONT CEUX QUI DEAVAIENT DIRIGER LE GABON;AUJOURD'HUI C'est ALAIN CLAUDE ET ACCROMBESSI QUI PILOTE LE GABON LEUR ENCETRES ONT ILS COMBATTU POUR LE GABON,,??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 31 Janvier 2015 - 11:48 Présentation du Gabon

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...