News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Haut Ogooué : Kabala, ou quand la misère ne connait pas de repli identitaire

Le site de la Liberté - http://jp-rougou.blogspot.com/2011/08/gabon-kabala-ou-quand- le Jeudi 1 Septembre 2011 à 16:33 | Lu 1619 fois



La case du chef du village KABALA
La case du chef du village KABALA
Kabala, la résidence du chef en tôle ondulée, son drapeau déchiré. A 26 km de Lékoni, dans les plateaux Batékés. Un paysage de carte postale. Dans ce village perdu au milieu de nulle part, un seul signe extérieur de modernité : l’antenne parabolique plantée devant la case du chef. Nous sommes, parait-il, au cœur ou du moins à la périphérie du pouvoir des Bongo, cette dynastie qui règne sur le Gabon depuis 43 ans. Et là, l’habitat, mieux que tout discours, traduit l’extrême dénuement des populations. D’après les chiffres officiels, ces Gabonais, pourtant totalement oubliés dans leur misère, votent à près de 100% pour le PDG.

Quand on vit à Kabala ou à Akou (le village voisin), comment peut-on, en toute conscience et en connaissance de cause, porter sa voix sur le candidat représentant le parti au pouvoir ? Les intellectuels pourraient expliquer ce comportement paradoxal par le « Syndrome de Stockholm », cette propension des victimes à développer une empathie, voire une sympathie avec leurs bourreaux. Et dans le cas d’espèce, le PDG/BONGO est vraiment le bourreau des populations Batékés. Habitant dans des masures hautes d’à peine 1 mètre, faites entièrement de tôles ondulées, ces compatriotes ne disposent d’aucune source d’approvisionnement en eau.

Pour leurs besoins élémentaires, ils vont à Lékoni chercher le précieux liquide. Pour cela, il faut avoir la chance d’embarquer dans un des rares véhicules qui passent par là de temps à autre. Pas de puits (la nappe phréatique étant quasiment inaccessible dans cette région aride), pas d’hydraulique villageoise, c’est un véritable calvaire en saison sèche. Les gendarmes qui sont jetés dans ce petit coin de paradis doivent maudire le jour de leur incorporation. Mais, faisant partie de la « Grande Muette », ils dégustent en silence. Et dire que celui qui se fait passer pour le président de la République a été leur ministre pendant plus de 10 ans…


D’un cynisme à toute épreuve, les pédégistes, à chaque campagne électorale, rappellent à leurs « frères » que le pouvoir est dans le Haut-Ogooué et qu’il faut tout faire pour le conserver. Qu’est-ce que cela serait si, d’aventure, le pouvoir allait ailleurs ? En tout état de cause, c’est dans ce type de balivernes et manipulation que réside l’autre explication sur les votes à la soviétique obtenus par le parti d’Omar Bongo lors des différents scrutins. A cela, il faut ajouter la fraude, le gonflement des listes électorales, le chantage, la corruption…
Alors qu’en ce début du mois d’août, Ali Bongo, sous prétexte de célébrer « la Journée du drapeau », organisait en réalité une cérémonie d’allégeance à Sa minuscule majesté, à Kabala, on était à mille lieux de cette grosse fumisterie.

A preuve : le chef a hissé un drapeau déchiré. Symbole, s’il en est, de la césure qui existe entre les prédateurs au pouvoir et les vrais Gabonais. Sans distinction de province ni de groupe ethnique. Il n’y a pas de doute : c’est dans la misère commune à tous que le PDG/BONGO est vraiment le « creuset de l’unité nationale » !

Jeudi 1 Septembre 2011
http://jp-rougou.blogspot.com/2011/08/gabon-kabala-ou-quand-
Vu (s) 1619 fois




1.Posté par LeSeulGabonais le 01/09/2011 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je loue votre courage pour écrire un article de cette envergure. Fils du G2, je dois vous dire que j’ai honte d’être du G2, mais fier d’être gabonais. Ce village dont vous parlez, je l’ai déjà visite et c’est le cœur déchiré que j’en sorti.
Pour ceux qui pensent que les filles et fils du Haut-Ogooué sont des biens nantis, je vous suggère de faire un tour dans le G2 et votre déception sera sans nom. Le Haut-Ogooué est la province la plus négligée par le PDG/BONGO…...

2.Posté par King le 01/09/2011 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vois sur la photo cinq (5) maisons en tôles je suis sur et certain que ses tôles proviennent d'une poubelle de socoba.
Si ces maisons font partie des 5000 logements, alors je vous laisse avancer
ma copine est d'Akienie,elle vend le goumou,chenilles et l'huile de palme sur le trottoir au pont d'Akebé elle dit que malgré la souffrance,mais fiers, que le pouvoir reste au haut ogouée de telle réflexion a permis au clan au pouvoir de lès entuber.

3.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 01/09/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT EGORGER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES POUR LE BIEN DE TOUT LE GABON. IL Y A AUTANT DE MISERE DANS LE HAUT OGOOUE QUE DANS LE RESTE DU PAYS.

4.Posté par adjessila le 01/09/2011 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un vrai paradoxe, ils veulent avancer à Libreville alors dans leur province d'origine ils reculent honteusement! des maisons en toles en 2011 en pays bateke

5.Posté par Dubois le 02/09/2011 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hije dirai même les intellectuels pensent ainsi " vaut mieux conserver le pouvoir dans la bêtise" je me rappelle d'un ami batéké qui m'avait dit ceci " si une autre ethnie prend le pouvoir ils vont nous le faire dur" en me le disant j'ai vraiment été déçu de son raisonnement vu que pour eux le pouvoir doit rester dans cette province or depuis 43ans le Gabon est bloqué....cet ami vous savez il loge à Akébé vers le pont même pas à la sablière et pourtant il est dans la misère ....je pense qu'au gabon on doit dépasser ce genre de penser pour construire un gabon meilleur pour les générations futures. Le gabon a besoin de ses fils et filles pour le dévéloppement..La famille au pouvoir a su nous diviser pour accorderd u crédit à de telles pensées de conservation du pouvoir u sein d'une famille d'une province

6.Posté par Makata-ma-Ngoye le 02/09/2011 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut louer le cynisme du clan Bongo. En 1971, ces "cases" en toles ondulées étaient plutôt des hutes de pygmées recouverts de feuillages et branchages. Bongo les à fait detruire pour les remplacer par des tôles. Quarante ans après, les toles sont toujours là. Ils faut dire que la situation de ce village n'est pas unique dans le G2, même à Bongoville ancien Lewai, ville-village des Bongo, on retrouve ces cases en toles ondulées à quelques encablures des résidences des somptueuses des bongo. Et que dire de la "province soeur du Haut-Ogooué", l'Ogooué-lolo, c'est encore pire, c'est, dit-on dans cette province que naquit le PDG il y a 44 ans. C'est finalement 44 ans de misère et d'exclusion. Ne parlons pas du reste du pays. En effet si les ressortissants de ces deux provinces bénéficient des largesses du système (bourses d'études, postes juteux, double salaire, intégration bonifiée de dix ans d'ancienneté, bénéfices et priorité d'accès aux logement d'Etat SNI mindoubé,Likouala ou owendo, etc), ceux des autres provinces n'ont qe leurs yeux pour regarder filer les richesses de leur provinces pour l'enrichissement du clan Bongo et de ses apparachiks.
Ces gabonais qui votent pour leurs prédateurs, votent également pour le choix de cette misère. Finalement chaque peuple mérite le dictateur qui le dirige, car tout homme à le pouvoir et le devoir de refuser ou d'accepter l'imposture.
Quand on refuse on le fait savoir ne fut ce que par un vote sanction, quand on l'accepte on se tait et on jouit de la misère ou du bonheur en silence.

7.Posté par joseph le 02/09/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème du logement est seulement un mirroir aux aluettes. Il est dèsormais 15 ans que je suis en train de lire des betises sur le dèmarrage des chantiers a droite ou à gauche mais les maisons restent seulement sur la bouche de la Hierarchie.
Et que dire du dernier ministre installè pour rèsoudre la manque du predecesseur OUNZOUNGA nul sur touts les points: il est la depuis six mois mais la promesse de démarrer les chantiers reste un reve.
Il faut dire, s'il est vraie la chose, que suffit donner le feu vert sur les opportunitès qe les differents ministres de l'Habitat ont promis en partant de Adiahenot avec 3000 logements, confirmès par TONDA, reconfirmè par BOUTAMBA qui a ajoutè d'autres 300 à Bikele, après reconfirmèes avec des ajoutes par MBADINGA pour arrriver à ONZOUNGA avec les milliers par an. Maintenant des promoteurs parlent de 5 - 6000 par an et un de 25.000 maisons par an! Et quoi dire du projet de BECHTEL a Malbè: maquettes qui resteront sur le papier.
Ali bouge toi et va à mettre fin à ce calvaire. Donne à ceux qui sont pret à demarrer la chance de commencer.








8.Posté par FRANCEVILLE 2011 le 02/09/2011 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL est préferable de batire en terre et et recouvrir de toles que de loger sur du tout en toles en zone tropical ou les teperatures 30° vraiment il n'est pas besion d'etre aller à Paris v ou à la Sorbone pour elaborer des plans . hoooo émergence meme 15siècle cétais bien .

9.Posté par G16 le 02/09/2011 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
44 ans de pouvoir PDG, sachez une chose que bongo n'a enrichi que les femmes et tous ceux qui lui étaient proche donc, si son voisin de Ngouoni, Akiéni, Oskama, Okondja, etc... ne lui léchait pas les pieds ou à un des siens pourquoi lui donné un peu à boire ou à manger et ça été le cas dans tout le Gabon, il faut remarqué qu'ils (les pdgistes) n'ont fait à chaque fois qu'avec les mêmes familles comme si le Gabon ou les provinces n'étaient faites que des mêmes famille. Après le père, le fils ou le neveu, la nièce, le cousin,ou le beau-frère ça n'a malheureusement été que ça pendant tout le règne d'omar bongo, même si c'est un idiot ou bête mais comme c'est le fils ou parent de X qui à été au côté d'omar il doit être à ce poste. Il est temps que chaque Gabonais se lève pour dire NON à la continuité dans la bétise des bongos et du pdg le Gabon est notre pays à tous.

10.Posté par nietszche le 03/09/2011 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edifiant de vous voir faire des compatriotes de deux provinces les ennemis tout désignés de la patrie et ce , sur le dos même des plus démunis , ceux dont la condition imagée est preuve patente de leur innocence dans la gabegie dont les bénéficiaires directs sont les même que l on a vu se faire massivement voté aux législatives ou à la présidentielle dans bien d autres provinces . Doit-on pour cela stigmatiser les ressortissants innocents de ces autres contrées rurales de ce pays ? Est-ce une nouvelle façon de faire la politique ? Le laboratoire du docteur Mabouse ?

Toutes les contrées rurales n’échappent nullement à l association avec cette grossière caricature dont Jean Pierre Rougou et s est fait son cheval de bataille sur son profil facebook.

Quel est le but didactique de cette photo qui n est pas l apanage du haut-Ogooué ?

Est ce l utilisation á faire de la misère du « gabonais » ?

Les procès verbaux sont ils établi par les habitants de Kabala ?

Eyeghe ( l ami de Rougou) , pour ne citer que celui là, jadis premier ministre du gouvernement sorti des ces urnes, est-ce à l oublié de kabala que ca a profité ?

Cherchons réellement à savoir à qui profite réellement le crime, si on estime qu’ il y a crime et n instrumentalisons pas les pauvres mackayas .

J ai jusqu’ alors observer sans commenter, les remarques de Rougou l initiateur de cette politique qui fait dans la gaudriole, et son acolyte du G2 , prompt à la remarque stupide , mais je pense avoir eu tord et il est temps que quelqu un vous dise combien c est minable et combien vous ne faites pas mieux que ceux auxquels vous faites des reproches. Moi pareil image, si j aime mon pays et tous mes compatriotes, j en pleure plutôt que d en rire ou de m en réjouir et qu il y a certainement quelque chose de pas rond dans la conclusion qui tiendrait à penser que ces villageois soient victime du syndrome de Stockholm. Mais venant de quelques salopards du G2 , je ne m étonne pas de les voir en ricaner ou penser ainsi vu qu il s en trouve comme dans tous nos villages, certains qui vendrait même leur propre mère pour quelques sous ou pour une petite parcelle de pouvoir. C est malheureusement un aspect du cynisme gabonais qui nous vaut ce qui est.

Le Gabon ne compte-t-il que des milliardaires du G2 ou du G3? Dois-je mettre les abrutis qui y voient un tremplin pour exprimer librement tout le mal qu’ ils pensent de ces compatriotes, au défi de trouver la même image d Epinal à deux balles près du chateau d Obiang de Rekoula ou de Kombila , et habitée par des ressortissants des provinces d origine des potentats . Vous pensez que l adage qui parle du Mexique si prés des USA et pourtant si loin de Dieu , ca n existe qu’ ailleurs.

Loin de moi l idée de défendre certaines choses mais je trouve que donner le champ à la stigmatisation d une partie des compatriotes d un pays en les caricaturant en image de démons par des titres aussi accusateurs, relèvent d une immaturité et une irresponsabilité qui ne dit pas son nom. Quand un pere surprend un de ses enfants nu, il ne l expose pas au centre du village et racole les autres freres pour en rire, il le rehabille chers ami(e)s de l ex UN , prétendu grand bâtisseur du futur Gabon !.

Ekala ne fait pas les listes electorales, ekala n a pas la science que vous avez là, pour comprendre votre politique du blanc. Ekala orpheline dans sa misere n a que l espoir de croire que vous les politiciens de tous bords, brillants demagogues, remplirez un jour dans vos vies, votre promesse de lui conceder une petite portion de ce bien etre que vous avez là-bas à Libreville et que sa petite parabole lui montre chaque jour que dieu fait !

Le cas échéant , j encourage à ce titre les citoyens de ces provinces, et de toutes les provinces victimes d une telle attitude, à voter encore bien plus que 100 pour cent contre ceux qui les livrent en pâtures à la vindicte populaire pour des méfaits que les habitants de ces cabanes n ont jamais commis .

Des détournements de biens publics recelés mais étrangement et miraculeusement « pardonnés » tout autant dans les urnes d ailleurs, voire sous les rampes de television et pour lesquels aucun habitant de Kabalaou de Mbingou n a profité à un instant quelconque. Au moins, ainsi ils sauront pourquoi ils meurent.

L endroit où est parti l argent du Gabon, c est bien dans les villas des amis de Rougou , Tvplus et toutes les autres palaces de la sablière ou Immeubles à coté du lycee Leon Mba, qu il ne viendra jamais exposé ici sur le cyberespace. Mais ca je le sais, les gabonais préfèrent pointer du doigt ceux qui paraissent les plus vulnérables et mourir d envie et d admiration devant ceux et ce qui écume la nation.

Pitié pour un pays ! Pitié pour des gens se disent des intellectuels désireux de mieux faire. De la bassesse à l état brut et du n importe quoi disposé en permanence á se laisser manipuler !

Gabonitudes ; Dieu nous sauvegarde du gabonais à l etat brut !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...