News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Guerre de communiqués et fracture béante à l’UPG

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 26 Janvier 2012 à 07:29 | Lu 1265 fois

Alors que, le 20 janvier, les militants de l’Union du peuple gabonais (UPG) viennent seulement de mettre un terme aux trois mois de deuil décrété après le décès de leur leader, Pierre Mamboundou, ce parti politique affiche, à travers une série de communiqués contradictoires, un tumulte qui ne traduit rien d’autre l’évolution de sa mitose.



Gabon : Guerre de communiqués et fracture béante à l’UPG
En effet, selon une communication du secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, un jeu de chaises musicales est intervenu, le 24 janvier dernier, au sein de cette formation politique. Cinquante trois (53) de ses membres, anciens et nouveaux promus ont été portés à la tête de plusieurs départements politiques du parti, «conformément aux statuts et règlement intérieur».

On note cependant que le secrétariat général n’a pas été touché. Il sera toujours assumé par l’ancien président du Comité olympique gabonais, Fidèle Waura, dont l’adjoint confirmé est Vincent Nguimbi Mangouala. De même, le secrétariat du Conseil n’a enregistré aucun changement. Il reste aux mains de Parfait Kombila

Coup de théâtre. Le 25 janvier, un autre communiqué, signé du Premier secrétaire politique de l’UPG, Pierre Claver Mihindou Koumba, vient indiquer que les décisions des 20, 21 et 24 annoncés par le secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, n’ont aucune valeur. Il s’agirait de «mesures ne visant qu’à épurer le Conseil, des membres loyaux, nommés par le Président Pierre Mamboundou», note-t-on dans le texte signé par Pierre Claver Mihindou Koumba. .

Autrement dit, la formation politique laissée par Pierre Mamboundou est divisée et si la tendance se poursuit, on pourrait assister à sa scission. Le communiqué de Pierre Claver Mihindou Koumba établi d’ailleurs à ce propos que «Monsieur Mboumba Nziengui cherche à se confectionner une direction du parti à sa totale dévotion, aux fins de remettre en cause toutes les décisions prises contre son gré, en commençant par la convocation du congrès dont la date est déjà fixée de manière consensuelle» Que cette direction de l’UPG «à sa dévotion puisse l’autoriser à entrer au gouvernement issu de la parodie d’élections législatives de décembre 2011, dans lesquelles il a engagé le Parti avec légèreté».

Comme pour prendre l’opinion publique à témoin, le même communiqué appelle à s’étonner «de la remise en cause de la décision prise souverainement par le Conseil, le 19 octobre 2011 de ne pas prendre part aux élections législatives de décembre 2011 faute de garantie de transparence, mettant en avant la volonté de la famille du président Mamboundou, toutes pratiques contraires aux usages démocratiques ; Du refus d’organiser les primaires sur les sièges ayant enregistré des candidatures multiples, reniant une tradition bien installée par le président Pierre Mamboundou lui-même ; De la décision unilatérale de démettre le porte-parole du parti, Monsieur Thomas Ibinga Mbougou, nommé par le président Pierre Mamboundou ; Du choix de la cooptation à huis clos et en dehors du siège comme mode de désignation des candidats ; De l’engagement des recours devant la Cour constitutionnelle, au mépris de la délibération contraire du Conseil du Secrétariat Exécutif du Parti».

Le communiqué dirigé contre la frange de l’UPG emmenée par le secrétaire exécutif de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui, se conclu en ces termes : «je prends la responsabilité ce jour en ma qualité de Premier Secrétaire Politique de l’Union du Peuple Gabonais, nommé par le Président Pierre Mamboundou de denier toute validité aux dernières décisions».

Le camp Mathieu Mboumba Nziengui et Fidèle Waura ne va certainement pas se croiser les bras face à ce pilonnage au mortier. On attend le rebondissement de cette affaire qui sent la fin de l’UPG.

Source : gabonreview

Jeudi 26 Janvier 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1265 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par avenir du gabon le 30/01/2012 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'afrique à besoin des instituions fortes et non pas d'hommes forts.
L'histoire politique de notre parti nous emmène aujourd'hui à adopter une certaine grandeur face à l'avancée des évènements au sein de notre formation politique. Aussi, après le décès de notre président et les enseignements qu'il nous à légué doivent nous mener à connaitre les textes de notre organisation. Cette étude nous montre que dans les membres dirigeant du parti, le poste de président n'éxiste pas. Aussi, nous devons tous nous poser les bonnes questions au lieu d'invectiver nos responsables politiques. De même, lorsqu'un différent né au sein d'une famille le président nous a appris à dialoguer et à mettre au clair les mal entendus. J'invite donc tout le monde à beaucoup de retenue et à l'écoute des compatriotes car, l'adversaire est en face.

12.Posté par MBADINGA DAVID le 30/01/2012 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'UPG est un parti politique né dans la douleur, le 14 juillet 1989 et qui vient de perdre son fondateur et Président incontesté dans des conditions confuses et troublantes qui à un moment ou à un autre devront être élucidées.

Pierre Mamboundou a été un grand homme. Par son action politique faite d'opiniatreté et de courage, il a su construire une oeuvre politique qui suscite respect, reconnaissance et admiration tant au niveau national qu'un international.

Oeuvre politique à peréniser pour honorer sa mémoire et pourquoi pas à travers une Fondation portant son nom.

Il a laissé en héritage un grand parti politique qui ne saurait être détruit ou liquidé pour quelques raisons que ce soit.

Ces héritiers doivent donc éviter de tomber dans le piège tendu par le Parti de la Destruction du Gabon (PDG), qui par une stratégie destabilisatrice rondement menée, soutenue par la distribution des sommes sonnantes et trébuchantes et la promesse d'un avenir radieux, à un certain nombre de cadres du parti, voudra célébrer, une fois de plus, la mort d'un parti politique de l'opposition dont la base effraie, ménace ses intérêts et compromet son plan de conservation du pouvoir à vie pour prolonger les souffrances du peuple gabonais.

Nous devons tous reconnaître que le climat malsain et délétère entrenu par certains cadres de l'UPG, depuis la mort du Président Pierre Mamboundou, n'apporte pas la sérénité dans ses rangs et ne renforce pas l'unité recherchée par nous tous, pour traverser sans encombre une période aussi tragique que difficile.

A quelques mois du 1er congrès du parti, qu'il est utile de préparer loin des turbulences, rien n'autorisait le remaniement du bureau exécutif, récemment annoncé, sauf à obéir au plan de liquidation dicté et monté par les ennemis de l'UPG tapis dans l'ombre.

Un appel solennel doit être lancé, aux cadres, à toutes les militantes et à tous les militants, pour taire les querelles ambiantes, aplanir les divergences constatées, réparer les injustices dénoncées, en privilégiant l'intérêt supérieur du parti,

David MBADINGA
Secrétaire Exécutif Adjoint de l'UPG

11.Posté par Tate LEKAMB le 28/01/2012 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALERTE!!!!!

Upégistes de tout le Gabon, Upégistes de l'étranger. Mboumba Nziengui vient d'insulter feu Pierre MAMBOUNDOU. Ce taré et ses sbires viennent de dire que le poste qu'auccupait Pierre MAMBOUNDOU n'était pas statutaire. Pour " Cochon MBOUMBA" (c'est désormais son petit nom), feu MAMBOUNDOU n'avait aucune légitimité. Voilà un délinquant qu'il faut chasser.
Dieu tout puissant!!! Thomas IBINGA, Docteur MOUROU, Pierre Claver MIHINDOU KOUMBA, David MBADINGA, TONANGOYE, Ben MOUBAMBA où êtes vous pour chasser "cochon MBOUMBA" et ses deux voyous de Waura et Nzigou Manfoumbi de ce parti? Mboumba Nziengui, alias "cochon MBOUMBA" n'a aucun poids politique. Il faut voir sa sale bave sortir de sa vilaine gueule lorsqu'il prend la parole en public. On ne peut pas insulter Pierre MAMBOUNDOU de cette fraçon là!!!!! Même Laure Olga Gondjout qui pilote Waura et sa bande ne devrait pas admettre de tels comportements. Alors upégistes de tout le pays, le siège d'Awendjé doit désormais être investi chaque jour et 24/24 pour chasser ces voyous.

10.Posté par Tate LEKAMB le 28/01/2012 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement ! Qu'est-ce qu'un taré comme Mboumba Nziengui, un opportuniste comme Fidèle Waura et un délinquant comme Nzigou Manfoumbi peuvent apporter à l'UPG? Vérifiez le passé de Waura au comité olympique Gabonais et le passage de Nzigou Manfoumbi à la Fégaboxe. L'homme fort et crédible en ce moment reste Thomas IBINGA. Que le pouvoir le sache. A cette allure, même si Laure Olga Ngondjou pilote la clique à Waura, jamais ce parti ne sera stable. A cette allure, on va vers l'affrontement physique. Mboumba Nziengui vient d'insulter feu Pierre MANBOUNDOU d'usurpateur.

Pour lui, MANBOUNDOU n'avait aucune légalité statutaire. Quelle dérive! Militantes et militants de l'UPG, mobilisez vous pour chasser ces voyous.

9.Posté par MANBOUNDOU OLERI le 26/01/2012 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi,si le PDG, étais comme vous prétendez ,il n'aurait pas imposer ce salaud de gagui obi ojukou alain bongo,au détriment de l'économiste Ange -Marie OYE MBA. Le pdg a montré combien ils sont pour la médiocrité ,cest triste pour ce grand parti (UPG) qui ,on le sait finira comme le parti de MBA ABESSOLO, vomi par les tiers car ayant choisit de s'allier aux buveurs de sang pdé-juste
QUELLE PITIER

8.Posté par MANBOUNDOU OLERI le 26/01/2012 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi,si le PDG, étais comme vous prétendez ,il n'aurait pas imposer ce salaud de gagui obi ojukou alain bongo,au détriment de l'économiste Ange -Marie OYE MBA. Le pdg a montré combien ils sont pour la médiocrité ,cest triste pour ce grand parti (UPG) qui ,on le sait finira comme le parti de MBA ABESSOLO, vomi par les tiers car ayant choisit de s'allier aux buveurs de sang pdé-juste
QUELLE PITIER

7.Posté par Priscilla le 26/01/2012 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Regardez moi ces rapaces de pedegistesqui viennent deja sortir leur crocs pour saliver sur la scission de l'UPG ! vous etes vraiment sans vergone, sans honte, sans dignite !!!!!
punaise c'est du jamais vu ca !!!!!

6.Posté par JULES le 26/01/2012 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDG est ouvert et pret à recevoir tous ceux qui veulent participer à la mise en place de cet avenir commun qu'est l'émergence. Enfin de compte ce que tous les gabonais veulent c'est d'un pays qui avance. Et justement c'est ce que le président est entrain de faire. Suivons donc ces projets.

5.Posté par MAGLOIRE le 26/01/2012 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà ce que je dis souvent. Le PDG est le véritable parti politique que le Gabon a. Pourquoi? Parceque le PD a su mettre en place un système qui a réussit à survivre après la mort de son fondateur et c'est ça qu'on demande à tout bon dérigeant de parti. Nombreux croyaient que le PDG disparaitrait avec la disparition de son fondateur, mais ils ont tous été déçu. Le PDG est toujours là. Comme le dis souvent le président ALI, au PDG on est ouvert au dialogue et à l'harmonie de tous les gabonais, donc si les dirigeants de l'UPG le veulent bien, ils peuvent venir au PDG ou à sa majorité sans problème. Nous nous sommes ouverts.

4.Posté par petit MAMBOUNDOU le 26/01/2012 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Front pour la libération du Gabon (FLG) plate forme pour la libération du Gabon dirigée par Freddy Petit MAMBOUNDOU dénonce l'attitude sectaire de Mathieu Mboumba Nziengui et de Fidèle Waura. L'UPG a été crée pour diriger ou gouverner le Gabon et pour tous les Gabonais. Le théatre actuel au sein du Parti après la mort de son fondateur nous montre combien les hommes sont méchants, malhonnêtes et friands de leurs intérêts. Les cas Mathieu et Infidèl Waura doivent être banis, ligotés. Ils montrent aux yeux du peuple gabonais qu'ils ont été responsables de la mort de Pierre Mamboundou Mamboundou. Nous demandons aux militants et militantes fidèles aux idéaux du fondateur de l'UPG de vous ranger derrière ceux qui veulent continuer dans l'angle de Pierrot. Suivez les directives Pierre -claver Mihindou Koumba et Thomas Ibinga.
Je demande également aux uns et aux autres de respecter la mémoire de Pierre. Ne venez plus raconter des fadaises sur lui quant à la situation du Parti en ce moment.
Soyez fermes avec ces traitres Mathieu et waura, faites les payer le fruit de la traitrise.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...