News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Grève dans le secteur public : la présidence envisage la coupure des salaires

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 11 Mars 2015 à 09:19 | Lu 3375 fois

Le porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilié-By-Nzé a affirmé mardi, dans une conférence de presse à Libreville, que le chef de l’Etat a instruit le gouvernement de faire appliquer la loi relative à la liberté du travail, qui prévoit la coupure des rémunérations des agents en grève continuelle



« Le Président de la République demande (…) au gouvernement de faire appliquer les dispositions de la loi sur le respect du principe de la liberté du travail, notamment pour les non-grévistes, la coupure de la rémunération pour les jours de grève, à l’exclusion des prestations familiales et de l’aide au logement », a déclaré le porte-parole de la présidence, Alain Claude Billie-By-Nze.

Selon lui, le gouvernement doit à cet effet veiller à ce que les cours reprennent dès demain mercredi 11 mars 2015, sur l’ensemble du territoire et de prendre les dispositions utiles pour garantir la sécurité des travailleurs et des élèves. Il en va de même pour « l’application stricte » de la loi sur les incompatibilités entre certains emplois de la Fonction publique, et la participation à l’action syndicale comme membre du bureau directeur ou exécutif d’un syndicat. M. Billie-By-Nze a souligné que ces derniers devront désormais être rémunérés par leur syndicat, conformément aux dispositions de cette loi.

« Plus rien ne devrait donc s’opposer à la reprise du travail, et principalement dans le secteur de l’Education nationale », dans la mesure où, le gouvernement a répondu favorablement aux points de revendications des grévistes à savoir : la poursuite du paiement de la Prime d’incitation à la performance(PIP), l’intégration des enseignants du pré-primaire dont les dossiers sont conformes ; le renforcement des capacités de ceux pour qui c’est nécessaire ; et l’adoption d’un nouveau système de rémunération qui prendra effet entre les mois de juillet et août prochains, a-t-il ajouté.

Alain Claude Bilié-By-Nzé est par ailleurs revenu sur l’agenda du président, notamment les audiences qu’il a accordées, au gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, au nouveau président du Sénat Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou et à Me Séraphin Ndaot Rembongo, qui viennent d’être portés respectivement à la tête du Sénat et du Conseil national de la démocratie(CND). Il a évoqué par la même occasion, la visite du chef de l’Etat sur les chantiers de construction des logements sociaux de Bikélé et garanti que ces maisons seront attribuées aux ayant-droits.

Répondant enfin aux articles de la presse internationale, relayée au niveau nationale par certains journaux, au sujet des affaires de succession du président Omar Bongo Ondimba, la présidence de la République a estimé que « ces articles font un amalgame tendancieux entre des éléments qui relèvent de la succession d’Omar Bongo Ondimba, donc de la sphère privée, et le président de la République, Ali Bongo Ondimba. »

Dans un article à polémique intitulé « la vraie fortune des Bongo, une bombe à retardement », le journal français en Mediapart évoque : « plusieurs documents confidentiels sur l’héritage de l’ancien président du Gabon, Omar Bongo » insinuant après le livre de Pierre Peant des querelles sur l’état-civil du président.

« Cet amalgame est d’autant plus volontaire, que certaines personnes concernées par la succession, ont un lien direct avec des opposants notoirement connus », a souligné Billie By Nze, ajoutant que « ces derniers cherchent donc à transposer dans l’espace public du débat démocratique, des éléments relevant de la sphère familiale à laquelle ils sont partie prenante, comme membres ou apparentés à la famille Omar Bongo Ondimba ».

Le porte-voix de la présidence a toutefois relevé « la coïncidence récurrente entre les articles de presse et les procédures devant les juridictions françaises et gabonaises compétentes ». il a indiqué qu’à travers ces actes, l’objectif visé par certains hommes politiques, est « de ne pas aller aux élections et de tenter par tous les moyens, y compris les plus vils, de créer des troubles dans le pays », mais que la présidentielle 2016 aura bien lieu.

AGP

Mercredi 11 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3375 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par FRANCK-BERNARD MVE le 18/03/2015 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POURQUOI SE TAIRE LORSQU'ON PEUT DIRE DES VÉRITÉS?

J’entends les uns et les autres dire que les enseignants, parce qu’ils sont en grève illimitée, veulent tuer les rêves, les ambitions des étudiants et des élèves du Gabon. Mais soyons un peu sérieux et voyons bien le problème. Qui sont vraiment tous ceux qui plombent l’avenir des jeunes gabonais ?

Par exemple, que pensent vraiment les élèves des études lorsqu’ils constatent que les arrivistes et autres parvenus ont plus de pouvoir et de crédit dans la cité que les hauts-diplômés ? Les étudiants pensent-ils encore à faire des efforts lorsque le voisin d’en face s’est affranchi de toutes les règles académiques pour parvenir par d’autres moyens pas toujours licites ? A quoi ça sert de faire croire à un enfant que ‘‘l’école c’est l’avenir’’ lorsque l’enfant du député, du sénateur, du maire, du DG mange un beefsteak chaque midi et qu’il a tout ce qu’il veut ? L’image peu reluisante d’un fonctionnaire -père ou d’une mère de famille- qui compte déjà les pièces dès le 27 du mois encourage quel élève de ce pays à perdurer dans l’effort personnel ? Les études c’est bien, mais les jeunes gabonais ont bien compris que ce n’est pas par ce chemin qu’ils seront riches un jour…sinon leurs parents du SNEC le seraient avant tout le monde puisqu’ils ont tous les plus ‘’gros diplômes’’ de la planète entière !

Nous sommes, pour la plupart, des enfants de ces malingres salaires de fonctionnaires ayant grandi avec ces réalités. Et si nous avons continué à nous battre à l’école et à l’université, pendant que les ‘‘fils à papa’’ voyageaient dans le monde entier sans soucis pour l’avenir, c’est bien pour servir notre beau pays et non parce que les études assurerait notre aisance matérielle et financière. En tout cas, malgré tout ce qu’on peut vouloir dire, les enfants de pauvres dans ce pays ont toujours fait plus d’études que les enfants nantis… Et personne ne me dira le contraire !

Non, ce ne sont pas les enseignants qui veulent tuer l’avenir de la jeunesse gabonaise mais bien ceux qui, par leur réussite ostentatoire et arrogante, leur prouvent au quotidien que d’autres moyens sont possibles en dehors des études et des efforts personnels. Si les enseignants ne font pas cette grève, s’ils ne vont pas jusqu’au bout de leur lutte, malgré les salaires qu’on menace de couper, eux-mêmes, les jeunes, trouveront encore ces ‘‘miettes de salaire’’ issues de la coloniale lorsqu’ils seront grands et actifs. Il faut donc que leurs parents, par cette grève logique et légitime, balisent le terrain pour qu’enfin, dans ce pays, les études soient revalorisées à leurs yeux.

Oui, les élèves et les étudiants sont à la maison depuis deux mois mais cela fait aussi quarante ans que les travailleurs gabonais vivent avec de miséreux salaires alors que les dirigeants du pays se la coulent douce comme des nababs orientaux. Oui, l’école est en panne dans ce pays mais ce n’est pas forcement à cause de ceux qu’on accuse lorsqu’on veut faire de la surenchère stérile.

Allez visiter les salles de classes dans tout le pays et même dans les lycées phares comme Léon MBA ou MANDELA et vous comprendrez qui sont les vrais responsables de cette situation chaotique. Entre-autres constats, pas de tables-bancs adéquats, toilettes bouchées ou inexistantes, effectifs pléthoriques dans un petit émirat de pétrole et d’un million cinq cents mille habitants seulement. Même constat dans les hautes sphères académiques : campus désuets, amphithéâtres bondés. Structures restreintes et caduques. Après ces réalités indubitables, est-ce aussi de la faute des vaillants serviteurs de la république que sont les enseignants si l’état des lieux laisse à désirer? Non.

Les problèmes éducatifs du Gabon viennent de loin ; ils ne sont malheureusement pas d’aujourd’hui. Même nos arrières-arrières petits-enfants vont les trouver puisqu’on ne constate pas une quelconque amélioration ou volonté politique allant dans ce sens.
Alors, soyez honnêtes en ne condamnant plus ceux qui vivent déjà dans la misère et qui travaillent depuis les années 80 dans des conditions insalubres et inhumaines. Vos regards doivent impérativement se tourner vers ceux qui nous ont toujours dirigés comme s’ils avaient affaire à une officine privée.

Maintenant si le gouvernement veut bien faire quelque chose de fiable, de correct, de crédible dans ce pays, c’est bien de décerner une médaille du mérite gabonais a tous ceux qui élèvent leurs enfants avec les salaires que nous connaissons tous depuis 40 ans.

Dr. FRANCK-BERNARD MVE, Écrivain-Peintre, Enseignant-Chercheur à l’E.N.S.

11.Posté par NEM le 12/03/2015 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire : Les gabonais poussent...leur efficacité...

10.Posté par NEM le 12/03/2015 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Bilé -bi-Nze, vous démontrez à suffisance que vous et les conseillers de la Présidence ne conseillez pas bien le Chef de l'Etat, pour qu'il prenne des décisions dans l'énervement. Un bon Conseiller calme le Chef et l'aide à prendre les bonnes décisions lorsqu'il se sent dépassé par les évènements. Mais vous et votre bande d'arriviste induisiez le Chef de l'Etat en erreur et dans des situations qui compromettraient sérieusement les certitudes de son petit Pouvoir visiblement décrié par les gabonais. C'est vous aussi les dangers de la République. Je vous rappelle que la méthode choisie va être l'avant dernière carte que vous proposiez au Chef de l'Etat, car elle va précipiter calmement votre départ simplement par une démission massive des professionnels déjà en grève. Toute l'administration gabonaise va se bloquer pour attendre votre fin. Les gabonais pousse le pion pacifiquement et pour des raisons valables que vous les faux conseillers rejetiez auparavant. Aucune amélioration ne se fera si des solutions concrètes aux revendications ne montrent pas leurs efficacité. Il n'y a pas que le Président qui constate que tout va s'ébranler! Mais comme il décide vraiment tout seul et en fonction de ses humeurs, eh bien, attendons voir la suite...

9.Posté par Jackon Men le 12/03/2015 05:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gouvernements du monde entier sont des Franc-Maçon mais la Franc-Maçonnerie est different selon les pays mais le maitre est toujours satan , sachez le , la liberation du Gabon doit etre prioritairement d'ordre spirituel , si un jour un homme de Dieu , un vrai homme de Dieu j'etends bien, Ali Ben partira du Gabon de lui meme , sans sang ni casse .
Nous Peuple Africain lisons peu et sommes peu informés des réalites qui erigent le monde en ce moment sachez ceci : EBOLA EST L'OEUVRE DE SATAN , MISE EN SERVICE PAR SES ADORATEURS ET SERVITEURS QUI DIRIGENT LE MONDE ( LES FRANC-MACON ET LES ILLUMINATIS ) . POURQUOI CE VIRUS FRAPPE T-IL SPECIFIQUEMENT L'AFRIQUE ET QUE LE SIDA FASSE PLUS DE VICTIMES EN AFRIQUE D'OU VIENT L'AIDE ET LES VACCINS UNE FOIS QUE CES POPULATIONS SONT MALADE ? DES ETATS UNIS ? PREMIERE PISSANCE QUI COMPTE LE PLUS GRAND NOMBRE DE SECTES SATANIQUES TELS LES FRANC-MACON , LES ILLUMINATIS ET BIEN D'AUTRES ? QUE VEULENT-ILS EN CONTAMINANT CES POPULATION PAR CES VIRUS ?? D'APRES VOUS QU'A L'AFRIQUE QUE N'A PAYS CES PAYS ??? SOYONS VIGILANT LE DIABLE A PRIS LE POUVOIR SUR TERRE VIA DES SECTES D'ORDRE MONDIALES . MEFIEZ VOUS DES PROPAGANDES DE VACCINATION NON JUSTIFIEE SURTOUT EN AFRIQUE , MEFIEZ VOUS AUSSI DES ETATS -ETATS UNIS D'AMERIQUE .

8.Posté par joelle le 12/03/2015 02:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisque nos hommes Gabnais non plus de couilles , Ali à fait d'eux des tapettes et des pédés , nous femmes gabonaises et jeunesses Gabonaises prenons le pouvoir , il en va de l'avenir de nos enfants , de notre pays , soyons determinés , femmes Gabonaise fières et courageuses levons nous . ce régime satanique doit tomber .

7.Posté par momo le 12/03/2015 02:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour qui ce prend t-il ce biafrai meme pas Gabonais qui veut nous priver de nos droits dans notre propre pays , Gabonais ne nous laissons plus piétiner ainsi , menons la Revolution pour etre liberé de ce demon sans scrupules qui voe notre argent tous les jours et refuse de nous donner cce dont on a droit , trop c'est trop , ça suffit qu'on le dégage ce con d'Ali biafrai .

6.Posté par Simone le 12/03/2015 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cet Ali Ben est un con doublé d'une cervelle de moineau , comme il dirige le Gabon avec le satanisme et le vaudou il croit que les gabonais ne se reveilleront jamais , Ali Bongo saches bien que le desamour entre toi et le peuple gabonais est declaré et que ta chute et ton humiliation est proche , fils de satan . nous greverons aussi longtemps qu'il le faudra mais saches une chose , au nom de Jesus Christ notre Grand et Puissant Créateur , tu libereras le Gabon .

5.Posté par GNAMAURE A NNAM le 11/03/2015 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
couper les salaires? Très mauvaise méthode de gestion des conflits sociaux...on n'attire pas les mouches avec du vinaigre...il faut du miel!

4.Posté par le grand muet le 11/03/2015 21:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L''expérience a démontré que l''homme comble toujours ses défauts par la force. Le fait de menacer les gens au lieu de trouver des solutions à la crise prouve à suffisance qu''ils sont perdus

3.Posté par Maven le 11/03/2015 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah, Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres, un jour il te demandera des comptes

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...