News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Grève à la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 12 Mars 2013 à 08:04 | Lu 717 fois



Gabon : Grève à la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG)
Les agents de la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), regroupés dans une coalition de huit syndicats ont entamé depuis ce lundi matin une grève générale illimitée. Ils s’insurgent contre le refus de dialogue observé par la direction générale de l’entreprise.

En dépit du mouvement de grève entamé depuis ce lundi matin pour réclamer les meilleures conditions de vie et de travail, les agents de la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG), réunis au sein d’une coalition de huit syndicats ont promis assurer un service minimum.

Selon les grévistes, ce mouvement de grève ferait suite au refus de la direction générale d'ouvrir les négociations, afin d’examiner l’ensemble des revendications contenues dans leur cahier de charge.

Parmi ces revendications, les avancements automatiques bloqués depuis 2005, l’exécution immédiate du fichier Excel de la direction du matériel, le reclassement du personnel au cas par cas, la situation des intérims, la suppression du PDP et le redéploiement de ses agents, le positionnement des agents sans fonction, la couverture des postes vacants et l’harmonisation des salaires.

A cette liste s’ajoute, le retour de l’entretien par la SETRAG de la voie ferrée. Service actuellement assuré par la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), un des principaux clients de l’entreprise.

Interrogé sur le blocage des négociations, le directeur des ressources humaines de la SETRAG, Edgard Obame Ndeme Ezokk, a indiqué que « La direction n’a pas refusé d’examiner les revendications des agents, bien au contraire. La faute reviendrait plutôt aux agents qui n’ont pas accepté les propositions de la direction ».

Cependant, une réunion de crise devrait réunir ce lundi matin au siège de l'entreprise à Libreville la direction générale de la SETRAG et les huit centrales syndicales afin de poursuivre les négociations entamées mi février sur l’établissement de la convention collective.

Cette situation de crise intervient quelques mois seulement après la nomination au sein de cette entreprise d’un nouveau directeur général, en la personne de Guillaume Vershague.

Selon certaines sources, un jour de paralysie du trafic marchandise, coûte en moyenne la somme de 100 millions de FCFA de pertes pour la SETRAG.

Sylvain Moussavou




Mardi 12 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 717 fois




1.Posté par N'Nsa le 12/03/2013 12:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici une enieme greve au gabon.. Et on dira que notre beau pays est bel et bien sur le chemin de l'emergence pour 2025. "Laissez nous avancer", le fameux slogan...
Les eleves et les etudiants font greve; Les enseignants; Les employers du secteur petrolier, avec l'ONEP. La Setrag est rentree aussi dans les rangs pour battre le pavE..
A cela s'ajoute les crimes sans cesse croissant des forces de l'ordre (qui n'est que de nom). Les crimes rituels a repetition qui jusque la, continue son petit chemin pour rentrer dans les moeurs des gabonais. N'en parlons meme pas de la corruption et tous ces milliards de l'etat detournE pour un enrichissement personel...
Je suis malheureusement pessimiste, ca finira par exploser.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...