Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Grand meeting de l’opposition à Rio le 20 novembre

l'info réelle 7J/7 - Source : Gaboneco le Jeudi 18 Novembre 2010 à 09:12 | Lu 2450 fois

La Coalition des Partis Politiques pour l'Alternance (CPPA) et l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), les deux grands regroupements politiques de l’opposition gabonaise, vont organiser un meeting commun le samedi 20 novembre sur la place de Rio à Libreville.



Gabon : Grand meeting de l’opposition à Rio le 20 novembre
L’opposition gabonaise a décidé d’organiser un meeting le 20 novembre à Rio, à Libreville, l’une des places fortes de l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou. L’opposition l’a annoncé au cours d’une réunion tenue le 16 novembre au siège de l’Union nationale (UN, opposition), et qui regroupait la Coalition des Partis Politiques pour l'Alternance (CPPA) et l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR).

Ce meeting sera suivi d’une marche pacifique jusqu’au ministère de l’Intérieur que l’opposition demande de faire encadrer par les forces de l’ordre, comme d’usage. Des sources indiquent cependant que l’itinéraire de la marche pourrait changer et se terminer au rond-point de la Démocratie.

Les organisateurs du meeting ont adressé le 16 novembre une lettre au ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, en vue de solliciter l’occupation du carrefour Rio pour le meeting le samedi 20 novembre dont le début est prévu pour 11 heures.

Le CPPA regroupe les formations et associations politiques suivantes le Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ), le Mouvement de redressement national - tendance unioniste (Morena Unioniste), le Forum africain pour la reconstruction (FAR), le Parti gabonais du progrès (PGP), le Mouvement de Redressement National (MORENA) et l’Union nationale (UN). Pour sa part, l’ACR compte l'Union du peuple gabonais (UPG), l'Alliance nationale de Bâtisseurs (ANB), l'Union pour la nouvelle République (UPNR), le Rassemblement national pour les bûcherons (RNB) et le Parti socialiste gabonais (PSG).

Jeudi 18 Novembre 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 2450 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par nietszche le 19/11/2010 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l' O.P.A. de Mayila a foirée ?

17.Posté par Patriote le 18/11/2010 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Politique / L’UPG ne participera pas au meeting et à la marche de samedi prochain


Libreville, 18 novembre (GABONEWS) – Le porte-parole de l’Union du peuple Gabonais (UPG), Thomas Ibinga, dans un communiqué du Conseil de secrétariat exécutif, rendu public ce jeudi en soirée, a annoncé que l’UPG «ne prendra pas part » au meeting de samedi prochain organisé par l’autre groupe de l’opposition gabonaise (Union nationale), ni à la marche qui s’en suivra.

Texte intégral:


« A L’issue de l’information parue dans le journal l’Union du 17 novembre 2010, relative à l’organisation d’un meeting de l’Opposition le samedi 20 novembre 2010, suivie d’une marche, le premier Secrétaire politique informe les Gabonaises et Gabonais que l’UPG ne prendra pas part ni à ce meeting ni à cette marche.

En conséquence, il demande aux militantes et aux militants de concentrer leurs énergies à la préparation de l’arrivée du président de l’UPG et appelle l’ensemble des Gabonaises et Gabonais à se rendre massivement à l’aéroport de Libreville, le dimanche 21 novembre 2010, à partir de 15 heures, pour saluer le retour, au Gabon, de monsieur Pierre Mamboundou ».

Ce communiqué de l’Union du peuple gabonais fait suite à l’annonce faite par certains leaders de l’opposition de la Coalition des Partis Politiques pour l'Alternance (CPPA) et certains partis de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), deux grands regroupements politiques de l’opposition gabonaise, d’organiser un meeting commun le samedi 20 novembre prochain à Rio (Libreville) dans le troisième arrondissement de Libreville.

Le meeting suivi d’une marche pacifique aura pour point culminant le ministère de l’Intérieur.

16.Posté par Lionnel de Lekabi le 18/11/2010 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'est-ce qu'un meeting de plus à Rio apportera au Gabonais.

Ces gens sont entrain de nous bourrer de faux espoirs alors qu'ils n'ont absolument aucune stratégie.

Je ne bougerai pas de chez moi, ça ne sert strictement à rien.


15.Posté par LeGaboma le 18/11/2010 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Diaz



C’est comme ca que nous confondons toujours les choses. Est-ce que l’objet du meeting de Rio ce sont BMA? Et après tout, la c’est contre les Présidents et non contre ceux qui ce sucré sous leur autorité. En tant que Présidents supposément élus et premiers concernés parce que les investissements sur le sol français le sont en leurs noms, ils sont comptables. Pour le reste, il appartient aux peuples concernés de se faire justice eux-mêmes.


Bien que l’article ne donne aucune précision sur les tenants et aboutissants dudit meeting, je ne vois ne vois pas pourquoi ce serait l’occasion pour les anciens pedegistes de faire leur mea culpa. La question étant ce pendant d’actualité, il pourront peut-être donner leur point de vue sur la question. Il me semble plutôt que le point du meeting sera l’élection a venir.



@ Abess


C’est comme ici. L’article est a gauche, les commentaires sont a droite!

14.Posté par Abess le 18/11/2010 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La difficulté dans un débat, une discussion, c'est de garder le fil conducteur, le sujet initial. C'est sur cette capacité que nous devons manifester, exprimer notre intelligence. Ici, le sujet initial, c'est le meeting de l'opposition dans sa diversité. Pour ma part, c'est une bonne chose, cela manquait beaucoup dans ce pays, c'est aussi l'occasion à cette opposition unie de débattre sur les sujets comme la modification constitutionnelle en cours et y faire des propositions (genre toutes les élections à 2 tours, réduire le mandat présidentielle à 5 ans et pour au maximum 2 mandatures successives, etc), déficite de l'état, les libertés dans notre pays, l'emploi, le tribalisme, l'incompétence, les BMA(leur proposition du retour de ce parimoine), la situation de la présidente de la cour constitutionnelle illégale depuis 5 ans(cela fait 19 ans qu'elle est là au lie de 14 ans maximum), les listes électorales, la stratégie pour contrer la fraude électorale; cette opposition va-t-elle une fois de plus se faire voler les élections?Sinon, quelle sera sa position face à l'armée de la terreur au service d'une seule famille(Bongo et apparentés) depuis 43 ans?
J'espère que les expériences du passé vont servir l'unité de l'opposition seule garantie pour gagner les élections législatives en 2011 ce à quoi je pense que c'est une possibilité voire une évidence!

13.Posté par St François le 18/11/2010 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vrai St François que je suis n'est pas Ekoga .Le faux St François usurpateur a tout faux sur mon identité.

Le faux St François est intervenu pour la première fois à la suite de l'article "Okili Boyer porte plainte" et ses posts étaient bourrés de grossièretés et d'insultes.


12.Posté par Diaz le 18/11/2010 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@MBA ASSOUME
Ossu! Vous avez dit justement ce que je pensais dire. 100% d’accord. Le meeting de Rio est l’occasion de nous dire quel est leur positionnement au sujet de BMA. C’est aussi une bonne chose qu’ACR puisse prendre part à ce meeting. Ce sera l’occasion pour eux de nous dire le positionnement de PMM suite à sa rencontre en septembre dernier avec le fils adoptif de Marie Joséphine Nkama Dabany. On veut tout savoir sur tous. L’occasion leur est enfin donnée pour tout nous dire. De même, je suis satisfait de la nouvelle de ce meeting qui augure une unité de l’opposition. Pour ce qui est de la marche, je battrai campagne pour qu’il ait du monde.

@Peacemaker,
Il me semble que vous aviez disparu un moment. Je suis d’accord avec vous quand vous insinuer que BBM est la relève de l’opposant gabonaise. Vous avez dit vrai, et il y a beaucoup comme lui en chemin. BBM a de l’avenir, comme Mengara aussi. Je les félicite beaucoup pour leur courage et intelligence.

@St François (je suppose que c’est l’original et non l’imposteur)
Merci beaucoup pour ce rappel au sujet de la position d’AMO quant aux BMA. C’est justement pourquoi je disais que lui comme beaucoup d’autres politiques gabonais auront du mal à intervenir à ce sujet. Seuls BBM et Mengara peuvent librement et courageusement le faire. Vive TI France et que Dieu bénisse Grégory Mintsa !

@La Rispote,
C’est vrai Eyeghe Ndong et Oye Mba sont les rares anciens barons du régime ayant la conscience tranquille pour ce qui est des détournements des biens de l’Etat quand ils étaient aux affaires. On peut aussi citer Jacques Adiahénot. J’apprécie beaucoup la modestie de ces trois gens. Le jour du tribunal pénal pour le Gabon (TPPG), ils auront moins de compte à rendre.

@iii
L’information que vous balancez ici et là est vielle. Cette décision de la Cour d’Appel est bien évidemment annulée par la dernière décision de la Cour de Cassation. Je vous conseille de ne plus lire Gabonews, au risque de vous abrutir.

@lee vouba
Oui, par deux fois, il a demandé pardon. La première fois, j’étais là, à l’occasion du Forum qu’il avait organisé à l’Okoumé Palace. Mais, je parie qu’il ne dira plus rien au sujet des BMA. S’il parle, ce sera forcément pour se contredire. Or le parjure est un délit grave en politique.

@St François (celui accusé de faux ou imposteur)
Je vous prie d’arrêter de nous mettre, nous lecteurs, dans l’amalgame. Si vous tenez tant à ce speudo, ayez moins la décence de d’ajouter quelque chose qui vous identifie clairement, par exemple St François 2 ou St François Nouveau. Juste pour que nous puissions savoir qui est qui et qui dit quoi. N’avez-vous pas vu que mon cabot hollandais a tout de même précisé qu’il s’agissait de mon chien en prenant mon pseudo ?

11.Posté par St françois le 18/11/2010 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila qu'Il recommence ,encore le post N° 10 ne provient pas du vrai St François

10.Posté par St François le 18/11/2010 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 9 provient du faux St François

9.Posté par St François le 18/11/2010 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici une information de choc, qui pourrait encore, une fois, créer de la confusion, en effet, la fédération des Congolais de la Diaspora (FCD), une société civile congolaise basée en France, serait corrompue par Omar Bongo Ondimba, dont la conséquence serait le non lieu de Bongo, sur les détournements des deniers publics, suite à une plainte contre ce dernier. Si cette information de Siméon J. Francis EKOGA est confirmée, elle pourrait créer une onde de choc, qui renforcera la crise de confiance dans la politique et qui profitera aux dictateurs africains. Voici le contenu intégral de la révélation de Siméon J. Francis EKOGA :






LA REVELATION DE SIMEON J. FRANCIS EKOGA*




Un collectif de congolais de Brazzaville s’était constitué partie civile pour faire aboutir la plainte louable et exemplaire portée par les ONGs Françaises Survie et Sherpa, contre les chefs d’Etat du Gabon, du Congo, pour détournement et biens mal acquis (Immeuble et Hôtels Particuliers en France).

Une plainte sous haute surveillance, estimant que ça peut rapporter gros et accrocher un trophée inestimable à son palmarès pour sa carrière, le ministre de l’intérieur André Mba Obame met en place un réseau qui infiltre le dit collectif et procède à un casting ciblé de 4 congolais qui sont soudoyés et amenés à Libreville en Jet privé (Falcon 900) départ de l’aéroport privé du Bourget. A Libreville, ils avaient été logés dans des palaces, festin au champagne, rencontre avec Omar Bongo Ondimba qui remet à chacun un gros pactole, qui selon les dires de certains, dont les langues se sont déliées, un pactole qui assure les arrières de chacun pour au moins 4 générations.


De retour à Paris, ces nouveaux riches ont acheté limousines, appartements, pavillons, costumes sur mesure, chaussures Berluti, Weston et, bamboula tous les soirs dans les lieux du monde de la nuit parisienne.




Ils ont abandonné toutes les charges et "planté" Survie et Sherpa – voilà simplement comment Omar Bongo Ondimba a bénéficié d’un non lieu !!



Combien ça a coûté au peuple gabonais ?? Combien ça rapporté à l'homme de tous les coups, le ministre de l’intérieur André Mba Obame ?


Moralité : Comme dans l’affaire Réné Cardona où la cour d’appel de Bordeaux a condamné Omar Bongo Ondimba à rembourser l’homme d’affaires français René Cardona qui avait du payer 457 000 Euros avant d’être libéré de prison au Gabon en 1996. Le non lieu a aussi coûté cher !! Nous ne le saurons jamais, car nous ne sommes pas dans les secrets d’alcove ! La note s’allonge car l’organisation de la marche d’aujourd’hui « Touche pas à mon président » va aussi coûter très cher.


Tous les Montages sont bons pour piquer les sous au peuple et au chef de l'Etat !!! Et surtout se bourrer les poches.


Y a bon les pétro CFA !!!
Heureusement qu’aucun règne ne dure mille ans
Pour le grand combat patriotique.
Pour l’alternance démocratique.
Pour l’avenir radieux du Gabon…


La patrie ou la mort, nous vaincrons !


Que Dieu bénisse le Gabon et veille sur tous ses habitants.


Fait à Paris le 04 octobre 2008





* Siméon J Francis EKOGA est le président du Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais (RDPG)



Contacts : simekoga@rdpg.org et simeon.ekoga@rdpg.org

Site web : http://www.rdpg.org






LA NOTE DE LA REDACTION PAR APPOLINAIRE NOËL KOULAMA




L’information ci-dessus, révélée ne concerne que son auteur, et non le Groupe Infopagecongo.




La fédération des congolais de la Diaspora est une association civile qui milite activement pour la restauration de la démocratie et de l’état de droit, pour la justice sur les disparus de beach et des crimes contre l’humanité commis par le Dictateur Sassou N’Guesso au Congo-Brazzaville.




La France a ratifié la Convention des Nations Unies contre la corruption et soutient l’initiative de transparence des industries extractives (ITIE), un effort global pour réduire la corruption et le détournement des revenus issus du pétrole, du gaz et de l’extraction minière.




Dans ce combat, contre la corruption et les détournements des dirigeant politiques africains, la Fédération congolaise de la Diaspora (FCD) collaborent aux côtés de « SURVIE » et de « SHERPA ». Toutes ces associations sont à l’origine de plusieurs plaintes, et, incroyablement ont du mal à aboutir en France.




Les coordonnées de la Fédération des Congolais de la Diaspora :




Le Délégué Général

Benjamin MOUTSILA



FEDERATION DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA

7 rue de la Tournelle

93410 Vaujours

Tél : 06 83 12 12 92
Site : www.fcd.ras.eu.org

Email : fcdfrance@hotmail.com
Lien Web :


8.Posté par gabonemergent le 18/11/2010 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les emergents en sont reduits aujourd'hui à se servir des déclarations argumentées d'AMO pour se défendre.C'est lamentable.On attend toujours la réaction officielle du gouvernement de l'emergence sur cette affaire des BMA comme l'avait fait en son temps le gouverment d'EYEGHE NDONG.AMO , du fait que ses plus virulents détracteurs emergents se saisissent des ses arguments d'hier pour justifier la cabale dont est victime la FRANCE aujourd'hui, prouve qu'li est un VERITABLE HOMME POLITIQUE.

7.Posté par lee vouba le 18/11/2010 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMO A DEMANDER PARDON AU PEUPLE GABONAIS CELA SUFFI BIEN.

6.Posté par iii le 18/11/2010 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Libreville, 17 novembre (GABONEWS) - La Cour d’appel de Paris a annulé une décision d’enquêter sur le patrimoine détenu en France par trois chefs d’Etat africains; une demande déposée en 2008 par Transparence international France, organisation non gouvernementale, spécialisée dans la lutte contre la corruption, rapporte ce mercredi le site Radio France International (RFI).

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris s’est opposée ce jeudi à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les conditions d’acquisition en France du patrimoine de trois chefs d’Etat africains et de leurs proches. A l’origine de la plainte, Transparence international France, une organisation spécialisée dans la lutte contre la corruption, qui soupçonne Denis Sassou Nguesso, du Congo, Teodoro Obiang, de Guinée-Equatoriale, et le défunt chef d’Etat gabonais, d’avoir financé leurs biens par de l’argent public détourné.

Dans son arrêt, la Cour d’appel de Paris a estimé que les plaignants ne pouvaient arguer d’un préjudice dans ce dossier: « la preuve que Transparence international France subirait un préjudice personnel, économique, directement causé par les infractions qu’elle dénonce », n’est pas rapportée, souligne-t-elle.

En 2007 et 2008 déjà, le parquet de Paris avait classé sans suite des plaintes visant les trois chefs d’Etat africains, dont le patrimoine est évalué à 160 millions d’euros. En mai 2009, suite à un rapport d’enquête de police, Françoise Desset, la doyenne des juges du pôle financier, avait donné son aval à l’ouverture d’une enquête judiciaire. Mais contrairement à la juge Desset, la cour d’appel a jugé irrecevable la plainte avec constitution de partie civile de l’association Transparence international France.

« Aujourd’hui, c’est champagne pour l’association des malfaiteurs franco-africains qui vont interpréter cette décision comme le retour de l’omerta judiciaire », a déclaré Maître William Bourdon, avocat de l’association Transparence international France.

Patrick Maisonneuve, avocat de la famille Bongo, a salué la décision de la cour d’appel, estimant que l'on « ne peut autoriser n’importe quelle association à se prononcer à la place des citoyens de ces pays ».

Maître Olivier Pardo, conseiller du chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis trente ans, exprime lui aussi sa satisfaction: « C’est une décision importante. Cela montre que l’instrumentalisation de la justice française n’a pas fonctionné ». Il ajoute avoir déposé une plainte pour « dénonciation calomnieuse » afin, dit-il, de « lever l’opacité sur ces associations que personne ne connaît et qui prétendent se substituer aux Africains ».

Quant à Maître William Bourdon Bourdon, avocat de Transparence international France, il annonce un pourvoi en cassation

5.Posté par Elijah le 18/11/2010 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grand merci à toi St François pour ce rappel du discours que certains ont totalement oublié

4.Posté par la riposte le 18/11/2010 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut
je pense k'il faut changé les noms des 2 premiers ministres cités plus haut...pour les detournements de fond dans ce pays nous les connaissont tous. Les plus grands voleurs de la republique ne sont pas ces monsieurs et surtout EYEGHE NDONG dont je suis voisin vit tel k'un ancien PM doit vivre et tout les habitants de ce kartier vous le diront ,oye mba pas son passé a la BEAC peut se permettre de fumé des cigares. toungui, mayila,nzouba ndama,diramba,massima,loembé,mba obame,mpega,ngari,ognagna,nguia banda,yalanzele,mborantsouo,ntoutome emane etc...voici les grds milliardaires de ce pays tout le monde le sait,on voit bien tous k'ils ont ds ce pays donc sachez cité les vrais noms detourneurs de la republique . L es asselé ,patience dabany,ossami la liste est tellement grande MON DIEU, l'autre cité plus haut a chanté ON VOUS CONNAIT c exacte nous les gabonais ON VOUS CONNAIT.
A l'heure actuelle au gabon évitons de raconté des conneries sur notre propre histoire car nous la connaissons tous.
Merçi pour cette attention ,j'ai intervenue parce ke tout simplement une personne a cité deux personnalités ki sont loin d'etre des voleurs devant D'AUTRES!!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 04:32 Gabon - Jeûne national : L’appel de Ben Moubamba

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !