News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Front uni de l’opposition pour l’alternance, On te savait incapable de fédérer, à témoin…

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 7 Janvier 2016 à 16:45 | Lu 2531 fois

Lorsqu’ils s’étaient rencontrés ces « braves citoyens » pour débattre, nous avaient-ils dit à cette époque, ce qu’ils n’hésitent pas à nous ressasser jusqu’à ce jour, d’alternance au pouvoir, de la destitution d’Ali Bongo Ondimba, un moment, le peuple avait cru que, contrairement aux années 90, les « choses étaient huilées » comme l’on a coutume de dire et que désormais, l’on pouvait rêver de l’alternance tant attendue au sommet de l’Etat. Aujourd’hui encore, le Front de l’opposition pour l’alternance semble nous démontrer que les mauvaises habitudes ont la vie dure !



« Malheur à l’homme seul ». La formule que l’on ressasse parfois innocemment, a valeur d’enseignement, même pour les personnages les plus réfractaires, tel semble être le cas d’une certaine classe d’hommes politiques gabonais qui ont, parce, semble-t-il, été formatés, ce qui n’est pas faux à part entière, par le système d’Omar Bongo Ondimba. Les opposants que l’on sait venus pour la plupart du moule « PDG » qui a en contrepartie de services demandés et rendus, fait d’eux des hommes ayant « pignon sur rue », sont peut-être aujourd’hui en mal d’inspiration, ce pourquoi ils font d’un sujet devenu presque banal, l’essentiel de leur argumentation.

Le télescopage que l’on vit en ce moment et qui se confirme de jour en jour, est l’œuvre d’une impréparation, manifeste dans la cacophonie née au sujet de la désignation d’un candidat unique, qui représenterait et pourtant aux yeux de la majeure partie des gabonais, « toutes statistiques faites », la seule garantie pour tenter d’amorcer avec assurance le changement que ces opposants disent attendre de tous leurs vœux.

Ces opposants presque tous nourris à la mamelle d’Omar Bongo Ondimba qui ont pour la plupart quitté la « case mère » pour tenter une virginité, oubliant que le peuple est un œil qui ne sommeille pas, ont aujourd’hui plus de mal qu’hier à s’expliquer devant des compatriotes qui en demandent et que les vicissitudes de la vie ont depuis avisés. Comprennent le discours du peuple, quelques-uns d’entre eux, qui, parce qu’ils sont très certainement animés du désir de laisser leur nom inscrit en lettres d’or dans l’histoire de leur pays, s’illustrent bien que ne disposant pas de l’arsenal de guerre en tête duquel les espèces sonnantes et trébuchantes, par des comportements affectifs parfois loin de les disculper de la cacophonie née autour de l’idée d’une stratégie commune en vue d’aller en rangs serrés contre le candidat PDG en 2016.

Qui pour battre Ali Bongo Ondimba en 2016?

Plus on avance de l’année « fatidique », plus, l’on a l’impression que l’étau se resserre autour des opposants qui manquent visiblement d’arguments électoraux. Si chez les pédégistes, le candidat désigné ne fait plus l’ombre d’aucun doute, c’est Ali Bongo Ondimba, chez la foultitude d’opposants, le choix est rendu difficile par l’introspection que fait chacun en ces jours scélérats qui obligent, parce que la politique n’est pas affaire de sentiment, chacun des potentiels compétiteurs à se dévoiler. Si André Kombila- Koumba dont le rôle « dans l’ombre », tel qu’il l’a déjà fait avec Paul Mba Abessole dans les années 90, peut se contenter d’influencer stratégiquement les prises de position et la conduite du groupe, des personnalités de la trempe de Pierre-Claver Maganga Moussavou, peuvent à souhait jouer les trouble- fêtes, instrumentalisant ou désorientant de nombreux opposants.

Ce qui est loin de constituer une affirmation lorsque l’on ne s’en tient qu’au discours tenu par l’un et par l’autre, discours qui tourne autour de l’idée de redonner au gabonais sa fierté d’antan. Est-ce la raison, la fondamentale, pour laquelle ces deux personnalités très connues de la nation, s’opposent avec véhémence à la démarche entreprise par l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba, Jean Eyéghé Ndong, consistant à faire de Jean Ping dont les deux grands frères, Joseph Redjambé- Issani et Pierre- Louis Agondjo- Okawé, sont morts avec trop d’insinuation sans qu’il ne dise mot, le candidat de l’opposition gabonaise, du moins de celle se proclamant du Front de l’opposition pour l’alternance, Fopa ?

Et même si ce dernier a « belle tête » aujourd’hui, cela suffit- il à le rendre aussi crédible que l’on veut le présenter quand on sait qu’à Omboué dont il est originaire, les commentaires du plus grand nombre insistent sur le fait qu’il n’est pas homme sociable, encore moins être à adopter des comportements secouristes ?

Il est une chose de rêver à l’alternance, il est une autre de penser avec qui la réaliser. Et même si, pourquoi dans une logique de groupe vouloir forcer un homme que l’on sent fatigué de parcourir le pays « à pieds », il n’en n’a jamais eu l’habitude, ce qui doit être la preuve de son « ancrage » dans le pays, alors que l’on a de ses compatriotes l’image de personnes en mutation qui ne se laissent plus facilement aller et ne cèdent donc plus comme cela l’était dans le passé au moindre chantage, peu importe l’accueil qu’ils vous réservent qui ne répond qu’au respect des us et coutumes hérités des ancêtres.

Cette logique de groupe à laquelle nous faisons allusion, devrait prévaloir au sein du Front de l’opposition pour l’alternance, en attendant qu’ensemble le peuple de ce regroupement de partis et associations politiques se prononce sur le choix d’un candidat, celui qu’il aura jugé le plus charismatique et le plus proche des aspirations du grand nombre.

Si les principes démocratiques sont encore en vigueur dans ce Fopa, que Mesdames et Messieurs, s’y conforment, en faisant de la date du 15 janvier prochain, celle de la désignation par consensus du porte- étendard de ce regroupement de partis et associations politiques de l’opposition, une désignation qui, on l’espère, ne souffrirait d’aucune ambiguïté. C’est seulement ainsi, pense-t-on, que ceux de l’autre côté, entendez les Pédégistes, comprendront qu’en face, se prépare les arguments d’une véritable lutte, celle qui conduira les uns et les autres face aux compatriotes dont les vœux sont plus que jamais connus : santé, éducation, emploi, habitat, en somme de meilleures conditions de vie ! Qui vivra, verra...

source : gabonéco

Jeudi 7 Janvier 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2531 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par gabao kool le 10/01/2016 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Poste 11-12-13

Honnêtement, que le PDG soit en precampagne avec leur faux programme grain 10 000 ans avant l'opposition, ne changera rien sur le terrain. S'il vous plait ne faites pas les analyses en surface, malgré qu'Ali Bongo présente des sérieuses carences de connaissance dans tous domaines, mais il n'est pas inconscient de son désamour de la part du peuple gabonais. Ali Bongo sait au font de lui qu'il est faussaire sur tous les plans, que les gabonais ( es ) sont fatigués des Bongo et peuvent accepter de cascader sur la même trajectoire. Toujours, Ali Bongo est bien lucide de ce qu'il ne peut pas avoir 20 % des chiffrages dans une élection présidentielle dite transparente au Gabon, il n'est d'ailleurs qualifié pour ça, puisqu'il a été adopté par Omar Bongo Ondimba. Le programme grain et le reste de mensonges propagandistes dont Ali Bongo veut mettre en orbite sous forme d'occupation du terrain ne sont autres que des éléments justificatifs dont il entend se servir pour justifier, une fois encore, son unième forfaiture. Je confirme de vive voix, que Ali Bongo a tourné le dos au peuple, il y a de celà longtemps, aujourd'hui, il n'en ait que foutre, il ne compte désormais que, sur le contrôle et la maîtrise des institutions en place . C'est celà la réalité, c'est justement cette réalité qui m'oblige à penser que, ceux de l'opposition tel que JEAN PING, qui se précipite pour poser sa candidature aux prochains scrutins de 2016, sans aucun outil pour faire face à la violence et sauvagerie du Biafrais au lendemain des élections, enroule le peuple dans la farine. Est ce que vous vous êtes rendu compte de la peur que JEAN PING a eu quand Hervé Patrick Opianga lui a menacé ? Je veux bien qu'on puisse essayer les autres ( PING, OYE MBA, MOUGAGNI, NDONG SIMA, etc ) parce qu'en eux, je vois GABON D'ABORD. Mais lorsque JEAN PING s'envole pour prendre le devant de la cavalerie aujourd'hui, sûr quoi se base t-il, se focalise t-il pour arracher le pouvoir du Biafrais ? Pourquoi refuse t-il la logique qui voudrait que l'on puisse d'abord affaiblir les leviers du pouvoir d'Ali Bongo ? Et pourtant, une fois convoqué à la "Jamessi" ( PJ ) pour des fausses accusations, qui de surcroît, judiciairement et juridiquement étaient mal formulées , JEAN PING a mis sa queue entre ses jambes et s'y est rendu dès la première seconde, craignant pour sa peau, comme un chien qui vient de subir une mauvaise " bastille ". Oui, le carnet d'adresse c'est bien, mais est-ce que c'est tout ce qu'il faut pour renverser le pouvoir du Biafrais ? Où était ce carnet d'adresses quand sa taille a été réduite au tiers dans les locaux de la "Jamessi " ? Et qui n'en possède pas ? JEAN PING tout OYE MBA, MOUGAGNI, NDONG SIMA, etc, ont besoin des outils nécessaires pour déloger le Briafrais. A titre de rappel, le PDG n'a jamais gagné d'élection présidentielle depuis 1993 à nos jours. Comprenez que ce sont les comédiens, je dirais même les conspirateurs, qui versent à chaque fois les lames de crocodile après leur semblant échec, ce sont eux aussi qui misent rien que sur le simple vote, que le PDG, la France et les autres puissances utilent sous la forme de formalité démocratique, comme pour dire et admettre qu'on est dans une démocratie exemplaire ?

16.Posté par gabao kool le 10/01/2016 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Poste 11-12-13

Honnêtement, que le PDG soit en precampagne avec leur faux programme grain 10 000 ans avant l'opposition, ne changera rien sur le terrain. S'il vous plait ne faites pas les analyses en surface, malgré qu'Ali Bongo présente des sérieuses carences de connaissance dans tous domaines, mais il n'est pas inconscient de son désamour de la part du peuple gabonais. Ali Bongo sait au font de lui qu'il est faussaire sur tous les plans, que les gabonais ( es ) sont fatigués des Bongo et peuvent accepter de cascader sur la même trajectoire. Toujours, Ali Bongo est bien lucide de ce qu'il ne peut pas avoir 20 % des chiffrages dans une élection présidentielle dite transparente au Gabon, il n'est d'ailleurs qualifié pour ça, puisqu'il a été adopté par Omar Bongo Ondimba. Le programme grain et le reste de mensonges propagandistes dont Ali Bongo veut mettre en orbite sous forme d'occupation du terrain ne sont autres que des éléments justificatifs dont il entend se servir pour justifier, une fois encore, son unième forfaiture. Je confirme de vive voix, que Ali Bongo a tourné le dos au peuple, il y a de celà longtemps, aujourd'hui, il n'en ait que foutre, il ne compte désormais que, sur le contrôle et la maîtrise des institutions en place . C'est celà la réalité, c'est justement cette réalité qui m'oblige à penser que, ceux de l'opposition tel que JEAN PING, qui se précipite pour poser sa candidature aux prochains scrutins de 2016, sans aucun outil pour faire face à la violence et sauvagerie du Biafrais au lendemain des élections, enroule le peuple dans la farine. Est ce que vous vous êtes rendu compte de la peur que JEAN PING a eu quand Hervé Patrick Opianga lui a menacé ? Je veux bien qu'on puisse essayer les autres ( PING, OYE MBA, MOUGAGNI, NDONG SIMA, etc ) parce qu'en eux, je vois GABON D'ABORD. Mais lorsque JEAN PING s'envole pour prendre le devant de la cavalerie aujourd'hui, sûr quoi se base t-il, se focalise t-il pour arracher le pouvoir du Biafrais ? Pourquoi refuse t-il la logique qui voudrait que l'on puisse d'abord affaiblir les leviers du pouvoir d'Ali Bongo ? Et pourtant, une fois convoqué à la "Jamessi" ( PJ ) pour des fausses accusations, qui de surcroît, judiciairement et juridiquement étaient mal formulées , JEAN PING a mis sa queue entre ses jambes et s'y est rendu dès la première seconde, craignant pour sa peau, comme un chien qui vient de subir une mauvaise " bastille ". Oui, le carnet d'adresse c'est bien, mais est-ce que c'est tout ce qu'il faut pour renverser le pouvoir du Biafrais ? Où était ce carnet d'adresses quand sa taille a été réduite au tiers dans les locaux de la "Jamessi " ? Et qui n'en possède pas ? JEAN PING tout OYE MBA, MOUGAGNI, NDONG SIMA, etc, ont besoin des outils nécessaires pour déloger le Briafrais. A titre de rappel, le PDG n'a jamais gagné d'élection présidentielle depuis 1993 à nos jours. Comprenez que ce sont les comédiens, je dirais même les conspirateurs, qui versent à chaque fois les lames de crocodile après leur semblant échec, ce sont eux aussi qui misent rien que sur le simple vote, que le PDG, la France et les autres puissances utilent sous la forme de formalité démocratique, comme pour dire et admettre qu'on est dans une démocratie exemplaire ?

15.Posté par Akendengue Marcel le 08/01/2016 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AUCUN PRESI EN AFRIQUE N ACCEPTERA JAMAIS DE FAIRE JUSTE UN MANDAT, YA ALI VA ENCORE NS ENTUBER AVEC PING , OUVREZ LES YEUX

14.Posté par Maroundou Badingua Geaorgette le 08/01/2016 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si ya Ali a diriger avec un faux acte de naissance,quesqui va l’empêcher de se représenter et mm regagner ,car en Afrique jai jamais vu un président qui a fait juste un seul manda,comme en France? Soyons réalistes, vous jouer les médecins après la mort, le seul moyen est de le chasser comme les burkinabés avaient chasser Blaise Compaoré,sinon ns n'aurons que nos yeux pour pleurer.
VIVRA VERRA , ON EN REPARLERA EN AOÛT.

13.Posté par ALTERNANCEGABON2016 le 08/01/2016 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POURQUOI ce procès en sorcellerie contre la personne de JEAN PING ??? De quelle logique du groupe nous parle-t-on ? Candidature unique de l’opposition version gabonaise n’est-elle pas comparable aux primaire à l’investiture démocrate ou républicaine aux USA ???? Mais que font les prétendants à l’investiture de chacun de deux camps. Chaque prétendant se déclare candidat à la candidature ou pas ? Après chacun va rencontrer les américains, car ce sont eux qui en dernier recours associé aux votes des grands qui décident de qui va être installer à la maison, n’est pas ???

ET QUE FAIT PING de différent en allant rencontrer les gabonais????? Il l'a pris à l'international. A t il interdit à quelqu'un de faire comme lui. Certains ne seraient ils pas jaloux du CV de PING. A t il empêche d'avoir un CV comme le sien??? Si oui, ou et quand??? Sinon taisez vous......

Qui ne se souvient plus de la bataille entre OBAMA et Hilary Clinton, pendant qu’elle s’est focalisée sur les grands états comme OHIO, Floride etc… OBAMA s’était rendu partout ? Résultat, qui a aménagé à la Maison Blanche le 21 janvier 2008 ???
Tout le monde se souvient de débat houleux entre les deux camps. Et pourtant OBAMA n’a pas hésité de nommer l’autre comme son bras droit….

JEAN PING a travaillé au siège de l’ONU à New York comme Président de la 59e assemblée générale de l’ONU un an durant. Donc tous les présidents du monde étaient à son école.
Il a coaché les chefs d’états africains pendant 5 ans en qualité de Président de la commission de l’UA.

u[Citez-moi un autre prétendent avec un parcours similaire ??? Réponse : aucun
Alors qui est plus présidentiable que qui ??? NOUS NE VOULONS PLUS DES AMATEURS AU SOMMET DE L'ETAT.

Si JEAN PING qui a présidé l’ONU, l’UA et l’OPEP est moins présidentiable que Ndong Sima dont l’aura et l’expertise se limite qu’au Gabon, ça veut dire que le GABON est plaindre.
C’est le monde à l’envers.]u

On sait que les gabonais adulent les présidents moins instruits ou analphabète, mais cette fois les illettrés vont devoir avec la réalité amère, car JEAN PING est le plus présidentiable à cette élection car ayant déjà fait ses preuves à la présidence des institutions internationales, parce que le Président de la République est une institution à part entier comme dispose notre constitution.
i[

12.Posté par ALTERNANCEGABON2016 le 08/01/2016 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POURQUOI ce procès en sorcellerie contre la personne de JEAN PING ??? De quelle logique du groupe nous parle-t-on ? Candidature unique de l’opposition version gabonaise n’est-elle pas comparable aux primaire à l’investiture démocrate ou républicaine aux USA ???? Mais que font les prétendants à l’investiture de chacun de deux camps. Chaque prétendant se déclare candidat à la candidature ou pas ? Après chacun va rencontrer les américains, car ce sont eux qui en dernier recours associé aux votes des grands qui décident de qui va être installer à la maison, n’est pas ???

ET QUE FAIT PING de différent en allant rencontrer les gabonais????? Il l'a pris à l'international. A t il interdit à quelqu'un de faire comme lui. Certains ne seraient ils pas jaloux du CV de PING. A t il empêche d'avoir un CV comme le sien??? Si oui, ou et quand??? Sinon taisez vous......

Qui ne se souvient plus de la bataille entre OBAMA et Hilary Clinton, pendant qu’elle s’est focalisée sur les grands états comme OHIO, Floride etc… OBAMA s’était rendu partout ? Résultat, qui a aménagé à la Maison Blanche le 21 janvier 2008 ???
Tout le monde se souvient de débat houleux entre les deux camps. Et pourtant OBAMA n’a pas hésité de nommer l’autre comme son bras droit….

JEAN PING a travaillé au siège de l’ONU à New York comme Président de la 59e assemblée générale de l’ONU un an durant. Donc tous les présidents du monde étaient à son école.
Il a coaché les chefs d’états africains pendant 5 ans en qualité de Président de la commission de l’UA.

u[Citez-moi un autre prétendent avec un parcours similaire ??? Réponse : aucun
Alors qui est plus présidentiable que qui ??? NOUS NE VOULONS PLUS DES AMATEURS AU SOMMET DE L'ETAT.

Si JEAN PING qui a présidé l’ONU, l’UA et l’OPEP est moins présidentiable que Ndong Sima dont l’aura et l’expertise se limite qu’au Gabon, ça veut dire que le GABON est plaindre.
C’est le monde à l’envers.]u

On sait que les gabonais adulent les présidents moins instruits ou analphabète, mais cette fois les illettrés vont devoir avec la réalité amère, car JEAN PING est le plus présidentiable à cette élection car ayant déjà fait ses preuves à la présidence des institutions internationales, parce que le Président de la République est une institution à part entier comme dispose notre constitution.
i[

11.Posté par ALTERNANCEGABON2016 le 08/01/2016 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes à moins de 8 mois de la présidentielle. Le PDG et son candidat naturel sont déjà en précampagne avec le programme GRAINE, les discours à la nation aux allures des arguments électoraux, la tournée provinciale de Boukoubi. Que faut-il de plus pour que certains partisans de la logique du groupe sortent de leur léthargie et de leur bois pour contester le terrain aux pgdistes et leur candidat. Que vous faut-il pour comprendre qu’une élection ne s’improvise pas mais elle se prépare.

Pour quoi certains médias s’obstinent à faire un procès en sorcellerie de JEAN PING??? Pourtant il a été clair. Il veut présider aux destinés au Gabon à l’orée octobre 2016. D’où son envie d’aller rencontrer les populations pour se faire connaitre, ce sont elles qui décideront ou non de voter pour lui.

Attention, ne nous trompons pas d’objectif : PING ne cherche pas devenir Président du FOPA, mais celui des gabonais. Et partout ailleurs c’est comme ça.

Aux usa la précampagne a commencé depuis plus de deux ans alors les élections ne sont prévues qu'en novembre de cette année. Rappelez vous de la bataille entre Barack OBAMA et Hilary Clinton pour investiture démocrate en 2008.

Il n’ya au GABON ou certains individus mal inspire et éléments nuisibles de la société se complaisent au statu quo et à l’immobilisme notoire de l’opposition.
Si en aout 2016 PING accède au palais du bord de mer, ce sera seulement parce que les gabonais l’auraient voulu et non à cause du FOPA.


JEAN PING qui a été tour à tour Président de l’OPEP, de la 59e assemblée générale de l’ONU et de la commission de l’UA se distingue des autres opposants moribonds et amorphes dont l’activité ne limite que dans des salons feutrés et internet, parce qu’une élection se gagne sur le terrain.

Si certains opposants se complaisent dans l’immobilisme, PING a décidé d’être actif sans interdire qui que ce soit de faire de même.
Jean PING n’a empêché personne d’avoir de hauts diplômes encore moins d’occuper les fonctions présidentielles à l’international.


Je plains le sort de certains esprits égarés qui osent nantis d’une courte réflexion et qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, car c’est de la sorcellerie que venir affirmer que NDONG SIMA serait plus présidentiable que JEAN PING qui a déjà fait ses preuves dans cette fonction au niveau international et continental. PING qui a coaché les chefs d’états africains cinq ans durant, doit s’effacer au profit des individus qui n’ont même pas encore décliné leur intention à briguer la magistrature suprême du pays de façon claire et nette.

Dans d’autres cieux JEAN PING avec son passé présidentiel à l’international serait adulé de partout, car c’est une fierté qu’avoir une personne de cette trempe briguer la magistrature suprême de son pays après avoir brillamment coaché les autres chefs d’état à l’international.
C’est vrai dans ce GABON on ne reconnait pas encore moins traiter les gens à leur juste valeur.

Denier les qualités de quelqu’un s’appelle la jalousie et l’envie. Nous n’avons empêché personne de faire l’école, ni d’avoir des hauts diplômes encore moins de présider les prestigieuses institutions internationales et continentale comme l’OPEP, l’ONU et l’UA.
De par son CV JEAN PING est de loin le plus présidentiable de tous les futures candidats, le BOA inclus.

Le denier n’est rien d’autre que l’obscurantisme partisans et de la sorcellerie politique.

10.Posté par AKAM NLAM le 08/01/2016 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EGALEMENT LES LECTEURS DE CETTE PRESSE ÉCRITE DOIVENT AVOIR LE DISCERNEMENT ET BIEN COMPRENDRE QUE C'EST N'IMPORTE-QUI QUI PEUT VENIR PUBLIER TOUT CE QU'IL VEUT POUR FAIRE CROIRE A LA RÉALITÉ. PING N'A PAS DE PROBLÈME A OMBOUE CE QU'ON RACONTE TEST UN PUR MENSONGE POUR TOURMENTER L'ESPRIT DES FANS DE PING. CE Mr EST POUR L'INSTANT PARMI CEUX QUI ONT MILITE AU PDG CELUI DONT ON SAIT AU SEIN DU PDG QU'IL EST PRÉSIDENTIABLE ET QU'IL POURRA L'ETRE CETTE ANNÉE. LE CHANTAGE EST LA LEÇON NUMÉRO UN DU PDG EN L'ENCONTRE DES POPULATIONS QU'ILS ONT ENDOCTRINÉES CINQUANTE ANS DURANT. SI NOUS AIMONS NOTRE PAYS, N’ÉCOUTONS PAS CEUX SONT CONTRE LA DÉMARCHE DE JEAN EYEGHE ET RENE NDEMEZOGO, CAR ? PEUT ETRE LES ENFANTS NÉS HIER, NOUS SAVONS QUE PERSONNE N'A LES MOYENS FINANCIERS, HUMAINS, ET MÊME TECHNIQUES DONT DISPOSE PING. JE ME RAPPELLE EN CELA DE AMO DONT PLUSIEURS DE L'OPPOSITION N'ONT PAS VOULU ACCORDER LEUR SOUTIEN. FAISONS ATTENTION POUR NE PAS TOMBER COMME EN 2009.

9.Posté par AKAM NLAM le 08/01/2016 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES GABONAIS VONT ENCORE TOMBER DANS LES PIÈGES QU'ILS CONNAISSENT ET QUI PARFOIS ONT ÉTÉ TENDU PAR EUX MÊMES. C'EST REGRETTABLE DE METTRE LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS, JE N'ARRIVE PAS A COMPRENDRE POURQUOI ON S’INTÉRESSE TANT AU NOMBRE DE CANDIDATS DE L'OPPOSITION ALORS QUE LE PROBLÈME MAJEUR ET CRUCIAL QUI EST CELUI DE LA VALIDITÉ DE LA CANDIDATURE D'ALI N'EST MÊME ABORDE, QUEL DOSSIER PRÉSENTERA T-IL?
CE SONT CES GABONAIS QUI SE PENCHENT SUR LE NOMBRE DE CANDIDATS DE L'OPPOSITION QUI VONT DEMAIN APRES LE 15 JANVIER 2016 REGAGNER LEURS ANCIENS RANGS DU PDG

8.Posté par ortegus le 08/01/2016 09:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
poste1 , je suis ravi de votre réaction on ne peut plus claire . ici il n'est pas question d'une candidature unique mais d'un respect scrupuleux de la loi électorale en s'appuyant sur l'article 10 de notre constitution.
le refus du respect de la constitution doit inéluctablement entrainer un soulèvement populaire pour tout les patriotes.
en d'autres termes nos soit disant opposant doivent déjà avoir un plan bien ourdi pour parer à cet éventualité.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...