News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon-France : Ali Bongo dans les cordes

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 6 Juillet 2012 à 16:17 | Lu 2785 fois



Gabon-France : Ali Bongo dans les cordes
« Le changement c’est maintenant », le slogan de campagne de François Hollande est sans équivoque. Les habitués des rencontres franco africaines au sommet ont sans doute noté des différences de taille jeudi après-midi au palais de l’Elysée où François Hollande recevait Ali Bongo, le fils d’Omar, gardien vivant de la françafrique.

Le nouveau président voulait, pour rompre avec certaines pratiques, dénuer ces messes franco africaines de tout caractère amical ou familier. François Hollande semble avoir tenu sa promesse: aucune chaleur affichée, pas d’accolade, juste une courte poignée de mains, suivie d’un geste qui invite son hôte à pénétrer dans les locaux pour la séance de travail. Détail important : pas de tête-à-tête entre les deux hommes. Adieu la séance photo tant attendue par Ali Bongo au grand dam des photographes présents. Voilà pour la forme.

Pour le fond, la ligne de démarcation est encore plus nette. La rencontre est sanctionnée par un communiqué de presse d’une quinzaine de lignes,rédigé dans un style direct sans formules diplomatiques et sur un ton sec. Florilège: « cet entretien a été l’occasion, pour le président de la République (entendez François Hollande), de souligner les principes qu’il souhaite voir guider les relations entre la France et le Gabon : dialogue exigeant sur les questions de gouvernance ; de lutte contre la corruption et le pluralisme démocratique : accompagnement de la croissance du Gabon par les outils de la coopération française ; concertation sur les enjeux de paix et de sécurité de la région et du continent ; développement de la francophonie. »

Manifestement, ce communiqué sonne comme une véritable mise en garde. Sa lecture attentive amène inévitablement à un constat : il s’agissait, en réalité, d’un monologue de François Hollande. Nulle part il n’est fait mention de propos ou d’un quelconque point de vue de M. Ali Bongo. On pourrait alors conclure que le but de cette rencontre était essentiellement une communication que le nouveau président français entendait faire non seulement à M. Ali Bongo mais aussi aux autres dirigeants africains qui font fi des principes et des règles démocratiques. A tous ceux qui se maintiennent au pouvoir grâce aux élections truquées mais validées par des institutions constitutionnelles aux ordres. Enfin, à tous les corrompus qui n’observent aucune règle de transparence dans l’attribution des marchés publics.

Au plan économique précisément,Paris pose désormais des conditionnalités pour la poursuite de la coopération avec Libreville. Qu’on en juge : « l’accompagnement de la croissance du Gabon, précise le communiqué de l’Elysée, doit se faire par les seuls outils de la coopération française. » Voilà qui est clair. La France ne souhaite plus voir personne d’autre piocher sur ses « terres »africaines. Avis donc à toutes ces entreprises chinoises, malaisiennes singapouriennes et autres qui raflent tous les marchés depuis l’avènement de M. Ali Bongo. En plus, elles ne se préoccupent pas de la gestion rationnelle des éco systèmes.

A première vue, François Hollande semble tenir ses promesses électorales sur ses rapports avec les dictateurs africains. Ali Bongo en sait quelque chose.François Hollande a refusé de faire avec lui la traditionnelle photo sur le perron de l’Elysée. Un signe des temps ? Pour autant, Ali Bongo est-il prêt à changer de paradigme ? Le réalisme politique devrait l’amener à mettre beaucoup d’eau dans son vin. Le voilà donc acculé.

François ONDO EDOU




Vendredi 6 Juillet 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2785 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par Oréma le 14/07/2012 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ÇA NE FAIT QUE COMMENCER IL A CHERCHÉ ET A TROUVÉ. NOUS L'AURONS CE GAGUIÉ USURPATEUR DE NOTRE VOTE.

18.Posté par LES CHOSES DES LA HONTE. le 11/07/2012 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au PROCHAIN CONSEIL DES MINISTRES NOUS ATTENDONS QUE LE GOUVERNEMENT A DECIDE LE DETACHEMENT DE 800 BERETS ROUGES EN FRANCE POUR LA SECURITE DE LA FORTE COLONIE GABONAISE DANS CE PAYS/ C'EST PAS IDIOT SI LES FRANCAIS ONT UNE BASE AU GABON AVEC LE PRETEXTE DE PROTEGER LES FRANCAIS IMMIGRES CHEZ NOUS.SI HOLLANDE REFUSE,ALORS LES BIDASSES DE CAMP DE GAULLE DEGAGE IMMEDIATEMENT.LA RECIPROCITE EST UN MOT FRANCAIS QUE CHCUN PEUT APPLIQUER OU EXIGER SON APPLICATION.

17.Posté par Eddy le 10/07/2012 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme dit le Président Français François Hollande « l’accompagnement de la croissance du Gabon, doit se faire par les seuls outils de la coopération française. »; cela peut être une façon stratégique de pousser la gouvernance Gabonais à rompre complètement avec La FrancAfrique, ce qui peut être mission accomplie pour le Président François Hollande. Etant donné que le Gabon à déjà ouvert ses frontières à 360° pour une croissance, il n'est pas prêt à repartir sur une unique ligne (Paris-Libreville).
Dans moins de 2 ans, on saura si les promesses du Président François Hollande sont tenues.

16.Posté par La vérité le 08/07/2012 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne analyse de M. Ondo Edou.

Voici un point de vu pondéré et qui ne relate que la vérité.

à suivre !

15.Posté par Ngone le 07/07/2012 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu’on en juge : « l’accompagnement de la croissance du Gabon, précise le communiqué de l’Elysée, doit se faire par les seuls outils de la coopération française. » Voilà qui est clair.

C'est bien que ça soit clair pour vous, mais cette phrase m'intrigue lorsque je lis la suite de vos commentaires. "l'accompagnement ...doit se faire par les seuls outils de la coopération française." Je comprends par là que désormais tout se fera dans les normes, dans le respect de tout ce que représente la France officielle : démocratie, droit de l'Homme etc.... Rien à voir avec la fin de la coorpération du Gabon avec d'autres pays, y compris avec la Chine. Ce n'est tout de même pas à Hollande, français, président de la France de choisir avec qui le Gabon, pays souverain doit collaborer ! Ce serait grave non ? Et vous semblez vous en réjouir. Vous n'avez rien compris mon pôv.

14.Posté par PDGiste-A-Mort le 07/07/2012 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Ali est "dans les cordes", l'opposition est dans les nuages, car elle n'a toujours pas compris que la France n'est pas là à privilégier tel ou tel bord politique, elle ne privilégie que ses intérêts et lequel bord politique sera à même de lui garantir (sur preuves) que rien ni personne ne mettra en péril ses intérêts au Gabon.

Au lieu donc de se foutre d'Ali qui a évidemment essuyé un revers à L'Elysée, l'heure n'est pas à la rigolade, mais à l'invention d'une vraie stratégie de récupération du pouvoir, en n'éludant aucun moyen pour y arriver.

J'aime ici à prévenir l'opposition que leur mollesse les perdra. La machine du PDG est si huilée que sans l'usage de la force, rien ne viendra éclairer l'avenir des Gabonais qui s'appauvrissent un peu plus chaque jour que Dieu (qui a abandonné le Gabon !!!) fait.

13.Posté par Olong le 07/07/2012 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui les choses de la honte, tu as peut etre raison sur le developpement que tu fais a l`endroit de hollande. Mais quoi qu`il en soit nous voulons le vivre ou au mieux souffrir du sindrome colonialiste sans un seul membre des bongos et autres etrangers au pouvoir.
De toutes formes dìnterventions que je lis depuis que ce site existe, je n`arrive pas a comprendre que bon nombre ne pigent pas encore que le probleme reel des gabonais: c`est de voir le Gabon dirigé par un de ses veritables fils et plus les bongos etrangers de pere en fils.

12.Posté par LES CHOSES DES LA HONTE. le 07/07/2012 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET POURQUOI LES CHEFS D'ETATS AFRICAINS D'ACIENNES COLONIES FRACAISES DOIVENT ALLER SE PRESENTER A CHAQUE NOUVEAU PRESIDENT FRANCAIS? POURQUOI?C'EST CA LA FRANC'AFRIQUE ET VOUS OSEZ PARLER DE SON DEMANTELEMENT?C'EST DANS LES ESPRITS DES COLONISES QUI PENSENT QU'ILS SONT JUSTES AFFRANCHIS ET NON LIBERES.AH COMME J'AIMAIS P'A OBO SARKOZI ELALLE AU BORD DE MER LE SALUER COURBE , UN GENOU AU SOL,C'EST CA UN GRAND AFRICAIN!

11.Posté par LES CHOSES DES LA HONTE. le 07/07/2012 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'attitude de Hollande face a ABO,il n'est pas question de crier a une liberation du Gabon par la france/Plus grave Hollande confirme clairement que le GABON est une chose de la France tout se fera qu'avec la France ou rien,et si ABO n'est pas content ou que s'il ne le comprend pas ainsi,il sera vire ! Hollande declare que le Gabon n'est pas un pays independant /Vous qui vous dites intellectuels ce qui vous importtent c'est de voir a la tete du Gabon qui vous voulez ,mais qu'ils obeissent les yeux fermes aux autorites francaise/Et l'independance du Gabon ca vous dit Quoi?50 ans d'independance sans developpement malgre les immenses richesses du pays c'est pas les Bongo,mais la France!
LE NIVEAU DE CROISSANCE QUE LE GABON CONNAIT AUJOURD'HUI C'EST PAS A CAUSE DE LA FRANCE,C'EST GRACE A L'OUVERTURE OPEREE PAR ABO EN DIRECTION DE L'ASIE DE L'AMERIQUE DU SUD//C'EST IDIOT DE DIRE CHINOIS ,OLAM ET INDIENS DEHORS ICI C'EST LA REUNION OU LA MARTINIQUE.
LE PDG NOUS INTERDIT LES MARCHES PACIFIQUES,ON ALLAIT MARCHER JUSQU'A LAMBASSADE DE FRANCE ET LEUR S DIRE QUE AVEC OU SANS LA FRANCE NOUS ALLONS NOUS EN SORTIR.ET QUE NOUS SOMMES LIBRES DE CHOISIR NOS PARTENAIRES/ SUR CE POINT ABO PEUT ETRE SUR D'VOIR LE SOUTIEN TOTAL DES GABONAIS ET DES AFRICAINS.

AFRICAINS ATTENTION HOLLANDE PARAIT PLUS DANGEREUX POUR L'AFRIQUE QUE CES PREDECESSEURS.

10.Posté par LES CHOSES DES LA HONTE. le 07/07/2012 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y'Ali est un fils de ce Gabon,pourquoi il nous traite comme ca! nous ses compatriotes qui l'ont vote! tout l'argent du pays est au mains des etrangers,Agences de gros sous aux mains des blancs ,des beninois,soudanais/ la vie des gabonais est decidee par des beninois,memes les nominations a tous les niveaux,memes les ministres,beninois doit decider/Mon Dieu, les choses de la honte/Conseiller Y'Ali que c'est pas avec ces profiteurs de nos sous qu'il aura la paix,il est bien le President des Gabonais et pas des etrangers.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...