News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Flambée des prix à Port-Gentil

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Jeudi 10 Septembre 2009 à 00:47 | Lu 493 fois

La capitale économique accuse le coup après trois jours d'émeutes et de pillages qui ont frappé la cité pétrolière suite à l'annonce des résultats officiels de l'élection présidentielle du 30 août, avec une inéluctable inflation des prix des produits de première nécessité. Les commerçants qui reprennent progressivement leurs activités avec ce qui reste de leurs commerces ont pratiqué une augmentation allant jusqu'à 200% sur certains produits, alors que l'aide évoquée par le gouvernement tarde à venir.



Gabon : Flambée des prix à Port-Gentil
Port-Gentil se relève éreintée de trois jours de violences post-électorales qui ont connu une accalmie le 6 septembre dernier, alors qu'en ce début de semaine, l'heure est au bilan et surtout à la recherche de nourriture.

Face à la rupture des approvisionnements et aux pillages des denrées alimentaires par les émeutiers, les prix des marchandises de première nécessité, devenues rares dans la cité pétrolière, ont connu une forte inflation, allant même jusqu'à 200% pour des produits locaux comme la banane, avec 3 doigts à 2000 francs CFA contre 500 francs CFA avant les émeutes.

Selon Jeanne, habitante du quartier La Balise, le bâton de manioc se monnaye à 1000 francs CFA pièce, contre 200 francs CFA auparavant.

Le grand marché ayant été incendié le 4 septembre dernier, les populations qui n'ont pas quitté la ville, vont prospecter pour ce qui manque au quartier dans les grandes surfaces situées dans la partie plus épargnée de la ville.

Face à cette situation, «ce sont les femmes commerçantes qui se déplaçent pour aller vendre dans les villages aux populations qui ont fuit», explique Jeanne.

Du côté des produits importés, le carton de poulet, d'ordinaire à environ 10 000 francs CFA ne se trouve plus à moins de 15 000 francs CFA dans les quelques boutiques qui ont repris du service depuis le 6 septembre.

«Le pain était à 125 francs CFA maintenant c'est à 200 francs CFA. Tout ce qui se vend ici à Port-Gentil comme alimentation générale, c'est les Maliens, les Sénégalais, les Houssas, tous les ressortissants africains, et c'est à eux qu'ils se sont attaqués et maintenant il n'y a plus rien à manger», explique un commerçant de la capitale économique.

Le paquet de sucre n'a pas été épargné par l'inflation, vendu à 2000 francs CFA à certains endroits, contre moins de 800 francs CFA il y a une semaine. Le pain, l'huile et le riz semblent eux ne pas avoir subi d'augmentation significative.

Le gaz ne semble pas avoir augmenté, toujours à 6000 francs CFA, pour ceux qui en trouvent.

Les fumeurs aussi ont la vie dure avec une augmentation de 200% du prix unitaire des cigarettes, passé à 200 francs CFA contre 50 francs CFA d'ordinaire.

Le gouvernement a annoncé la planification d'un programme d'aide et de réhabilitation de la capitale économique.

«Le gouvernement prendra toutes les dispositions pour évaluer avec exactitude sur le plan financier et sur le plan matériel le nombre de ces dégâts. (…) Le premier ministre et le président de la République nous donnerons des instructions à la fin de cette évaluation», avait déclaré le 6 septembre dernier le ministre de l'Intérieur et de la Défense nationale, Jean François Ndongou, en évoquant la possibilité d'aides «directes» ou «indirectes». «Nous n'allons pas offrir des denrées. Mais nous n'avons pas l'intention d'affamer la population», avait-il conclu.

«Même si nous on arrive à reprendre le commerce, tout deviendra cher, on va augmenter pour rembourser les dégâts parce que si c'est l'Etat là qu'il faut attendre, c'est pas sûr. Nous les étrangers si nous arrivons à reprendre on va amener [les marchandises] mais tout sera cher maintenant. Tout ne sera plus comme avant», conclut le commerçant dont l'épicerie a été saccagée et pillée lors des émeutes.
Publié le 09-09-2009 Source : gaboneco.com Auteur : gaboneco

Jeudi 10 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 493 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...