News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Finalement minable, la supercherie de la France et tous les escros d'Afrique

Le site de la Liberté - LA REVOLUTION LVDPG le Samedi 5 Septembre 2009 à 00:09 | Lu 1705 fois

Après quarante-deux ans de règne de l'autocrate Omar Bongo, les Gabonais méritaient d'élire librement son successeur. L'annonce, jeudi 3 septembre, de la victoire de son fils Ali n'est une bonne nouvelle ni pour eux ni pour la démocratie en Afrique



Gabon : Finalement minable, la supercherie de la France et tous les escros d'Afrique
Tout porte à croire que le score de 41,73 % attribué à M. Bongo junior ne reflète nullement le véritable verdict des urnes de cette élection à tour unique. Alors que, dans ce petit pays assis sur une nappe de pétrole, les résultats auraient normalement dû être connus dans la soirée de dimanche, jour du vote, il aura fallu trois longs jours de tractations entre les tendances du clan Bongo pour rendre public un score à la fois sans appel et considéré comme présentable.

De bout en bout, le processus électoral aura montré à quel point le Gabon reste marqué par les travers de l'ère Bongo. Médias publics accaparés par le "candidat Ali", disparité abyssale des moyens financiers, listes électorales gonflées, achat des voix : rien n'aura été négligé pour que rien ne change dans le système de captation des richesses du pays, qui, avec la bénédiction de la France, maintient les habitants de cet "émirat pétrolier" dans la misère depuis un demi-siècle.

Certes, les adversaires d'Ali Bongo, incapables de dépasser leurs querelles d'ego, de s'unir et de présenter une plateforme commune en faveur du développement, ont facilité l'avènement de ce qu'ils prétendaient combattre : une succession quasi monarchique, sous couvert de processus électoral. Certes, la démocratie ne peut surgir spontanément dans un pays qui ne l'a jamais connue, surtout après quatre décennies de système Bongo : celui-ci a perverti profondément le débat politique en pratiquant, à grande échelle et avec succès, l'achat des opposants, leur offrant postes, revenus et honneurs pour les soumettre et les faire taire. Malheureusement, l'intronisation de Bongo II et les proclamations simultanées de victoire de ses deux challengers confortent l'opinion répandue selon laquelle l'Afrique n'est pas mûre, voire pas faite, pour la démocratie.

La France, officiellement neutre, a oeuvré pour obtenir le résultat proclamé jeudi, au nom de la préservation de la stabilité. Une occasion de mettre en oeuvre les nouveaux rapports avec l'Afrique revendiqués par Nicolas Sarkozy a été manquée, et le régime gabonais, qui symbolise caricaturalement la "Françafrique", va donc perdurer. Pour combien de temps ?

Article paru dans l'édition du 05.09.09.
Abonnez-vous au Monde à 16€/mois

Samedi 5 Septembre 2009
LA REVOLUTION LVDPG
Vu (s) 1705 fois




1.Posté par Le changement le 05/09/2009 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces sois disantes grandes democraties qui cautionnent des crimes en afrique et les politiques des dirigeants africains de maniere officieuses et officiellement se revendiquent d'etre des grands etats democratiques. Je suis degouté par toute cette hypocrisie de la France, j'ai mal à un point que je me dis que notre salut au gabon ne viendra que par les armes.Il n'ya pas de meilleur moyen pour se faire entendre dans ce monde quand on est pauvre et marginalisé par la societe.Les manieres pacifiques ne sont efficaces que dans les democraties occidentales,chez nous ce ne sera jamais le cas. La France se rejouit de nous voir nous entretuer car comme on dit diviser pour mieux regner. Mais ALI doit savoir que le peuple prendra le pouvoir un jour et à ce moment là une chasse aux sorcieres doit etre mise en place car tous les pedegistes devront rendre des comptes par les manieres les plus violentes possibles.

Vive le GABON et vive tous ceux qui revent d'une meilleure vie des gabonais

2.Posté par on doit y aller!!! le 05/09/2009 04:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Savez-vous que ali bongo tient captif la présidente ndongou et les autres? Notre pays est pris en otage. On doit réagir!!!

3.Posté par gabonais le 05/09/2009 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu'il les tue on a rien foutre, la roue tourne tout ce monde vont le payer, PDgiste et francais, tous les pays occidentaux qui pillent l'argent des pays africains

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...