News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Fin de récréation pour l’Union nationale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 21 Juillet 2011 à 19:29 | Lu 1607 fois

Le gouvernement d'Ali Bongo a haussé le ton face aux agissements de l’ «ex-Union nationale», dont un groupe de manifestants aurait notamment détruit, le 16 juillet, 4 véhicules à usage de taxi au quartier Derrière la Prison à Libreville. Dans le communiqué publié ci-après, le gouvernement, qui évoque une «volonté délibérée des responsables de l’ex Union nationale de continuer à fouler aux pieds les lois et règlements en vigueur en République gabonaise», avertit que «cette situation ne saurait plus être tolérée».



Gabon : Fin de récréation pour l’Union nationale
Communication du gouvernement


Le Gouvernement de la République constate, pour le regretter, que malgré l’Arrêté N°001/MISPD du 27 janvier 2011 portant dissolution de l’Union nationale, les responsables de cette ancienne formation politique continuent de se prévaloir de l’Union nationale et d’en utiliser les symboles ; toutes choses qui apparaissent comme un défi à l’Autorité de l’Etat.

Le paroxysme de ces agissements a été atteint le samedi 16 juillet 2011 aux environs de 18h30, lorsqu’un groupe de manifestants sortis du siège de l’ex Union nationale a investi la rue sans autorisation, à la hauteur du Rond point de la Paix, entravant ainsi la liberté d’aller et de venir des autres citoyens.

A titre d’illustration, ce même samedi 16 juillet, ce groupe de manifestants a procédé à des destructions massives de biens privés, notamment 4 véhicules à usage de taxi au quartier Derrière la Prison. D’autres actes répréhensibles sont également signalés et vérifiés.

Le Gouvernement précise que les dispositions légales qui ont présidé à la reconnaissance en son temps du parti désormais dissout de l’Union nationale, sont aussi celles qui l’ont conduit à prononcer sa dissolution. En d’autres termes, c’est la même loi à laquelle sont assujettis tous les partis politiques.

Condamnant fermement les agissements de ces compatriotes ainsi que les dommages que ces derniers aux causé aux citoyens sur leur passage, le Gouvernement rappelle aux uns et aux autres que la démocratie voulue par tous, qui prône la liberté d’expression et le débat d’idées appelle également au respect d’autrui.

Face à ces agissements sans cesse répétés et emprunts de provocation, le Gouvernement prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur ce qui apparaît comme une volonté délibérée des responsables de l’ex Union nationale de continuer à fouler aux pieds les lois et règlements en vigueur en République gabonaise, et indique que cette situation ne saurait plus être tolérée.

Pour le gouvernement,

Le ministre de la Défense assurant l’intérim du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation

Ruffin Pacôme Ondzounga


Source : Gaboneco

Jeudi 21 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1607 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par gabon d'abord le 22/07/2011 16:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et sil était possible d'accepter nos differences sans ces barrières qui nous freinent,tous nous donner la main,et tous nous aimer.ensemble on pourra tout changer car on sera plus fort.(malheureusement ce nest que pure illusion!)

13.Posté par TARA le 22/07/2011 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UN - AUJOURD'HUI ET DEMAIN! Rien à cirer de vos intimidations...

12.Posté par TARA le 22/07/2011 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, ils pensent faire peur à qui ces pédé-gistes? Les menaces, les menaces encore, toujours les menaces...

VOUS ETES VOUS-MEMES HORS LA LOI. IL N'YA RIEN A RESPECTER. VOUS NOUS MONTRER CHAQUE JOUR L'EXEMPLE. BANDE D'IMPOSTEURS...


11.Posté par ams le 22/07/2011 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDG ne restera pas éternellement au pouvoir.
Le PDG a tellement cultivé la haine qu’il va être difficile de réconcilier les gabonais.
Moi dans famille j’ai un PDGiste que je ne fréquente pas depuis plus de 23ans, sinon qu’un simple bonjour lors d’un décès d’un membre de la famille, c’est vous dire le degré de rancœur que j’ai à l’endroit d’un membre du PDG

10.Posté par Ménélick III le 22/07/2011 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Ruffin Pacôme Ondzounga,
Vous infiltrez les délinquants et agents de renseignement du PDG au sein des marches de l ' Union Nationale pour qu' ils pillent afin de les accuser. Par la suite, vous allez diaboliser l' UN. C' est très ridicule comme méthode.
Dans votre déclaration vous dites entre autre que "le Gouvernement prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur ce qui apparaît comme une volonté délibérée des responsables de l’ex Union nationale de continuer à fouler aux pieds les lois et règlements en vigueur en République gabonaise, et indique que cette situation ne saurait plus être tolérée." Ah bon?
Même si tel était le cas qui respecte la loi dans ce pays?
Je vous prends quelques exemples:
1) L' article 10 al3 dispose que"Toute personne ayant acquis la nationalité gabonaise ne peut se présenter comme
candidat à la présidence de la République. Seule sa descendance ayant demeuré
sans discontinuité au Gabon le peut, à partir de la quatrième génération." Avez vous respecté cette disposition, avec votre ALI?

Par ailleurs, l' article 89 al2 de la même loi affirme que" La durée du mandat des Conseillers de la cour constitutionnelle est de sept (7) ans renouvelable une fois." Or votre Mbourantsouo est conseillée depuis 1991et aurait du partir en 2005.C' est à dire après 14 ans de fonctions= 2 mandats . Malgré cette limite constitutionnelle elle est là. Et vous ne faites rien même pas un petit déclinatoire de légitimité!
Au surplus, Mr ASSELE avoue avoir détourné des deniers publics commettant ainsi des crimes économiques, sans être inquiété.
Vous même Mr odzounga, avez commis les mêmes crimes au Ministère de l' habitat la solution qu' ali a trouvée était de vous affecter à la défense en mettant des centaines d' agents à la disposition de la fonction publique ,eu égard à votre incompétence à construire 5000 logements.
L a fille du Pr MBOUTSOU sans permis de conduire ( son permis congolais n' était pas encore enregistré au ministère des transports), a tué un étudiant sans être emprisonnée. On nous rapporte que la solution que les autorités gabonaises ont trouvée est de mettre des dos-d'âne sur Boulevard Leon MBA.
Bref LA LISTE EST LONGUE. Tout porte à croire que vous pensez que certains doivent respecter la loi et pas vous, bientôt la foudre.

9.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Gerrier Mbédé) le 22/07/2011 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Arrêtons d'être ridicules !!!
Le quotidien gouvernemental "Gabon Matin N° 654" du mardi 19 juillet 2011 a publié à la une de son journal ce fait divers:"Quatre véhicules à usage de taxi ont été incendiés,hier lundi (18 juillet 2011), aux environs de deux heures du matin au quartier Derrière la prison dans le premier arrondissement de Libreville par des individus non identifiés".

N'est-il pas RIDICULE que le gouvernement de l'émergence publie un communiqué, dans le même journal, dans sa parution N°656du jeudi 21 juillet 2011, indexant "un groupe de personnes dont des membres de l'Union Nationale" qui a marché pacifiquement avec les représentants de la société civile et les citoyens ayant signé la pétition"ça suffit comme ça",du siège de l'Union Nationale au rond point de la démocratie,deux jours avant cet incident, comme étant à l'origine de cet acte en ces termes:

"A titre d'illustration, ce même samedi 16 juillet,(sic) ce groupe de manifestants a procédé à des destructions massives de biens privés, notamment 4 véhicules à usage de taxi au quartier Derrière la prison".(Quel jour et à quelle heure ?) Ils ont oublié d'indiquer le bon jour et l'heure !!! vraiment !!! Heureusement que le ridicule ne tue vraiment pas ! »


8.Posté par Nkouloungou le 22/07/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un peu de logique, Afrique !
Les nouveaux opposants, dites-vous, ont été pendant longtemps les maux du Gabon.Ils ne sontplus aux affaires, mais curieusement, la machine est encore plus grippée. Le problème, en toute logique, se situe donc ailleurs. Cela signifie que c'est le système PDG qui est le principal mal du Gabon et ceux qui le perpétuent aujourd'hui continuent à voler, à manipuler, à instrumentaliser les institutions à leur seul profit. Vous êtes incapable de voir cette grosse poutre qui vous barre la vue pour ne vous intéresser qu'au passé des neo opposants. Eux, ont fait leur mea culpa et le peuple a absout les faits auxquels vous faites allusion. Comme dit l'adage il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas. La question vous est retournée: qu'est-ce qui explique votre soutien inconditionnel à un groupe de personnes que vous décrivez comme étant des voleurs,menteurs, fraudeurs? C'est bien vous le tribaliste ! Dès à présent, chassez-le, car ce vice est un frein au développement de notre pays qui ne peut se réaliser sans une véritable démocratie.

7.Posté par aaa....;; le 22/07/2011 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Beret Rouge ,
Je suis d'accord avec vous, à condition que cette loi s'applique à tous. Il me semble qu'Ali Ben Bongo a violé la constitution en participant à une élection alors qu'il n'y avait pas droit. Ce même Ali Bongo a trafiqué son extrait d'acte de naissance, massacré les gabonais à Port-Gentil. Comme vous pouvez le constater, nous avons au sommet de l'Etat gabonais un faussaire, un usurpateur, un voleur, un menteur, un assassin, un rigolo. A côté, des gens comme vous qui ne pensent qu'à leur ventre, à leurs acquis personnels. J'ai pitié de vous.

6.Posté par ams le 22/07/2011 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous allons creer un autre groupe : UNG ( Union Nationale Gabonais)

5.Posté par Afrique le 22/07/2011 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honte à vous. Vous avez chacun une mémoire courte. Vous oubliez que vos clients ( ceux que vous défendés) ont été, pendant longtemp, les maux du Gabon. Ils ont parfois été pire, excellents dans la fraude, le tribalisme, le vole, le mensonge, etc...

Qu'est ce qui explique votre soutient à ces banbits, déguisés sous forme d'opposant? Etes-vous animés d'un esprit du repli identitaire?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...