News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Eyeghe Ndong annonce un meeting monstre à Libreville le 20 décembre 2014

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 11 Décembre 2014 à 01:41 | Lu 4192 fois

Jean Eyeghe Ndong, un des cadres du Front de l’opposition pour l’alternance, a annoncé mardi à Libreville la tenue le 20 décembre prochain dans la capitale gabonaise d’un meeting monstre pour démontrer sa force de frappe.



Le lieu où se tiendra ce meeting n’a pas été annoncé pour des raisons stratégiques, selon Jean Ping qui a également participé à la conférence de presse organisée à cet effet à la permanence politique de Jean Eyeghe Ndong à Nkembo dans le 2ème arrondissement.

Ce meeting sera le second après celui du 22 novembre dernier à Port-Gentil. Il rentrerait dans la stratégie politique du Front d’occuper le terrain dans la perspective de l’élection présidentielle de 2016 à l’issue de laquelle il rêve d’arracher le pouvoir au Parti démocratique gabonais (PDG) au commande du pays 1968.

Yves Laurent GOMA
gabonactu

Jeudi 11 Décembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4192 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par PAM KING le 19/12/2014 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On les appelle "faux opposants" "anciens caciques du PDG" mais eux au moins se lèvent pour dire haut et fort ce que nous parlons tout bas. Tant de critiques de reproches de plaintes de gémissement."Uni dans la Concorde et la fraternité
Éveille toi Gabon, une aurore se lève,
Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !" Levons nous et menons ce combat non pas pour un homme mais pour ce beau pays qu'est le notre. Et le Burkina quel bel exemple d'unité ! Et c'est notre vrai problème arrêtons de critiquer la soit disante opposition comme vous dites et levons nous et si c'est dans la rue que nos voix peuvent se faire entendre faisons le pour notre progéniture. Soyons unis qu'importe nos origines ethniques.Nous parlons beaucoup et n'agissons jamais.Si c'est pour que mon pays soit libéré oui je suis prête à mourir mais vivre en voyant mes frères et soeur dans la misère voir le pays aux mains des étrangers les "plus gabonais que nous",le chômage chez les jeunes, des infrastructures à des milliers d'années lumières de la modernité et tous ces crimes rituels, les grèves dans tous les syndicats, les universités en grève, les étudiants en prison, le problème de logement, et le justice qui ne fait jamais son travail à moins qu'on ait le nom qu'il faut. S'il tu es gabonais et que tu restes insensible à tout sa vaut ne pas être né car le pays a besoin de nous plus que jamais.

16.Posté par Espoir Na Gabon le 18/12/2014 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@14.Posté par Quelle "Opposition"?


Vous jouez la dissuasion;c'est une tactique pédégiste pour ne pas dire anti démocratique pour le gabon,mener par des internautes commandités que l'on connais.

Vous n'aimez pas le gabon.

15.Posté par retrait imunité du président le 15/12/2014 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tribunal de Libreville s’est retranché sur deux raisons :
Qualité des requérants
Multiplicité d’intérêts
Nous pensons qu’un honnête citoyen, est autorisé à porter plainte au chef de l’état dès lors que celui-ci même étant en exercice a commis une faute grave.
Aucune loi au Gabon ne donna la latitude de porter plainte au chef de l’état qu’aux seules chambres des élus.
Un citoyen, un parti politique, une association, une ONG ou une organisation internationale a le droit de porter plainte au tribunal dès lors que le motif reproché ou querellé n’est pas consécutif à l’exercice de la fonction présidentielle.
Dans ce cas, le tribunal ou la cour d’appel ou la cour de cassation doit prononcer la levée de l’immunité présidentielle puisqu’il ne s’agit pas d’un motif lié à l’exercice de sa fonction.
Le président du tribunal peut éventuellement surseoir la plainte en attendant la fin du mandat présidentiel. Mais la jurisprudence internationale nous informe que Jacques Chirac avait comparu au tribunal de Paris en 2004. Nicolas Sarkozy a été interpellé par un juge d’instruction après l’exercice de sa fonction présidentielle.
Dans tous les cas, un jugement d’instruction peut ré-ouvrir la plainte en octobre 2016 ;
De même la partie demanderesse peut faire appel à cette décision devant la cour d’appel de Libreville.
De même, il faut savoir que face à un manquement d’un tribunal national, un honnête citoyen peut saisir la juridiction internationale. La plainte sera donc recevable puisque qu’il y a eu une défaillance au niveau national.
Les tribunaux internationaux capables de juger le chef de l’état en exercice de ses fonctions sont :
La cour internationale de justice (CIJ) pour incompétence des juridictions nationales
Le Conseil de sécurité de l’ONU qui mettra en place un tribunal spécifique ou spécialisé pour juger le président de la république.
La commission africaine de la démocratie afin de faire respecter la charte africaine de la démocratie que le Gabon avait signée en 1991.
La commission des droits de l’homme peut être saisie pour entrave à l’auto détermination du peuple gabonais depuis 1967.
Le peuple gabonais est souverain pour faire valoir ses droits à l’autodétermination face à l’usurpateur du pouvoir présidentiel.

S’agissant du deuxième point, le tribunal de Libreville a agit avec une légèreté blâmable. En tout cas, Il est hors de question face à un problème de fond d’ordre national et républicain de refuser le jugement de la plainte au motif de la multiplicité des intérêts.
Cette multiplicité des intérêts est fondée sur la démocratie donc la pluralité des opinions et les angles d’attaques.
Le front uni a déposé sa plainte pour faux en usage publique.
Luc BENGONE NSI s’est penché sur le faux et usage de faux.
Iwangou Moukagni Jean de Dieu a soulevé 4 chefs d’inculpation avec des pièces justificatives très accablantes.
Refuser de juger ce dossier, est une honte devant l’histoire du Gabon, et une forte régression de la crédibilité du tribunal de lbv devant les honnêtes citoyens.

Sachez que face à ce comportement, le peuple gabonais fera respecter la loi dans la rue.
Qui vivra verra.

https://www.youtube.com/watch?v=VErCJyZ8Q9o#t=925

14.Posté par Quelle "Opposition"? le 13/12/2014 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Particulièrement j'y crois plus..Je crois plus à cette opposition amorphe et pacifique incapable de mener le peuple vers une vrai révolution. L'opposition Gabonaise a raté l'occasion de faire partir ali..car avec les révélations de Péan le monde entier avait le yeux fixés sur nous. Et si nous tentions une action forte à ce moment là, je suis presque sûr qu'on aurait reçus le soutien de l'extérieur, non seulement à cause de ces révélations, mais aussi parce que le Burkina venait de chasser blaise. Donc nous nous serons inscrit dans une sorte de printemps africains,et tous les dictateurs et "confiscateurs" de pouvoir auraient pris peur car le mouvement devait se rependre très vite de pays en pays.

Mais ces ex-pdgistes,auto proclamés "opposants" sont restés dans le confort de leur milliards détournés pendant que quelques téméraires se faisaient charger par la police au rond point de la démocratie et ailleurs.

En 2016, ali trichera encore et aucun des "opposants" ne l’empêchera de régner..donc ça sert à rien de prétendre attendre les élections présidentielles pour le limoger car personne ne pourra prouver qu'il aura triché. Cependant avec son refus de faire le test d'ADN,voilà une bonne raison de le persécuter.

On connais ce qui se passe "la journée opposant,la nuit amis dans la loge" .C'est pourquoi,moi j'irais pas voter en 2016 et j'irais pas non plus au meeting du 20 décembre 2014.

13.Posté par Bouka Rabenkogo le 12/12/2014 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chassons Ali le biafrais et sa légion de mafieux apatrides. Un point, un trait. "Il n'y a plus de 2016". Le vide constitutionnel est constaté depuis mercredi 29 octobre 2014, date de la publication en France du livre "Les nouvelles affaires africaines", du journaliste d’investigation français Pierre Péan. Les institutions chargées de faire appliquer l'Article 13 de la constitution en sont incapables et complices du biafrais et sa légion de mafieux apatrides. Allez jusqu'en 2016 revient à dire: qu'Ali Bongo a été légalement élu en 2009 et que les dispositions de l'Article 10 ne s'appliquent pas à ce faussaire.
Nous considérons comme complice de haute trahison, toute personnalité politique qui envisage encore l’élection de 2016. Le Gabon ne peut plus souffrir d’être un pays "hors lois" qui présente à l'international l'image d'un peuple et d'une nation complice d'un parjure. Les différents meeting organisée ça et là, n'ont qu'une valeur égocentrique. Ils ne conduisent pas à l’essentiel: "faire partir Ali ou le chasser du pouvoir".
Mesdames et messieurs les leader politiques, la comédie à assez durer. Si Ali le biafrais et sa légion de mafieux apatrides ne sont pas chassés avant la Noël, alors le Mouvement "Les Patriotes" retirera toutes les réserves qu'il accorde aux actions du Front uni ou tous autres mouvements politiques de l'opposition et les considérera comme fantaisistes.
"C’est fini, les combines politico-politiciennes".
Le meeting du 20 décembre doit être, celui du départ d'Ali le biafrais et sa légion de mafieux apatrides.
A bon entendeur...

12.Posté par Steeve le 12/12/2014 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pays va mal, le peuple souffre, pendant ce temps les Pedegiste se font du beurre avec l'argent que nous cotisons. non seulement ils nous écrasent, mais nous payons encore pour qu'ils le fassent c'est ding. que peuple Gabonais ouvre enfin les yeux, c'est notre pays on doit le libérer de la légion étrangère qui a prit en otage la présidence de la république.

11.Posté par OMBRAX le 11/12/2014 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS OUBLIEZ LA MALADIE INFANTILE DES GABONAIS: LE TRIBALISME. CELA MARCHE A TOUS LES COUPS, SUIVEZ MON REGARD.
VOUS PARLEZ POUR NE RIEN DIRE, SINON DES CONNERIES. QUI EST VOTRE CANDIDAT POUR 2017, DANS DEUX ANS? VOUS NE SAVEZ MEME PAS.
MON CHER OMBRAX2, SI TU ES DE L'OPPOSITION, IL FAUT ECOUTER FAUBERT.
VOUS ETES PIRES QUE NOUS, VOUS ATTENDEZ, COMME DES ESCLAVES, UN SAUVEUR. LE RETOUR DE CHRIST SUR TERRE.
PITIE

10.Posté par Adams groov le 11/12/2014 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais au lieu que tout le monde face des causeries par ci et par là il est mieux de déjà trouver le candidat de l'oposition comme sa tout le monde parlera et se battra à son nom.
Je sais c'est un casse tête chinois seul AMO le choix le plus facile peut départager mais ceux qui sont là ils vont se battre comme en 2009 dans le PDG Jean Eyeghé Ndong annonce les couleur et d'abord il est le plus fort la preuve au élèctions passé il a montré à tout les gabonais en tant qu’indépendant

9.Posté par Pala le 11/12/2014 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elections 2016 ou destitution ? Vous attendez 2016 ?

8.Posté par OMBRAX2 le 11/12/2014 15:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la mort du vieux qui aurait crû à la candidature de certains hierarche du pdg! Avant de regarder du côté opposants demandons à qui profite le crime en premier! Les velléités sont de tous bords!!!!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...