News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Environnement : 19,6 milliards de francs pour la conservation des écosystèmes CEEAC

l'info réelle 7J/7 - Source : Nouvelle Génération le Samedi 25 Septembre 2010 à 15:11 | Lu 397 fois



L’Atelier du programme d’Ecofac IV et d’orientation d’Ecofac V (2011-2015) a clos ses travaux, jeudi dernier à Libreville. Ouverte par le ministre gabonais des Eaux et Forets, Martin Mabala, cette rencontre a vu la participation de tous les acteurs et partenaires de la sous-région impliqués dans la gestion et la préservation des ressources forestières (ministères en charge des aires protégées, ONG, etc...).


A l’ouverture des travaux, le chef de la délégation de l’Union Européenne (EU) au Gabon, Thierry Mathisse, a indiqué que les réflexions menées sur le suite à donner à Ecofac IV ont conduit à la structuration du programme régional de gestion des ressources naturelles renouvelables d’Afrique Centrale.

Lequel sera financé sur le volet régional du 10 e Fonds européen de développement (FED) à hauteur de 30 millions d’euros (19,6 milliards de francs) dans le cadre d’Ecofac V. Le nouveau programme, toujours soutenu par l’EU, sera piloté en partenariat avec la Communauté économique des Etas de l’Afrique Centrale (CEEAC) et le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (RAPAC).



Sur l’engagement des Etats, le ministre du’ « il revient aux gouvernements de la sous-région dont le développement durable et la diversification de l’économie sont une priorité, de conserver et de pérenniser les activités à mettre en œuvre, en phase avec les besoins existants ».


En clôturant les travaux, le secrétaire exécutif de la Commission des ministres des forets d’Afrique centrale (Comifac) a salué le bon déroulement des travaux de Libreville te le niveau des résultats obtenus lors de ces assises sous-régionales.

Raymond Mbitikon reste convaincu que « les forces et les faiblesses enregistrées durant la phase IV du programme devront orienter l’élaboration de la prochaine phase » dont le démarrage ne saurait tarder. Selon lui, les orientations données au cours de cet atelier sont appréciables, car elles prennent en compte les préoccupations des pays d’Afrique centrale qui sont des préserver leurs ressources naturelles contre toutes les formes de dégradation.

Et de les voir contribuer au développement socio-économique des pays et à l’amélioration des conditions de vie des populations. Cette prochaine phase sur une période de 4 ans devrait du premier semestre 2011.



Samedi 25 Septembre 2010
Source : Nouvelle Génération
Vu (s) 397 fois



Dans la même rubrique :
< >

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !