News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon Emergent : Interdiction d’importer des voitures de plus de 3 ans: la mesure qui choque !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 23 Septembre 2013 à 06:52 | Lu 10262 fois

Le conseil des ministres du 18 septembre dernier, a accouché d’une décision somme toute surprenante. En effet, il a été arrêté que les véhicules automobiles de plus de 3 ans d’âge seraient désormais interdits d’importation sur le territoire gabonais.



Gabon Emergent : Interdiction d’importer des voitures de plus de 3 ans: la mesure qui choque !
L’équipe de Raymond Ndong Sima a décidé pour des “raisons environnementales et de sécurité routière”, de prendre la décision lourde de conséquences d’interdire l’importation des voitures de plus de 3 ans.

Dans le contexte économique et social actuel, cette décision est-elle réellement pertinente et quelles sont les mesures qui l’accompagnent?

Le gouvernement se rend-il compte du fait que cette mesure entraînera des conséquences qui ne vont pas forcément dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de la population gabonaise?

L’obligation pour tout importateur de véhicules d’acheter des voitures d’au plus trois ans, implique qu’il ne faudrait désormais plus importer que des voitures quasi-neuves. Car de manière générale, un véhicule d’occasion de 3 ans a à peine perdu un tiers de sa valeur en neuf.

Prenons un exemple simple. Un importateur voulant s’offrir une Toyota Yaris depuis la France devra désormais acheter un modèle datant d’au plus 2010. Et selon la côte argus de ce modèle, il doit débourser une somme d’environ 8000€ (environ 5.240. 000 F CFA). Ajouté aux frais de transport et de douane, la voiture lui revient facilement à environ 9.000.000 F CFA. Or une Toyota yaris de 2006 est cotée à 5500€ (environ 3.600.000 F CFA), soit une économie de 1.640.000 F CFA réalisée par l’acheteur.

Il y a donc un impact financier non-négligeable sur le porte-monaie du citoyen de classe moyenne. Mais cela est une moindre conséquence comparée à l’impact que cette mesure va avoir sur les transports en commun ou sur le marché local de vente de voitures d’occasion.

Concernant les transports en commun, les taximen et autres transporteurs devront désormais utiliser des voitures qui leur coûtent extrêmement chers à l’achat, très modernes (donc coûts d’entretien à revoir à la hausse) et surtout pas très adaptés à l’état actuel des routes. La conséquence immédiate sera une hausse logique des tarifs des transports.

Et s’agissant de revendeurs de véhicules d’occasion, la récente baisse des prix de ces voitures, ne sera plus qu’un lointain souvenir, car la logique voudra que s’ils achètent des voitures plus chères, qu’ils en augmentent les prix pour se faire une marge.

Par ailleurs, en dehors du Gabon, une telle mesure n’existe nulle part ailleurs dans le monde, car peu réaliste. En effet, dans les pays réellement soucieux de protéger l’environnement, la priorité est faite aux mesures de “nettoyage” du parc automobile en circulation.
Cela passe par la mise en place de contrôles techniques stricts amenant à la casse, tout véhicule ne répondant plus aux conditions de circulation sur le territoire.

Or, ce n’est un secret pour personne, au Gabon, l’attestation de contrôle technique est délivrée sur simple présentation de la carte grise, sans que le véhicule ne subisse le moindre examen.

La conséquence, chacun la constate dans les rues de Libreville et de l’intérieur du pays: de véritables carcasses circulent tranquillement, mettant en danger la vie des passagers qu’ils transportent et contribuant à la pollution tant décriée par le gouvernement.

On l’aura compris, le problème ne réside pas dans l’importation des véhicules de plus de 3 ans, mais plutôt dans leur entretien une fois sur le territoire. Des négligences vivement encouragées par le laxisme observé par le ministère en charge des transports qui ne dispose d’aucun véritable système contrôle technique, ni d’une fourrière efficace.

En effet, il n’est pas rare de voir des carcasses immobilisées par l’Hôtel de ville être remises en circulation après le paiement d’une “amende” alors qu’elles représentent un veritable danger pour les populations.

De même, il existe dans les pays dont le Gabon aime tant s’inspirer, des mesures incitatives telles que la prime à la casse ou le principe de la vente sous condition de reprise de l’ancien véhicule, qui participent pleinement à l’assainissement du parc automobile.

Alors, on veut bien que les véhicules d’un certain âge ne soient plus admis sur le territoire, mais jusqu’à preuve du contraire, un véhicule de 5, 6 ou 7 ans, entretenu correctement, est tout, sauf une épave. Si les pays plus expérimentés en la matière les admettent pleinement, sur quoi se base le Gabon pour les interdire?

Quand on sait que l’application de cette decision exclut désormais les Gabonais moyens de la catégorie des potentiels importateurs et acquéreurs de véhicules, cette mesure (une de plus!) en parfaite contradiction avec la “volonté” du gouvernement de lutter contre la vie chère, laisse un gout amer à bon nombre d’entre eux.


Publié le 23-09-2013 Lu sur Gaboneco.com

Lundi 23 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 10262 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

37.Posté par Sylvain le 27/09/2014 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici la solution aux magouilles de ces gens. Allez voir 22 modèles 2011 à un prix dérisoire de 7 500 000f: http://bit.ly/1uZxlKh ou www.am-auto.ca

36.Posté par Debis de Kandouo le 26/09/2013 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
31.Posté par Lola Encore pardon si je vous ai choqué.

Ho que non, chère compatriote! Vous ne m’aviez pas offensé. Ce genre de propos est le quotidien des altogovéens. Nous y sommes habitués. Les portes de la séduction qu’exerce l’ignorance sur le subconscient du commun de nos compatriotes sont bien fermées. L’exécution de Mandza n’a pu les entrebâiller. Même pas la défaite d’Ali Ben aux législatives dans son fief de Bongoville face au candidat Bûcheron. Encore moins le combat de myboto et autres cadres du Haut-Ogooué pour la libération de notre pays des mains des oppresseurs. La pensée est donc scellée : La faute aux altogovéens si le Gabon va mal ! Et Je ne pense pas errer dans le désert de déclarations conflictuelles lorsque je l’affirme puisque c’est réellement ça la pensée du commun de gabonais.

Je ne suis donc pas choqué par vos propos, chère compatriote. Soyez rassurée !
En fait, je suis moins choqué par la pensée que par l'action. Je serais donc choqué si l'on ne me servait pas à boire dans votre village à cause de mon ethnie téké.

Patriotiquement vôtre !

35.Posté par Samagoyenikita le 26/09/2013 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alain
votre frère NDONG SIMA n'est pas bête. Une fusible de l'agente au pouvoir. Il dirige un gouvernement indiscipliné où les Moundounga jouent des grosses têtes vides. Chacun dans ce truc montre combien de fois il est proche du chef. C'est ça le réel problème. L'exécutif gabonais a plusieurs têtes. Un dragon dont la face émergée est le premier ministre. NDONG découvre les dossiers qui sont directement traités par un collège de conseillers qui siège et traite selon les dires des amis qui sont dedans, les dossiers de chaque département ministériel. Sans ce travail préliminaire, le conseil ne statut pas. Ce sont donc les jeunes gabonais qui vivent dans la planette Mars déconnectés de nos réalités, des extraterrestes tels que les Accrombessi, Tardin le superman BADINGA, président de multiples agences etc

34.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Anif le 26/09/2013 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut simplement savoir que la famille Bongo / Mbourantsouoooh a des intérêts colossaux dans les concessions de vente de véhicules au Gabon. Andjoua Bongo, le fils médecin (parait-il) qu'elle a eu avec Albert Bernard Bongo, est par exemple le représentant de Volvo au Gabon. C'est pourquoi la Cour des Cons (cour constitutionnelle) ne roule essentiellement qu'en Volvo. Les Bongo détiennent au moins 30% de part de capital dans les autres maisons installées au Gabon. Or, les voitures d'occasion diminuent l'achat des voitures neuves, et donc aussi l'en rentrées d'argent dans les poches de la famille infernale ou diabolique qui régente le Gabon appuyée sur sa légion étrangère.

La décision d'interdire les voitures d'occasion de plus de trois ans aura des effets que Satan Ojukwu Bongo et son gang de prévaricateurs n'ont pas prévus. Les Gabonais, du sud, du nord, de l'est et de l'ouest découvrent enfin le degré de dangerosité de ce biafrais et de ses frères ouestaf qui l'accompagnent dans sa destruction et sa déstructuration du Gabon. Il favorise sans le savoir le rapprochement de compatriotes qui croyaient avoir des intérêts divergents. Bientôt, la colère s'élèvera et le Gabon se libérera tout seul. Wait and see like it'is said in biafra state.

33.Posté par alain le 26/09/2013 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est simple une fois qu'on ne pourra plus acheter des voitures à bas prix on va cramer tout les bolides comme ça tout le monde sera sans voiture je ne pensais pas raymond ndong sima aussi bête

32.Posté par CONTINUONS D''''IMPORTER NOS VOITURES DE PLUS DE 10 ANS!!! le 25/09/2013 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TANT QU'IL N'Y AURA PAS D'AUTORAUTES ET ROUTES AU GABON
TANT QUE LES DIRIGEANTS DE CE PAYS NE VONT PAS CESSER DE VOLER L'ARGENT DU CONTRIBUABLE;
TANT QU'IL N'Y AURA PAS DES PISTES CYCLABLES DANS NOS VILLES ET VILLAGES,
TANT QUE LES DIRIGEANTS REFUSENT DE ROULER EN YARIS PREFERANT DES MERCEDES ACHETEES AVEC L'ARGENT DE NOS IMPOTS;
TANT QU'IL Y AURA LA PAUVRETE ET LA CORRUPTION AU GABON;
ETC,

LE PEUPLE GABONAIS NE RESPECTERA PA CETTE DECISION ET VA CONTINUER D'IMPORTER LES VOITUS DE PLS 100 ANS> Y EN A MARE!!!

31.Posté par Lola le 25/09/2013 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@29 & 30. Je ne suis ni Punu encore moins FanG, même si je cotoie régulièrement ces compatriotes du fait que je sois née dans une région cosmopolite (le moyen ogouée). je ne fais pas de fixation ethnique. mon métier de commerçante me permet de rencontrer beaucoup de monde les hauts et les bas. j'ai eu le bonheur de visiter le haut-ogooué plus d'une fois, notamment la localité de Moanda où l'une des principales richesses du Gabon a été pillée pendant cinq décennies. La misère dans laquelle croupissent les compotriotes de cette partie du Gabon est dramatique. J'ai également été dans l'Ogooué maritime où le pétrole est puisé. là encore, mes parents vivent dans les cases qu'on trouverait à sohéto en Afrique du Sud au temps de l'apartheid.

Cher monsieur, c'est vraiment grave, très grave ce que font les pilleurs qu'ils soient du nord ou du Sud. Je vous assure que si demain il y avait un génocyde au Gabon, un gabonais vivant à Mandji ou à éboro ou même à Bongolo chez mon mari, s'il n'a pas été chez vous n'épargnerait jamais son compatriote de ce coin vivant pour autant dans les conditions identiques que lui. Le pouvoir des Bongo a tellement créé des clichés qui font que certains gabonais comme moi pensent que c'est vous qui nous empestez la vie.

Maitenant que les voix se lèvent aussi de ce côté pour dénoncer le pillage. C'est tout benef pour le pays. Vivement qu'ensemble nous réussissons à vaincre ce cancer qui nous détruit.

Encore pardon si je vous ai choqué.

30.Posté par Debis de Kandouo le 25/09/2013 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon post 29 est entaché de quelques erreurs de frappe.

Je vous prie de bien vouloir lire par exemple:

Aussi, je ne fais (et non je ne fait) partie du fameux réseau qui importerait de bolides des USA.


29.Posté par Debis de Kandouo le 25/09/2013 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
28.Posté par Debis de Kandouo le 25/09/2013 01:11 | Alerter
26.Posté par Lola le 24/09/2013 21:47 | Alerter
@25 C'est normale que mon post vous choque. Pourtant il ne s'agit ni d'une révélation de plus ni d'une contre vérité. Ils sont rares ceux parmi vous qui ne partent pas à la soupe sutout quand ils ont dépassé le CP1 fort. Il n'y a qu'à voir comment ça se passe au CEDOC. Il suffit de parler en langue pour avoir son passeport en quelques heures. les autres attendent les mois durant.

Je respecte votre point de vue. Mais J'essaierais toujours d'instaurer un débat contradictoire sur ce genre d'analyse parcellaire au relent régional, qui ne repose que sur la haine envers ces autres compatriotes au motif qu'ils sont de la même ethnie que les Bongo. Vous nous partagez votre expérience au CEDOC. Je vous en remercie! Cependant, j'ai la faiblesse de croire que ce phénomène d'un autre âge soit l'apanage du seul peuple téké. Mais je m'abstiens des détails parce que j'estime que cet état des choses trouve sa cause dans la géopolitique instaurée par les Bongo et dont l'objectif inavoué était de "diviser" pour mieux voler. Ce qu'ils ont malheureusement réussi à cause de l'ignore exclusive de ceux qui ont fait le CP1 fort (pour parler comme toi).

Par ailleurs, vous affirmez , je cite: "Je suis certains que vous roulez aussi dans ces bolides que votre réseau importe des USA, des voitures à 50 millions pièces. On comprends pourquoi il faut interdire les brouettes venant de Belgique vendu à 3 millions aux revenus modestes".

Là encore vous vous lancez dans de jugements de valeur parce que votre interlocuteur est téké, et par voie de conséquence, il serait plus privilégié qu'un autre gabonais lambda. Non ma soeur! ça n'en est pas le cas. Je ne suis qu'un pauvre téké né et ayant grandi dans une maison tout complet (tôles en bas et tôles en haut) parce que mes parents n'avaient pas eu cette possibilité de m'offrir une enfance dorée. Je ne suis donc pas un des Bongo ni un des Ngari. Disons que ces bourgeois téké ne sont pas la représentation de tout est groupe ethnique.Tout comme les Ndémézo, Ondo methogo...ne représentent tout le peuple fang. C'est ça la vraie vérité que votre conscience vous enseigne mais que votre haine refuse de l'admettre .

Et Dieu soit loué que ce sombre passé, vécu dans les méandres d'une pauvreté indescriptible, m'a servi de canevas pour me construire un lendemain meilleur autour d'un effort morale. L'homme mangera à la sueur de son front ! C'est une des valeurs que mes parents m'ont inculquées, et qui a forgé ma personnalité.

Aussi, je ne fait partie du fameux réseau qui importerait des bolides des USA. Cette mesure pénalise donc le bas peuple que nous sommes. Elle est la suite logique du plan d'appauvrissement des gabonais comploté dans les arcanes du palais du bord de mer, afin d'accorder l'exclusivité de notre économie à Accrombessi et les siens. D'ici là, ne soyons pas surpris d'apprendre que le transport terrestre est désormais assuré par les taxis de cette légion étrangère.

Enfin, le conditionnel me parait approprié lorsqu'il s'agit de décrire un inconnu.
Patriotiquement votre!

28.Posté par Debis de Kandouo le 25/09/2013 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
26.Posté par Lola le 24/09/2013 21:47 | Alerter
@25 C'est normale que mon post vous choque. Pourtant il ne s'agit ni d'une révélation de plus ni d'une contre vérité. Ils sont rares ceux parmi vous qui ne partent pas à la soupe sutout quand ils ont dépassé le CP1 fort. Il n'y a qu'à voir comment ça se passe au CEDOC. Il suffit de parler en langue pour avoir son passeport en quelques heures. les autres attendent les mois durant.

Je respecte votre point de vue. Mais J'essaierais toujours d'instaurer un débat contradictoire sur ce genre d'analyse parcellaire au relent régional, qui ne repose que sur la haine envers ces autres compatriotes au motif qu'ils sont de la même ethnie que les Bongo. Vous nous partagez votre expérience au CEDOC. Je vous en remercie! Cependant, j'ai la faiblesse de croire que ce phénomène d'un autre âge soit l'apanage du seul peuple téké. Mais je m'abstiens des détails parce que j'estime que cet état des choses trouve sa cause dans la géopolitique instaurée par les Bongo et dont l'objectif inavoué était de "diviser" pour mieux voler. Ce qu'ils ont malheureusement réussi à cause de l'ignore exclusive de ceux qui ont fait le CP1 fort (pour parler comme toi).

Par ailleurs, vous affirmez , je cite: "Je suis certains que vous roulez aussi dans ces bolides que votre réseau importe des USA, des voitures à 50 millions pièces. On comprends pourquoi il faut interdire les brouettes venant de Belgique vendu à 3 millions aux revenus modestes".

Là encore vous vous lancez dans de jugements de valeur parce que votre interlocuteur est téké, et par voie de conséquence, il serait plus privilégié qu'un autre gabonais lambda. Non ma soeur! ça n'en est pas le cas. Je ne suis qu'un pauvre téké né et ayant grandi dans une maison tout complet (tôles en bas et tôles en haut) parce que mes parents n'avaient pas eu cette possibilité de m'offrir une enfance dorée. Je ne suis donc pas un des Bongo ni un des Ngari. Disons que ces bourgeois téké ne sont pas la représentation de tout est groupe ethnique.Tout comme les Ndémézo, Ondo methogo...ne représentent tout le peuple fang. C'est ça la vraie vérité que votre conscience vous enseigne mais que votre haine refuse de l'admettre .

Et Dieu soit loué que ce sombre passé, vécu dans les méandres d'une pauvreté indescriptible, m'a servi de canevas pour me construire un lendemain meilleur autour d'un effort morale. L'homme mangera à la sueur de son front ! C'est une des valeurs que mes parents m'ont inculquées, et qui a forgé ma personnalité.

Enfin, le conditionnel me parait approprié lorsqu'il s'agit de décrire un inconnu.
Patriotiquement votre!

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...