News & Infos Utiles...


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Emergence : difficultés de distribution d'eau à Libreville

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 15 Octobre 2010 à 20:08 | Lu 647 fois



Gabon : Emergence :  difficultés de distribution d'eau à Libreville
LIBREVILLE — Libreville, la capitale gabonaise, vit depuis quelques jours une aggravation des coupures d'eau après "une période sèche particulièrement longue", a reconnu la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) dans un communiqué diffusé vendredi.

Selon cette société, filiale à 51% du groupe français Veolia, "cette situation s'explique par une période sèche particulièrement longue, qui a débuté au mois d'avril, après un début d'année 2010 moins pluvieux que d'habitude, et se poursuit jusqu'à présent, en dépit de quelques averses observées depuis quelques jours".

"Les rivières dans lesquelles sont prélevées l'eau" traitée et distribuée à Libreville "sont à un niveau extrêmement bas, certainement l'un des plus bas des 50 dernières années", précise la SEEG.

A Libreville, qui compte quelque 600.000 habitants, des résidents étaient déjà quotidiennement contraints de veiller jusque tard dans la nuit pour faire des réserves d'eau. Les coupures prolongées, jusqu'à plusieurs jours d'affilée, ont entraîné récemment, selon la presse locale, des manifestations de protestations dans des quartiers populaires.

D'après la SEEG, les "difficultés d'approvisionnement en eau déjà vécues" à Libreville sont "liées à la saturation des équipements de transport d'eau" depuis Ntoum (40 km au sud de la capitale), où est traitée l'eau distribuée aux Librevillois.

Elle exhorte les consommateurs "à la plus grande modération dans l'utilisation de l'eau potable", leur "recommande de privilégier l'eau potable pour les besoins domestiques et de réduire au maximum l'arrosage des pelouses, le remplissage des piscines, le lavage des véhicules".

"La quantité d'eau présente dans les différentes rivières pourrait descendre en dessous de la capacité de traitement et de transport vers la capitale, ce qui contribuera à aggraver la situation de la distribution dans l'agglomération", prévient-elle.

En septembre, Port-Gentil (sud), capitale économique et deuxième ville du Gabon avec 150.000 habitants environ, avait été privée d'eau potable pendant plusieurs, en raison également d'une faible pluviométrie, d'après la SEEG et les autorités.

Selon ces sources, une faible pluviométrie avait favorisé une montée de l'eau de mer dans le fleuve Ogooué. Après constat du niveau élevé de salinité à la station de traitement d'eau de Mandorové (environ 30 km de Port-Gentil), qui alimente la ville, la production avait été arrêtée quelques jours et de l'eau minérale en bouteille distribuée aux populations.

Copyright © 2010 AFP

Vendredi 15 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 647 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée