News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Emergence : "attitude arrogante" d' Ali Bongo Ondimba "Biens mal acquis"

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 19 Novembre 2010 à 13:24 | Lu 1787 fois



Gabon : Emergence : "attitude arrogante" d' Ali Bongo Ondimba  "Biens mal acquis"
Libreville - Ali Bongo Ondimba a dénoncé mercredi "une attitude arrogante et prétentieuse" dans l'affaire dite des "biens mal acquis", une plainte d'ONG autour du patrimoine en France de trois dirigeants africains dont son père, Omar Bongo Ondimba, décédé en 2009.


"C'est une attitude (...) que je juge étrange et surtout une attitude arrogante et prétentieuse", a affirmé Ali Bongo dans une déclaration diffusée jeudi soir par la chaîne de télévision publique RTG1.


Il s'exprimait à son retour à Libreville d'un périple de plusieurs jours à l'étranger. C'est sa première déclaration publique sur le sujet depuis que le 9 novembre, la Cour de cassation française a jugé recevable la constitution de partie civile de l'ONG Transparency International-(TI) France dans ce dossier.


En décembre 2008, TI-France avait déposé une plainte à Paris avec constitution de partie civile pour "recel de détournement de fonds publics" contre les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale) et Omar Bongo. Elle les accuse d'avoir acheté d'importants biens immobiliers en France avec de l'argent provenant des fonds publics de leurs pays. Un citoyen gabonais qui s'était associé à la procédure a été débouté.


Il y a "un adage français qui dit qu'on ne peut pas être plus royaliste que le roi. Donc, je ne vois pas comment des étrangers peuvent être plus gabonais que les Gabonais", a commenté Ali Bongo. "Ce qui est important, c'est que chacun s'occupe de sa propre maison. Moi, je m'occupe des problèmes dans la maison Gabon. Et je pense qu'il y a des problèmes dans d'autres maisons et que chacun devrait s'occuper d'abord de ses propres problèmes. (...) En fait, c'est un combat d'arrière-garde", a-t-il dit.


http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/africa/2010/10/46/attitude-arrogante-pour-president-Ali-Bongo,70e26568-9b3e-48ba-bc3d-cb25aef9af42.html http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/africa/2010/10/46/attitude-arrogante-pour-president-Ali-Bongo,70e26568-9b3e-48ba-bc3d-cb25aef9af42.html


Vendredi 19 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1787 fois




1.Posté par collectif09 le 19/11/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bongo Odimba Ali (BOA) oublie qu'il n'est pas son père ou comme son père qui menaçait à travers ses messages codés; ça marchait avec le père mais pas avec le fils. Les BMA n'auraient jamais abouti à l'époque du père pourquoi à l'époque du fils ? BOA ne peut rien nous caché en ce moment.

2.Posté par La Citoyenne le 19/11/2010 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais BOA oublie qu'il doit son pouvoir à la france????

Si il veut boycotter les produits total, ils causeront leur perte!!!!


3.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 19/11/2010 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laissez Ali jouer avec les pétroliers français et il verra ce qu’avait vu Lissouba au Congo.

Quand la France avait tout fait pour le placer à la tête du Gabon, pourquoi ne leur avait-il pas demandé de s’occuper des affaires de la France et de ne pas se mêler des affaires du Gabon ?
Au fait, cette affaire, est-elle une affaire uniquement gabonaise ?

D’où nous vient cette idée de penser que si vous volez un congélateur et que vous le cachiez dans ma concession, ça ne me regarde pas et je n’ai rien à dire.
Je pense qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez le gabonais !

je me serais efforcé de comprendre ce raisonnement s’il s’agissait de biens se trouvant au Gabon à l’exemple du palais de Franceville construit avec les fonds de l’Etat et devenu propriété privée des Bongo, du domaine appelé Oyo au camp De Gaulle, des nombreuses villas de luxe gérées par Voronko dans l’enceinte de la citée de la démocratie et de celles de la sablière etc… !!!!

Mon Dieu les gabonais sont envoutés ou quoi ?

4.Posté par Pala le 19/11/2010 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y en a qui n'auront jamais de repos comme Pinoche. Même avec des milliards ils n'auront pas le sommeil tranquille parce qu'il y aura toujours une affaire judiciaire quelque part contre eux. En effet, ils ont tellement de comptes dans plusieurs pays que même après leur mort leurs descendant subiront des procès toute leur vie. Ainsi soit-il.

Si tu prends ce qui ne t'appartient pas et va le cacher chez autrui, celui-ci a le droit de te demander d'où ça vient et de la rapporter à son légitime propriétaire. C'est ce que fait Transparency International en France. Ne soyons pas surpris de voir ce mouvement aller déterrer ce genre d'affaire dans plusieurs pays puisque Transparency International n'agit pas seulement en France. Le chemin risque d'être long. Il y aurait de quoi décourager les pires voleurs.

5.Posté par medang le 20/11/2010 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la reponse de mr ALI explique pourquoi le gabon est un dépotoir . En claire il nous fait savoir qu' on peut librement voler de l'argent ailleurs et le cacher au gabon sans être inquiété. Autrement dit dans notre pays nous ne connaissons pas le RECEL ; il n' y est pas punissable au . Comme c' est triste pour un docteur en droit!
Au fait ,cher docteur, ou est passé le principe de souveraineté qui caracterise tout Etat , et qui voudrait que chaque pays ,au plan judiciaire , connaisse les infractions qui y sont commises?
Ou bien vous voulez affecter mbouratsouo à la cour de cassation française pour qu' elle Y rende des "décisions à la gabonaise"?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...